251 fans | Vote

Les répliques de la saison 2

Répliques VO

Répliques VF

RED :[Speaking to Liz] People love to decry Big Brother, the NSA, Government listening in on their most private lives. Yet they all willingly go online and hand over the most intimate details of those lives to Big Data.

(épisode 1)

 

RED :(à Liz)Le public adore dénoncer le système Big Brother, le rôle de la NSA, les écoutes du gouvernement qui empiètent sur leurs vies privées. Et pourtant ils s'empressent d'aller sur internet déverser les détails les plus intimes de leur vie augmentant à leur tour le volume de données.

(épisode 1)

RED : Life is far too important to talk about seriously.
(épisode 1)
RED : La vie est une chose bien trop importante pour en parler sérieusement.
(épisode 1)

RED : Looks so soft, Shea butter?

(épisode 1)

RED : La cicatrice à l'air souple, vous mettez quoi dessus. Du beurre de karité ?
(épisode 1)
 

 MILOS KIRCHOFF BERLIN : Ah, Mr. Reddington, I presume.
RED: Where is she?
BERLIN : Oh, here and there, out and about. You know women. I can only imagine how dearly you must be missing her after all these years, huh? So I made you a little something to remember her by. You see I'm gonna do to your wife what you did to my daughter. I'm gonna send her back to you piece by piece by piece.

(épisode 1)
MILOS KIRCHOFF dit BERLIN : Ah, Mr.Reddington, je présume.
RED : Où est-elle?
BERLIN : Ici et là, elle va , elle vient. Vous connaissez les femmes. J' imagine à quel point elle doit vous manquer après toutes ces années, pas vrai ? C'est pourquoi j'ai décidé de vous offrir un petit souvenir d'elle. Voyez vous, je vais faire à votre femme ce que vous avez fait à ma fille. Je vais vous la renvoyer morceau par morceau.
(épisode 1)
 

 

RED: Lord Baltimore is in town.
LIZ: Lord Baltimore?
RED: He's a tracker by trade, but his methods are thoroughly modern. He's made an art of combing through cyberspace, finding the status updates, financial records, and location blips that virtually everyone leaves behind in the modern age.
LIZ: And he has a new target?
RED: Yes. Me.
(épisode 1)
RED : Lord Baltimore est dans les environs.
LIZ : Lord Baltimore?
RED : C'est un pisteur professionnel, qui exploit des méthodes tout ce qu'il y a de modernes. Il excelle dans l'art de passer le cyber espace au peigne fin, de trouver les mises à jour de profils, les archives financières et autres traces informatiques que tout à chacun laisse derrière lui à l'ère du numérique.
LIZ : Et il recherche quelqu'un ?
RED : Oui. Moi.
(épisode 1)
 

 

SAMAR NAVABI: Then you have nothing to worry about.
RED: Oh, you have no idea how I wish that were true. I have tens of thousands of things to worry about. Fortunately, you, my dear, are not one of them.
SAMAR: And why is that?
RED: Because the person you just informed of my capture is going to release me within the hour.
SAMAR: Aren't we confident today?
RED: I'm confident every day.
SAMAR: And I thought we had nothing in common.
(épisode 1)
SAMAR : Alors vous n'avez pas à vous en faire.
RED : Vous n' imaginez pas à quel point j'aimerais que ce soit vrai. J'ai 36 mille sources de tracas dans ma vie. Mais heureusement  vous ma chère, vous n'en faites pas partie.
SAMAR: Et pourquoi donc?
RED : L'officier à qui vous avez confirmer ma capture va vous ordonner de me libérer dans moins  d'une heure.
SAMAR : Vous ne manquez pas d'assurance.
RED : Je ne manque jamais d'asurance.
SAMAR : Pourtant j'aurais juré qu'on n'avait rien en commun.
(épisode 1)
 

 

SAMAR: Who is it exactlthat you think I am?
RED: [realizing] You're Mossad. Please don't tell me this is about that little dust-up in Haifa
(épisode 1).
SAMAR :Pardon, mais à qui pensez vous avoir à faire?
RED : Au Mossad. Ne me dites que c'est à cause de l'escarmouche à Haifa.
(épisode 1)
 
 

COOPER : What you're telling is we have totally lost control of the situation! Reddington and the witness are gone. Berlin, gone. Red's wife, gone. Can *any* of you tell me *one* thing that we got going for us at this point?
ARAM :  Coffee machine still works.

(épisode 2)

COOPER :Si je comprends bien, on a totalement perdu le contrôle de la situation ! Reddington et le témoin ont disparu. Berlin a disparu. La femme de Red a disparu. Est-ce que quelqu'un pourrait me dire s'il y a une chose qui fonctionne encore dans ce service ?
ARAM : La machine à café fonctionne encore.

(épisode 2)

 
 RED : Revenge isn't a passion. It's a disease. It eats at your mind, and poisons your soul.

(épisode 2)

 RED : La vengeance ce n'est pas une passion. C'est une maladie qui dévore votre esprit et empoisonne votre âme.

(épisode 2)

 

RED: Monarch Douglas Bank.
LIZ: What?
RED: The preferred bank of international criminals, dictators, terrorists, hedge-fund managers. They're headquartered here in the U.S., deposits insured by the FDIC, which places them firmly within your agency's jurisdictional bailiwick. They have branches in 63 countries, but their criminal operation is run out of an unassuming little branch in Warsaw, and it is the last place on earth that anyone would ever want to rob. Well, less than 2 hours ago, Monarch's Warsaw branch was assaulted.

(épisode 2)

 

RED : Monarch Douglas Banque
LIZ : Pardon ?
RED : C'est La banque préférée des gestionnaires de fortune, des dictateurs, terrorristes , escrocs et criminels en tout genre. Le siège est ici aux Etats-Unis, les dépôts sont garantis par la banque fédérale, ils sont placés et ils fructifient en toute légalité et les autorités n'y voient que du feu. Cette banque a des antennes dans 63 pays, mais leurs opérations illégales se font toutes dans une toute petite agence qui se trouve à Varsovie et croyez-moi c'est le dernier endroit sur terre que les braqueurs auraient l'idée d'aller visiter. Pourtant il y a maintenant un peu moins de 2 heures, la Monarch Douglas de Varsovie a été cambriolée.

(épisode 2)

RED : I think it's time we met.
(épisode2)
RED : Il est temps que l'on se voit, vous ne croyez pas.
(épisode 2)

RED : Hear that? It's the sound of your checks bouncing.

(épisode 2)

RED : Ecoutez ,vous entendez ça ? C'est le son que font vos chèques en bois quand ils sont rejetés.
(épisode 2)
LIZ :I hope she's worth it.
(épisode 2)
LIZ : J'espère qu'elle le mérite.
(épisode 2)

 KATE : This business with your wife, this pursuit...it's pushing you in ways that I don't like.

RED : Don't start with me, Kate ! I 'll handle my business, you handle yours...Mr. Kaplan, I'm sorry. You are right.

(épisode 2)

 KATE : Ce problème avec votre femme, la recherche de ses ravisseurs...celà vous pousse à faire des choses que je n'apprécie guère.
RED : Ne commencez pas soyez gentil , Kate ! Je m'occupe de mes affaires,  occupez vous des votres. ..Mr. Kaplan, veuillez m'excuser. Vous avez raison.

(épisode 2)

RED : Enough with the guns. I love trains.

(épisode 2)

 
RED : Les armes sont inutiles. J'ai toujours adoré les trains.
(épisode 2)

BERLIN : I will peel you like a grape with great regret.

(épisode 2)
BERLIN : Je vous éplucherai comme une grosse pomme avec grand regret.
(épisode 2)

 RED : [Speaking to Liz] The man who killed Paul Wyatt wasn't trying to make a point. He was trying to make a sale. His name is Dr. James Covington. A few years ago, he was considered one of the top cardiothoracic surgeons in the country. Now he runs an illegal organ transplant ring. His operation, if you'll indulge the term, is one-stop shopping for anyone who needs a life-saving organ transplant but who can't or doesn't want to go through conventional channels.

(épisode 3)

 RED : L'homme qui a tué Paul Wyatt se fichait pas mal de faire passer un message. Il s'appliquait à conclure une vente. Il s'agit du  docteur James Covington. Il y a quelques années, il était réputé être l'un des meilleurs chirurgiens cardiaques de tout le pays. Aujourd'hui  il dirige un service clandestin de transplantations. Son opération, si vous m'autorisez ce jeu de mots, est un service tout en un qui s'adresse à quiconque a besoin d'une greffe d'organe mais ne peut pas ou ne souhaite pas passer par les circuits conventionnels.

(épisode 3)

 RED : Slushee?
LIZ : Pass.
RED : Oh my gosh. You have no idea what you're missing. Try a grapefruit gusher. It's just like you today. A little sour.

 (épisode 3)

 

RED : Un granité ?
LIZ : Je passe.
RED : Oh, mon dieu. Vous ne savez pas ce que vous manquez. Goutez à une explosion  pamplemousse. La saveur aigre-douce s'accorde très bien à votre humeur.

(épisode 3)

 RED : [Looking at a business card] Mr. Vargas. Sounds like some shady character in a Humphrey Bogart film. I like him already.

