251 fans | Vote

Reddington et Harold Cooper

 

 Relation Harold Cooper et Raymond Reddington

 

Raymond Reddington et Harold Cooper sont, tous les deux, d’anciens Officiers de la Marine Américaine ; ils ont servi ensemble, entre autres, lors d’une expédition au Koweït puis ils ont changé complètement d'activité.

Si  Reddington est devenu l’un des criminels les recherchés des Etats Unis,  Cooper a rejoint le  FBI, 
il occupe actuellement le poste de Directeur Adjoint de la lutte contre le terrorisme.

A début de la série, Cooper est donc censé devoir poursuivre et arrêter Reddington, cependant ce n’est pas du tout ce qu’il se passe.
Pourquoi ?


Vous pouvez lire dans la rubrique suivante l'évolution de leur relation au fil des saisons.

Ecrit par catgir2 

Evolution

SAISON 1

Relation Harold Cooper et Raymond Reddington saison 1

Lorsque Reddington se rend au FBI, il demande expressément à voir l’assistant directeur Harold Cooper.  L'homme en question pense le reconnaître. En guise de présentation, Reddington se moque de lui en feignant  sentir son eau de Cologne, le parfum de l’arrogance, puis lui reproche de se tromper comme à son habitude. 
Comme première condition pour continuer à travailler avec Cooper et son équipe, le criminel demande à ne parler qu’avec Elizabeth Keen.
Plus tard, la première affaire terminée, Cooper écoute le marché proposé par Red de lui livrer des criminels contre son immunité. Il doit également choisir ses deux gardes du corps parmi une liste de cinq noms qu'il propose (1.01)

Lorsque Cooper rencontre Diane Fowler, sa supérieure hiérarchique, pour statuer sur le cas Reddington, il met tout son poids pour que les exigences du criminel soient accordées (1.02)

Reddington exige que Liz exécute une mission avec lui mais alors qu’elle hésite, Cooper intervient pour lui rappeler avec fermeté leur accord avec Reddington (1.03)

La technique proposée par Cooper pour interroger un témoin ne convient pas à Reddington et il propose une autre solution à laquelle Cooper adhère avec réticence car le criminel a déjà tué trois personnes  dans les précédentes affaires (1.05)

Reddington apprend la mise au repos forcé de l’agent Keen et menace Cooper : il lui rappelle leur malheureux incident au Koweït qui pourrait, s’il était dévoilé, gêner son ascension professionnelle s'il ne réintègre pas l'agent Keen de suite (1.06)

Après le bombardement d'un avion cargo, Cooper demande à Red de l'aider à identifier les coupables. Red lui dit qu'il n'est pas consultant et s'il veut son aide, il devra lui donner accès au système ViCAP (Violent Criminal Apprehension Program) du FBI lui assurant que cette recherche sera aussi utile à l’un que l’autre.  Une fois l'opération terminée, le chef de la Task-Force tient parole et donne à Red un accès unique au ViCAP (1.08)

Alors que la CIA est informée d’un projet d’assassinat contre Reddington, Cooper l’arrête afin de le protéger.
Pour faire sortir Reddington de sa cellule de protection, Garrick  tue Luli Cooper refusant de donner le code d’ouverture de la porte. Ensuite, il pointe son arme sur la tête de Dembe alors Reddington, terrorisé, supplie Cooper qui refuse toujours de donner le code (1.09)

Reddington  réussit à échapper à son ravisseur. Sur la demande expresse  de Diane Fowler, Cooper le traque (1.11)

Voyant Meera pensive, Cooper lui avoue être partagé lui aussi  vis-à-vis de Reddington il dit détester travailler avec lui car c’est un homme dangereux, amoral, irresponsable et suicidaire mais il reconnaît  que le criminel leurs a permis de trouver des criminels importants (1.13)

Quand Reddington se présente à nouveau au Bureau de Poste, Cooper en déduit que la taupe est morte et est très en colère : Diane Fowler, sa supérieure hiérarchique, a comme par hasard disparue et il le suspecte. Lorsqu'il confronte le criminel,  le menace de l'enfermer à vie s'il prouve qu'il a un lien avec la disparition de Fowler, Reddington ne répond pas et détourne la conversation parlant de la décoration du bureau ou du parfum de Cooper puis donne le nom de la prochaine blacklisté. Le chef de la Task-Force demande a Meera d'enquêter sur la mort de Fowler car Reddington n'est pas "le juge, jury et bourreau, ça ne marche pas comme cela."
Après s'être rendu compte que Red possède les emplacements des ogives nucléaires caché par "The Kungur Six", Cooper accepte le marché proposé par le criminel : échanger l'effigie d'Atargatis retrouvé par son équipe contre la localisation des ogives. Il accepte (1.14)

Le cas donné par Red fait remonter un élément gênant du passé de Cooper : il a torturé un suspect pour obtenir de aveux alors qu'il servait en Afghanistan.
Condamné à mort par Le Juge pour cela, Cooper ne doit son salut qu'au criminel, son arme secrère, qui rétablit la vérité en obtenant un dossier classifié afin de l'innocenter. Le chef de la Task-Force pense que c'est pour obtenir un moyen de pression sur lui  que le criminel l'a aidé mais celui-ci lui demande juste de se souvenir qu'il lui sauvé la vie car il va avoir besoin de son soutien dans l'avenir (1.15)

Alors que Liz présente sa démission à Cooper, Reddington présent s’y oppose et présente un cas lié à Berlin . Le chef de la Task-Force écoutant les arguments du criminel fait pencher la balance en sa faveur et promet d'étudier la requête de l'agent après l'affaire.
Résignation en main, Cooper explique à Liz que l'imminité du criminel tombe et qu'il va être mis dans un trou et interrogé jusqu'à la fin de ses jours. Comprenant que l'agent ne changera pas d'avis, ils conviennent d'un endroit où le piéger (1.21)

Cooper est grièvement blessé par un des hommes engagés par Berlin pour éliminer l'équipe tandis que Reddington tue  son homme de main (1.22)

SAISON 2

Relation Harold Cooper et Raymond Reddington saison 2

Cooper garde des séquelles de son agression et marche avec l'aide d'une canne. Quand Reddington vient le voir pour lui demander de reprendre son poste car son remplaçant est incompétent, il refuse et explique qu'il pense démissionner. Le criminel lui remet sa seule copie sur une clé USB des informations relatives à l'incident au Koweït (1.06). Red lui dit également qu'il est au courant de sa maladie, découverte lors de son hospitalisation, mais l'encourage à retourner au travail (2.01)

Lorsqu'une banque est attaquée à Varsovie, Cooper revenu à son poste envoie ses agents sur place et gère l’enquête depuis Washington avec l’aide de Reddington.
Lorsque les choses lui échappent, Cooper se met en colère car encore une fois, il a été berné par Reddington.
Samar Navabi, agent du Mossad, est embauchée par Cooper. Ce que le directeur ne sait pas c'est qu'elle travaille surtout pour Reddington (2.02).

Reddington se fait arrêter, Cooper s’affole : il est introuvable. Il faut le trouver au plus vite avant que la CIA ou une autre agence le fasse disparaître. 
Cooper soupçonne le criminel de s'être fait volontairement capturé pour être emprisonné à l'Usine, prison top secrète, et ceci sans doute pour y rencontrer quelqu'un. Voulant savoir ce qu'il en est, il envoie sur place son équipe (2.09)

Cooper se fâche lorsque Reddington n'a pas l'air de comprendre ce que l'implication de Liz dans un meurtre veut dire : la Task-Force va être fermée. Ils s'accordent toutefois sur un point : ce qui importe, c'est l'agent Keen. Dans cette optique, Reddington convainc Cooper que son équipe kidnappe un diplomate malaisien (2.15)

Très contrarié, Cooper se confie à Reddington lorsqu'il  est victime d’un chantage et qu’il est pris dans un piège par le Procureur Général des Etats-Unis Connolly qui fait aussi partie de la Cabale. Le criminel compatit, lui conseille de rien dire et de constituer un dossier sur l'organisation.
Ils travaillent ensuite de connivence pour contrecarrer la Cabale (2.21)

Alors qu’il vient d’être relevé de ses fonctions Cooper, affligé,  rencontre Reddington qui n’est pas surpris. Ensemble, ils mettent au point le stratagème d’évacuation de l’Agent Keen accusée d’avoir assassiné un sénateur.
Ils continuent ensuite à travailler de concert pour aider Liz (2.22)

