246 fans | Vote

Saison 8

8x01 : Cooper écoute l'agent Keen expliquer que le blacklisté donné par Reddington doit l'aider à attraper sa mère : il s'assure de son allégeance à l'équipe et non à elle. 

Lorsque Red presse le chef de la Task-Force pour qu'il retrouve Liz qui a kidnappé Dom, celui-ci se retourne contre le criminel l'accusant d'être l'unique raison pour laquelle son agent, à l'origine irréprochable, a mal tourné : il est en colère contre elle mais furieux contre lui. Il refuse son aide pour la retrouver, prétextant une affaire interne, mais ce dernier la lui impose. Il met le criminel, qui ne se démonte pas, à la porte.

Cooper motive son équipe pour retrouver Liz qui a trahi le FBI, l'équipe, leur confiance mais souhaite que cela reste entre eux.

8x02 : Une fois de plus lorsqu'il se retrouve face à Reddington venu demandé de l'aide pour retrouver Liz et Dom, Cooper se retourne contre le criminel.

Lorsqu'il apprend que Liz est aux mains du criminel, le chef de la Task-Force l'appelle et lui rappelle qu'il lui a promis de ne pas tuer Katarina mais Red lui fait comprendre que les choses ont changé. A peine le téléphone raccroché, il met son équipe sur le coup pour la sauver. Plus tard, il apprend d'Aram paniqué que Red a retrouvé la mère de Liz et qu'il va sans doute la tuer.

8x03 : Ayant perdu la trace Liz, Cooper tire toutes les ficelles possibles pour la retrouver lorsque celle-ci se présente dans son bureau. Il est soulagé qu'elle aille bien. Liz lui apprend que Reddington a exécuté sa mère sous ses yeux et lui fait écouter la dernière conversation du criminel avec sa mère. Elle est choquée du silence de son chef. Il explique son point de vue : Reddington a tué une femme qui l'a torturé, blessé Dom, tué des dizaines d'Américains pour le KGB et la Cabale... Liz est outrée : c'est une exécution et comme d'habitude il regarde de l'autre côté. Le chef de la Task-Force lui explique que s'il poursuit Red, elle tombe aussi : elle a kidnappé son grand père et rien que pour cela elle peut perdre sa place et la garde d'Agnes. Il reste ferme : Red profite de son silence mais elle aussi ! Lassée de son côté protecteur, Liz lui remet son badge. A regret, Cooper le prend mais demande à Liz de reconsidérer sa démission et surtout de parler à Reddington : cela ne changera rien à la situation mais l'aidera à avancer dans son processus de guérison. Liz le remercie d'avoir été honnête avec elle, même si cela ne lui plait pas d'avoir entendu son opinion et lui fait ses adieux en l'appelant Harold comme il vient de le lui demander.

Lorsque Red est hospitalisé d'urgence dans un hôpital, Dembe contacte Cooper afin qu'il prenne les dispositions nécessaires pour sécuriser les lieux, même si cela veut dire s'opposer à des Marshals qui ont reçu un tuyau providentiel leur disant que le criminel se trouve là, et veulent l'emmener. Il contacte Panabaker pour les contrer. Il apprend que l'état de Red est grave et nécessite des examens supplémentaires. 

Cooper rend visite à Red, toujours faible. Il veut comprendre pourquoi le criminel, malgré son amour pour Liz, a tué sa mère. Pour le directeur adjoint, jamais la femme ne lui pardonnera. Pour Red, il est possible qu'un jour elle le fasse. Tous deux s'allient pour protéger Liz d'elle-même. Si Cooper ne sait pas comment faire, le criminel le sait : il met Elisabeth en tête de sa Liste Noire.

8x04 : Cooper met l'équipe sur les traces d'une voiture volée par Liz mais, toujours pour la protéger, leur demande d'être discret. Il ne peut que confirmer que l'ex-agent est sur le liste de Red, mais uniquement pour la retrouver : en aucun cas le criminel ne veut la voir blessée, mais dans son désir de vengeance peut-être qu'elle ne lui laissera pas le choix, et c'est ce qui l'inquiète. 

Avant que tous retournent travailler, Cooper soulève un autre point. S'ils aiment Élisabeth, l'inverse est vrai : elle va peut-être tenter de joindre l'un d'eux pour l'aider, c'est une erreur. Il veut le savoir si elle les contacte.

Mais Cooper s'inquiète aussi des allégations de Liz concernant Red, que c'est un agent russe nommé N-13, et confronte le criminel sur ces dires. Bien sûr, il ne répond pas, lui rappelant que la priorité est Liz.