(épisode 3)

 RED : Mr. Vargas. Ca fait très crapule tout droit sorti d'un film noir avec Humphrey Bogart. J'aime beaucoup.

(épisode 3)

 LIZ: So, you know him.
RED: Know him?
[Shaking his head]
 Oh my gosh. I once shared a ride with the man on a twin engine prop from Port au Prince to Baracoa. We had to counter weight the plane with three containers of Russian RPG's just to accommodate his girth.

(épisode 3)

 LIZ : Vous le connaissez donc.
RED : Si je le connaît ? Oh en voilà une question. J'ai déjà voyagé avec lui dans un bimoteur à hélice qui partait de Port au Prince pour rejoindre Baracoa.Il a fallu faire contre-poids et embarquer trois caisses entières de lance roquettes pour qu'on puisse s'envoler malgré sa corpulence.

(épisode 3)

 

RED : BB, you don't look well. Are you alright? Let me guess. Irregular heartbeat? Shortness of breath? Perhaps a little tingling in your nether regions?
BB: What the hell are you doing?
RED: Those drinks you've been enjoying on the house? They weren't from the house. They were from me. I hope you don't mind. I took the liberty of adding a special surprise ingredient. Something to treat any... localized dysfunction you may be suffering.
[Points his pinky finger in the air]
RED: Has the little man been falling down on the job?

RED:  It's a miracle drug. Not so much for a glutton with a bum heart however. But look on the bright side. You'll die with a *marvelous* erection.

(épisode 3)

 

RED : BB, t'as pas l'air bien. Tu es sûr que ça va ? Laisse moi deviner. Palpitations ? Essoufflements ? fourmillements dans la zone de l'entre-jambes peut-être aussi ?
BB : Qu'est-ce que tu as foutu ?
RED : Ces verres que tu t'es empressé de vider ? N'étaient pas offert par la maison. Mais par moi-même. Tu ne m'en veux pas j'espère. Je me suis permis de glisser une petite surprise à l'intérieur. Un truc pour remédier à des troubles très localisés dont tu pourrais souffrir à ton âge.
RED : Ton soldat a du mal à se mettre au garde à vous ?

RED:C'est une pilule miracle déconseillée quand on souffre de problème cardiaque parait-il. Mais quelle belle mort. S'en aller avec une merveilleuse érection.

(épisode 3)

 RED :[Red has just shot Nico] Honestly, how many times have we discussed this?
RED: What?
VARGAS: [Places his hand against a stack of pallets for support] You- you *know* I don't like being around the bloody st-
[Cant' continue]
RED : Ohhhh.
[Steps in front of Nico's body to block it from Vargas' view]
VARGAS: I need to be allowed to leave the room before the blood. You know I don't have a strong constitution.
RED: [to some men next to Vargas] Give him his seat. He's gonna faint.

(épisode 3)

 

MR.VARGAS : Je rêve, combien de fois avons-nous aborder le sujet déjà?
RED : Pardon ?
VARGAS : Vous...vous savez bien que la vue du sang ça me dégoute.
RED :Ohhh.
VARGAS :Je dois pouvoir quitter les lieux avant que le sang ne se mette à couler. Je n'ai pas assez d'estomac pour ça.
RED : (montrant une chaise à un de ses associé) Vite apportez lui une chaise. Il va s'évanouir.

(épisode 3)



 SAMAR : Where I come from, fear is the only deterrent.
ARAM : I'm from Delaware. No, I'm- I'm just saying. I'm actually half Jewish. Well, a quarter, really. Half Muslim, too, so... but... who's counting?

(épisode 3)

 

SAMAR : Utilsez la peur comme moyen dissuassif c'est courant là d'où je viens .
ARAM : Je viens du Delaware. Enfin, Je...je veux dire. Je suis à moitié juif à vrai dire. Un quart exactement. Et à moitié musulman aussi, alors...bref quelle importance ?

(épisode 3)

RED :Value loyalty above all else.
(épisode 3) 
RED : La seule valeur qui doit compter plus que tout le reste , c'est la loyauté.
(épisode 3)

 

LIZ: Where is Naomi Highland?
RED: In safe hands.
LIZ: What does even mean? You've already set her up with a cozy new life in St. Kitts or Solvang?
RED: [Horrified] Solvang? I'd never send anyone I care about to *Solvang*.

(épisode 4)

 LIZ : Où est Naomi Hyland ?
RED : Entre de bonnes mains.
LIZ : Ca veut dire quoi ? Que vous l'avez installé dans une nouvelle vie à St-Kitts ou Solvang ?
RED : Solvang ? Jamais je n'enverrais quelqu'un qui compte pour moi vivre à Solvang.

(épisode 4)

RED: Lizzie, what do you know about social psychology?
LIZ: It's the study of how our behavior is influenced by the world around us.
RED: Not influenced. Manipulated. In what little time I devote to the judgment your government has made about my character and how I treat my fellow man, I can't help but think about how many of their own citizens they've treated like lab rats in the name of science. I believe this murder in Reston is part of an underground social psychology experiment.
LIZ: Conducted by our government.
RED: Strap on your tinfoil hat, Lizzie.

(épisode 4)

 RED : Lizzy, que savez-vous de ce qu'on appelle la psychologie sociale ?
LIZ : C'est étudié comment un environnement peut influencer les comportements.
RED : Pas influencé. Manipulé.Voyez-vous lorsque parfois je réfléchis à la façon donc votre gouvernement c'est fait une opinion sur ma personnalité et la façon donc je traite mes contemporains, j'en arrive toujours à me demander combien de leurs concitoyens ont-ils traité comme des rats de laboratoire au nom de la science. La femme qui a tiré sur le banquier à Reston, est le cobaye d'une expérience secrète de psychologie sociale. J'en suis persuadé.
LIZ : Conduite par le gouvernement.
RED : Trouvez-vous un chapeau blindé contre les ondes mentales, Lizzy.

(épisode 4)

RED: [Holding a broken stick against Frank's throat while Frank's mistress's dog is sitting at their feet] You make her happy. That is the only reason you're still here.
[He nods at Frank. Frank nods back. Then Red tosses the stick and talks to the dog]
RED : Go get it, boy.
[the dog doesn't move. Red chuckles]
RED : City dog.

(épisode 4) 

 

RED :(menaçant Frank avec un bout de bois pointu)Elle m'a dit que vous la rendiez heureuse. C'est uniquement pour ça que vous êtes encore là. (Frank approuve de la tête)
RED : (Red lâche Frank et lance le bâton au chien)Allez, va chercher.
RED :(riant car le chien ne bouge pas) Un chien de la ville.

(épisode 4)


RED :You were having such a great time!
(épisode 4) 
RED :(à Haskell) Tu avais l'air de tellement t'amuser.
NAOMI : He's not who you think he is.
(épisode 4)
NAOMI : Il n'est pas celui que vous croyez.
(épisode 4)

 

NAOMI : Carla Reddington was a miserable housewife... married to a miserable man. That woman no longer exists.
(épisode 4)
NAOMI : Carla Reddington était une femme qui avait une vie épouvantable...et son mari était une véritable pourriture. Mais maintenant cette femme n'existe plus.
(épisode 4)
LIZ : All I'm saying is that some people aren't wired to handle stress.
(épisode 4)
LIZ : Tout ce que je veux dire c'est que certaines personnes ne sont pas armées pour gérer le stress.
(épisode 4)
 LIZ : The FBI is not in the business of handling your personal affairs.
RED:
The FBI is in the business of my business. Why else would I be in business with the FBI?

(épisode 5)

 LIZ : Le FBI n'a pas à traiter vos demandes de renseignements d'ordre privé.
RED : L'intérêt du FBI c'est d'accéder à mes demandes. Sinon où serait l'intérêt pour moi de traiter avec le FBI.

(épisode 5)

RED : You two out here, playing grab ass in the woods... just smacks of something biblical.
MADDOX BECK: Who the hell are you?
RED: I'm the snake in the grass.

(épisode 5)

 RED : Un homme et une femme, seuls au milieu des bois qui jouent à se tripoter... , quelle merveilleuse scène un peu plus   biblique.
MADDOX BECK : Vous êtes qui ?
RED :  Le serpent du jardin d'Eden.

(épisode 5)

 RED : Your safety is of great concern to me.

(épisode 5)
RED : Votre sécurité compte beaucoup trop pour moi.
(épisode 5)

 RED : As a rule, I consider jealousy to be a base emotion, but in this case it's quite endearing.

(épisode 5)
RED : En règle générale , je trouve que la jalousie est un sentiment mesquin, mais là je dois bien avouer que c'est attendrissant.
(épisode 5)

RED :You know what? I don't have time! And yet you've had me waiting out there for over 45 minutes!Do you know the vending machine is broken? It's as if you enjoy making people miserable!