SAISON 3

Relation Harold Cooper et Raymond Reddington saison 3

Reddington organise l’enlèvement du Directeur et  Cooper y participe activement avec son équipe  (3.10)

Cooper tombe des nues lorsqu'un homme se prétendant le vrai Raymond Reddington connait des informations sur une opération secrète et qu'il est d'un des rares à pouvoir confirmer : il doute de l'identité du criminel (3.11)

A la fin d’une enquête qui ramène une petite fille précédemment kidnappée à sa mère, Reddington récupère un ancien dossier russe.  Encore une fois, Cooper ne comprend pas quel était l’intérêt de Reddington dans cette affaire (3.14)

Alors que Liz cherchait  des renseignements sur sa mère,  Reddington a empêché un informateur de répondre à ses questions. Cooper conseille à son agent de persévérer auprès de cet homme et de retourner le voir. 
Cooper, n'ayant pas écouté les recommandations de Red, se voit dans l'obligation de quémander son aide lorsque les choses dégénèrent ce que le criminel lui accorde non sans lui avoir rappelé qu'il l'avait prévenu et qu'il lui devra un service. 
Reddington, comprenant que Cooper dort dans son bureau depuis sa séparation, lui conseille un meilleur lit puis, plus sérieusement de pardonner à Charlène (3.16)

Lors du mariage de Liz et Tom,  Cooper officie mais  Reddington l’interrompt brusquement car Solomon arrive.  Reddington et lui prennent les choses en main et s’en suit un combat pour protéger Liz (3.17)

Alors que Liz s’est échappée, Cooper appelle Reddington pour savoir où elle se trouve. Reddington, sous prétexte de sécurité, ne lui donne que peu d'informations et coupe la conversation de façon brutale.
Quand Liz doit être transportée en urgence à l'hôpital, Reddington appelle de nouveau Cooper et lui demande d’envoyer une escorte pour la protéger car elle est en train de mourir (3.18)

Red informe Cooper de son avancée dans l'enquête sur la mort de Liz et l'informe d'un plan pour voler du pétrol ce qui lui sera profitable. Le directeur pensant qu'il veut s'enrichir refuse. Avant de partir, Cooper s'inquiète toutefois de savoir si le criminel tient le coup après décès de Liz. Il lui dit endurer tant que l'affaire sur sa mort avance (3.21)

Cooper est une fois de plus contrarié par le comportement du criminel qui lui rappelle que justement, il en est un. Il a détourné du pétrol (3.21) et à présent veut l'utiliser pour planter des preuves contre Kirk dans un chargement. Le chef de la Task-force est scandalisé, il y a des lignes que son équipe et lui ne peuvent franchir. Le criminel le rassure, rien d'illégal ne leurs est demandé, juste d'arrêter ledit chargement de Kirk . Il doit avoir confiance en lui. 
Reddington informe Cooper qu’il va tuer celui qui est responsable de la mort de Liz. Lorsque Cooper s'apprête à proposer son aide, le criminel l'interrompt, jamais il ne pourra accepter son aide ni celle de son équipe dans ces circonstances. Red  félicite Cooper de se lever tout les matins sachant que de dures décisions vont se présenter à lui, c'est ça le courage selon lui : c'est un privilège d'avoir travaillé avec lui et son équipe mais leurs temps ensemble est terminé. Ils ont fait du bon travail mais avec la mort d'Elisabeth, Reddington décide d'en resté là de leur collaboration. Avant de partir, Cooper le remercie (3.23)

 

SAISON 4

Relation Harold Cooper et Raymond Reddington saison 4

A distance, Cooper appuie Red dans sa recherche de Liz et Agnes en envoyant Ressler à Cuba (4.01, 4.02) 

Cooper dirige la Task Force qui continue à agir en fonction des directives de Reddington pour retrouver Agnes (4.03/4.05)

Cooper, ayant assisté à une querelle entre Liz et Red, convoque son agent dans son bureau afin de lui demander de mettre son ressentiment pour le criminel, qui essaie de les aider, de côté.
Après l'assassinat de LeBron, il est convoqué par Red comme le reste de la Task-Force dans un endroit hyper sécurisé. Il y apprend que la dispute de Liz et Red était feinte.
Cooper et Red ont une petite discussion, seuls. Cooper ne comprend pas pourquoi Red les a mis sur la trace de Kirk mais celui-ci lui avoue que ça n'a jamais été son intention et qu'il se rend bien compte du ressentiment que Liz éprouve pour lui suite à ses agissements.
Quand il s’agit de récupérer la petite fille de Liz et de capturer  son ennemi, Kirk, Reddington refuse encore que Cooper s’en mêle s'il veut que leur collaboration continue (4.06)

Cooper apprend de Ressler que Red en capturant le docteur Shaw ne désirait pas la tuer mais bel et bien l'utiliser pour sauver Kirk. Il lance tous ses agents sur la trace de Kirk qui détient Red mais lorsqu'ils arrivent, il n'est plus là (4.08) 

Reddington  retrouve  Cooper dans son bureau. L’Assistant Directeur du FBI est très en colère car il n’a pas pu arrêter Kirk, le criminel a laissé partir celui qui a kidnappé Liz et sa fille et qui est responsable de la mort de nombreux agents du FBI : il s'est joué de lui encore une fois. Il lui reproche également  le fait que Liz ait perdu son insigne du FBI : Red n'a amené que du malheur et de la peine dans sa vie.  Reddington l’écoute poliment, le remercie pour la conversation agréable qu’ils ont eue ensemble et s’en va sans autre mot.
Alors que Cooper ne réussit pas à obtenir la réintégration de Liz dans son équipe du FBI, Reddington y parvient en mettant la pression sur le président lui-même et grâce à lui elle récupère son badge (4.09)

Cooper ne veut pas participer à une vendetta qui profiterait à Red. Lorsqu'il apprend que finalement Smoll est mort d'une maladie mortelle appelée Luschen (une forme de méningite agressive), il change d'avis et met son équipe sur les traces de  Natalie Luca. 
Cooper permet à Reddington de voir Natalie Luca, non sans préciser que le marché conclu entre eux ne marche pas dans ce sens : ce n'est pas au FBI de l'aider, mais l'inverse. Red s'excuse de l'avoir mis dans cette position difficile (4.12)

Après l’assassinat d’un autre associé de Reddington, la responsable Isabella Stone est enfin arrêtée mais Cooper lui interdit de la rencontrer. Alors, Reddington l’enlève pendant un transfert (4.13)

Cooper téléphone furieux contre Reddington et exige que Stone lui soit rendu. Le criminel promet de le faire lorsqu'elle lui aura donné les informations demandées...mais il a été trop loin et Cooper lui annonce que le Ministère de la Justice menace de dissoudre la Task Force et il exige alors un nouveau nom de la liste, un gros poisson pour les calmer, pas un nom qui ne sert qu'à son propre agenda.
Plus tard, Reddington rencontre Cooper et lui donne l’endroit où il peut récupérer sa prisonnière mais Liz et son chef demande son aide pour retrouver Aram. Le criminel se dit occupé ailleurs.
L'affaire terminée, Reddington vient s’excuser d’avoir contrarié Cooper mais ce dernier est toujours fâché et lance quelques vérités au criminel : malgré des résultats positifs de leur travail, en ce qui le concerne faire le bien pour des raisons égoïstes ne le rend pas bon, cela le rend juste bon à être égoïste. Red pense que Cooper est énervé car sa fille est malade et il lui dit vouloir partager ce fardeau avec lui. Cooper s'emporte  : sa fille n’est pas une charge, au contraire, et ça ne le regarde pas. Le criminel ne sachant que répondre, Cooper se reprend et poursuit : c’est à cause de son égoïsme que ceux qui lui sont le plus proches le trahissent parce que même lorsqu'il essaye de faire quelque chose de bien,il ne semble pas comprendre où finit son égoïsme et où commence la vie des autres. Sur ce, Cooper annonce à Red qu'il va rejoindre des personnes qui l'aiment (4.14)

Reddington arrive au FBI alors qu’il vient d’être empoisonné, tous les agents semblent inquiets, Cooper reste calme et pose les premières questions afin de débuter une enquête. 
Cooper prend des nouvelles de Red et rassure Liz qui est rès inquiète : c'est normal d'éprouver de la compassion même pour le pire des criminels (4.15)

Alors que Dembe a disparu et qu’il a enlevé Aram, Reddington et Cooper se rencontrent pour tenter de les retrouver (4.16) 

