VOTE | 227 fans

Reddington et Harold Cooper

 

 

 

Raymond Reddington et Harold Cooper sont, tous les deux, d’anciens Officiers de la Marine Américaine ; ils ont servi ensemble, entre autres, lors d’une expédition au Koweït puis ils ont changé complètement d'activité.

Si  Reddington est devenu l’un des criminels les recherchés des Etats Unis,  Cooper a rejoint le  FBI, 
il occupe actuellement le poste de Directeur Adjoint de la lutte contre le terrorisme.

A début de la série, Cooper est donc censé devoir poursuivre et arrêter Reddington, cependant ce n’est pas du tout ce qu’il se passe.
Pourquoi ?


Vous pouvez lire dans la rubrique suivante l'évolution de leur relation au fil des saisons.

Ecrit par catgir2 

Evolution

SAISON 1

Lorsque Reddington se rend au FBI, il demande expressément à voir l’assistant directeur Harold Cooper. 
Il n’a pas pris rendez-vous et précise qu’on lui donne simplement son nom ; mais dès que la fiche de recherche apparaît sur l’écran de contrôle, il est immédiatement arrêté et enfermé dans un box vitré.
Dès son arrivée, Cooper le reconnaît et dit :  "C’est bien lui" ; en réponse, Reddington se moque de lui en feignant de sentir son eau de Cologne, le parfum de l’arrogance, précise-t-il et il lui reproche de se tromper encore une fois, comme à son habitude. Curieusement, Cooper ne lui demande pas la ou les raisons de sa reddition.
Puis quand il interroge l'agent Elizabeth Keen sur les motivations de Reddington à son égard, il semble déjà connaître en partie les réponses.
Reddington propose alors à la Task Force, le nom d’un premier criminel à mettre hors d’état de nuire.
Puis il donne la première condition pour continuer à travailler avec Cooper et son équipe, ne parler qu’avec Elizabeth Keen.
En plus, il possède une liste de criminels qu’il est prêt à livrer, c’est : The Blacklist.
Cooper, sans poser de question et semblant dubitatif, accepte le marché après avoir fait la connaissance de l’agent Keen.
Ensuite, Reddington demande l’application de sa deuxième condition, être relâché et logé dans un hôtel de luxe qu’il connaît et pour finir, il veut qu’une puce sophistiquée soit posée dans son cou et avoir sa propre équipe de sécurité que Cooper constituera en choisissant les membres sur une liste de  cinq noms.
Quant à son immunité, il la négociera lui-même  (1.01).

Lorsque Cooper rencontre Diane Fowler, sa supérieure hiérarchique, pour statuer sur le cas Reddington, il met tout son poids pour que ce dernier soit traité au mieux. Le ton monte, cependant, il obtient que les exigences de Reddington soient accordées.
Alors, l’étude de la Blacklist peut commencer. Reddington donne un nom et Cooper et son équipe vont débusquer le malfrat ; mais, à chaque fois, Reddington prend une sorte de commission qui lui permet  de conforter son empire criminel avec plus ou moins la bénédiction de Cooper (1.02).

Cette fois, le Blacklisté est chinois et Reddington exige que Liz exécute la mission avec lui mais alors qu’elle hésite, Cooper intervient pour lui rappeler avec fermeté la demande de Reddington (1.03).

Pour le Blacklisté suivant, Reddington prend la direction de la Task Force, Cooper le laisse totalement libre de diriger ses agents ; en particulier, il emmène Ressler chercher Liz qui a été enlevée par le Stewmaker. Encore une fois, Cooper semble connaître les méthodes de travail de Reddington et n’oppose aucune résistance, au contraire. (1.04)

Cette fois, il s’agit de récupérer un pauvre garçon enlevé, contre une rançon, par un personnage curieux en relation avec l’Iran et la technique proposée par Cooper ne convient pas à Reddington ; alors, il en propose une autre à laquelle Cooper adhère, toujours sans hésitation et le jeune homme est retrouvé (1.05).

Cooper s’interroge sur les rapports entre Reddington et Liz mais quand elle veut essayer de comprendre ce qu’il se passe, curieusement, il lui dit de rentrer chez elle et de ne rien faire.  Cependant, quand Reddington apprend la mise au repos de l’agent Keen, il menace Cooper. Il lui rappelle leur malheureux incident au Koweït qui pourrait, s’il était dévoilé, gêner son ascension professionnelle. Mais de quel incident parle-t-il ? (1.06).

Encore un Blacklisté que Cooper laisse gérer par Reddington et l’équipe de Ressler. Il n’intervient que pour rappeler le règlement à l’agent Keen (1.07).

Quand  Reddington demande à Cooper de faire des recherches sur un site du FBI, il lui en refuse l’accès. Alors Reddington menace encore Cooper de ne plus honorer leur accord mais il assure aussi que cette recherche sera aussi utile pour l’un que pour l’autre. Evidemment, Cooper cède, le Blacklisté est arrêté et Reddington fait ses recherches (1.08). 

Alors que la CIA est informée d’un projet d’assassinat contre Reddington, Cooper l’arrête afin de le protéger.
Pour faire sortir Reddington de sa cellule de protection, Garrick  tue Luli, Cooper refusant de donner le code d’ouverture de la porte. Ensuite, il pointe son arme sur la tête de Dembe alors Reddington, terrorisé, s’énerve mais Cooper refuse toujours de donner le code (1.09).

Par miracle, Dembe est épargné alors Garrick va chercher Liz mais Cooper s’obstine, c’est alors Ressler, malgré les ordres, qui donne le code (1.10).

Reddington  réussit à échapper à son ravisseur. Sur la demande expresse  de Diane Fowler, Cooper le recherche mais il s’interroge sur une éventuelle responsabilité de Reddington dans cette épouvantable opération.
De son côté, Reddington recherche tous ceux qui ont participé à l’opération et les abat les uns après les autres jusqu’à ce qu’il découvre que parmi ceux-ci, il y a un de ses "associés-employés" qu’il tue aussi. Cooper avait donc raison de soupçonner une implication de Reddington, indirecte soit mais cependant réelle (1.11).

Cependant, la véritable  "taupe" n’a pas été trouvée et bien que Reddington donne un nouveau nom de la Blacklist, Cooper ne semble pas pressé de trouver la personne qui a divulgué les plans du Post Office car il craint la réaction de Reddington.
Finalement, le traître ou plutôt, la traitresse est démasquée et Reddington l’abat sans indulgence. Cooper, lui, est toujours partagé  vis-à-vis de Reddington, il dit détester travailler avec lui car c’est un homme dangereux, amoral, irresponsable et suicidaire mais il reconnaît que sans lui, rien ne serait possible (1.13).