GLEN CARTER : I work at the DMV!
(épisode 5) 
RED (à Glen): Tu veux que je te dise la vérité ? Je n'ai pas de temps à perdre! Et toi tu me fais poireauter pendant 45 minutes!Tu sais que le distributeur est h.s.? C'est à croire que plus tu peux rendre ton petit monde malheureux plus ça te met en joie!
GLEN CARTER : Je bosse aux immatriculations!
(épisode 5)
RED : Everything rests on finding the girl.
(épisode 5)
RED : Il est vitale que j'arrive à localiser cette personne.
(épisode 5)
RED : You're the most gifted tracker I know, Glen... Your mouth runs like a scalded dog.
(épisode 5)
RED (à Glen) :Tu es le pisteur le plus doué de tous ceux que je connaisse...mais tu as plus mauvais caractère qu'un bouledogue.
(épisode 5)

TOM : You can't hide me forever.

(épisode 6)
TOM (à Liz): Tu ne porras pas me cacher éternellement.
(épisode 6)
RESSLER : Are you gonna cooperate? Please say no.
(épisode 6) 
RESSLER : Vous allez coopérer? S'il vous plaît, dites non.
(épisode 6)
RED : Someday the creatures on that program will be akin to unicorns and griffins. A fairytale bestiary written in past tense.
(épisode 6)
RED : Un jour, les créatures que l'on a vu dans ce reportage seront pareilles aux licornes et aux griffons. Le bestiaire d'un conte de fées qui sera rédigé au passé.
(épisode 6)
RED : He is... splendid. His name is Dembe. Dembe Zuma.
(épisode 6)
RED : Il est... splendide. Son nom est Dembé. Dembé Zuma
(épisode 6)

RED : [Dembe has the Scimitar by gunpoint from behind] All this running around, really. I'm so relieved when the people I'm chasing... come to me.

(épisode 7)

 
 RED : Quelle vie, toujours à devoir courir, c'est usant. Comme il est doux de voir ceux que je traque , se jeter tout cuit... dans mes bras.

(épisode 7)

RED : She's not my daughter. She's yours.

(épisode 7)

RED : Ce n'est pas ma fille. C'est la vôtre.
(épisode 7)

 TOM : Do me a favor. Look me in the eye when you do it.

(épisode 7)
TOM : Je te demande qu'une faveur. Regarde-moi en face le moment venu.
(épisode 7)

 RED : I offer him to you as a gift.

(épisode 7)

RED : Moi, je vous l'offre c'est un cadeau.
(épisode 7)

RED : Don’t do anything I wouldn’t do.

(épisode 7)

RED : Ne faites rien que je n'oserais faire moi-même.
(épisode 7)
RED : Keep your plum covered. We're not alone.
(épisode 7) 
RED : Gardez votre petit oiseau bien couvert. Nous avons de la compagnie.
(épisode 7)
TOM : Happy anniversary, Liz.
(épisode 7)
TOM : Joyeux anniversaire, Liz.
(épisode 7)
 RED (to Fitch) :Well, now your dog is tracking a new scent. Yours.
(épisode 8)

RED : Eh bien, ton chien de chasse est sur une nouvelle piste. La tienne.

(épisode 8)

 

 TOM : You know, for what it's worth, I spent four months on that ship chained up... and I never told her about us. Not one word.

(épisode 8)

TOM : Comprenez le comme vous voulez, mais j'ai passé 4 mois enchaîné à bord de ce bateau.. et je ne lui ai jamais dis pour nous. Pas un seul mot.
(épisode 8)
RED : There is nothing wrong with you.
(épisode 8) 
RED : Mais il n'y a rien qui n'aille pas chez vous .
(épisode 8)
RESSLER: Hey, pal. I'm coming for you.
TOM: Good luck with that.
(épisode 8)
RESSLER : Hey, mon pote. T'inquiète pas, je te retrouverais .
TOM : C'est ça bon courage.
(épisode 8)
LIZ : I need information, not advice.
(épisode 8)
LIZ : J'ai besoin d'informations, tes conseils ,tu te les gardes.
(épisode 8)
LIZ (speaking to Red) : You're working with Berlin?
(épisode 8)
LIZ( à Red) : Vous travaillez avec Berlin ?
(épisode 8)
LIZ : Oh, I don't know, Tom. From where I'm sitting, you look like the bitch to me.
(épisode 8) 
LIZ : Oh, tu crois vraiment. De mon point de vue, c'est toi qui est une belle saloperie.
(épisode 8)
 LIZ : Berlin killed Meera, he put Tom into my life.

(épisode 8)

LIZ : Berlin a tué Meera, il a fait rentrer Tom dans ma vie.

(épisode 8)

 
 RED :When you love someone, you have no control. That’s what love is — being powerless.

(épisode 8)

RED : Quand on aime quelqu'un, on n'a aucun contrôle. C'est ça l'amour, on ne pense plus à se défendre.

(épisode 8)

RED : I'm going to get her back.
(épisode 9)
RED : Je vais la libérer.
(épisode 9)
LIZ : We can do this, you and I.
(épisode 9)
LIZ : On peut y arriver, vous et moi.
(épisode 9)

RED: A wise man can learn more from a foolish question than a fool can learn from a wise answer.
LUTHER: What was that, Nietzsche?
RED: No, Bruce Lee.

(épisode 9)

RED : Un sage peut en apprendre davantage à partir d'une question sotte qu'un sot peut en apprendre à partir d'une réponse sage.
LUTHER : C'est de qui, Nietzsche ?
RED : Non, Bruce Lee.
(épisode 9)

 RED : Sadly there isn't a prison on earth where I don't know a few guys.

(épisode 9)

RED : Hélas il n'y a pas une prison sur terre où je n'ai pas au moins quelques connaissances.
(épisode 9)
LUTHER : From here on forward, I am the warden.
(épisode 9) 
LUTHER : A partir de maintenant, c'est moi qui mène la danse.
(épisode 9)
LUTHER : I'm the man who just took over your gulag. You're the desk jockey that's going to put me in contact with someone who matters.
(épisode 9)
LUTHER : Je suis l'homme qui a pris le contrôle de votre goulag. Vous êtes le standardiste qui va me passer une personne haut-placé.
(épisode 9)
 LUTHER : You’re such a snob Red… always considered yourself above the fray with your handmade suits and your fancy wine… You have everyone convinced you’re so hard, Red, but I know better. You’re soft.

(épisode 9)

 LUTHER : Qu'est-ce tu peux être snob Red...tu t'ais toujours considérer au-dessus de la mêlée avec tes costumes sur mesure, tes grands crus millésimés...Tu as persuadé la terre entière que tu es un gros dur, Red, mais je sais la vérité, tu es un faible.

(épisode 9)

 

RED : In Mexico, there are these fish that have colonized the freshwater caves along Sierra del Abra. They were lost. They found themselves living in complete darkness. But they didn't die. Instead, they thrived. They adapted. They lost their pigmentation, their sight, eventually even their eyes. With survival, they became hideous. I've rarely thought about what I once was. But I wonder if a ray of light were to make it into the cave, would I be able to see it? Or feel it? Would I gravitate to its warmth? And if I did, would I become less hideous?

(épisode 9)

 

RED : Au Mexique, il existe un drôle de genre de poissons , il se trouve que certains ont colonisé les lacs d'eau douce souterrains des grottes le long de la Sierra del Abra. Ils se sont égarés là par hasard. Ils se sont retrouvés à vivre dans l'obscurité la plus totale. Mais au lieu de s'éteindre, ils se sont multipliés.ils se sont adaptés. Ils ont perdu leur pigmentation, le sens de la vue, ils ont même fini par perdre leurs yeux. C'était ça le prix à payer pour survivre, ils sont devenus hideux. Il m'arrive très rarement de penser à celui que j'étais autrefois. Mais je me demande, si le hasard voulait qu'un rayon de lumière vienne à se glisser au fond de la grotte, est-ce que je serais capable de le voir ? Est-ce que je le  sentirais ? Est-ce que sa chaleur m'attirerais irrésistiblement ? Et si c'était le cas, est-ce que pour autant, j'en serais moins hideux ?

(épisode 9)

 

RED: [to Braxton] I never thought I'd enjoy having *any*thing in my mouth as much as Petty Officer Virginia Sherman. But, this...
[laughing]
RED: My God! It tastes so good! I hesitate to swallow and I certainly don't wanna spit it out. Oh, what the hell?
[calmly, after a pause]
RED: I told you so.

(épisode 10)

 

RED : Luther, voilà longtemps que je pensais que jamais plus, je n'aurais rien d'aussi délicieux dans la bouche que le goût de la capitaine des marines Virginia Sherman. Mais ça...(riant)
RED : Mon dieu, c'est tellement savoureux ! Que j'hésite à l'avaler et que j'hésite encore plus à le cracher. Oh,et puis tant pis je te le dis. (calmement, après une pause)
RED : Je t'avais prévenu.

(épisode 10)

 

THE DIRECTOR: Do you have any idea who I am?
RED: [With a chuckle] Yes. I know just what you are. Sit the hell down.
THE DIRECTOR: I've alerted security.
RED: You seem younger in person than you appear to be when lurking in the background on television. Are you a swimmer?