La conseillère à la Maison Blanche arrive très en colère après Cooper car elle le soupçonne d’avoir couvert les agissements de Reddington : 86 corps lié au criminel ont été découverts et elle espère qu'aucun d'eux ne sera relié à la Task-Force. 
Liz informe Cooper que Kaplan se rend à Vienne sans se rendre compte  que Red est présent. Cooper interdit au criminel de tenter quoi que ce soit. Il va contacter la sécurité intérieure et ils agiront ensuite, ensemble...enfin, c'est compter sans les objectifs du criminel (4.18)

Cooper possède la liste des noms des cadavres identifiés sur la patinoire et il la procure à Reddington bien qu’il ne comprenne pas très bien ce qu’il veut en faire  (4.19)

Alors que Mr Kaplan détruit méticuleusement l’empire criminel de Reddington, ce dernier la met en relation avec Cooper pour ses qualités professionnelles pour retrouver Liz. Absent, il demande à Cooper de la retrouver ce qu’il accepte  mais le criminel se joue encore de lui (4.20)

Cooper est furieux parce qu’après lui avoir demandé de travailler avec Reddington, la Conseillère à la Maison Blanche lui demande de protéger Mr Kaplan de ses éventuelles velléités sinon tous les membres de son équipe seront arrêtés mais Reddington a une solution pour éviter ça : retrouver un certain Prescott pour faire pression sur Hitchin.
Liz disparue, une fois encore, pour elle, les deux hommes travaillent de concert.
Dans cet épisode, Cooper nous apprend que jeune agent son chemin et celui de Reddington, alors dans le contre-espionnage, s'étaient croisés lorsque celui-ci, sur les traces d'un agent russe nommé Seaduke, avait été enlevé et torturé pendant 10 jours avant d'être secouru. En tant que chef de file, Cooper avait recueilli des preuves matérielles au cas où Seaduke serait capturé et poursuivi : elles se trouvent dans un casier scellé depuis plus de 3 décennies. En ayant assez  des mensonges et des mystères de Reddington, Cooper fait testé son ADN à partir d'une chemise lui ayant appartenu à cette époque afin de savoir enfin si Raymond Reddington est le père de Liz. Il l'est (4.22)

SAISON 5

Relation Harold Cooper et Raymond Reddington saison 5

Cooper annonce à son équipe que Redddington est le père de l’agent Keen.
Reddington semble prendre du bon temps au lieu de fournir des blacklistés à la Task-Force mais cela ne convient pas à Cooper qui s'emporte. Plus tard, Reddington lui explique que si celui qu’il lui propose n’est un véritable blacklisté, c'est parce qu'il doit tout d'abord reconquérir sa place dans le monde criminel sinon les informations qu'il délivrera à son équipe ne seront d'aucune utilité (5.01)

Cooper intercepte l'agent Keen pour aller avec elle secouer un peu Reddington afin d'avoir un nom de la liste : le nouveau Directeur du FBI est pressant et veut des résultats.
Cependant avant qu’il ait prononcé le moindre mot, Reddington lui lance un nom Greyson Blaise : le criminel veut cet homme non pas pour le mettre en prison mais afin de faire affaire avec lui et réaffirmer ainsi son influence, son autorité, dans le milieu criminel. 
Ce que le directeur adjoint ne comprend que bien trop tard, c'est que Red a son propre agenda, comme d'habitude : il  fait arrêter temporairement Greyson Blaise pour le voler. Cependant, lorsque Cooper passe un savon au criminel, celui-ci lui remet une clé USB et un collier de grande valeur volé incriminant Blaise : la Task-Force va pouvoir l'arrêter avec toutes ces preuves et pouvoir en retirer tous les bénéfices. Il n'en saura pas plus sur les réels objectifs du criminel (5.02)

Dans le bureau de Cooper, Red fait le bilan de la semaine positif pour la Task-Force (5.03)

Cooper se fâche contre Liz qui, selon lui,  est de plus en plus sous l’influence néfaste de Reddington  (5.04)

Cooper demande l'aide de Reddington pour retrouver le fils d’un ami qui a été assassiné par la police et qui a disparu. Red qui lui fournit l'adressse d'un dealer, Castro et Cooper refuse que Red l'y accompagne, ce qu'il fait quand même. Cooper laisse Red interroger le dealer qui leur donne l'adresse du garçon : il est terrorisé carl il a été témoin d'un meutre. Il donne le nom de celui qui veut sa mort, Zeke. 
Red refuse d'inflencer Cooper dans sa quête de revenge contre Zeke et de l'accompagner. Il lui fait la moral : il porte un badge, c'est un homme droit. Il sera seul face à sa conscience. S'il utilise l'arme non enregistrée qu'il a pris avec lui, le système judiciaire le protégera mais sa conscience le torturera. Malgré sa rage, Cooper ne tue finalement pas l'homme  (5.06)

Cooper pense que Red veut simplement éliminer la concurrence avec la nouvelle affaire qu'il propose mais se laisse convaincre du bien fondé de sa demande : mettre fin à un trafic de migrants. 
Plus tard, Red (avec l'approbation officieuse de la Task-Force et Cooper) se charge de conduire en lieu sûr les migrants qu'ils ont sauvé plutôt que de les voir retourner dans un camp en Grèce (5.07)

Cooper arrive à l'hôpital et croise le regard abattu de Red resté à l'extérieur dans la voiture tandis qu'à l'intérieur Liz est entre la vie et la mort (5.08)

A l’occasion d’un rendez-vous d’informations sur l’enquête en cours, Reddington demande à Cooper de protéger Liz car elle est bien décidée à venger la mort de Tom : il  lui demande de la guider et d'être pour elle l'ange sur son épaule (5.10)

L’Assistant Directeur s'amuse de l'ironie de la mésaventure de Red qui s'est fait volé et qui a besoin de la Task-Force pour reprendre le penny qu'il a volé à Greyson Blaise : Cooper refuse de l'aider pour obtenir un autre penny qui se trouve  dans la salle des preuves de la police.  Le criminel se débrouille donc et demande l'aide de Liz qui va le subtiliser. 
Plus tard, Cooper apprend à Red qu'une autre preuve a disparu de la salle des preuves en plus du penny . Il exige la vérité mais Red semble confus et part sans répondre : il a compris que Liz l'a manipulé (5.11)

Cooper se demande pourquoi Reddington voulait la libération de Fagen (5.12)

Cooper convoque Reddington pour lui demander de cesser d’aider l’agent Keen à  rechercher les assassins de son  mari avec ses méthodes peu légales.
Red donne à Cooper la liste des  51 personnes que son blacklisté a tué afin qu’il puisse faire rechercher et poursuivre les commanditaires de ces meurtres mais pas ce dernier qu'il a pris sous son aile. Mais le criminel lui demande aussi une faveur : il réclame l'un des corps, celui d'un SDF,  afin qu'il soit inhumé correctement. Cooper et Red  constatent de loin dans quelle solitude l'homme est enterrré alors que sa seule amie est présente (5.14)

Cooper soutient Liz et l'autorise à suivre la piste du témoin que Red a soustrait à la justice (5.17)

Cooper et son équipe tentent de convaincre Red d'annuler le rendez-vous avec Garvey et Mosadek car c'est un piège : celui-ci refuse.  Cooper décide que l'équipe va quand même couvrir ses arrières mais le criminel à un plan déjà en place avec un double de leur cible, Ian Garvey (5.19)

Le criminel propose avec enthousiasme l’intervention de Mr Brimley et de son célèbre blaireau, Bernice  pour un interrogatoire, lui faisant une faveur même, ce qui laisse Cooper totalement perplexe quant à la méthode utilisée (5.21)   

Cooper soutient Liz dans son désir de découvrir le secret de Red qui a coûté la vie de Tom. 
Lorsque Ross est arrêté, Red donne un ultimatum à Cooper. S'il ne lui remet pas le prisonnier, il mettra fin à la liste noire. Cooper ne cède pas. Il est du côté de Liz.
Plus tard, Cooper réprimande Red pour être la raison constante pour laquelle Liz est en danger. Toutefois lorsque le criminel accepte de s'échanger conter Liz, Cooper lui impose son équipe de surveillance.
Cooper est présent lorsque Liz est libérée. Il ordonne à Red de partir car le SWAT est en route. Lorsque Red tue Ross et récupère son précieux sac Ressler et lui, éberlué, le laissent partir (5.22)