Quand Reddington se présente au Post Office, Cooper est, pour une fois, très en colère car il le soupçonne d’être l’assassin de Diane Fowler, sa supérieure hiérarchique qui a disparu et il le menace de finir sa vie en prison ; il demande même qu’une enquête soit menée contre lui.
Evidemment, Reddington ne répond pas et même il parle de la décoration du bureau ou du parfum de Cooper mais il donne le nom de la prochaine Blacklistée. Puis, il se moque encore de Cooper en sollicitant  l’aide de la Task Force pour voler un objet "précieux" ce que Cooper finit par accepter.
L’affaire terminée, Reddington  obtient ce qu’il voulait (1.14).

Reddington raconte  l’histoire d’un "Juge" qui aide les prisonniers qui n’ont plus l’espoir que leur innocence soit reconnue, et qui pour ce faire, punit de manière égale et illégale ceux qui les ont condamnés.
Il se trouve qu’un condamné à mort accuse Cooper, sous les ordres du Procureur Connolly alors qu'ils servaient en Afghanistan, d’avoir utilisé la torture pour lui faire avouer un crime qu’il n’aurait pas commis.
Ils sont alors emprisonnés, jugés sommairement par ce fameux "Juge"  et condamnés  à mort.
Reddington, "l'arme secrète" de Cooper, va, évidemment, rétablir la vérité en retrouvant un témoin et obtenir, très étonnamment, qu’un dossier "classifié" soit sorti du Pentagone afin d'innocenter Cooper.
Bien sûr, Reddington protège Cooper, sans doute par sympathie mais aussi parce qu’il a et aura toujours besoin de lui pour le préserver (1.15).

Alors que Liz présente sa démission à Cooper, Reddington s’y oppose. Il refuse aussi  que Cooper ait une conversation privée avec l'agent Keen et il donne ses ordres pour la prochaine enquête (1.21).

Après avoir été arrêté, Reddington est placé dans  une sorte de cellule-cage mais il s’échappe lors d’un transfert.
Il s’aperçoit alors qu’il est menacé par un ennemi mystérieux qui  commence par attaquer les membres de la Task Force.
Cooper est alors gravement blessé tandis que Reddington finit par tuer celui qui, croit-il, a commandité ce crime (1.22). 

SAISON 2

Cooper se remet doucement de la tentative d’assassinat à son domicile quand Reddington casse la porte pour venir le voir. Après les taquineries habituelles, Reddington lui donne une clé USB dont Cooper pense connaître le contenu.
En échange, il lui demande de revenir travailler car son remplaçant est incompétent et surtout indigne de confiance (!) mais Cooper refuse.
Cette clé USB est l’équivalent d’une gratification. En effet, cette clé est la seule copie de leur fameuse  "petite aventure" au Koweït !
Mais Cooper persiste alors Reddington le menace encore  et Cooper finit par retourner au Bureau (2.01).

Lorsqu'une banque est attaquée à Varsovie, Cooper envoie ses agents sur place et il gère l’enquête depuis Washington avec l’aide de Reddington.
Evidemment Reddingtonpossède des intérêts dans cette banque et la situation échappe à Cooper ce qui le met en colère car encore une fois, il a été berné.
Et puis, Samar Navabi, qui est membre du Mossad, est embauchée par Cooper, pour être l’agent secret de  Reddington au sein de l'équipe du FBI (2.02).

Dans les affaires suivantes, Cooper laisse ses agents effectuer les enquêtes conformément aux indications de Reddington ; il dirige son équipe mais pose peu de questions même s’il doute parfois un peu de son informateur. A la fin, Reddington trouve toujours une sorte de commission ; une clé (2.05) ou la liste de trafiquants d’animaux sauvages (2.06.)

Un homme accuse Reddington d’avoir tué sa fille  et en même temps, il fait égorger un agent du FBI et tente d’assassiner Cooper.
Toute  la Task Force  se mobilise, sous les ordres de Cooper,  pour aider Reddington. et comme d’habitude, Reddington manipule tout le monde pour finalement exécuter Berlin, l’auteur de tous ces crimes (2.08).

Reddington se fait enfermer dans une prison secrète alors Copper s’affole ; d’abord, parce qu’il perd son informateur mais aussi parce qu’il s’inquiète pour son ancien camarade de la Navy.
Copper comprend rapidement que Reddington cherche à entrer en contact avec un de ses anciens ennemis. Il envoie Ressler, Samar et Liz pour le libérer.
Et puis quand le Directeur l’interroge sur ses relations avec Reddington, il refuse de répondre (2.09).

Malgré les supplications de Cooper, 2 avions F-22 bombardent la prison, laissant Reddington sans connaissance. Devant un refus du Directeur et malgré les menaces, il appelle la Garde Côtière qui évacue Reddington, Ressler et Samar (2.10).

Là encore dans les épisodes suivants, les Blacklistés sont poursuivis par Ressler et son équipe sous l’autorité de Cooper et à la fin, Reddington touche une commission importante (2.11) et une mystérieuse mallette en aluminium (2.12). 

Reddington demande à Cooper que son équipe kidnappe un diplomate malaisien, Cooper refuse et se met en colère mais encore une fois, c’est un ordre que donne Reddington et non une demande. Cooper obéit donc aux ordres (2.15).

Cooper s’aperçoit qu’il est victime d’un chantage et qu’il est pris dans un piège par le Procureur Général des Etats-Unis Connolly qui fait aussi partie de la Cabale
Très contrarié, il se confie alors à Reddington qui compatit et  lui conseille de rien dire et de constituer un dossier afin de voir ce que veut La Cabale (2.21).

Alors qu’il vient d’être relevé de ses fonctions Copper, affligé,  rencontre Reddington qui n’est pas surpris ; ils mettent au point le stratagème d’évacuation de l’Agent Keen accusée d’avoir assassiné un sénateur.
Elle réussit à s’échapper et à démontrer que la maladie de Cooper n’était qu’un leurre destiné à le compromettre ; elle assassine celui qui est devenu le Ministre de la Justice des Etats Unis Connolly et Cooper est arrêté.
Reddington la prend ensuite sous sa protection (2.22). 

SAISON 3

Reddington est en cavale avec Liz ; au début  de cette saison, Cooper et Reddington n’ont aucun contact (3.01, 02, 03, 04, 05, 06, 07, 08, 09).

Reddington organise l’enlèvement du Directeur et là, Cooper y participe activement avec son équipe (3.10).

De nouveau, pas de contact direct entre Reddington et Cooper pendant quelques épisodes
(3.11, 12, 13, 15).