Dans son bureau, Cooper reçoit Red, lui apprenant que Liz a abandonné Agnes qui est sous leur garde. Il apprend de Ressler la localisation de la femme, mais surtout qu'il a eu plusieurs contact avec elle, sans lui en parler. Il est mécontent, mais se rend avec Ressler et Park où elle se trouve, la gare de Silver Spring. Ils fouillent la gare, sans succès. Les flux de sécurité montrent Liz et Esi Jackson partir 2 minutes après un coup de fil à Ressler. Cooper comprend que c'est une diversion, et que Liz est au Bureau de Poste pour récupérer Agnes. Mais il est déjà trop tard. 

Cooper reçoit Aram et Ressler. Liz les a utilisés et a joué sur leurs sentiments pour elle. Les agents sont d'accord et remettent leurs démissions. Mais le chef de la Task-Force les refuse : s'il devait être honnête, il devrait démissionner aussi. S'il avait trouvé Keen à la station, il l'aurait arrêtée, mais a été soulagé de ne pas à avoir le faire. Est-ce qu'il est en colère parce qu'elle les a dupés, oui. Mais il est content qu'Agnes et elle soient réunies. Ce qu'ils vont faire, c'est ne pas laisser des inconnus s'en prendre à l'un des leurs. Il leur apprend que Liz a également dupé Red en accusant Marvin Gerard de le trahir, alors que ce n'était pas lui, mais son associé Skip Hadley qui lui a volé 35 millions d'euros. 

8x05 : Cooper présente le nouveau blacklisté à la Task-Force, The Fribourg Confidence qui peut les conduire à l'agent Keen : pour elle, ils ont volé un coffre de Red. 

Lorsque Panabaker exige la présence de Liz au tribunal sinon le Freelance va être libéré, Cooper tente encore et toujours de protéger son ancien agent, disant simplement qu'elle est sur le terrain. Au tribunal, il essaie de gagner du temps afin que son équipe la retrouve pour qu'elle puisse se présenter. Mais Panabaker n'est pas dupe et comprend vite que le chef de la Task-Force lui cache des informations. Voyant que Liz ne se présente pas, elle et Cooper expliquent au juge, choqué,  qui est leur informateur.

Le Freelance est libéré sous caution, et Panabaker exige que Cooper lui apprenne pourquoi l'agent Keen ne s'est pas présentée. Il  lui apprend sans autre préambule qu'elle veut tuer Reddington et que pour cette raison, il l'a mise sur sa liste noire. Il lui raconte pourquoi.

Cooper et le criminel semblent travailler ensemble, mais tous deux ne partagent pas toutes leurs informations afin de localiser Liz en premier. Ils se retrouvent au même endroit pensant l'y trouver. Le chef de la Task-force accuse Red de ne pas avoir partagé ses informations, ce à quoi le criminel répond que lui non plus, et qu'il est le plus fautif étant donné qu'il est censé être le plus honnête des deux. Quoi qu'il en soit, Elisabeth lui a volé un objet qu'il veut récupérer. Mais le chef de la Task-force s'en moque : ce qui lui importe lui c'est de l'aider dans le deuil de sa mère, de l'aider à guérir de la blessure qu'il lui a faite en tuant Katarina. Mais le criminel ne prend pas toute la faute sur lui : Elizabeth est responsable des choix qu'elle fait, pas lui. Il ajoute qu'il est certain qu'elle est l'instigatrice de la libération du Freelance. Pour Cooper c’est absurde. Pour Red, c'est évident : Elizabeth le vole, le Freelance peut tout à coup se payer un avocat coûteux qui exige sa libération à moins qu'Elizabeth Keen n'apparaisse comme par magie au tribunal.

Cooper découvre dans sa voiture une clé USB, celle volée à Reddington, et que Liz lui transmet afin de prouver ses dires, qu'il est N-13. Sur son ordinateur, il l'ouvre et découvre un fichier écrit en russe, qui semble officiel, mais qui demande un mot de passe pour y avoir accès. 

8x06 : Cooper désire toujours garder l'affaire Keen en interne et fait tout pour cela. Seul avec l'agent Mojtabaï, il lui demande s'il peut ouvrir le fichier sur la clé USB fournie par Elisabeth, mais lui demande que cela reste entre eux, surtout aucun mot à Reddington. Plus tard, il apprend qu'Aram a échoué pour lire la clé mais qu'il a fait appel à une personne de confiance. Cooper lui rappelle que cela doit rester un secret, sa vie pourrait être en danger.

Cooper apprend à Park la mort de son amie, blessée dans un incendie volontaire, et que l'homme accusé a été libéré. Connaissant le caractère emporté de son agent, il lui fait promettre de en rien tenter. Lorsque le suspect disparaît, il demande à Park si elle a quelque chose à voir là-dedans, et elle répond que non. 