SAISON 6

Relation Harold Cooper et Raymond Reddington saison 6

Malgré le comportement inacceptable de Red qui a tué Sutton Ross sous les yeux de l'équipe, Cooper compte bien continuer leur collaboration jugeant leur travail important. Toutefois, à l'écart, il parle à l'agent Keen lui assurant être prêt à fermer la Task-Force si c'est trop dur pour elle de continuer (6.01)

Quand Reddington est arrêté, Cooper se démène pour tenter de le faire sortir des locaux de la police.
Il rappelle à Cynthia Panabaker, la Conseillère à la Maison Blanche, tout le bien que le contrat d’immunité signé entre le Gouvernement et Reddington a permis et en particulier le fait que le criminel ai empêché qu’une bombe explose dans les locaux de l’ONU.  Rien n'y fait. 
En désespoir de cause, Cooper fait venir au Bureau de Poste le Procureur Holt afin de lui expliquer tout le travail bénéfique qui a été accompli depuis 5 ans avec Reddington mais là encore, c’est peine perdue car la femme candidate au poste de gouverneur espère bien conduire le criminel jusqu’à la peine de mort afin de faire avancer sa carrière (6.02)

Red apprend de Liz que Cooper doit nier l'existence de la Task-Force. Lors de l’audience de mise en accusation de Reddington,  l’Assistant Directeur Cooper est présent dans la salle. Lorsque le criminel dévoile à la juge son accord d'immunité, Cooper est sommé de confirmer ses dires. Ce qu'il fait. 
Lors de l’audience suivante, Cooper est appelé à témoigner et Reddington qui a décidé d’assurer lui-même sa défense lui pose  une première question quant à savoir s’il retravaillerait avec lui si c'était à refaire : Cooper répond oui, sans hésitation et explique tout le travail accompli tout au long de leur collaboration. 
Les choses se corsent lorsque Sima au cours du contre-interrogatoire lui demande s'il a connaissance de crimes commis par le criminel depuis que l'accord est conclu. Cooper finit par répondre que non.
Plus tard, seul en tête à tête avec Cooper, Red le remercier d'avoir confirmé l'accord d'immunité et de l'avoir soutenu, ce dont il a douté un instant (6.03)

Cooper vient  rendre visite à Red dans sa cellule au tribunal avec deux cigares à la main et le criminel est on ne peut plus ravi :  il plaisante et raconte une des fois où Dembe lui a sauvé la vie...parce c'est ce qu'il fait toujours (6.07)                    

Cooper, méfiant, questionne Red sur ses réelles intentions avec le blacklisté Minister D : il craint que le criminel se serve de lui pour faire chanter un membre du jury. Il est rassuré lorsque le criminel lui affirme que c'est pour prouver son innocence et en effet, plus tard, lorsqu'il écoute l'enregistrement demandé, il découvre comme les autres que Raymond Reddington n'a jamais trahi son pays (6.09)

Bien qu'innocenté pour l’accusation de trahison, Mr Sima reprend les autres accusations et  il veut impliquer la Task Force dans son réquisitoire : pour protéger tout le monde Reddington plaide coupable. Il n’y aura donc pas de procès, juste des témoins (6.10)

Cooper rend visite  au criminel en l’assurant de son soutien, l'appelant son vieil ami  : il va demander au Président des Etats Unis lui-même la commutation de sa peine. Le criminel n'y croit pas et lui donne une autre piste pour tenter de le sauver. 
Lorsque toutes ses tentatives ont échoués Cooper s'excuse auprès du criminel. Mais Red confirme des paroles prononcées plus tôt : il est le meilleur comme agent mais aussi personne et ami. Il lui donne son absolution (6.11)

Pendant que Reddington est conduit vers la chambre d’exécution Harold  Cooper retourne voir le Président, une nouvelle fois, mais là encore il ne réussit pas à infléchir sa décision. Lorsqu'un évènement prévu par Reddington se produit dix minutes avant l’exécution, Cooper fonce le  rencontrer à nouveau  afin de tenter une dernière fois d’obtenir la non application de la sentence : il va même jusqu'à menacer le Président des Etats Unis de représailles. Il obtient un sursis pour Red. Cooper lui a sauvé la vie.
Quand ils se retrouvent au milieu de toute l’équipe, c’est avec une grande  joie que Reddington remercie encore son ami Harold Cooper (6.12) 

Une fois de plus, le chef de la Task-Force fulmine contre Reddington qui a encore fait un coup en douce pour pousser McMahon dans ses retranchements avec le blacklisté proposé. 
Plus tard, Cooper rejoint Reddington dans sa voiture et confirme que McMahon a pris possession des dossiers d'Olson mais en a conservé un pour elle concernant Third Estate : la femme a certainement utilisé Olson pour faire pression sur eux afin qu'ils l'aident à mener à bien son complot contre les États-Unis (6.15)

 A Bureau de Poste, Red raconte à Cooper qu'il est tout excité à l'idée d'apprendre le contenu du dossier qu'ils ont retrouvé et qui dévoile un complot contre les Etats-Unis. Cooper tempère les ardeurs du criminel lui rappelant les morts qui en ont résulté et que lui-même a failli y passer. Reddington en profite pour le remercier sincérement : affronter le président pour demander sa grace n'était pas une mesure désespérée mais un acte de bravoure et d'amitié (6.21)

Cooper, Aram et Ressler sont libérés par Red et Liz après avoir été mis aux arrêts par McMahon pour trahison.
Lorsque son équipe est à nouveau arrêté, Cooper exige de Red qu'il fasse jouer ses connaissances au département de la Sécurité intérieure afin de les sortir de ce mauvais pas.
Finalement Reddington et Cooper se rendent auprès de la Première Dame, blessée, car depuis le début c'est elle qui était la cible d'un attenta. Ils écoutent sa confession incriminant son mari, le président (6.22)

SAISON 7

Relation Harold Cooper et Raymond Reddington saison 7

Reddington qui a disparu active le protocole prévu par Cooper, Ressler et lui s'il se fait arrêter. Devant l'étonnement de s'être fait prendre une deuxième fois en si peu de temps, Liz avoue que la première fois c'est elle qui l'avait dénoncé car elle avait découvert que le criminel n'était pas le vrai Raymond Reddington et voulait découvrir son identité. Magré cette révélation, le chef de la Task-Force met tout en oeuvre pour  rapatrié Red car il est détenu à Paris. Alors qu'il l'a au téléphone, pour s’assurer qu’il s’agit bien de lui, Cooper lui demande le nom d’un militaire américain qu’ils ont connu tous les deux au Koweït.
Cooper fait  face à un cas de conscience : doit-il dénoncer ce faux Reddington, agent du KGB à ses supérieurs ?(7.01)

Quand Elizabeth Keen rapporte à Cooper les remontrances que Red lui a faites lui reprochant ses recherches qui ont réveillé les ennemis de Katarina, il désapprouve les paroles du criminel et  lui reproche de ne pas avoir dit la vérité et d’avoir caché sa vraie identité.  Quant à informer ses supérieurs que leur informateur est en fait un ancien agent du KGB, il préfère attendre, cela risque de causer du remous (7.02)