A la fin d’une enquête qui ramène une petite fille précédemment kidnappée à sa mère, Reddington récupère un ancien dossier russe.  Encore une fois, Cooper ne comprend pas quel était l’intérêt de Reddington dans cette affaire (3.14).

Alors que Liz cherche  des renseignements sur sa mère,  Reddington empêche un informateur de répondre à ses questions mais Cooper lui conseille au contraire de persévérer auprès de cet homme (3.16).

Lors du mariage de Liz et Tom, c’est Cooper qui officie mais c’est, sans aucun ménagement et devant le danger, que Reddington l’interrompt brusquement, s’en suit, un combat  autour de l’église  auquel Cooper participe sous les ordres de Reddington (3.17).

Alors que Liz s’est échappée, Cooper appelle Reddington pour savoir où elle se trouve.
Reddington, sous prétexte de sécurité, ne lui donne pas la réponse et coupe la conversation de façon abrupte et incorrecte.
Puis quand, Liz doit être transportée en urgence, Reddington, appelle de nouveau Cooper et lui donne l’ordre d’envoyer une escorte pour la protéger (3.18).

Encore une fois, Reddington donne des ordres à Cooper, la Task Force doit subtiliser du pétrole que des djihadistes devaient vendre au commanditaire de l’attaque qui a conduit à la mort de Liz (3.21).

Dans ce dernier épisode, Reddington informe Cooper qu’il va tuer celui qui est responsable de la mort de Liz.
Lorsque Cooper veut protester, il l'interrompt et le remercie pour la qualité de son excellent travail et avec des sanglots dans la voix et beaucoup d’émotion, il le félicite pour ses relations affectueuses et quelque peu paternelles avec les membres de son équipe et il lui annonce la fin de leur collaboration.
Flatté et ému, Cooper ne s’indigne pas et remercie même Reddington ! (3.23).

Durant cette saison Cooper a toujours vis à vis de Reddington ce comportement manichéen.

SAISON 4

Reddington étant sur l’ile de Cuba à la recherche de Liz et sa fille, il n’a aucune relation directe avec Cooper sauf lors de courtes conversations téléphoniques d’information (4.01, 4.02). 

Cooper dirige la Task Force qui continue à agir en fonction des directives de Reedington (4.03).

Dans l’épisode suivante, Cooper, non seulement coordonne les actions de son équipe en fonction des informations données par Reddington mais il peut, enfin,  agir de sa propre initiative et faire son job. Il abat le Blacklisté (4.04).

Liz étant absente, c’est à Samar que Reddington donne le nom du prochain Blacklisté ; encore, une fois, il dédaigne Cooper mais comme à son habitude, ce dernier dirige son équipe jusqu’à la résolution de l’enquête (4.05).

Curieusement, alors que Liz est encore exaspérée envers Reddington, Cooper la sermonne et le défend !
Lors d’une réunion organisée par Reddington  avec Cooper et son équipe, parce qu’il y a une taupe au FBI et qu’il faut la découvrir, chaque fois que Cooper propose une solution, Reddington le contre ; et pourtant, dans un moment de  "blues", il finit par  se confier à Cooper.
Et puis, quand il s’agit de récupérer la petite fille de Liz et de capturer  son ennemi, Kirk, Reddington refuse encore que Cooper s’en mêle (4.06).

Encore un Blacklisté à poursuivre sans que Reddington n’en informe Cooper. Seule  la Task Force avec l’aide de Reddington va mettre fin à ses activités criminelles (4.07).

Encore un épisode, au cours duquel Reddington donne ses ordres à Liz qui les transmet à Cooper.
N’empêche que rien ni fait, Cooper est assommé et Liz, kidnappée par Kirk. Ressler, Samar et Aram poursuivent l’enquête  avec Cooper quand il reprend ses esprits.
Quand Reddington échange sa vie contre celle de Liz, c’est Ressler et Samar qui viennent au  secours de Liz  mais Reddington, lui, se sauve tout seul (4.08). 

Reddington  retrouve  Cooper dans son bureau. L’Assistant Directeur du FBI est très en colère car il n’a pas pu arrêter Kirk, Reddingon a laissé partir celui qui avait kidnappé Liz et sa fille et qui est responsable de la mort de nombreux agents du FBI. Il est aussi en colère parce que Reddington s’est joué de lui, encore une fois.
Alors ce dernier lui rappelle que son objectif était de sauver Liz et son bébé et c'est ce qu’ILS ont fait  et il passe à autre chose, c’est-à-dire une affaire de terroriste international agissant sur le sol américain.
Cooper est, cependant, toujours en colère  et reproche à Reddington sa présence dans la vie de Liz,
la perte de son badge qui a entaché son nom et sa réputation et le mal qu’il lui a fait. Reddington l’écoute poliment, le remercie pour la conversation agréable qu’ils ont eue ensemble et s’en va.
Et puis, alors que Cooper ne réussit pas à obtenir la réintégration de l’Agent Keen dans son équipe du FBI, Reddington remporte la grâce du Président des Etats Unis pour le meurtre du Ministère de la Justice,  Connolly (4.09).

Le comptable de Reddington vient d’être infecté par un virus mortel ; l’enquête dirigée par Cooper mène à une jeune femme malade qui l’a assassiné sur ordre.
Reddington demande donc à rencontrer la jeune meurtrière pour connaître le nom du commanditaire ; Cooper accepte mais  lui rappelle, alors, très fermement qu’il est censé aider le FBI et non l’inverse et comme toujours Reddington ne répond pas (4.12).

Après l’assassinat d’un autre associé de Reddington, la responsable est enfin arrêtée mais Cooper lui interdit de la rencontrer. Alors, Reddington l’enlève pendant un transfert (4.13).

 Reddington a enfermé sa prisonnière, très peu couverte, dans une chambre froide, et il l’interroge.
C’est alors que Cooper lui téléphone, il est furieux parce que le Ministère de la Justice menace de dissoudre la Task Force et il exige alors un nouveau nom de la Blacklist.
Plus tard, Reddington rencontre Cooper et lui donne l’endroit où il peut récupérer sa prisonnière.
Lors d'un des derniers entretiens de cet épisode, Reddington vient s’excuser d’avoir contrarié Cooper et il lui dit partager le fardeau de sa fille malade. Cooper s'emporte alors parce que sa fille n’est pas une charge, au contraire, et que ça ne le regarde pas. Il lui explique que c’est à cause de son égoïsme que ceux qui lui sont le plus proches le trahissent (4.14).

Reddington arrive au FBI alors qu’il vient d’être empoisonné, tous les agents semblent inquiets, Cooper reste calme et pose les premières questions afin de débuter une enquête. Tous s’activent sous les ordres de Cooper qui semble réellement soucieux. Il va même jusqu’à l’hôpital pour tenter de le soutenir (4.15).