Red, à première vu, partage ses informations avec l'équipe mais Cooper, mécontent, apprend qu'il les a  une fois de plus doublé, en partie du moins. Effectivement le chef de The Wellstone Agency s'est échappé avec son aide, mais le criminel lui apprend ce qu'il a découvert et qui Liz a contacté via l'agence, permettant ainsi l'arrestation du personnel et la saisies des dossiers clients. 

8x07 : Red reçoit Cooper afin de lui faire part de ses découvertes et lui apprend que Liz recherche Mary Bremmer, Chemical Mary, qui élabore et vend des armes chimiques. Il est étonnée contrairement au criminel qui est persuadé que l'ex-agent veut l'embaucher pour le briser, puis tuer. 

Le chef de la Task-Force tire quelques ficelles, et un alias de la femme est découvert, à Paris. Il envoie Ressler et Park car il préfère qu'Aram se concentre sur la clé USB : son contact n'a pas pu ouvrir la clé mais a découvert qu'elle portait la signature d'un pirate informatique,  Rakitin. 

Cooper enquête sur Rakitin et se rend à Capitol Hill  pour rencontrer Russell Friedenberg. Mais l'homme est nerveux, méfiant, n'ayant rien pu apprendre sur le chef de la Task-Force et son équipe : Rakitin a des amis puissants, sans doute au coeur du gouvernement. Pour le mettre en confiance, Cooper lui donne un numéo de téléphone qui lui permettra d'en apprendre plus sur lui.

Après avoir parlé avec Cynthia Panabaker, Friedenberg accepte de parler avec Cooper et lui apprend que Rakitin est sans doute lié à un certain N-13 qui  agit dans l'ombre. Le chef de la Task-Force le croit, cela recoupe les renseignements qu'il a et lui apprend pour la clé USB. Cependant, quand Cooper lui annonce que c'est à un criminel recherché a qui elle devait être remise, il lui affirme qu'il se trompe :  N-13 fait parti du gouvernement, Rakitin et lui représentent une menace pour la sécurité nationale.

Cooper apprend de Red qu'effectivement Élisabeth a fait libérer le Freelance pour utiliser ses services. Le chef de la Task-Force refuse cette idée, jamais la femme se serait alliée avec un meurtrier de masse. Il apprend surtout que Liz n'en a pas après le criminel, mais Mary Bremmer et que, pour ce faire, elle a demandé au Freelance de piéger l'avion qu'elle doit prendre pour l'atteindre, quitte a tuer des centaines de passagers. Il ne veut pas y croire mais prévient le contrôleur aérien pour éviter un drame. 

Plus tard, il apprend que Mary Bremmer n'a jamais été dans l'avion, Liz l'a kidnappé avant. Pour lui, c'est une victoire : la fouille de son appartement a permis d'identifier ses associés, ses clients ont été arrêtés. Cependant, il ne comprend pas le dessein de Liz et ne veut pas croire qu'elle ait pris le risque de crasher 2 avions pour atteindre sa cible. Pour le réconforter, Red lui donne l'adresse du Freelance qu'il a intercepté et qui va retourner en prison au vue des nouvelles preuves.

Aram rejoint Cooper : il a trouvé quelque chose sur le mot de passe de la clé USB. Il suffit de trouver l'empreinte digitale qui ouvrira le dossier. Cooper reste pensif alors qu'Aram part. Il observe le verre vide que Red a laissé là plus tôt, prend l'empreinte du pouce du criminel avec un adhésif, et la dépose sur le lecteur biométrique qu'Aram lui a donné : le dossier s'ouvre et des pages entières en russe défilent sous ses yeux ébahis. Ce qu'il ne sait pas c'est qu'à présent, "l'ami de l'est" fait planer sur lui une menace, malgré Reddington qui tente de le rassurer.

8x08 : Cooper rencontre Allan Tuppert, directeur législatif du gouverneur Nance : le sénateur Warwick prend sa retraite, et le gouverneur Nance pense à lui pour le remplacer. Rien d'étonnant avec sa carrière exemplaire que ce soit militaire ou au Bureau. Il doit réfléchir à cette proposition. À ce moment, le chef de la Task-Force reçoit un appel de Nick's Pizza et, lorsqu'il rencontre Reddington, lui demande son opinion avant même d'apprendre la nouvelle à Charlene. Il possède les qualités pour ce poste, le rassure le criminel, mais lui rappelle que si cela se sait qu'il travaille avec lui, sa moralité peut être considérée comme ambiguë : tous deux savent que c'est pour le bien de tous, mais cela pourrait être interpréter différemment.