Cooper apprend à Liz qu'il a décidé de parler à Panabaker de l'imposture de Red même si la Task-Force risque d'être démantelée à cette nouvelle. Il apprend à ce moment que Daniel Hutton, son ancien collègue, déclaré mort il y a 30 ans a été retrouvé  vivant et demande à lui parler.
Cooper retrouve Reddington sur la tombe de Hutton et déclare allé vouloir l'aider fatigué par le poids du secret contenu dans la clé USB que le criminel lui a remis des années auparavant (2.01). Red décide de l'accompagner n'étant pas certain de la véracité de l'information.
Dans l'avion, Cooper regarde la vidéo de lui qui raconte ce qui s’est passé dans l’embuscade en 1989 et qui a coûté la vie à son ami : Raymond Reddington supervisait l'enquête. Lorsque Red dit se souvenir de Harold jeune et de son vague attachement aux faits à l'époque, Cooper rebondit pour le confronter en tant qu 'Ilya Koslov. Le criminel ne se laisse pas démonter et se doute que l'homme intègre en face de lui a décidé de faire part de cette découverte à ses supérieurs au risque de voir la Task- Force démantelée. Cependant, Cooper est curieux de savoir comment l'imposteur sait pour Hutton, le vrai Reddington était présent, mais lui ? Evasif comme à son habitude, Red ne répond pas vraiment : il sait qui il est, Raymond Reddington mais lui est-il l'homme bon et décent qu'il connaît aujourd'hui où ce jeune homme qui c'est mis dans le pétrin en détournant le regard sur des malversations à la demande de ses supérieurs ? Toujours est-il que si Hutton connait son rôle il y a 30 ans, il risque de l'en tenir responsable et de parler de l'affaire. Il faudra le faire taire. Cooper refuse mais Red s'y attendait...c'est pourquoi il est là. 
Ayant atterri, Red annonce ne pas accompagner Harold car il a beaucoup d'ennemis dans le pays. Plus tard, le criminel prévient l'homme d'un danger mais il est trop tard et Cooper est kidnappé par Hutton devenu le Simoon, devenu un  traître et surtout avide de se venger de lui.
Cooper, libéré,  est sauvé de justesse par Red qui abat Hutton prêt à tuer son prisonnier.
Dans le jet de retour, Red tente de rassurer Cooper qui triture la clé USB incriminante qu'il lui a donné des années plus tôt : il a mis sa vie en jeu pour un homme qu'il pensait être son ami. Il l'a trahi et il est mort à présent. Son secret est sauf. Le Simoon est mort. Il a aidé son pays. Il faut célébrer la victoire. Mais Harold est pensif : comment lui peut se réveiller chaque matin heureux de vivre un mensonge ? Le criminel n'est pas d'accord : il a peut-être eu une autre identité mais elle n'existe plus. Il sait qui il est et il est sans aucun doute un Raymond Reddington bien plus intéressant que l'original. Qui tu es te défini, pas qui tu étais affirme-t-il. Et il ajoute qu'il ne connais personne qui devrait être plus en paix avec qui il est que lui. Quelles que soient ses décisions, il espère qu'elles lui apporteront la paix.
Plus tard, une fois encore, Cooper retrouve Reddington et lui annonce que Hutton, à l'époque, était un homme plein de valeur contrairement à lui.  Il annonce avoir donné le lecteur flash l'incriminant 30 ans plus tôtà Panabaker. Il l'a fait pour lui-même d'abord et à cause du criminel ensuite car il a raison : les gens devraient être définis par qui ils sont et non par qui ils étaient. Et oui, il  a dit à Cynthia sa véritable identité, un homme meilleur que ce qu'il croyait, que lui. Pas qui il était mais qui il est : Raymond Reddington (7.04)

Encore une fois, Reddington utilise la Task Force et bien sûr Cooper  se fâche et s’énerve.  Le criminel explique son but et lui donne un tuyau sur une autre affaire dont il a eu vent ce qui convient au chef de la Task-Force le bilan de l'opération se révélant positif  (7.08)

Encore une fois, l’Assistant directeur Harold Cooper recadre sa nouvelle recrue, l’agent Park, en défendant leur travail avec Reddington lorsqu'un nouveau nom est présenté : "Il  obtient ce qu’il veut mais en échange, nous arrêtons des criminels" (7.09)

Cooper défend Reddington face à Liz car même s’il admet qu'il est un criminel, lui n’a pas tué les deux agents qui étaient chargés de la protéger contrairement à celle qu'il pense être sa mère, Maddy Tolliver alias Katarina. Il compatit à sa position difficile mais professionnellement il n'y a qu'un seul côté à prendre en compte, celui de Reddington car ils ont un accord avec lui (7.10)

Cooper parle à Red du spectacle d'Agnes, même avant Liz, sachant qu'il voudra être présent (7.11).

Reddington s'en prend à un marchand d’armes légal et entend bien l’empêcher  de nuire. Cooper ne trouvant malheureusement rien de légalement répréhensible contre lui décide de faire protéger sa dernière cargaison d'armes par son équipe sachant très bien que le criminel veut s'en emparer : il met donc en place un stratagème de façon à le tromper et réussit à berner Red avec la complicité involontaire de l’agent Keen (7.15).

Reddington, par l’intermédiaire de l’agent Keen, demande à Cooper de se renseigner sur une intervention menée par le FBI chez l’Imam Asmal, ami et confident de Dembe, et  il accepte. Leurs recherches séparées les conduisent au même endroit et heureusement le chef de la Task-Force prévient le criminel de son avancée dans son enquête ce qui lui permet d'éviter une descente du FBI et de sauver des migrants au passage (7.16)

Cooper collabore avec Red en lui fournissant une liste de prisonniers afin de découvrir qui a enlevé l'iman de Dembe (7.18)

Une fois de plus, Cooper constate qu'Aram est toujours terrifié par Red lorque ce dernier lui fournit des informations cruciales en avant-première. 
Alors que la  lutte s’intensifie avec Katarina Rostova, Reddington devance la Task-Force et fournit en compensation le nom d'un autre criminel que ses blacklistés à Cooper.  Ce dernier en profite pour interdire à Red de tuer Katarina. Contre toute attente, le criminel le promet. Cependant, face à Liz, Cooper n'est pas totalement du côté de Red : Katarina a malgré tout sauvé sa vie (7.19)

 

SAISON 8

                        Relation Harold Cooper et Raymond Reddington saison 8                        

Reddington donne un autre nom de la Blacklist à la Task Force que Harold Cooper accepte et donne ses directives pour arrêter la mère de Elizabeth Keen ; il ne pose aucune question qu’en aux ordres de Reddington mais il s’assure que son agent sera bien aux côtés de ses collègues pour cette enquête.
Faisant toujours confiance au criminel, quand Reddington veut déplacer Dom, il organise le transport mais pendant le trajet, les deux hommes s’inquiètent et ils ont raison car l’agent Keen sous l’influence de sa mère kidnappe le pauvre Dom.
Lorsque les deux hommes se retrouvent, c’est pour rechercher le malade et sa petite fille mais, comme souvent, le ton monte car Cooper rend Reddington responsable des déviances de son agent et quand le criminel tente de se justifier, le chef de la Task Force le congédie sans ménagement (8.01).

La Task Force et Reddington sont donc à la recherche de l’agent Keen ; une discussion commence pour savoir qui doit d'abord la trouver mais encore une fois, le ton monte surtout quand Ressler veut encore et encore protéger sa partenaire.
Evidemment, Cooper intervient,  coupant court à la conversation et renvoie encore une fois Reddington sans ménagement en l’assurant qu’il le préviendra dès qu’il aura des informations.

L’agent Keen est attrapée par les sbires de Reddington, quand Cooper l’apprend, il est très en colère ;  il donne ses  "ordres" à Reddington qui bien sûr approuve mais n’en pense visiblement pas moins et surtout il n'hésite pas à dire à Cooper que cette conversation le dérange.

Cooper exige que le criminel ne blesse pas Katarina Rostova ce qu‘il ne peut promettre et en plaisantant,  il assure qu’il l’informera de la fin de l’histoire.
L’assistant directeur tente malgré tout de contrecarrer les projets de Reddington en envoyant son équipe sur place mais sans succès (8.02).

Elizabeth Keen ayant disparu Cooper et Reddington la cherchent chacun de leur côté mais quand elle vient se plaindre auprès de l’Assistant Directeur du FBI et demander justice, ce dernier comme toujours temporise et sans défendre le criminel, il dit qu’il ne peut rien faire contre lui.
Alors, elle décide de tuer Reddington mais ce dernier fait un malaise grave et Cooper prend en charge sa protection à l’hôpital puis son transfert vers un endroit plus sûr.
Quand ils se retrouvent dans un calme relatif, Cooper veut comprendre pourquoi Reddington a tué la mère de Elizabeth Keen mais il répond que maintenant au bout de tant d’années, il ne se souvient plus vraiment de la raison de son geste (8.03).

Cooper et Reddington sont désormais à la recherche de Elizabeth Keen, qui s’est enfuie, mais chacun de leur côté.
L’assistant directeur du FBI lance son équipe sur ses pas et continue à interroger Red sur les raisons de l’assassinat de Katarina Rostova, alors ce dernier se fâche et il rappelle qu’il n’est pas sa "cible".
Un peu plus tard, ils se retrouvent dans le bureau de Cooper en compagnie de Ressler et Aram pour faire un point sur l’état des recherches.
Reddington n’est pas content et il fait avouer à Ressler qu’il est en contact avec la fugitive ce qui évidemment ne plaît pas du tout à Cooper qui avait pourtant mis en garde ses agents de l’éventualité de cette situation et finalement Elizabeth Keen est toujours en cavale (8.04).

Toujours introuvable, Elizabeth Keen fait dérober une clé USB dans l’un des coffres de Reddington, ce dernier appelle Cooper car il pense pouvoir la retrouver grâce à ceux qui ont commis ce vol.
Ils échangent donc leurs informations, ou presque, parce que quand Harold Cooper arrive à l’adresse de Keen, Reddington est déjà là mais elle, elle est partie.
Plus tard, quand Cooper entre dans sa voiture, il trouve une clé USB dans un gobelet et quand il l’insère dans son ordinateur, le message qui apparaît est en russe et pour le moment, il n’en informe pas Reddington (8.05).