(épisode 10)

 

THE DIRECTOR : Est-ce que vous savez bien qui je suis ?
RED : Oh, ça oui. Je sais exactement ce que vous êtes.Je vous ai dit de vous asseoir.
THE DIRECTOR : J'ai prévenu la sécurité.
RED : Quand on vous voit dans la réalité, vous faites plus jeune que vous ne le paraissez quand vous êtes à l'arrière-plan dans les débats télévisés. Seriez-vous sportif?

(épisode 10)

 

RED : You will make a mistake... and when you do I will be there to indulge the undeniable pleasure and the sweet satisfaction of "I told you so"
BRAXTON : Well, you better hurry. ‘Cause your girlfriend, the princess, she’s got the answers in her head that I’m looking for, and I found a way to get them out.

(épisode 10)

 

RED : Tu vas forcément commettre une erreur... et quand ce moment arrivera, je serai là pour te dire avec un indéniable plaisir et une immense satisfaction  «je t' avais prévenu»
BRAXTON : Faudrait pas que ça traine.Parce que ta copine, la princesse, les infos que je cherche elle les a dans sa tête, et j'ai trouvé un moyen de les récupérer.

(épisode 10)

LIZ : You were there.
(épisode 10)
LIZ : Vous étiez là.
(épisode 10)
RED : If you're looking for your driver, he's napping in the trunk.
(épisode 10)
RED : Si tu cherches ton chauffeur, il est dans le coffre il fait la sieste.
(épisode10)
RED :Try me.Call my bluff, Please.
(épisode 10)
RED : Testez-moi. Puisque je bluffe.
(épisode 10)

RED : [Liz is surprised to see Reddington in Uzkbekistan] Go get cleaned up. We'll have dinner. I know a wonderful little hole in the wall, that's actually in a hole in a wall.

(épisode 11)

 
 RED : Allez vous changer, après nous irons dîner. Je connais une magnifique taverne encore dans son jus, d'ailleurs on y sert un excellent jus de viande.

(épisode 11)

 LIZ: What the hell are you doing?
RED: I'm sorry. It's been a while since I've done one of these. Did I screw up already?
RESSLER: You're not really going to negotiate for Denisov, are you?
RED: [to Liz] You're the one who insisted that our interaction be strictly professional.
LIZ: You gave us this case to help us get the agent Burke..., not represent the other side.
RED: Agent Keen, in this world, there are no sides. Only players.

(épisode 11)

 

LIZ : A quoi est-ce que vous jouez?
RED : Désolé,je suis un peu rouillé. J'ai pas fait ça depuis longtemps. Quoi j'ai fait une gaffe là ?
RESSLER : Attendez vous n'allez pas négocier pour le compte de Denisov, non?
RED : (à Liz) C'est vous qui avez dit que nos interactions devaient demeurer d'ordre strictement professionnelles.
LIZ :Vous êtes sensé nous aider à récupérer l'agent Burke...et non vous raliez au camp adverse.
RED : Agent Keen, il n'y a dans ce monde ni camps ni adversaires, seulement des participants.

(épisode 11)

 LIZ: That's why you wanted Anneca to abandon the pipeline... To clear the way for another company to get the contract?
RED: You say that as if it's a bad thing.

(épisode 11)

 

LIZ : C'est pour ça que vous avez tout fait pour qu'Anneca plie bagages...vous vouliez qu'un autre groupe puisse décrocher ce contrat ?
RED : Vous avez l'air de dire que c'est une mauvaise chose.

(épisode 11)

 RED : It's good to meet you. I've heard nothing but terrible things.

(épisode 11)
 
RED : (au commandant Kushan)
Content de vous voir. On m'a dit énormément de mal de vous.
(épisode 11)

 RED : The smoking gun. Whoo! That sounded dramatic.

(épisode 11)
RED : Notre arme fatale. Whaou!!!Ca fait très dramatique.
(épisode 11)

 RED : You tell me what little you know, or I'll put you in the ground myself.

(épisode 11)

RED : Vous allez me dire le peu que vous savez à propos de Zhabin ou je me charge personnellement de vous régler votre compte.
(épisode 11)

 RED : Who the hell is this?

(épisode 12)

RED : A qui ai-je l'honneur ?
(épisode 12)

 LIZ : You and me, it's just business. That's all it's ever going to be.

(épisode 12)

LIZ : Entre vous et moi, y a rien que le boulot. Et ça sera toujours comme ça.
(épisode 12)

RED : There are no pills for dyslexia.

(épisode 12)

RED : Il n'y a pas de pilule contre la dysléxie.
(épisode 12)
RED : I endured 13 hours with you on my jet... 12 of which you had your shoes off!
(épisode 12) 
RED : J'ai enduré 13 heures avec toi à bord de mon jet...donc 12 où tu avais retiré tes chaussures.
(épisode 12)

RED : You're pathological. You know that right?

(épisode 12)

RED : C'est pathologique. T'as conscience que t'es givré ?
(épisode 12)

 GLEN : Trust me. The safe is here.
RED : I don't trust you...What the hell is this ?
GLEN : The title deed of the apartment 221. Apology accepted...What ?
RED : We 're in apartment 212.

(épisode 12)

GLEN : Fais-moi confiance, le coffre est ici.
RED : Je ne te fais pas confiance...C'est quoi ça encore ?
GLEN : Le titre de propriété de l'appartement 221. J'accepte tes excuses...Quoi ?
RED : On est dans l'appartement 212.

(épisode 12)

 

 RED: You tell me about the Fulcrum, and I'll help you get your Deer Hunter.
LIZ: You're not even interested in serial killers.
RED: True. I find them unimaginative and woefully predictable. But I am interested in the cases the FBI has wronged over the years.
LIZ: Wronged?

(épisode 13)

 

RED : Je vous apporte mon aide pour trouver votre tueur en série et vous me dites tout sur le Fulcrum.
LIZ : Vous n'en avez rien à faire des tueurs en série.
RED : Ce n'est pas faux. Je trouve qu'il manque d' imagination et aussi qu'ils sont lamentablement prévisibles. Mais ce qui m'intéresse dans le cas présent, c'est de vous faire voir à vous et au FBI votre erreur.
LIZ : Notre erreur ?

(épisode 13)

RED : The Deer Hunter is not in fact a brutal buck.., but a delicate doe.
RESSLER: A woman?
LIZ: I disagree.
RED : Okay. But your killer attacks from a distance, indicating the predator’s smaller, perhaps unable to overpower their prey. Men tend to kill in close proximity – strangulation, blunt instrument, a knife. By contrast, women tend to favor weapons that can be used from further away – poison, a gun, a crossbow...

 The average length of a killing spree for a man is two, perhaps three. Yes, Agent Keen, for every rule there is an exception. Each factor, taken separately, is not conclusive, but put them together and it’s clear – you haven’t found your man because he’s a woman.

 

(épisode 13) 

RED : Ce chasseur Solitaire c'est une vrai bête sauvage...mais pour votre information votre prédateur est une lionne et non un lion.
RESSLER : Une femme ?
LIZ : Là,je ne suis pas d'accord.
RED : Comme vous voudrez, mais le tueur  attaque ses victimes de loin ce qui indique que le suspect est sans doute plus petit quelles, peut-être incapable d'avoir le dessus sur ses proies. D'une manière générale les hommes préfèrent le combat rapproché, l'étranglement, assommement, attaque à l'arme blanche. Les femmes, elles ,préfèrent avoir recours à des armes qui agissent à distance, comme le poison, un revolver ou une arbalète...

En moyenne un tueur en série de sexe masculin est actif deux peut-être trois ans. Alors oui, Agent Keen, chaque règle peut être contredite par une exception. Si on regarde ses critères isoléments,ils n'ont rien de concluants en soi mais regroupez-les tous ensemble et vous verrez que si l'homme vous échappe toujours c'est parce qu'il s'agit d'une femme.

(épisode 13)

 

 

RED : When I was young, I wanted to be able to dance just like Gary Goddard. I still remember going to the Snowflake Dance and watching him for the first time. That kid, man, he could move...  Then in the summer of ’88, I saw Gary in the diaper aisle at Safeway. He looked like hell. Gray. Out of breath, fatigued. Turns out Gary had a bicuspid valve, needed a heart transplant. He was on the wait list until the day he died. How long has Isaac been on the list now?
ALEKO: How do you know about my brother?
ALEKO : How do you know about my brother?
RED : Six months? A year? Two? How long is he gonna have to wait?
ALEKO : They won’t say.
RED : I can get your brother a heart within the week. Best surgeons, best post-op care, and it won’t cost you a dime.
ALEKO : Why would you do that for me?
RED : Because you’re gonna do something for me.

(épisode 13)

RED : Quand j'étais plus jeune, j'aurai tout fait pour savoir danser aussi bien que Gary Goddard. Je me souviens encore du bal des flocons de neige, la première fois que je l'ai vu sur une piste de danse. Bon sang, il avait le rythme dans la peau....En 88, en plein été ,je l'ai croisé au supermarché au rayon couche-culotte.Il avait une tête affreuse.Livide, la respiration haletante, il était exténué. C'était son coeur, il avait une biscupidie aortique, il lui fallait une transplantation.Il est resté sur liste d'attente jusqu'au jour de sa mort. Ca fait longtemps qu'Isaac patiente pour sa greffe.
SAMUEL ALEKO : Qui vous a dit pour mon frère?
RED : Six mois? un an ou deux? Combien de temps il devra attendre encore?
ALEKO :On veut rien nous dire.