Alors que Dembe a disparu et qu’il a enlevé Aram, Reddington et Cooper se rencontrent pour tenter de les retrouver. Reddington pense que c’est une bonne chose alors Cooper n’est évidemment pas de son avis. Reddington explique que si Dembe a kidnappé Aram, c’est pour l’aider à découvrir l’auteur de son empoisonnement. Aram ne risque rien avec cet homme qui lui a appris toutes les techniques d’évasion et de survie ; de plus, Dembe est tenace et patient ce qui lui permet d’échapper à toutes recherches et de trouver le nom de l’organisateur de toutes ces attaques contre Reddington : Mr Kaplan (4.16).

La conseillère à la Maison Blanche arrive très en colère après Cooper car elle le soupçonne d’avoir couvert les agissements de Reddington. ll essaie bien de justifier son travail et celui de son équipe mais s’il est avéré qu’il a aidé ce criminel aussi sauvage "qu’un sanglier", la Task Force sera dissoute. Et quand, un agent du FBI enquête de façon énergique et veut impliquer Ressler qui craint que la vérité soit dévoilée, Cooper dit que si c’est ce qui doit arriver ce doit être immédiatement.
Le fameux agent du FBI a rassemblé 86 corps dans une patinoire, Cooper s’inquiète mais Reddington affirme qu’aucune victime n’était innocente et que le problème étant politique le Gouvernement va rapidement "balayer ce problème sans intérêt" à condition que la Blacklist soit poursuivie.
Donc, quand une nouvelle Blacklistée s’attaque aux associés de Reddington, Cooper donne des ordres pour la retrouver (4.18).

Cooper possède la liste des noms des cadavres identifiés sur la patinoire et il la procure à Reddington bien qu’il ne comprenne pas très bien ce qu’il veut en faire ; ce dernier s'empressant de l'utiliser  (4.19).

Alors que Mr Kaplan détruit méticuleusement l’empire criminel de Reddington, il la met en relation avec Cooper pour ses qualités professionnelles ; puis, quand Liz est enlevée, il demande à Cooper de la retrouver ce qu’il accepte, évidemment. Seulement, il se trompe sur l’auteur de l’enlèvement car une fois encore, Reddington se joue de lui (4.20).

Une nouvelle attaque de Mr Kaplan se prépare et Liz veut l’empêcher mais Cooper ne comprend pas qu’après tout le mal qu’il lui a fait, elle veuille, encore protéger Reddington (4.21).

Cooper est furieux parce qu’après lui avoir demandé de travailler avec Reddington, la Conseillère à la Maison Blanche lui demande de protéger Mr Kaplan de ses éventuelles velléités sinon tous les membres de son équipe seront arrêtés ; mais Reddington a une solution pour éviter ça.
Pendant ce temps-là, Cooper, qui en a assez des mensonges et des mystères de Reddington fait tester son ADN afin de savoir enfin s’il est le père de Liz.
Mais l’agent Keen a disparu et Reddington demande à Cooper de la retrouver ce qu’il fait.
A la réception des résultats du test ADN, Cooper donne l’enveloppe à Liz qui se hâte d’aller en informer Reddington (4.22).

Durant, cette saison 4, Cooper se rebelle de plus en plus souvent contre Reddington, il n’obéit plus aussi docilement aux ordres et se met de plus en plus souvent en colère ; il semble malgré tout, toujours quelque peu bienveillant à son égard. 

SAISON 5

Dès le début de cette saison, Cooper annonce à son équipe que Redddington est le père de
l’agent Keen.
Reddington semble prendre du bon temps mais ça ne convient pas à Cooper et il s’emporte ; un nouveau Directeur est arrivé et il entend bien avoir de nouveaux  Blacklistés.
Reddington lui explique que si celui qu’il lui propose n’est un véritable blacklisté, il doit reconquérir sa place dans le monde des voyous afin de redevenir fiable (5.01).

Cooper est très en colère parce que Reddington continue à s’amuser comme un adolescent alors que le nouveau Directeur veut des résultats ; alors il entraine Liz l’affronter.
Cependant avant qu’il ait prononcé le moindre mot, Reddington lui lance un nom, le prochain Blacklisté, Greyson Blaise mais  encore une fois et de façon claire, il va tromper Cooper.
Reddington veut que Cooper l’aide à faire affaire avec Greyson Blaise afin de retrouver sa crédibilité mais Cooper lui impose de  partir donc avec Liz, Ressler et Samar.
Arrivé près du Lac de Côme, il participe à une vente aux enchères, rencontre le fameux Greyson Blaise et demande, avec beaucoup d’aplomb, le carnet de chèques de Cooper pour organiser une réception.
Après de nombreuses filouteries et pour calmer la colère de Cooper, Reddington finit par faire arrêter Greyson Blaise et il lui remet une grosse partie du butin.
Bien sûr, Reddington garde sa "commission" mais Cooper ne comprend pas son intérêt dans cette histoire mais évidemment Reddington ne lui dit pas. (5.02).

Reddington propose à Liz,  une affaire de "Dirty Cops" ; Cooper centralise les opérations et Ressler et ses partenaires sont sur le terrain, comme d’habitude.
Pendant ce temps, Reddington tente de rembourser une dette avec l’aide de son copain Glen Carter et d’un trafiquant d’armes.
En conclusion, quand ils se rencontrent tranquillement, Cooper arrête les "Dirty cops" et le trafiquant d’armes et Reddington conserve les armes et un jet, en plus (5.03).

Alors que Reddington envoie la Task Force sur les traces d’une criminelle spécialisée dans la destruction de trésors, en même temps, avec le Postman, il met en place une entreprise de locations d’appartements laissés vacants par leurs occupants. Vient se greffer, une effroyable histoire de mère se sacrifiant pour son fils de façon totalement illégale avec l’accord de l’agent Keen.
Alors Cooper se fâche, parce que Liz est de plus en plus sous l’influence néfaste de Reddington  (4.04).

Quand Reddington envoie la Task Force sur une tentative de meurtre, Cooper, en toute confiance, vient lui demande son aide pour retrouver le fils d’un ami qui a été assassiné par la police et qui noie son chagrin dans la drogue.
Ils rattrapent, alors,  le dealer et sous le regard bienveillant de Cooper, Reddington prépare une injection de drogue capable de lui faire faire une overdose afin d’obtenir l’adresse du garçon. Après avoir parlé avec le garçon, Cooper décide d’aller tuer l’assassin de son ami mais Reddington lui donne une magnifique leçon de morale ; "même s’il est noir, il porte un insigne du FBI "et pour s’assurer qu’il ne commettra pas l’irréparable, Reddington demande à Dembe de l’accompagner pour procéder à l’arrestation du dealer. Cooper explique ensuite que son père, a été  victime, lui aussi, de l’injustice que subissent les gens de couleur et que c’est pour cette raison qu’il travaille dans ce Bureau pour qu’il ne soit plus jamais fait à un autre Noir ce qui a été fait à son père (5.06).