Cooper présente à l'équipe Ogden Greeley , leur nouvelle cible. Pendant qu'ils enquêtent, Cooper contacte le « Bureau national de Reconnaissance » et la CIA afin de les prévenir de la menace que l'homme représente s'il vend son travail car la sécurité des Etats-Unis est compromise.

En parallèle, Cooper et son épouse rencontre Brian Warwick. Si Charlène est excitée, il est fait pour ce poste, et imagine déjà son mari se faisant appeler « Sénateur Cooper » , celui-ci émet les même réserve que le criminel.

Brian Warwick explique ce que l'on attend de Cooper s'il le remplace, se dit prêt à soutenir sa candidature. Il le prévient que sa première tâche sera de voter, et surtout d'approuver, un budget noir, destiné aux opérations tops secrètes. Cooper accepte mais toutefois, revenu au Bureau de Poste, il demande à Aram de se renseigner sur ledit budget.  Aram ne pouvant pas le renseigner, il appelle Reddington qui doit découvrir à qui le budget va être alloué. 

Lorsque Cooper apprend que Greeley a trouvé un acheteur et le lieu de la transaction, il prend une décision radicale et fait appel au NSC (National Security Council) afin d'envoyer un drone pour tuer Greeley et son acheteur. Après avoir exposés ses arguments, après de nombreux pourparlers sur l'éthique, il obtient enfin gain de cause.

Le drône est prêt à tuer Greeley quand Cooper constate que Reddington est l'acheteur. Le chef de la Task-Force panique, tente de joindre Dembe qui ne décroche pas. Il demande finalement à ce que l'attaque soit annulée : son explication est que Reddington est un criminel, pas une puissance rivale résolue à utiliser la technologie américaine contre eux. On lui  fait remarquer qu'il peut la vendre. Une décision doit être prise rapidement, mais une fois de plus les avis divergent... jusqu'à ce que Greeley et le criminel ne soient plus dans le visuel du drone. Cooper est accusé d'avoir mis tous les Américains en danger. Il promet que non.

Au Bureau de Poste,  Dembe remet à Cooper une épaisse enveloppe avec les détails du budget noir. Il lui apprend qu'il sait  que le criminel a acheté les informations de Greeley, qu'il aurait pu les en empêcher, mais qu'ils seraient morts tous les deux. Cooper veut savoir comment le criminel fait pour savoir tout avant tout le monde. Pour Dembe, son patron est plein de ressources mais lui aussi : il espère qu'il acceptera l'offre du gouverneur, le pays a besoin d'homme comme lui.

Reddington propose au gouvernement américain, via Cooper, de lui racheter les informations achetées à Greeley et lui fait un prix d'amis...que Cooper lui fait baisser, avec juste une petite plus-value pour le criminel : après tout, il lui a sauvé la vie et mérite un merci. Red s'empresse de s'exécuter. 

Voyant le contenu de l'enveloppe, Cooper rend visite au sénateur Warwick et le confronte sur la personne à qui va profiter le budget noir, son fils. Mais Cooper a obtenu ses informations d'une manière illégale, alors il propose que tous les deux en restent là. Dembe est déçu, tout comme Cooper qui accepte cependant que sa moralité soit mise en doute à cause du travail avec Red. Ce dernier le rassure :  ils font du bon travail et acceptent que le monde soit gris. Cooper avoue avoir changé, travailler avec lui l'a changé comme tous ceux de la Task-Force. Mais le criminel remarque que lui aussi a changé. Il est meilleur et il en est  la raison : il est intègre. C'est rare. Après ses paroles, Cooper se dit heureux de ne pas avoir utilisé le drone contre lui. Quant à Charlène, elle sera triste...10 minutes, puis la vie reprendra son train-train ordinaire. Il conseille au criminel d'essayer, c'est extraordinaire.

8x09 : Cooper, comme a son habitude, prend la défense de Liz face à son équipe. Oui, son comportement est répréhensible, mais il a un but honorable :  révéler qui est N-13, un traître aux États-Unis. Il retrace tous les éléments qu'il a à sa disposition : la clé USB donnée par l'ex-agent, la forte possibilité que Reddington soit cet agent et la liste de 5 suspects qui peuvent lui fournir ses renseignements. Il gèle les accréditations de ses suspects. 

Red partage avec Cooper ses informations sur Mary Bremmer mais constate vite que l'homme joue double jeu lorsqu'il apprend de Rakitin que ses accréditations ont été gelées par le chef de la Task-Force lui-même. 