RED: Je sais comment lui avoir un coeur dans la semaine.Les meilleurs chirurgiens, le meilleur suivi post-opératoire sans que vous ayez rien à payer.

ALEKO: Pourquoi vous feriez ça pour moi?

RED: Parce qu'en échange vous allez m'aider.

(épisode 13)

 

 RED : [to Lizzie] I believe I know the real reason you don’t want me to have the Fulcrum.

LIZ : That is?
RED : Because you’re afraid... that once you give it to me, you’ll be of no further use to me... and you’ll never see me again.

(épisode 13)

RED : J'ai bien réfléchi, je crois savoir pourquoi vous ne voulez pas me donner le Fulcrum.

LIZ: C'est à dire?

RED: Parce que vous avez peur...si vous me le donnez, vous avez peur de perdre toute utilité à mes yeux...et de ne plus jamais me revoir.

(épisode 13)

 

RED : [sees Aram's hair] I used to have a teeming mane just like that.

(épisode 13) 

RED : Il fut un temps où j'arborai la même crinière que vous.

(épisode 13)

SAMAR : You're sexy no matter what.
(épisode 13) 
SAMAR : Vous êtes sexy comme vous êtes.
(épisode 13)

LIZ : Can you do me just one favor? Shut the hell up and get it over with.

(épisode 13)

LIZ : Mais s'il vous plaît, je vous en supplie, accordez-moi une faveur ? Fermez votre gueule qu'on en finisse.
(épisode 13)

RED : Together, we were right.

(épisode 13)

 RED : On avait raison ensemble.

(épisode 13)

RED: You can never do that again.
LIZ: You're Welcome.
RED: I am serious, You can never do that again. Promise me.
LIZ: We took down dozens of wanted criminals, Recovered millions of dollars in stolen property, and saved innocent lives.
RED: I am not talking about that.
LIZ: You, You're talking about you.Wow,You are so damaged.You can't accept help from anyone. Has anyone ever helped you? Is that why you are the way you are,because you don't fee deserving of it. Is that why you can't be vulnerable for a second? I risked my life for you because i care about you. Deal with that. And when someone does something nice, you're suppose to say thank you.
RED: Thank you.
LIZ: You're welcome.
RED: And never do it again.

(épisode 14)

 

RED : Ne refaites jamais ça.
LIZ : De rien, je vous en prie.
RED : Je suis sérieux, ne refaites jamais un truc pareil. Promettez-le moi.
LIZ : On a arrêté un grand nombre de criminels recherchés, retrouvé pour plusieurs millions d'objets volés et on a sauvé des vies innocentes.
RED : Ce n'est pas de celà donc je parle.
LIZ : C'est vous, oh oui, vous parlez de vous. Ouah. Vous êtes tellement abîmé. Vous ne pouvez accepter l'aide de personne. C'est déjà arrivé que quelqu'un vous aide ? C'est pour çà que vous êtes comme vous êtes, parce que vous avez l'impression de ne pas mériter d'être aidé. C'est pour çà que vous ne pouvez pas, vous montrez vulnérable une seule seconde ? J'ai risqué ma vie pour vous parce que je tiens beaucoup à vous. Débrouillez-vous avec ça. Quand quelqu'un vous sauve la vie, on lui dit merci normalement.
RED : Merci.
LIZ : Mais de rien.
RED : Ne refaites jamais ça.

(épisode 14)

RED : Whatever you do, don't eat the franks and beans.

(épisode 14)

RED :...et surtout quoi qu'il arrive , ne vous baissez jamais pour ramasser la savonette.
(épisode 14)

RED :Good luck. A lot can happen between here and Johannesburg.

YABARI : You are not be travelling to Johannesburg. You're not listening. I said the bounty is on your head!

(épisode 14)

RED : Bonne chance. Tant de choses peuvent se produire entre ici et Johannesburg.
YABARI : Il n'est pas question que vous alliez jusqu'à Johannesburg. Vous n'écoutez rien. La récompense n'est que pour votre tête !
(épisode 14)

LIZ : I've heard he's far more trouble than he's worth.

(épisode 14)

LIZ : J'ai entendu dire que c'est plus une source d'ennuis qu'autre chose.
(épisode 14)
RED : I've always found fear to be my most valuable sense.
(épisode 14)
RED : J'ai toujours pensé qu'avoir peur était bien souvent une vraie preuve d'intelligence.
(épisode 14)
 RED : Really, I'm all for being thorough. But at this point, you're just taking the nickel tour.

(épisode 14)

 RED : Je peux admettre que vous soyez désagréable. Mais je vous pris de garder le sens de la mesure.

(épisode 14)

RED : The Major runs a finishing school of sorts. The most reputable of its kind. He recruits wayward children, orphans, delinquents, outcasts. But, only boys and girls of superior intelligence who exhibit very specific sociopathic tendencies. He then cultivates them into charming, well educated, cultured, attractive adults who are capable of dangerous and horrible things.
COOPER: All that matters is Agent Keen.
RED: Which is why we must find the Major. He and I had a rather significant falling out, and I can't locate him. Which is why you need to put me in a room with the Malaysian Deputy Minister to the UN.
RESSLER: You want the FBI to invite a UN diplomat to meet with you.
RED: Of course not. Inviting him for a chat with one of your most wanted criminals would be ludicrous. You'll need to abduct him.

(épisode 15)

 
 

RED : Le Major dirige une école de prefectionnement d'un genre très singulier. La meilleure et la plus rénommée de sa catégorie. Il recrute des enfants tous considérés à problèmes, des orphelins,des délinquants, des marginaux.Mais uniquement des garçons et des filles qui font preuve d'une intelligence supérieure à la moyenne et qui présentent des tendances sociopathiques d'une certaine nature. Il se charge de prendre en main leur éducation pour en faire des jeunes gens charmants, instruits, cultivés, séduisants et surtout capables de commettre tous sortes d'actes aussi horribles que dangereux.
COOPER : Tout ce qui m'importe c'est l'agent Keen.
RED : C'est pourquoi il est primordial d'approcher cet homme. Un différent assez sérieux nous oppose je n'ai aucun moyen de le localiser. Vous allez devoir m'arranger un petit entretien privé avec le ministre délégué représentant de la Malaysie à l'ONU.
RESSLER : Il faudrait que le FBI invite un diplomate membre de l'ONU à venir vous parler.
RED : Bien sûr que non. Ca serait absolument grotesque de l'inviter à venir discuter avec un criminel hautement recherché. Non, il suffit de l'enlever.

(épisode 15)

RED : Cultural peculiarities notwithstanding, I find cock fighting to be abominable. However, truth be told, I do love fried chicken.

(épisode 15)

 RED : J'ai beau accepter qu'il existe des différences culturelles, je dois dire que c'est une pratique qui me semble abominable. Il n'empêche, je dois bien l'avouer, j'ai un faible pour le poulet frit.

(épisode 15)

DEMBE: You need to tell her, Raymond.
RED: Tell her what?
DEMBE: About Tom. You should have told her some time ago.
RED: I don't know how to do that, Dembe.
DEMBE: Yes, you do. You tell her the truth by telling her everything.
RED: [Emotionally, after a pause] I don't think I can do that.
DEMBE: Maybe you should stop thinking about it and do it.

(épisode 15)

DEMBE : Il va falloir lui dire, Raymond.
RED : Lui dire quoi ?
DEMBE :Tout à propos de Tom. Il aurait fallu lui dire depuis longtemps déjà.
RED : Je n'ai aucune idée de comment m'y prendre, Dembé.
DEMBE : Si vous savez. Vous lui dites la vérité simplement en lui racontant tout.
RED : Je crois que c'est au-dessus de mes forces.
DEMBE : Le mieux serait de ne pas trop y penser et de vous lancer.

(épisode 15)

 
RED : You're in debt to me.
(épisode 15)
RED(au Major) : Tu as une grosse dette envers moi.
(épisode 15)
RED : I want Tom Keen.
(épisode 15)
 
RED : Je veux Tom Keen.
(épisode 15)
RED : I've always been weary of the United Nations. The very concept is comically dichotomous.
(épisode 15)
 
RED : J'ai toujours trouvé ça louche l'organisation des Nations Unies. Je veux dire rien que le concept déjà c'est comique non un tel paradoxe.
(épisode 15) 
RED : Let's have a little chat.
(épisode 15)
 
RED : Faisons un brin de causette.
(épisode 15)
LIZ : He wanted me for a reason. And I wanted to know why.
(épisode 15)
 
LIZ : Il y avait une raison pour qu'il me choississe. Et je voulais savoir laquelle.
(épisode 15)
 
COOPER : ...If they put me under oath, I will not commit perjury to protect you.
(épisode 15) 
COOPER(à Liz) : Parce que si il me demande de prêter serment, je ne commettrai pas de parjure pour vous protéger.
(épisode 15)

RED : : [after learning that Liz put aside personal money for a fund for the daughter of the cop that Tom murdered] Be careful, Lizzie. Because the truth of it is once you start down this road, there's no logical place to stop. You could see to her education, health insurance, housing. You can watch her. Or have her watched. Keep her safe. Try to ascertain her... hopes, dreams, desires. Pull strings, call in favors to discreetly smooth the path. And, for the first few years, it may work. You'll draw some measure of virtue from being her invisible benefactor. But, that won't last. It's all a fraud. That it's really not about her at all. That it's all about you. And you're just... going through the motions to salve your own guilt. But, all the money, all the time and effort, all the favors in the world cannot possibly equal what you took away from her. Everything else is... just a nice gesture.