Pour détruire un trafic de migrants dont s'occupait  Reddington, Dembe se mêle aux pauvres malheureux. Quand les migrants  disparaissent, c’est Cooper qui dirige l’enquête depuis son bureau mais c’est Reddington qui s’occupe de retrouver Dembe.
Afin d’éviter que ces malheureux retournent dans un camp de misère Cooper demande à Reddington de les aider à éviter ça ! C’est ce qu’il fait avec la complicité de Ressler (5.07).

Dans ce dernier "combat" entre Reddington et Tom Keen, Cooper n’intervient jamais.
Il apparaît, tout juste à la fin, à l’hôpital  pour assister à la mort de Tom après un regard tout à la fois interrogateur et désapprobateur envers Reddington.
C’est Harold Cooper qui procède à l’identification du corps de Tom Keen (5.08).

A l’occasion d’un rendez-vous d’informations sur l’enquête en cours, Reddington demande à Cooper de protéger Liz. Elle est dans un grand trouble avec "lui, Reddington, le diable sur un épaule et Cooper, comme un ange sur son autre épaule"  (5.10).

Reddington vient voir Cooper pour lui demander de l’aider à récupérer ou plutôt  voler, le Lincoln Penny 1943 qu’on lui a dérobé ! Il s’agit du fameux Lincoln Penny qu’il avait lui-même subtilisé à Greyson Blaise et qui laisse de mauvais souvenirs à Harold Cooper.
Cependant l’Assistant Directeur se moque de Reddington et ça le fait bien rire et il refuse d’engager son équipe dans un tel méfait.
Alors Reddington se lance dans une démonstration expliquant que 4 Lincoln Penny mènent à un trésor insoupçonné et insoupçonnable de plusieurs centaines de millions de dollars en billets émis dans les années 30.
Le voleur est aussi un assassin recherché par le FBI ; alors, Cooper accepte et après de rocambolesques aventures, Cooper et la Task Force arrêtent  le criminel et Reddington récolte ses centaines de millions de dollars ! Et tout ça, dans la plus grande complicité et le plus grand des mensonges (5.11).

Cooper convoque Reddington pour lui demander de cesser d’aider l’agent Keen à  rechercher les assassins de son  mari avec ses méthodes peu légales.
En même temps, Reddington  en profite pour prendre la photo d’un sans-abri qui a disparu et qu’il pense pouvoir retrouver dans un centre d’aide aux personnes démunies qu’il finance en contrepartie de quoi ces malheureux sont « les yeux et les oreilles de son armée invisible. »
Grâce à une amie de ce malheureux, il retrouve son meurtrier qu’il va protéger et empêcher ‘être arrêté par Cooper. Cet homme est un  "fabriquant" de sosies et il pourrait bien lui demander un service un jour ou l’autre.
En échange, il donne à Cooper, la liste des  51 personnes que son protégé a tuées afin qu’il puisse de ce fait, faire rechercher et poursuivre les commanditaires de ces meurtres (5.14).

Les 4 épisodes suivant concernent des enquêtes dirigées par Harold Cooper sur des informations de Reddington sans qu’ils se voient parce que comme d’habitude c’est l’agent Keen qui recueille les renseignements (5.15, 16, 17, 18).

Reddington a rendez-vous avec l’assassin présumé de Tom Keen, il vient s’en entretenir avec Harold Cooper et son équipe. Evidemment, ils ne sont pas rassurés à cette annonce et Cooper prévient qu’il ne pourra pas le protéger alors comme d’habitude Reddington se moque de lui et du FBI.
Il pense qu’il ne risque rien parce que  "Dieu ne veut pas de lui et que le Diable n’a pas terminé son job
Il met alors en place un véritable plan de bataille avec l’utilisation d’un sosie de l’assassin de Tom Keen. Cooper est encore une fois berné et ne comprend rien à la manipulation de Reddington.
Cependant, Il continue avec la Task Force à suivre les agissements de Reddington jusqu’à la mort du meurtrier de Tom Keen  (5.19).

Encore une sombre histoire de secte traitée par la Task Force mais Samar est enlevée et Cooper fait appel à Reddington (5.20).
Il propose l’intervention de Mr Brimley et de son célèbre blaireau, Bernice, mais ça n’amuse pas du tout Cooper et finalement Aram obtient le renseignement sans l’aide ni de l’animal et ni de Reddington (5.21).   

Pour cet épilogue de la saison 5, l’ambiance est tendue entre Reddington, Cooper et la Task Force.
En effet, tout le monde veut attraper un voyou, Sutton Ross, Cooper parce que c’est un voleur de technologies et Reddington parce qu’il possède le fameux sac que Mr Kaplan destinait à Liz.
Arrêté, le criminel réussit à s’échapper avec la complicité de l’Agent Keen ; il demande alors à échanger Liz contre Reddington, ce qu’il accepte mais Cooper refuse. Comme d’habitude, Reddington passe outre et menace Cooper de mettre fin à leur accord sur la Blacklist. Cooper se met dans une colère noire mais Reddington se rend quand même à un rendez-vous avec Sutton Ross.
Cooper descend enfin sur le terrain pour diriger les opérations de récupération de l’agent Keen.
Mais curieusement quand il arrive près de Reddington qui console Liz, il lui donne l’ordre  de partir parce que la SWAT vient pour l’arrêter. En partant, Reddington tue Ross qui voulait parler mais il continue son chemin sous le regard bienveillant de Cooper mais au grand étonnement de Ressler qui lance un regard en même temps interrogateur mais aussi réprobateur en direction de Cooper (5.22).

C’est vrai que Harold Cooper a vis-à-vis de Reddington une attitude ambigüe soit il accepte tout, il obéit aux ordres et le protège soit il s’oppose à lui, il se met en colère mais il supporte les brimades et  les moqueries.
Reddington possède  un ascendant certain sur Harold Cooper ; d’où vient ce comportement ?
Certes Reddington est dominateur, autoritaire et despotique mais Cooper est un homme d’âge mûr possédant une situation de dirigeant, il a sous ses ordres une armée d’agents du FBI alors pourquoi endure-t-il tout ça, de ce criminel recherché par toutes les polices des Etats Unis ?