Toujours à la recherche de Elizabeth Keen, Reddington demande à Cooper de trouver un interprète dont elle a utilisé les compétences.
L’assistant directeur du FBI charge donc Aram d’infiltrer l’organisme de traduction sans en informer Reddington ; cependant quand le criminel téléphone à Cooper, celui-ci lui donne le nom du traducteur qui l’envoie directement vers l'homme qui connaît le nom de la personne que Keen a contactée (8.06).

Harold Cooper rejoint Reddington pour partager un repas et recueillir des informations sur un nouveau Blacklisté.
Pendant la conversation, Red déplore la dérive criminelle de Liz et le fait qu’elle cherche quelqu’un pour, à terme, le tuer mais Cooper ne le croit pas et pourtant Dembe lui remet un dossier sur la criminelle Mary Bremmer qu’il a rapporté de son voyage à Sarajevo.
Il l’informe aussi de ses futures recherches mais peu après Cooper est reçu par un membre du Congrès chargé du bureau des renseignements.
Il cherche des informations sur le dénommé Rakitin, le hacker dont le nom est rattaché à la clé USB qu’il n’a pas donnée à Reddington.
Les renseignements qui lui sont donnés rendent Cooper de plus en plus méfiant car le profil que dépeint son interlocuteur semble lui rappeller quelqu’un et ils parlent de N-13 !
Ensuite Reddington l’informe qu’il a rencontré un ancien Blacklisté que Elizabeth Keen à recruter pour tuer, non pas lui mais une autre criminelle sans qu’il en connaisse la raison mais Cooper ne le croit pas encore une fois.
En faisant le point sur les activités criminelles de Keen, Reddington et Cooper boivent un verre de Scotch et là, l’Assistant Directeur du FBI réalise enfin qu’elle est allée trop loin.
De nouveau seul dans son bureau, Aram l'informe  que la fameuse clé USB " s’ouvrira" grâce à une empreinte digitale or Reddington a laissé la trace de ses doigts sur son verre.
Alors, sans vraiment y croire, Cooper copie les empreintes de Reddington et les pose sur le lecteur biométrique et "Oh ! Miracle" un dossier en russe défile sous ses yeux.
Au même moment, Reddington est à Moscou où on lui signifie que si Cooper accède à ces fameux fichiers de Ratikin, il devra l’éliminer ; évidemment, même s’il dit comprendre, il semble totalement déconcerté (8.07).

Alors qu’un poste de sénateur est proposé à Cooper, il vient en discuter avec Reddington avant d’en avoir parlé à sa femme ce qui ne manque pas de l’étonner.
Cette proposition surprend autant l’un et l’autre des personnages mais si Cooper y voit une manœuvre politique de l’ancien sénateur, Reddington y trouve une reconnaissance des qualités de son interlocuteur mais il le met en garde et lui demande que leur relation reste secrète.
En même temps, Red en profite pour lui donner un nouveau nom sur la Blacklist.
Cependant quand il en parle à sa femme, elle hausse le ton et lui rappelle que Reddington est une "mauvaise personne" à qui elle donnerait bien une "raclée"' ! ; sans  vraiment défendre le criminel, il coupe court à la conversation sur ce sujet.
Plus tard, alors que Cooper se trouve à la Maison Blanche, afin de participer à la destruction d’un traître pendant une transaction de vente de documents secrets, sur l’écran apparaît Reddington qui est l’acheteur des dossiers confidentiels.
Bien que extrêmement surpris, Cooper demande à stopper l’opération afin d’épargner Reddington, arguant que l’homme est un criminel et pas un espion !
Encore une fois, Cooper sauve la vie de Reddington.
Alors quand ils se retrouvent, un peu plus tard, ils négocient la revente des fameux documents et Cooper remercie Reddington de l’avoir prévenu que le Sénateur n’était pas un homme bien.
Evidemment, Charlene Cooper va regretter mais Red lui répète que lui, Harold Cooper est un homme intègre.
L’Assistant Directeur du FBI fait alors l’éloge de la vie ordinaire et conseille à Reddington d’essayer lui aussi mais malheureusement il ne peut pas l’envisager pour des raisons de sécurité personnelle et visiblement il le regrette amèrement (8.08).

Après avoir réussi à lire la clé USB volée par Keen, Cooper informe son équipe des informations qu’il y a trouvées et quand Reddington arrive à la Poste, il demande à ses agents de conserver ces renseignements  secrets.
Une conversation s’engage entre les deux hommes pendant laquelle Redddington demande à Cooper de localiser Elizabeth Keen parce qu’elle est en grand danger.
Les relations ne sont plus aussi sereines que précédemment mais finalement, l’assistant directeur de FBI accepte de collaborer et envoie son équipe sur le terrain.
Pendant cette conversation, un coup de téléphone rappelle, encore une fois, à Reddington qu’il doit  "éliminer" Cooper, ce qu’il promet de faire
Cependant, les recherches pour retrouver Elizabeth Keen continuent mais il informe Reddington qu’elle a été enlevée ce qui l’inquiète au plus au point car Townsend est très dangereux.
De plus, pendant son enquête il trouve un mort dont il accuse Reddington d’être responsable ce qu’il nie farouchement mais l’assistant directeur de FBI ne le croit pas.
Quelques temps après, Cooper informe Reddington qu’il n’a pas pu localiser Liz mais qu’un sosie s’est rendu, enfin c’est ce que l’ancien agent du FBI veut faire croire mais elle réussit à s’enfuir.
Cooper demande, alors, qu’un mandat d’arrêt soit émis contre Elizabeth Keen pendant que Reddington entame une  conversation avec elle par l’intermédiaire de son sosie mais  sans           résultat (8.09).

Toujours à la recherche de Elizabeth Keen, Reddington et Harold Cooper ne sont pas d’accord sur les moyens d’y parvenir.
Un mandat d’arrêt a été lancé contre l’ancien agent du FBI ce que Red réprouve, il envoie alors la Taste Force sur la piste d’une tortionnaire cruelle travaillant pour Townsend.
Justement, les sbires du fameux Townsend tentent d’enlever Reddington mais échouent et kidnappent Dembe à sa place ce qui évidemment l’inquiète au plus haut point.
L’enquête de Cooper n’avance pas assez vite alors il appelle Townsend et propose un échange, lui-même contre Dembe ; il est donc emmené pour qu’à son tour il subisse les mêmes supplices mais lui non plus ne parle pas.
Pendant ce temps-là, Dembe, qui s’est échappé, avec l’équipe de Cooper, récupère Reddington, mal en point mais vivant (8.10).

Reddington rencontre Harold Cooper dans son restaurant pour lui donner un nouveau nom sur la Blacklist.
Plus tard, Rakitin vient rappeler à Reddington que Cooper doit être éliminé ce qui encore une fois lui déplaît profondément, il menace même l’insolent car dit-il l’assistant directeur du FBI est son problème et il fera ce qu’il doit faire.
Plus tard, Reddington vient rejoindre Cooper dans son bureau et il tente une grande explication,
en tant qu’ami.
Il comprend qu’il veuille protéger Elizabeth Keen mais il ne trahit pas ce pays et il ne transmet pas de renseignements sensibles à des ennemis de ce pays mais Harold Cooper ne le croit pas.
Alors, il lui rappelle qu’il est son ami et son collègue et que lui , Reddington est un puzzle qu’il ne pourra jamais terminer et il le met en garde contre ses associés peu recommandables.
Il lui rappelle aussi que toute cette histoire ne concerne que lui et Elizabeth et que, en revanche, s’ils ont des différents, ils ne se pardonneraient jamais s’il lui arrivait quelque chose à lui, Harold Cooper.
Pas vraiment convaincu, l’assistant directeur du FBI remercie et met fin brusquement à la conversation ; quand il donne de nouvelles directives à Ressler il désigne Reddington, comme N-13 et décide que la Task Force prendra désormais définitivement le parti de Keen contre le criminel (8.11).