(épisode 16)

 
 

RED : (après avoir appris que Liz avait vendu son appartement pour payer les études de la fille de Ames)Faites bien  attention, Lizzy. Parce qu'en vérité une fois qu'on s'est engagé sur cette route, il n'y a plus aucun endroit logique pour s'arrêter. Vous pouvez payer pour son éducation,ses dépenses de santé,son logement. Vous la surveillerez ou vous la ferez surveiller. Pour la protéger. Vous veillerez à ce que se réalisent..tous ses rêves, tous ses espoirs, ses désirs.Vous tirerez les ficelles, vous ferez discrétement jouer vos relations pour que le chemin soit moins rude. Et pendant quelques années, ça pourra marcher. Vous vous trouverez même du mérite à être dans l'ombre pour devenir son invisible bienfaitrice. Mais ça ne pourra pas durer. C'est une mystification.Parce qu'en réalité, ce n'est pas elle que vous aurez aidé. Vous n'aurez pensé qu'à vous. Ne vous leurrez pas. Vous essayez seulement ...de vous sentir moins coupable. Mais, tout l'argent, le temps, les efforts,n'y changeront rien.Vous aurez beau faire tout ce que vous voudrez, rien au monde ne pourra jamais lui rendre ce que vous lui avez volé. Et tout le reste... est tout juste de l'élégance.

(épisode 16)

CONNOLLY : You perjured yourself for one of your team. I admit, I didn't expect that, but I sure as hell do respect it.
COOPER : Guess my principles aren't what they used to be. Neither are yours.
CONNOLLY : That's where you're wrong, buddy. I never had any principles. That's why I'm on a rocket to the top.

(épisode 16)

 

CONNOLLY : Vous vous êtes parjuré pour un membre de votre équipe. Je reconnais que je ne m'y attendais pas, mais soyez sûr que je respecte ça.
COOPER : C'est que mes principes ne sont plus ce qu'ils étaient. Les votres non plus.
CONNOLLY : C'est là que vous vous  trompez, mon ami. Je n'ai jamais eu aucun principe dans ma vie. C'est d'ailleurs pour ça que je vais arriver au sommet.

(épisode 16)

TOM :The only thing that matters is that I killed that man. The guy walked on the wrong ship at the wrong time.
JUDGE RENNER: So you snapped his neck, just like that?
TOM :  No. It took a few seconds.

(épisode 16)

 TOM :La seule chose qui importe, c'est que j'ai tué cet homme. Il s'est trouvé sur le mauvais bateau au mauvais moment.

JUGE RENNER : Et vous lui avez brisé la nuque d'un seul coup.

TOM : Non, ça m'a pris quelques secondes.

(épisode 16)

TOM : Tell her she's on her own.
(épisode 16) 
 
TOM : Dites à Liz qu'elle se débrouille seule.
(épisode 16)
RED : This journey we're on isn't over yet.
(épisode 16)
 
RED : Ce voyage que nous avons entamé vous et moi n'est pas encore terminé.
(épisode 16)
RED : (to Ressler) You open your mouth and hay plies out. This is my world and you’re a tourist.
(épisode 16)
 
RED (à Ressler) : Vous ouvrez la bouche, et c'est que pour ne dire que des sottises. Que ce soit votre coiffure, votre attitude, vos vêtements, tout sent le flic. Vous êtes ce que vous êtes, c'est admirable. Mais là c'est mon univers,et vous n'y êtes qu'un touriste.
(épisode 16)
LIZ : You saved a man you hate to save me.
(épisode 16)
 
 
LIZ(à Red) : Vous avez sauvé un homme que vous haissez pour me sauver.
(épisode 16)
 

LIZ: [Via cell phone] Hey, guys. Whatcha got?
ARAM : [Smiling big] A birthday card and 31 red velvet cupcakes. Uh, well... 30. I couldn't resist. When are you coming back?

(épisode 17)

 

LIZ (au téléphone) : Alors. Ou est-ce qu'on en est?

ARAM : On a plusieurs cartes d'anniversaire et 31 magnifiques cupcakes. Sauf qu'il y en a plus que 30. Je n'ai pas pu résister. Vous rentrez bientôt ?

(épisode 17)

 

RED : I’m happy to discuss the day’s events, but not if you insist on doing so at this volume.

(épisode 17)

 

RED : Je suis parfaitement disposer à discuter des événements, mais avant celà il va falloir que vous baissiez d'un cran le volume.

(épisode 17)

LIZ :That’s half the truth.

I don't take anything you say at face value.

(épisode 17)

 
LIZ : Voilà une des facettes de la vérité. Je sais que vous ne révélez que ce que vous voulez.
(épisode 17)
COOPER : Not all suspects are created equal.
(épisode 17) 
 
COOPER : Faut être réaliste tous les suspects ne sont pas égaux en droit.
(épisode 17)
 
TOM : That's a cute story.
(épisode 17)
 
TOM : Chouette ton histoire.
(épisode 17)

RED : You've become everything Sam dreamed you would and more.

(épisode 17)
 
RED : Vous êtes devenue à tout point de vu une jeune femme donc Sam aurait été un peu plus fier.
(épisode 17)

 

RED : You know my feeling. Humans as a species are untrustworthy creatures. We don’t deserve to live forever.

(épisode 17)

 

RED : Tu connais mon sentiment là-dessus. L'homme en tant qu'espèce est un être tout à fait indigne de confiance. Nous ne méritons pas de vivre éternellement.

(épisode 17) 

 

RED : Agent Keen, I’m loathe to play “tit for tat,” but unfortunately, due to present circumstances, I must insist on the Fulcrum. I’m afraid it’s become an immediate matter of life and death.

(épisode 18)

 

RED : Agent Keen, je n'aime pas ce jeu de "donnant-donnant" mais vu les circonstances présentes je m'y vois contraint, c'est pourquoi j' insiste je veux le Fulcrum. J'ai bien peur qu'il soit devenu une question de vie ou de mort immédiate.

(épisode 18)

 

RED: [ Chuckling ] No. This is simply about me trying to survive.

(épisode 18)

 

RED :Non, c'est tout simplement pour moi j'essaie de survivre.

(épisode 18)

 

JASPER : And which part do you play in all this? Cassius?
RED: Oh, no. I’m the Rubicon. You simply need to determine which side of history you want to end up on.

(épisode 18)

 

JASPER : Et vous quel est le personnage que vous jouez ? Cassius ?
RED : Oh non, je suis le Rubicon. Et maintenant vous devez tout simplement choisir sur quelle rive de l'histoire votre chemin continuera.

(épisode 18)

RED : You need to run, Jasper. Run like the prairie wind, because I’m coming for you. And when I find you, I’m going to cut out that forked tongue of yours and deliver it to the Director myself... It’s time to go away, Dembe.

(épisode 18)

 

 

RED : Je vous conseille de partir très loin, Jasper. Et de courir aussi vite que le vent dans la prairie parce que je vais venir vous chercher et quand je vous aurais trouvé, je  vous trancherais votre langue fourchue et je la livrerai moi-même au Directeur...Il est temps de partir, Dembé.

(épisode 18)

RED : Yes. I’m the one who hired Tom Keen to enter your life

(épisode 18)

 

RED : Oui,c'est moi qui est engagé Tom Keen et qui l'ai fait rentrer dans votre vie.

(épisode18). 

 

Mr KAPLAN : Mrs. Cruz, my employer is a longtime admirer of yours.

(épisode18)

 

Mr KAPLAN : Mme Cruz, mon employeur est depuis longtemps un de vos plus grands admirateurs.

(épisode18)

 RED : Pride, the deadliest but most subtle of the sins.

(épisode 18)

 
RED : L'orgueil, le plus subtil et aussi le plus mortel des 7 pêchés capitaux.
(épisode 18)

 LIZ : It couldn't have all been pretend.

(épisode 18)

 
LIZ : Je sais que tu as pas fait semblant tout le temps.
(épisode 18)

 LIZ : He's more dangerous than what you give him credit for.

(épisode 18)

 
LIZ : Je le crois encore plus dangereux que tu ne l'imagine.
(épisode 18)

RED : I need the fulcrum.

(épisode 18)

 
RED : J'ai besoin du Fulcrum.
(épisode 18)

 TOM : Turning myself in to save you, saved me.

(épisode 18)

 
TOM : Me rendre à la justice pour te sauver m'a sauvé moi aussi.
(épisode 18)

LIZ : Tell me what you know about Reddington.

(épisode 18) 

 

LIZ :Dis-moi ce que tu sais sur Reddington.