SAISON 6

Reddington donne le nom d’un nouveau blacklisté à la Task Force mais Ressler se rebiffe.
Néanmoins, Cooper explique qu’ils ont passé « un marché avec le diable » mais que malgré tout, le travail accompli avec Reddington depuis toutes ces années a été bénéfique.
Cependant, Cooper ne semble pas savoir que le Reddington qu’il côtoie depuis 5 ans est un imposteur ! (6.01).

Et pourtant , quand Reddington est arrêté, Cooper se démène pour tenter de le faire sortir des locaux de la police.
Il rappelle à Cynthia Panabaker, la Conseillère à la Maison Blanche, tout le bien que le contrat d’immunité signé entre le Gouvernement et Reddington a permis ;  en particulier,  il a empêché dernièrement qu’une bombe explose dans les locaux de l’ONU.  
Elle lui en rappelle les termes, c’est-à-dire qu’en cas d’arrestation de Reddington, le Gouvernement niera l’existence de ce document. Il a  beau se mettre en colère pour obtenir une action en faveur de Reddington, rien n’y fait et la Conseillère part en  disant : "je ne peux rien faire".
Puis en désespoir de cause, Cooper fait venir au Bureau de Poste, le Procureur Holt afin de lui expliquer tout le travail bénéfique qui a été accompli depuis 5 ans avec Reddington mais là encore, c’est peine perdue ; Miss Holt est candidate au poste de gouverneur et espère bien conduire Reddington jusqu’à la peine de mort (6.02).

Lors de l’audience de mise en accusation de Reddington,  l’Assistant Directeur Cooper est présent dans la salle.
Après les présentations des divers intervenants, Reddington qui n’est pas satisfait, demande que Cooper soit entendu par la Cour.
La Juge Wilkins appelle donc Cooper, elle lui demande si, comme le prétend, le prévenu, un accord d’immunité existe et Cooper répond, en regardant Reddington, "Oui ".  
Une fois,  dans son  bureau, la Juge ordonne à Cooper de parler et il explique, alors, calmement et très précisément en quoi consiste le travail de son équipe en association avec Reddington.
Sans jamais dire qu’il défend Reddington, quand Liz lui demande de ne pas fournir l’acte d’immunité, en donnant comme argument que Reddington le manipule, il précise simplement qu’il va juste dire la vérité.
Lors de l’audience suivante, Cooper est appelé à témoigner et Reddington qui a décidé d’assurer lui-même sa défense lui pose  une première question quant à savoir s’il retravaillerait avec lui, Cooper répond sans hésitation "Oui ".
Reddington lui demande alors de développer ; Cooper donne alors le détail des arrestations et les mises hors d’état de nuire des criminels,  même parfois au sein de Gouvernement,  auxquelles  son équipe est parvenue. Il parle avec fermeté et précision et poursuit son discours même quand le Procureur tente de lui couper la parole et il conclut en précisant  que rien n’aurait pu être accompli sans la coopération de Reddington et que, bien sûr, si c’était à refaire, il le referait.
Au cours du contre interrogatoire du Procureur, il va même jusqu’à affirmer, que conformément à la Constitution, n’ayant aucune preuve des crimes dont Reddington est accusé, il recommencerait cette collaboration.
Après un réquisitoire à charge du Procureur, Reddington assure sa défense en s’appuyant sur les paroles de Cooper mais le Procureur sort son dernier atout, le pistolet illégal que Reddington portait lors de son arrestation et qui va le mener en prison.
Reddington remercie Cooper d'avoir parler de cette façon mais ce dernier précise qu’il a agi pour se protéger et protéger son équipe.  Il avoue pourtant avoir hésité un moment mais Reddington est satisfait qu’il y ait eu  "convergence d’intérêts"  (6.03).

Reddington incarcéré,  impossible d’avoir la moindre relation directe mais Cooper dirige son équipe dans une nouvelle enquête, ce qui va permettre à FRed de se débarrasser d’un ancien ennemi qui prévoyait de le supprimer à l'intérieur de la prison (6.04).

Après la désignation des jurés, Reddington semble perturbé car la lutte a été rude avec l’Assistant du Procureur, Mr Sima.
Cooper vient  alors, par surprise,  lui rendre visite avec deux cigares à la main ; c’est bien ce qu’il fallait à Reddington pour le calmer. Il rit aux éclats et tout en fumant son cigare, il plaisante et raconte un voyage en bateau  pendant lequel il s’est noyé mais Dembe a réussi à le ramener à la vie.
"Dembe saved  my life that night", "Dembe’s always saved my life"  (6.07).                    

Pour la deuxième fois, Cooper vient voir Reddington dans la prison. Le criminel veut récupérer une cassette audio datant de 1990 qui contient une conversation entre Katarina Rostova et Alan Fitch.
Au cours de cette conversation, Fitch demande à l’agent du KGB de "supprimer" Reddington mais elle refuse car elle préfère le faire accuser de trahison.
Cooper accepte de procéder à la recherche mais ne veut pas la lui donner directement pourtant cette conversation est censée innocenter Reddington alors il donne la cassette à Ressler qui l'apporte  à la Juge Wilkins (6.09).

Bien que innocenté pour l’accusation de trahison, Mr Sima reprend les autres accusations et en plus, il veut impliquer la Task Force dans son réquisitoire  alors pour protéger tout le monde Reddington plaide coupable. Il n’y aura donc pas de procès, juste des témoins, plutôt à charge et Elizabeth Keen pour le défendre.
Cooper n’est pas inquiet car il connaît bien Reddington et il sait qu’il a "un plan" pour le sortir de ce piège.
Reddington a effectivement mis au point un plan pour s’évader mais malheureusement,  le plan échoue et il est condamné à la peine capitale (6.10).

Reddington est donc transféré dans le pénitencier de Terre Haute dans l’Indiana où il doit être exécuté.
Cooper lui rend visite  en l’assurant de son soutien, il lui annonce qu’il va demander au Président des Etats Unis la commutation de sa peine.  
Harold Cooper rencontre  donc le Président des Etas Unis : assis autour d’une grande table, il fait face au Président Diaz encadré par la conseillère à la Maison Blanche, Cynthia Panabaker et une femme mystérieuse qui est présentée comme la conseillère du Président venant du Département  de la Justice, Anna McMahon.
Harold Cooper est en colère car le Président ne prend pas position et demande l’avis de McMahon qui n’a qu’une idée en tête,  la mort de Reddington.  
Lors d’une visioconférence  le condamné apporte des arguments pour sa défense et Reddington reconnait en Cooper : "the best agent, the best man and the best friend".
Malgré tout, le Président ne cède pas et Panabaker conclut en disant : "Reddington is going to die" (6.11).