Cooper est enlevé par les hommes de Rakitin et Reddington somme, avec fureur, son ami de l’est de le relâcher mais il est trop tard.
Red appelle alors Rakitin qu’il menace mais ce dernier coupe brusquement la communication ; Reddington le rappelle et cette fois, c’est pour permettre de le localiser et d’envoyer la Task Force libérer Cooper.
Reddington sauve encore une fois la vie de Cooper ; pourtant, l’assistant directeur du FBI est en colère quand le criminel l’appelle rassuré par sa libération  car il le rend responsable de cet enlèvement et il le menace.
Ensuite, il raconte l’histoire que Elizabeth Keen a imaginée à Cynthia Panabaker et que désormais il est déterminé à prendre pour la vérité, c’est à dire que Reddington est l'agent russe, N-13 infiltré mais son interlocutrice ne veut pas le croire.

Pourtant, après que Reddington ait réussi à empoisonner Rakitin, il met encore une fois Cooper en garde car s’il est parvenu cette fois à lui sauver la vie qu’en sera-t-il la fois prochaine ?

Alors quand il rencontre son ami de l’est, il est tellement en colère qu’il le frappe violemment et lui explique que ses relations avec Harold Cooper et la Task Force sont pas son problème et qu’il ne le laissera plus jamais s’en mêler.
Reddington se calme mais semble souffrir et il annonce la fin de cette histoire (8.12.)

Reddinton rencontre Cooper pour lui montrer la carte publicitaire d’une certaine Madame Zorba sur laquelle est inscrit un message, pense-t-il, codé.
Il faut donc récupérer la seule machine capable de lire ce message, machine qui se trouve au Musée de Minsk ; justement, afin faciliter le travail du FBI, Red a fait don au fameux musée d’un tableau de Cézanne volé.

L’assistant Directeur et son équipe se rendent donc au Belarus et pendant que Harold Cooper détourne l’attention de la responsable du musée et après bien de problèmes, la machine est rapportée et Cooper s’empresse de retrouver Reedington pour décoder le fameux message, c’est l‘adresse d’un entrepôt avec une date et une heure (8.15).

Reddington appelle Cooper pour lui proposer de coopérer pour s’occuper de Townsend et après quelques hésitations, ce dernier finit par accepter pensant que pendant ce temps là, la Task Force étudieront les relations entre le criminel et Stepanov (8.16).

Stepanov a été enlevé et Reddington est fou d’inquiétude car il ne sait pas qui l’a kidnappé et contre l’avis de Dembe, il demande de l’aide à Cooper en lui faisant miroiter l’arrestation d’un espion russe  extrêmement dangereux ; évidemment le chef de la Task Force fait mine de ne pas le prendre au sérieux.
Cependant, il ne lui dit pas qu’il sait que les 2 hommes se connaissent et espère grâce à son équipe pouvoir interroger Stepanov et prouver que Reddington est aussi un espion russe.
Quelques temps plus tard,
Reddintgon et Dembe viennent retrouver Cooper au Bureau de Poste car les recherches n’avancent pas.
Encore une fois contre l’avis de Dembe,
Red décide de dire la vérité sur ses relations avec Stepanov. En écoutant le discours du criminel, Cooper prend ça très mal car il demande de l’aide pour sauver certes un de ses plus vieux amis qui est un espion russe alors qu’il lui a menti et gardé ses secrets mettant tout le monde en grand danger.
Malgré tout et comme d’habitude, après avoir sermonné vertement
Reddington car il comprend que l’homme enlevé à un lien avec Elizabeth Keen, il donne les ordres nécessaires à son équipe pour retrouver Stepanov ; c’est pourtant, l’équipe de Reddington qui découvre Stepanov pendant que la Task Force poursuit son enquête.
Cooper est furieux car malgré l’intervention des agents du FBI alors que la bataille fait rage entre les sbires de Townsend et ceux de Reddington, tous les criminels s'échappent, Liz et Stepanov aussi.
Aram réussit à trouver l’adresse où sont allés les fugitifs,
Cooper décide donc, accompagné de toute son équipe, de s’y rendre afin d’arrêter Stepanov.
A leur arrivée,
Reddington les reçoit et entame une longue explication permettant à Stepanov d’être soigné à l’abri des regards et surtout de disparaître de nouveau.
Cooper voulait arrêter Stepanov et l’interroger et prouver de ce fait que Reddington était un espion et l’arrêter aussi mais devant cette impossibilité, le criminel lui explique que Townsend étant dans la nature, tout le monde est en grand danger, lui et son équipe comprise, et il propose alors à Harold Cooper de travailler ensemble ( 8.17).

Reddington arrive au Bureau de Poste, avec Dembe, pour tenter d’échanger ses informations avec celles de Cooper afin de retrouver Elizabeth Keen qui n'est plus protégée mais comme d’habitude si le but des 2 hommes est le même, les moyens d’y parvenir sont totalement opposés.
Comme à son habitude,
Red est pour agir le plus vite possible c’est à dire en dehors de toutes règles alors que Harold Cooper veut respecter les procédures légales et de rappeler que lui et son équipe représentent le FBI.
Dépité, le criminel s’en va en promettant de se débrouiller seul.
Ils enquêtent donc chacun de leur côté avec rigueur pour la Task Force de
Harold Cooper et avec beaucoup de fantaisie du côté de Reddington.
En fin de compte, les indices arrivent dans les 2 équipes mais Keen court toujours jusqu’à ce que l’équipe de
Cooper la retrouve et l’arrête.
Evidemment,
Reddington est furieux, tout d’abord de pas avoir retrouvé Liz le premier mais surtout que l’arrêter ne la sauvera pas de celui qui veut la tuer ni de ce que la justice réserve à la criminelle qu’elle est devenue (8.18).

Cooper décide de déplacer sa prisonnière alors que Reddington vient le supplier de la lui remettre ; il reconnaît avoir conserver des secrets désormais dévoilés ce qui met Elizabeth Keen en plus grand danger mais l’assistant directeur du FBI n’est pas sensible à ses arguments.
Pendant leur entrevue, le convoi est attaqué et Liz et Ressler s’échappent à pied, alors
Redddington décide de prendre la direction des opérations à sa façon et Cooper envoie le reste de son équipe retrouver les 2 fugitifs.
Reddington informe Cooper du déroulement de ses opérations, tout d’abord, positives mais qui s’avèrent négatives au bout d’un moment et il finit tout de même par retrouver Liz (8.19).

Liz échappe de nouveau à la surveillance de Reddington pendant que Cooper surveille l’état de santé, pas brillante, de Ressler.
Quelques temps plus tard,
Cooper reçoit un appel de Reddington qui lui explique que Liz lui a échappé, en réponse, l’assistant directeur du FBI lui apprend que l’ancien agent s’est rendue et qu’elle est en sécurité dans la "Boite", qu’il connaît bien.
Evidemment,
Red est furieux, pour toujours les mêmes raisons, mais Cooper lui explique que c’est le choix de sa protégée et il coupe court à la conversation en raccrochant.
Liz n’était vraiment
pas en sécurité car avec ses équipes et un hélicoptère, Reddington fait enlever la RedBox avec Liz à l’intérieur.
Cooper, impuissant assiste à l’opération pensant que Townsend en est responsable et il tente de disculper Reddington auprès de Panabaker qui fulmine.
Pendant le même temps, les agents du FBI ont arrêté le bras droit de Townsend qui avoue le piège tendu à
Reddington ; Cooper appelle immédiatement le criminel pour le mettre en garde mais Red ne répond pas mais il n’a rien à craindre car il emmène Liz vers une destination inconnue et très lointaine dans son avion (8.20).

Après la destruction de son quartier général, Reddington, qui est malade, a pris une décision et il veut en informer Cooper ; il arrive donc au Bureau de Poste où il rencontre Aram qui lui donne un ballon gonflé à l’hélium et c’est avec une voix de fausset qu’il entre dans le bureau de l’assistant directeur du FBI.
Surpris
Cooper, propose tout de même de continuer sur ce ton badin mais Reddington reprend vite son sérieux car il lui vient annoncer la fin de son empire et lui demande de continuer à protéger Elizabeth Keen après son "départ", ce que Cooper, bien que très étonné, accepte évidemment.
Les membres de la Task Force sont informés des projets de
Reddington qui leur a donné une enveloppe remplie de renseignements concernant de nouveaux criminels à poursuivre.
Durant la fête dans le restaurant
à laquelle assistent Red et son fidèle Dembe, Cooper réfléchit avec son équipe et il finit par comprendre que Reddington a demandé à Elizabeth Keen de l’abattre afin de la sauver, elle.
Paniqué,
Cooper entraîne ses agents vers le restaurant afin de tenter de convaincre le criminel d’annuler  l’opération ; les sirènes hurlent pendant qu’ils traversent la ville mais Harold Cooper et la Task Force arrivent trop tard  et ne peuvent constater que Elizabeth Keen a été tuée par un homme de main de Townsend, lui même abattu par Reddington (8.22).