(épisode 18)

LIZ : You are my greatest failure as a profiler.
TOM : You're my greatest success. You made me feel, for a moment, like I had a life and that somebody cared.

 (épisode 18)

 

LIZ : Tu es le plus gros ratage de ma carrière de profiler.
TOM : Tu es ma plus grand succès. Tu m'as donné la sensation pendant un moment que quelqu'un tenait à moi et que j'avais une vrai vie.

(épisode 18)

 LIZ : That's not how the truth works. You don't get to pick and choose - not if you want to learn how to swim.

(épisode 18)

 

LIZ : La vérité ça marche pas comme ça. Tu choisis pas ce qui t'arrange. Pas si tu veux apprendre à nager.

(épisode 18)

 LIZ : I just want this to stop, I want it all to stop. 

(épisode 18)

 

LIZ : Je veux que tout ça s'arrête. Je veux que ça s'arrête immédiatement.

(épisode 18)

 DIRECTOR: You have no idea the enemies you’ve just made.
LIZ: I m afraid I do....
 DIRECTOR: I never saw it before…

LIZ: Saw what?

DIRECTOR: How much you look like your mother.

(épisode 19)

LE DIRECTEUR : Vous n'avez pas idée des ennemis que vous venez de vous faire.
LIZ : J'ai bien peur que si...
LE DIRECTEUR : Je ne l'avais jamais remarqué avant aujourd'hui.
LIZ : Quoi donc ?
LE DIRECTEUR : La ressemblance avec votre mère.

(épisode 19)

 

RED :You were right Dembe. I should have told her.
DEMBE: I understand why you didn't.
RED: No, you don't..The blessing of an honest man.

(épisode 19)

 

RED : Tu avais raison, Dembé, j'aurai dû tout lui dire...
DEMBE: Je sais pourquoi vous ne l'avez pas fait.
RED: Non, je n'en crois rien.. bienheureux qui est un honnête homme.

(épisode 19)

 

LIZ : Is that all of it?
RED : Some of it.
LIZ : Why couldn’t you just have said yes?

...It wouldn't kill you to lie just once to make someone feel good.
(épisode 19) 
LIZ : C'est toute l'histoire ?
RED : Une partie.
LIZ : Pourquoi vous ne vous êtes pas contenté de dire oui ?
Pour un fois ,vous auriez pu faire l'effort de mentir pour me réconforter.
(épisode 19)
 
MR.KAPLAN : Mr. Reddington insists on being prepared for all contingencies.
(épisode19)
 
KATE KAPLAN : Mr. Reddington exige qu'on puisse parer à toutes les éventualités.
(épisode 19)
TOM : Reddington is a bad man, Liz.
(épisode 19) 
TOM : Reddington est dangereux, Liz.
(épisode 19)

RED : What are you doing, Kate ?
KATE : Keeping you alive.
RED : There’s nothing you can do here.
KATE :I’m not leaving you, Raymond.
RED : You need to go. Find a way out. I’ll be fine. And if I’m not, you know what to do. But you won’t be able to do it unless you leave.

(épisode 19)

 
 

RED : A quoi vous jouez, Kate ?
KATE : Je protège votre vie.
RED : Ca ne sert rien de rester ici.
KATE : Je ne vais pas vous abandonner, Raymond.
RED : Vous devez partir. Trouvez une façon de vous enfuir. Je vais m'en sortir. Et si ça tourne mal, vous savez ce vous devez  faire. Vous ne pourrez vous acquittez de la tache que si vous vous sauvez.

(épisode 19)

 

DEMBE : This flat ,Raymond can never know you were there. Do you understand, Elizabeth?I would go if I could, but I can’t. I can’t leave him alone. Raymond must never know you were there.

(épisode 19)

 

DEMBE : Pour l'appartement, Raymond, ne doit jamais rien savoir. Vous comprenez, Elisabeth ? J'irai si je pouvais mais c'est impossible. Je ne peux pas le laisser tout seul. Raymond ne doit jamais apprendre que vous êtes allé sur place.

(épisode 19)

CONNOLLY : I appreciate your loyalty to Agent Keen, Harold, but you have to admit there’s a possibility she’s being completely manipulated by Reddington.

(épisode 19)

 

CONNOLLY : J'admire la loyauté donc vous faites preuve à l'égard de l'agent Keen, Harold, mais vous devez comme même reconnaitre qu'il soit possible que depuis le début elle ai été manipulée par Reddington.

(épisode 19)

 

 LIZ :You called Reddington’s bluff, and you lost. Call it off.

(épisode 19)

 

LIZ : Vous croyez que Reddington bluffait et vous avez attaqué, vous avez perdu. Annulez l'intervention.

(épisode 19)

 
RED :Dentistry makes me a little queasy.
(épisode 20)
 
RED : Afin bref, les opérations dentaires moi ça m'a toujours donné des nausées.
(épisode 20)
 
SAMAR : Why don't we get started.
(épisode 20)
 
SAMAR : Et si on commençait maintenant ?
(épisode 20)
 

 

LIZ: Dr. Orchard told me someone blocked my memory of that night. Was it you?
RED: Yes.
LIZ:
Why?
RED : I’m not going to tell you...

LIZ: Tell me what happened.Please.

RED: I'm not gonna tell you what happened, Lizzie.

(épisode 20)
 

LIZ : Selon le Dr. Orchard, il se peut qu'on est bloqué tous mes souvenirs de cette nuit là. C'était vous?
RED : Oui.
LIZ : Pourquoi ?
RED : Je n'ai pas l'intention de vous le dire..

LIZ: Dites-moi ce qui c'est passé. S'il vous plait.

RED: Il n'est pas question que je vous en dise davantage,Lizzie.

(épisode 20)

 
RED : You should’ve let me die, Dembe. No one told me about this aimless walking.
(épisode 20)
 
RED : Tu aurais dû me laisser mourir, Dembé. Personne ne m'avait dit que j'aurais à marcher pendant des heures.
(épisode 20).
 

RED : By saving me, you revealed yourself to be a potent enemy, a target they will try to discredit or destroy. The smuggler. We need to find the smuggler.

(épisode 20)

 

RED : En me sauvant vous vous êtes révélée comme un ennemi potentiel , une cible, quelqu'un qu'ils vont essayer de discréditer ou de détruire. Le trafiquant,  retrouver le trafiquant.

(épisode 20)

 

SAMAR : This isn’t In Corinthians, Satan wasn’t transformed into an angel of light. He was disguised as one.
RED : Don’t look so glum, Kenneth. You just spent 10 minutes being ridden hard by Agent Navabi. I’d die for five.

(épisode 20)

 

SAMAR :  Les Corinthiens, Satan ne s'était pas transformé en un ange de lumière. C'était seulement un déguisement.
RED : Ne faites pas cette tête, Kenneth. Rendez-vous compte, vous avez eu le privilège de vous faire balader pendant plus de 10 mns par l'agent Navabi . Moi qui adorerait qu'elle m'en accorde seulement 5.

(épisode 20)

 

RED: I had a little chat with Jasper today. Turns out he wasn’t very good at holding his tongue... so I thought I’d give you a shot at it.

(épisode 20)

 

RED : J'ai eu une petite discussion avec Jasper, aujourd'hui. Il se trouve qu'il n'est pas très doué pour tenir sa langue... d'ailleurs vous allez pouvoir le constater.

(épisode 20)

 

RED : It always starts with a favor.
COOPER :: I've known Tom Connolly for two decades. He's had dinners at my house. And when he offered to help me get into that drug trial, it was my only hope.
RED : It wasn't just your hope, Harold. It was your wife's hope, it was your children's. You were given a terminal diagnosis, and Connolly ends up offering you a choice: your life or your ethics, and you picked your life. What good are ethics if you aren't alive to live by them?

(épisode 21)

 

RED : Ca commence toujours par un service rendu.
COOPER : Je connais Tom Connolly depuis 20ans. Il a dîné plus d'une fois chez nous.  Quand il m'a proposé de m'aider à intégrer ce protocole, c'était mon seul espoir.
RED : C'était votre seul espoir, Harold, mais aussi le seul espoir de votre femme, de vos enfants. On vous a annoncé que vous étiez en face terminale et c'est là qu'il est intervenu pour vous donner le choix: de garder votre vie ou votre éthique, vous avez choisi la vie. A quoi ça sert l'éthique si on est plus en vie pour l'appliquer?

(épisode 21)

 

 
RED : You need to get out of there now!
(épisode 21)
 

RED : Quittez les lieux sur le champ.

(épisode 21)

 
RED : Keep your eyes open and your mouth shut.
(épisode 21)
 
RED : Ouvrez les yeux et n'oubliez pas de tenir votre langue.
(épisode 21)
 
LIZ : I'm going to find out the truth.
(épisode 21)
 
LIZ : Je finirais par savoir la vérité.
(épisode 21)
 

RED : They asked about a child?
VELOV: Yes, many times.”Tell me about her child.” I said, “All I know is they say she had a daughter.”
RED: Dembe, the phone.