Pendant que Reddington est conduit vers la chambre d’exécution, Harold  Cooper retourne voir le Président, une nouvelle fois mais là encore il ne réussit pas à infléchir sa décision.
Finalement, alors qu’un évènement prévu par Reddington se produit, dix minutes avant l’exécution, Cooper fonce rencontrer le Président afin de tenter une dernière fois d’obtenir la non application de la sentence, il va même jusqu'à menacer le Président des Etats Unis, de représailles.
Alors que Reddington est sanglé sur la table d’exécution, le téléphone sonne et le processus de mise à mort est stoppé.
Harold Cooper a réussi à sauver son ami et Reddington lui fait une entière confiance pour gérer et rédiger le protocole de sa libération.
Quand ils se retrouvent au milieu de toute l’équipe, c’est avec une grande  joie que Reddington remercie encore son ami Harold Cooper (6.12).

Grâce à la persévérance et surtout à la très grande amitié d’Harold Cooper, Reddington peut fêter, avec faste, son retour à la vie et à la liberté.
Rapidement, un nouveau nom arrive sur la Blacklist, un ancien mentor de Reddington que ce dernier recherche aussi afin de récupérer l’argent qu’il lui a volé.
Trop content de pouvoir arrêter l’un des criminels les plus fameux grâce à un autre criminel, il lance son équipe sur les traces des 2 voyous.
Cependant à malin, malin et demi, Vesco escroque Reddington une fois encore et Cooper n’a plus qu’à espérer retrouver Vesco lors d’une nouvelle enquête (6.13).

Reddington informe Harold Cooper que Samar est la cible d’un contrat ; une agence de tueurs internationaux doit la faire disparaître.
Harold Cooper envoie son équipe à la recherche de Samar et Reddington tente de faire annuler le contrat.
Malgré les qualités de négociateur et la colère de Cooper et la suppression par Reddington de celui qui l’a trahie, Samar reste en grand danger ; Cooper réussit cependant à prévenir Aram et Reddington agit dans l’ombre.
Tous les deux contactent le Mossad, le donneur d’ordre, mais rien n’y fait, Samar doit être éliminée.
Alors Cooper et toute la Task Force aident Aram à préparer leur fuite mais Samar en a décidé autrement et grâce à l’organisation de Reddington, elle part, loin, très loin, seule et dévastée par le chagrin.
Reddington et Cooper n’ont, malgré tous leurs efforts, rien pu faire pour empêcher ce désastre (6.14). 

La Blacklitée que Reddington indique à la Task Force intrigue Cooper parce qu’elle est en relation directe avec Anna McMahon qui supervise désormais … la Task Force.
De plus, Reddington espère s’enrichir grâce à cette opération mais si McMahon peut être éliminée en même temps, ça convient tout à fait à Cooper, bien qu’il doute.
Alors quand les deux hommes se rencontrent, Cooper laisse éclater sa colère, il reproche à Reddington encore une fois d’agir sans le prévenir ; mais il le soutient quand McMahon entre dans le bureau, exigeant des explications et traitant le criminel de sociopathe.
A la fin de l’enquête que Cooper et ses agents ont résolue, McMahon vient le féliciter, il l’écoute tout en se moquant d’elle car en donnant l’impression de travailler avec et pour elle, il a favorisé Reddington. C’est d’ailleurs, ce pourquoi Reddington le complimente et le remercie car petit à petit on approche des raisons pour lesquelles McMahon ourdit un complot contre les Etats Unis (6.15).

Après avoir fêté avec faste son retour à la liberté, Reddington met de l’ordre dans son empire criminel.
Certains ont profité de son incarcération pour prendre certaines libertés et il demande à Harold Cooper de l’aider, en recherchant un de ses associés pris dans le piège d’une femme, Lady Luck qu’il a inscrite sur sa liste noire.
Cet associé, Henry Morris, même s’il n’a pas été très loyal envers Reddington, a été en relation avec The Third Estate ;  cette organisation criminelle qui complote contre les Etats Unis et dans laquelle apparaît l’ennemie personnelle de  Reddington, Anna McMahon.
Sans jamais se rencontrer, les 2 hommes vont aboutir à l’arrestation de la criminelle et permettre à Reddington de remettre son associé dans " le droit chemin " (6.16).

Dans cette nouvelle enquête que Reddington a proposée à la Task Force, Cooper doit diriger son équipe tout en se méfiant de la conseillère du Président, Anna McMahon.
En effet celle-ci est désormais en charge de l’équipe du FBI et veut toujours supprimer Reddington, alors Cooper louvoie entre sous-entendus, mensonges et refus de lui obéir afin de protéger, encore, son ami (6.17).

Cooper dirige une nouvelle enquête sur un sérial killer mais sans jamais voir Red (6.18).    

Encore une nouvelle enquête à résoudre pour Cooper, à la demande de Red car il semblerait que McMahon y soit impliquée de près ou de loin.
Harold Copper n’aime pas la Conseillère du Président car elle dirige désormais la Task Force et elle aimerait bien la dissoudre ; et puis aussi, elle a toujours en tête de faire annuler l’immunité de Red et de le faire exécuter.
Cooper ne peut l’envisager une seule seconde après s’être autant battu pour faire sortir son ami de la chambre d’exécution.
Quand Liz ne sait plus très bien que penser face au mutisme de Red, là encore Harold Cooper prend sa défense et décode le personnage et ses sentiments aux yeux de l’agent Keen.
Il lui dit qu’il l’aime, qu’il a toujours été auprès d’elle et qu’il a confiance en elle et qu’elle ne  voudra jamais s’éloigner de lui car elle a les mêmes sentiments envers lui (6.20).

Finalement, McMahon lance ses sbires à la recherche du fameux dossier contenant les détails du complot contre le Président et en même temps, elle espère bien éliminer Reddington.
Alors pour protéger aussi son ami, Cooper réunit  ses troupes afin de retrouver cette fameuse clé USB et il n'hésite pas à accuser la conseillère du Président d’être à l’origine de la conspiration, faisant  fi de ses menaces.
Il tente même de prévenir le Président avant de s’apercevoir qu’il fait aussi partie du complot.
En définitive, et après que Reddington l’ait encore une fois remercié de l’avoir sorti de la chambre d’exécution, Cooper et son équipe qui ont récupéré le dossier sont arrêtés par McMahon. (6.21). 