SAISON 9

Relation Harold Cooper et Raymond Reddington saison 9

Deux agents du FBI ont été attaqués dans le port de Los Angeles, l’un d‘eux est Dembe Zuma et l’autre a été tué.
Très gravement brûlé et voulant connaître les assassins de son partenaire, il fait appel à Harold Cooper qui, lui, a quitté le FBI mais peut joindre Reddington, le seul capable d’identifier les tueurs grâce au tatouage qu’ils portaient tous sur la main.
Après bien des contrôles, Cooper retrouve Reddington à Cuba mais après l’exposé du problème, le criminel refuse de revenir dans le monde criminel.
Pourtant, inquiété par l’état de Dembe et après avoir constaté la gravité des  blessures de son ami, il se rend chez Cooper afin de lui donner les renseignements qu’il a pu glaner.
Harold Cooper étant le tuteur de la petite Agnès, il espère pouvoir rencontrer l’enfant mais ce dernier refuse ce qui le rend très triste.
Malgré tout, caché au fond de sa voiture, Reddington observe Agnes jouant sur un terrain de sport sans que la petite fille ne le voie, d’ailleurs Cooper le félicite de respecter ses consignes.
Reddington reconnaît pouvoir identifier l’organisation criminelle mais refuse toujours de reprendre les activités de la Blacklist car il a réussi à trouver une certaine sérénité grâce à un passage dans un monastère tibétain près de Katmandou et il veut y retourner.
Cependant, Cooper n’est pas dupe, il sait que Reddington est allé voir Agnes, de loin, et il pense que son interlocuteur préfère s’éloigner plutôt que de subir cette cruelle situation (901).

Reddington vient donc s’entretenir avec l’ancien assistant-directeur du FBI et pendant qu’il explique la raison de son nouveau look et de sa nouvelle façon spartiate de vivre à Aram, Cooper reprend ses marques et s’aperçoit que sa bouteille de whisky a disparu mais en même temps, il veut savoir pourquoi Red revient s’occuper de la Blacklist.
Alors très sérieusement et avec beaucoup de mélancolie,
Reddington explique, comme le lui a rappelé Ressler, avec des sanglots dans la voix que c’est ce qu’aurait voulu Elizabeth, reprendre son empire et que, c’est son devoir de poursuivre ce désir  ; pour terminer l’entretien, Reddington lui promet de lui apporter une caisse de rhum. 
Plus tard,
Reddington ayant obtenu que Panabaker lui rende son immunité et qu’elle reconstitue la Task Force, il revient au Bureau de Poste avec une caisse remplie de bouteilles de rhum et annonce la nouvelle de la réintégration des anciens agents au sein du FBI.
Alors pourquoi, a-t-elle accepté de leur accordé leur retour au sein du FBI ? Sans doute, parce qu’elle aimait et qu’elle aime leur travail, dit
Reddington avec un air énigmatique (9.02).

Alors qu’ils sont attablés dans la cuisine des Cooper, Reddington demande à voir la petite Agnès qui vit désormais chez Charlene et Harold Cooper.
L’assistant-directeur du FBI est hésitant
car il rappelle que Red est un fugitif et que l’enfant n’a que 11 ans ; Reddington a beau dire qu’il veut faire partie de la vie de la petite fille et quelle ne verra que l'homme et non le criminel, Harold ne cède pas et propose d’en parler à sa femme avant de prendre une décision.
Red est évidemment déçu par cette réponse et change de conversation en orientant son ami vers un nouveau blacklisté, le SPK.
Reddington est en pleine conversation dans son jet avec son vieil ami Robert Vesco, quand le téléphone sonne, c’est Harold Cooper qui lui annonce avoir parlé avec Charlene ; elle accepte qu’il rencontre Agnès mais en sa présence et si le criminel s’étonne, il  promet d’y réfléchir.
Quand l’affaire du blacklisté est réglée et que Robert Vesco est arrêté, Reddington et Cooper se retrouvent, toujours chez les Cooper, pour en tirer les conclusions ; incidemment, Harold demande si les conditions pour rencontrer Agnès lui conviennent, Red dit qu’il accepte puisqu’il n’a pas le choix et aussitôt à la stupéfaction du criminel, Cooper va chercher la petite fille à qui il explique qui est l’homme qu’elle va rencontrer. Quand Agnès arrive et qu’elle reconnaît parfaitement Red, qu’elle appelle Pinky, les deux hommes sont aussi émus l‘un que l’autre (9.03).

Alors que Reddington appelle Harold Cooper, celui-ci se réveille "vaseux" au volant de sa voiture stationnée dans un parking bien loin de son habitation, il s’aperçoit, alors, que son arme n’est plus à sa ceinture mais sur le sol et il ne répond pas au téléphone.
Plus tard, c’est Dembe qui informe le chef de la Task Force du nom du nouveau blacklisté, en l’occurrence, une femme, l’Avenging Angel.
A la fin de l’opération,
Harold Cooper appelle Reddington et demande des explications car ce dernier a exécutée la femme parce qu’elle était juge et bourreau or c’est exactement la définition même de Reddington.
Le criminel se lance alors dans une explication peu convaincante mais ce que ne sait pas Cooper, c’est qu’il a, comme d’habitude, réussit une opération financière très importante et qu’il a rendu une œuvre d’art, dérobée par les nazis en son temps, à la fille du véritable propriétaire du tableau (9.04).

 

Crédit : catgir2, mnoandco

 

Ecrit par catgir2 

Photos de Reddington et Cooper

Ne manque pas...
Activité récente
Prochaines diffusions
Logo de la chaîne NBC

Blacklist, S09E22 (inédit)
Vendredi 27 mai à 20:00

Dernières audiences
Logo de la chaîne NBC

The Blacklist, S09E21 (inédit)
Vendredi 20 mai à 20:00
2.70m / 0.2% (18-49)

Logo de la chaîne NBC

The Blacklist, S09E20 (inédit)
Vendredi 13 mai à 20:00
2.77m / 0.2% (18-49)

Logo de la chaîne NBC

The Blacklist, S09E19 (inédit)
Vendredi 6 mai à 20:00
2.76m / 0.3% (18-49)

Logo de la chaîne NBC

The Blacklist, S09E18 (inédit)
Vendredi 29 avril à 20:00
3.09m / 0.2% (18-49)

Logo de la chaîne NBC

The Blacklist, S09E17 (inédit)
Vendredi 22 avril à 20:00
3.26m / 0.3% (18-49)

Logo de la chaîne NBC

The Blacklist, S09E16 (inédit)
Vendredi 15 avril à 20:00
2.85m / 0.3% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
NBC - Audiences de l'épisode 9.21

NBC - Audiences de l'épisode 9.21
NBC nous proposait vendredi 20 mai l'avant dernier épisode de la neuvième saison de Blacklist. La...

NBC - Diffusion de l'épisode 9.21

NBC - Diffusion de l'épisode 9.21
NBC poursuit sa diffusion de Blacklist ce vendredi à 8hUS avec l'avant dernier épisode de la saison...

NBC - Audiences de l'épisode 9.20, Caelum Bank

NBC - Audiences de l'épisode 9.20, Caelum Bank
Vendredi dernier, NBC proposait une nouvel inédit de Blacklist intitulé Caelum Bank...

Alert, la nouvelle série de John Eisendrath

Alert, la nouvelle série de John Eisendrath
Fox a commandé une nouvelle série policière Alert axée sur les personnages du showrunner de The...

Saison 10 sur NBC, ce sera à la mi-saison

Saison 10 sur NBC, ce sera à la mi-saison
NBC est le premier réseau de diffusion télévisée à révéler son calendrier pour la saison télévisée...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

diana62800, Avant-hier à 19:49

Le quartier 'The Secret Life of The American Teenager' fait peau neuve avec un tout nouveau design, venez donner votre avis

diana62800, Avant-hier à 19:50

Merci d'avance

Luna25, Hier à 11:20

Salut, il y a de nouveau sondage chez Legends of Tomorrow et Reign.

Locksley, Hier à 16:17

Bienvenue au quartier Bridgerton dans la citadelle ! Bonne inauguration à albi !

Sonmi451, Aujourd'hui à 09:49

Un petit passage dans "Préférences" pour voter aux bannières, aux thèmes et vous y gagnerez mes remerciements. ^^

Viens chatter !