(épisode 21)

 

RED : Ils ont parlé d'un enfant ?
VELOV : Oui,plusieurs fois même, ça  revenait «parlez moi de son enfant». J'ai leur dit «tout ce que je sais, c'est qu'ils disaient qu'elle avait une fille»
RED : Dembé, le téléphone.

(épisode 21)

RED : Lizzy, you need to get out of there now.
LIZ: Why? Where are you? What’s going on?
RED: You’ve been set up. The Cabal’s been asking about you, Lizzy. They know who your mother was. You’ve been set up.

(épisode 21)

 
RED : Lizzy, quittez les lieux sur le champ.
LIZ : Pourquoi ? Où êtes-vous? Qu'est-ce qui se passe ?
RED : Vous êtes tombé dans un piège. La Cabale a pris des renseignements sur vous, Lizzy. Ils savent qui étaient votre mère. C'était un piège.

(épisode 21)

 LIZ : I don’t have the virus.
RED: You do, Lizzy. I don’t need a test to know that you do...You have the virus. You infected the Senator, and now they will come for you. You need to get out of there now. 

(épisode 21)

 LIZ : Je n'ai pas le virus.
RED : Si vous l'avez. Et je n'ai pas besoin d'analyses pour le savoir....Vous avez le virus. Vous avez infecté le Sénateur et ils vont venir pour vous arrêter. Vous devez quitter les lieux sur le champ.

(épisode 21)

 

LIZ : If I run, it'll only make me look guilty. I'll be playing right into their hands.
RED : You're already in their hands. The only thing they haven't done is close their fist.

(épisode 22)

 

LIZ : Si je fuis, je serai coupable. Et c'est sûr qu'ils me tiendront si je rentre dans leur jeu.
RED : Vous êtes déjà entre leurs mains. La seule chose qu'ils n'ont pas encore faite, c'est de refermer le piège.

(épisode 22)

 

LIZ :I know you think you care about me. But every time you do something that makes me think you really do, you do something else that reminds me that you simply aren't capable of it.
RED : I'm a sin eater. I absorb the misdeeds of others, darkening my soul to keep theirs pure. *That* is what I'm capable of.

(épisode 22)

 

LIZ : Je sais que vous croyez tenir à moi. Mais chaque fois que vous faites une chose qui pourrait me faire penser que c'est la vérité, vous en faites immédiatement une autre qui me rappelle que vous êtes tout simplement incapable de tenir à quelqu'un.
RED : Je dévore les pêchés. En absorbant les mauvaises actions des autres, en noircissant mon âme, les leurs peuvent rester pures. Voilà ce que moi, je suis capable de faire.

(épisode 22)

 

LIZ : You're my sin eater.
RED : Tried to be. But I failed. I never wanted you to be...
LIZ : What?
RED : Like me.

(épisode 22)

 

LIZ :C'est ce pêché que vous avez dévoré.
RED : Je l'aurais souhaité. Mais je n'ai pas réussi. Je ne voulais que vous deveniez...
LIZ : Quoi ?
RED : Comme moi.

(épisode 22)

 

RED : In the kingdom of the blind, the one-eyed man is king.

(épisode 22)

 

RED : Au pays des aveugles, les borgnes sont rois.

(épisode 22)

 

RESSLER : Dammit, Liz. Wake up! If you keep running, you will be hunted down.
LIZ: I know.
RESSLER : By *me*.

(épisode 22)

 

RESSLER : Mais merde, Liz, réveille toi ! Si tu t'obstine à fuir, tu vas être prise en chasse.
LIZ : Je sais.
RESSLER: Par moi.

(épisode 22)

 

TOM : [Sees Liz put his gun in the back of her waistband] Is that a gun, or are you just happy to see me?

(épisode 22)

 

TOM : C'est un flingue , ma compagnie te suffit pas?

(épisode 22)

 

LIZ: Turn. Up there. On the right.
TOM : Yeah, I see him.
LIZ : You're losing him!
TOM : Are you honestly telling me how to drive right now?
LIZ : Yes! I'm not the one who hit a deer on the turnpike

TOM :That was not deer blood on the windshield.

(épisode 22)

 

LIZ : Tourne. Tout de suite. A droite.
TOM : Oui, je l'ai vu.
LIZ : Tu roules trop lentement !
TOM : Je rêve ou tu es en train de me dire comment je dois conduire ?
LIZ : Bah Oui ! C'est pas moi qui est renversé un cerf avec la bagnole.
TOM : Sauf que c'était pas du sang d'animal sur le pare-brise.

(épisode 22)

 
LIZ : I remember everything.
(épisode 22)
 
LIZ : Je me souviens très bien.
(épisode 22)
 
LIZ : I don't want to regret anything.
(épisode 22)
 
LIZ : J'ai pas envie d'avoir de regrets.
(épisode 22)
 
HAROLD : I would rather die than be part of this.
(épisode 22)
 
COOPER : Je préférerais mourir que d'en faire parti.
(épisode 22)

RED : In the end, “The truth will out.” Not all of us will live to see that day, but the truth will out.

(épisode 22)

 
 RED : Mais la vérité finira par sortir. Nous ne serons plus tous là le jour où cela arrivera, mais j'en suis sûr la vérité éclatera.

(épisode 22)

 

CONNOLLY : You’re going to prison, Agent Keen. Donald Ressler – his little oxy addiction will get him drummed out of the Bureau. Samar Navabi will be extradited to Iran, where she will stand trial for the murder of one of their top nuclear scientists. Charlene, Harold, even Agent Mojtabai. We have a little something in mind for all of you, including treason charges and the death penalty for Reddington.

(épisode 22)

 

CONNOLLY : Vous finirez en prison, agent Keen. Donald Ressler, son addiction aux médicaments lui vaudra d'être renvoyer du FBI. Samar Navabi sera extradée vers l'Iran où elle sera jugée pour le meutre d'un de leur meilleur ingénieur en physique nucléaire. Charlene, Harold, et même l'agent Mojtabai, vous serez tous touchés. Nous avons prévu quelque chose de bien précis pour chacun d'entre vous, y compris les charges pour haute trahison et le peine de mort pour Reddington.

(épisode 22)

 

 

Ecrit par mnoandco 
Ne manque pas...
Activité récente
Prochaines diffusions
Logo de la chaîne NBC

Blacklist, S09E21 (inédit)
Vendredi 20 mai à 20:00

Logo de la chaîne NBC

S09E22 (inédit)
Vendredi 27 mai à 20:00

Dernières audiences
Logo de la chaîne NBC

The Blacklist, S09E20 (inédit)
Vendredi 13 mai à 20:00
2.77m / 0.2% (18-49)

Logo de la chaîne NBC

The Blacklist, S09E19 (inédit)
Vendredi 6 mai à 20:00
2.76m / 0.3% (18-49)

Logo de la chaîne NBC

The Blacklist, S09E18 (inédit)
Vendredi 29 avril à 20:00
3.09m / 0.2% (18-49)

Logo de la chaîne NBC

The Blacklist, S09E17 (inédit)
Vendredi 22 avril à 20:00
3.26m / 0.3% (18-49)

Logo de la chaîne NBC

The Blacklist, S09E16 (inédit)
Vendredi 15 avril à 20:00
2.85m / 0.3% (18-49)

Logo de la chaîne NBC

The Blacklist, S09E15 (inédit)
Vendredi 8 avril à 20:00
3.06m / 0.3% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
NBC - Audiences de l'épisode 9.20, Caelum Bank

NBC - Audiences de l'épisode 9.20, Caelum Bank
Vendredi dernier, NBC proposait une nouvel inédit de Blacklist intitulé Caelum Bank...

Alert, la nouvelle série de John Eisendrath

Alert, la nouvelle série de John Eisendrath
Fox a commandé une nouvelle série policière Alert axée sur les personnages du showrunner de The...

Saison 10 sur NBC, ce sera à la mi-saison

Saison 10 sur NBC, ce sera à la mi-saison
NBC est le premier réseau de diffusion télévisée à révéler son calendrier pour la saison télévisée...

Sneak peek Caelum Bank (9.20)

Sneak peek Caelum Bank (9.20)
Cinemablend nous offre un aperçu de l'épisode de ce soir intitulé Caelum Bank (s9e20).  En résumé,...

NBC - Diffusion de l'épisode 9.20, Caelum Bank

NBC - Diffusion de l'épisode 9.20, Caelum Bank
NBC poursuit ce vendredi à partir de 8h US sa diffusion de Blacklist avec un nouvel inédit, Caelum...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

sanct08, 16.05.2022 à 18:26

Hello, manche 3 de l'animation sur les Gémeaux en cours jusqu'au 20.05 sur The X-Files

chrismaz66, Avant-hier à 16:52

Sondage électoral chez Kaamelott, merci de venir voter pour votre Ministre...

arween, Hier à 10:54

bonjour à tous ! N'oubliez pas de passer sur The Witcher pour répondre au sondage, commenter le calendrier et participer à la chasse aux montres

sanct08, Hier à 12:04

Hello, n'hésitez pas à venir admirer le nouveau design de Profilage sur Le Caméléon

sabby, Hier à 14:45

Peinture fraîche sur le quartier S.W.A.T Un nouveau design signé Profilage est en place ! On vous attend

Viens chatter !