Harold Cooper, Donald Ressler et Aram Mojtabai sont donc retenus au Bureau de Poste par McMahon mais Elizabeth Keen se trouve aussi dans les locaux mais libre.
Elle téléphone à Reddington pour lui demander de l’aide.
Bien évidemment, pour secourir son ami Cooper et son équipe, il va rassembler toutes ses relations de malfrats pour les sortir de ce piège et mettre en place un plan.
Grâce à l’équipe de Ruddiger et du petit génie de l’informatique Tadashi, ils pénètrent dans le Bureau de Poste et échangent Cooper, Ressler et Aram contre leurs geôliers.
Ils se retrouvent, tous,  ensuite autour d’un bon repas afin de poursuivre l’exécution du plan de protection du Président ; cependant, au début Cooper est septique mais quand Reddington  distribue les rôles et fait appel au jeune Vontae, il reprend confiance.
Toute l’équipe sous la direction de Cooper réussit à empêcher l’assassinat du Président mais pas  le tir qui atteint la Première Dame.
Par un retournement de situation, les agents du FBI sont de nouveau arrêtés et emmenés vers leur funeste destin.
Cependant, Reddington et son équipe interviennent et finissent après une longue fusillade à les délivrer.
Finalement, Reddington et Cooper se rendent auprès de la Première Dame, blessée, afin de lui faire dire le pourquoi de cet horrible complot qui consistait à la tuer afin qu’elle ne révèle pas le  crime commis par le Président, quatre ans plus tôt  (6.22).

*********************************

Au cours de cette saison 6, les liens très forts d'amitié qui unissent celui qu'il faut bien continuer à appeler Reddington et Harold Cooper ont été démontrés de façon impressionnante et récurrente.
Harold Cooper a mis sa carrière en jeu à plusieurs reprises et même sa vie, tout en restant réservé ; quant à Reddington, il n'a cessé de complimenter son  ami pour ses qualités  humaines et professionnelles mais il l'a aussi remercié chaque fois qu'il en avait l'occasion avec chaleur et émotion.

Ecrit par catgir2 

Photos de Reddington et Cooper

Cette galerie contient 13 photos

The Blacklist Reddington et Cooper Photos de Reddington et CooperThe Blacklist Reddington et Cooper Photos de Reddington et CooperThe Blacklist Reddington et Cooper Photos de Reddington et CooperThe Blacklist Reddington et Cooper Photos de Reddington et CooperThe Blacklist Reddington et Cooper Photos de Reddington et CooperThe Blacklist Reddington et Cooper Photos de Reddington et CooperThe Blacklist Reddington et Cooper Photos de Reddington et CooperThe Blacklist Reddington et Cooper Photos de Reddington et CooperThe Blacklist Reddington et Cooper Photos de Reddington et CooperThe Blacklist Reddington et Cooper Photos de Reddington et CooperThe Blacklist Reddington et Cooper Photos de Reddington et CooperThe Blacklist Reddington et Cooper Photos de Reddington et CooperThe Blacklist Reddington et Cooper Photos de Reddington et Cooper


Ne manque pas...

Nous recherchons des administrateurs pour construire puis gérer un quartier pour la série policière The Rookie.
Appel à candidatures | Plus d'infos

Hypnoweb recrute des administrateurs pour construire puis gérer un quartier dédié à la série Peaky Blinders.
Appel à candidatures | Plus d'infos

On recherche des administrateurs pour construire et gérer un nouveau quartier MacGyver (2016) avec Lucas Till !
Appel à candidatures | Plus d'infos

On recherche des administrateurs pour construire et gérer un nouveau quartier 13 Reasons Why !
Appel à candidatures | Plus d'infos

On recherche des administrateurs pour construire et gérer un nouveau quartier The Resident !
Appel à candidatures | Plus d'infos

Venez découvrir le Trésor du cartel 2019
HypnoTrésor 2019 | Lancez-vous

Activité récente
Prochaines diffusions
Logo de la chaîne NBC

Blacklist, S07E01 (inédit)
Vendredi 4 octobre à 20:00

Dernières audiences
Logo de la chaîne TF1

The Blacklist, S06E08 (inédit)
Mercredi 5 juin à 00:25
0.50m / 14.7% (Part)

Logo de la chaîne TF1

The Blacklist, S06E07 (inédit)
Mardi 4 juin à 23:40
0.92m / 13.5% (Part)

Logo de la chaîne TF1

The Blacklist, S06E03 (inédit)
Mardi 21 mai à 23:35
1.03m / 15.7% (Part)

Logo de la chaîne NBC

The Blacklist, S06E22 (inédit)
Vendredi 17 mai à 20:00
4.46m / 0.6% (18-49)

Logo de la chaîne TF1

The Blacklist, S06E02 (inédit)
Mercredi 15 mai à 00:25
0.61m / 17.6% (Part)

Logo de la chaîne TF1

The Blacklist, S06E01 (inédit)
Mardi 14 mai à 23:35
1.09m / 17.3% (Part)

Toutes les audiences

Actualités
Saison 7 : ce sera le 4 octobre

Saison 7 : ce sera le 4 octobre
Nous le savions plus ou moins grace à un tweet de Jon Bobenkamp mais c'est à présent officiel de la...

Diffusion TF1 dès 22h50 - 6.12/6.13/6.14

Diffusion TF1 dès 22h50 - 6.12/6.13/6.14
Cette semaine encore, Blacklist sera diffusé sur TF1 à partir de 22h50 après les deux derniers...

Christophe Lambert : sa carrière, son rôle dans Blacklist

Christophe Lambert : sa carrière, son rôle dans Blacklist
Christophe Lambert revient pour MSN sur sa carrière et sur son rôle dans la série Blacklist où il...

Ryan ne reviendra pas...

Ryan ne reviendra pas...
Lors d'une interview donné à Première lors de ce 59em festival de Monte-Carlo, l'acteur Ryan Eggold...

Ryan Eggold au festival de Monte-Carlo

Ryan Eggold au festival de Monte-Carlo
Notre beau gosse Ryan Eggold et sa compère Freema Agyeman (Doctor Who, Sense 8, Londres police...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

Supersympa, Avant-hier à 16:28

Venez les soutenir sur le quartier Dollhouse.

cinto, Avant-hier à 17:49

Merci aux membres qui sont passés au pendu chez The Tudors et choup, j'ai répondu à ton post sur la "pouf" d'Henry...lol!

Locksley, Avant-hier à 19:55

Sondage "cas de conscience" à la Casa de Hypnoweb Vous êtes invités ! Bonne soirée !

teddymatt, Hier à 21:23

Demain à 22h, il sera trop tard pour participer aux quarts de finale de l'animation "QueLLe personnalité inviter". Direction le quartier The L Word.

choup37, Hier à 22:59

Inscriptions ouvertes au loup-garou de Merlin On vous attend!

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site