Plus tard, Cooper découvre qu'un homme s'est suicidé et que, selon les preuves trouvées, il s'agit de Rakitin. Le chef de la Task-Force exige un enquête plus approfondie afin de prouver l'éventuelle implication de Reddington, sans doute responsable de cette mort providentielle.

Mais au téléphone Cooper ne peut s'empêcher de confronter le criminel et de l'accuser car il fait passer Rakitin avant Élisabeth : il l'a tué. Le criminel nie. Le chef de la Task-Force continue ses accusations : il essaie de trouver Liz pour sauver sa peau et l'empêcher de confirmer qu'il est N-13. Red lui affirme que qui que soit le mort, il ne l'a pas tué. Cooper ne le croit pas. Red se moque qu'il le croie ou pas et raccroche.

Cooper arrive au Bureau de Poste et annonce que la femme enlevée à la place de Liz est là, elle s'est rendue pour obtenir l'immunité. Il observe l'interrogatoire et fait appeler Panabaker afin de voir si le marché est possible. Panabaker refuse, malgré les arguments de Ressler et Cooper, les accusant même de ne pas faire leur possible pour retrouver Keen. Cooper ne nie pas, c'est difficile de traquer l'une des leurs,et lui rappelle leur dernière arrestation, Chemical Mary, une criminelle de guerre. 

Cooper apprend à Reddington qu'une femme, sosie de Liz, c'est rendue pour obtenir l'immunité. Tout de suite il est mis en garde, c'est sans doute une Cyranoïde, sorte de marionette humaine contrôlée par l'ex-agent et qui a sans doute un autre but qu'obtenir un marché. Et le criminel a raison, elle est là pour tuer Mary Bremmer, Chemical Mary.

Plus tard, Cynthia Panabaker s'inquiète de ce dont elle a été témoin, elle ne peut pas l'ignorer, il n'y a plus aucune limite entre ce que Cooper représente et ce qu'il laisse faire : Mary Bremmer a été assassinée dans leurs locaux, la Cyranoïde s'est enfuie. Mais Cooper défend encore Élisabeth : vu le fardeau que Reddington lui a mis sur les épaules, elle se comporte relativement bien. La femme en conclut alors qu'il n'y a  plus aucune limite, ce qui n'est pas possible. Finalement, le chef de la Task-Force entend raison et décide de s'en imposer une  : il demande lui-même un mandat d'arrêt contre Elisabeth Keen.

8x10 : Lorsque Reddington lui donne un nouveau nom de la liste, Cooper lui annonce  qu'un mandat d'arrêt a été émis contre Élisabeth et qu'il préfère se concentrer sur elle. C'est alors que le criminel lui apprend que l'ex-agent s'est alliée à Townsend, contre lui, et que justement  Laken Perillos peut les aider à la trouver. Cooper met son équipe sur sa piste  afin de découvrir pourquoi son ex-agent s'allie avec un tel personnage. 

Cooper coopère avec le criminel lorsque Dembe est enlevé par Perillos, puis avec Dembe lorsque celui-ci l'est à son tour. Lorsque Dembe trouve son patron, il lui communique l'information afin que le chef de la Task-Force envoie son équipe. 

L'affaire terminée, Red retrouvé, Cooper félicite Dembe pour son travail de détective. Comme il lui a dit plus tôt, il ferait un bon flic. Mais Dembe est heureux, il lui a dit qu'ils retrouveraient Raymond. Le chef de la Task-Force est ravi qu'il ait eu raison. Mais lui aussi a raison lorsqu'il lui dit que le criminel est au bord du gouffre. Un jour, il n'en reviendra pas. Il doit s'y préparer.

8x11 : Cooper cherche toujours Rakitin parmi les 4 dossiers d'analystes américains restant, mais rien ne ressort des données étudiées par Aram. Il décide d'utiliser la bonne vieille méthode et de tous les faire suivre.

Reddington explique le nouveau cas à Cooper qui le rapporte à la Task-Force : le nouveau nom de la liste est Captain Kidd, qui sert d'intermédiaire pour une affaire concernant Townsnend, et le temps presse puisque la vie d'une femme est en jeu.

L'équipe est sur une piste vidéo qui ne donne rien lorsque Cooper remarque un détail important, un café provenant de chez "Kitt's Coffee" dans les mains du suspect. Il y envoie ses agents et ils obtiennent ainsi une adresse.

Rakitin panique lorsqu'il constate qu'un agent de Cooper le suit, et Reddington tente de le rassurer : il va gérer le chef-de la Task-Force.

Lorsque Cooper apprend de Park que l'un des 4 suspects dans l'affaire Rakitin , Andrew Patterson, semblait se rendre à la planque de Reddington, il est furieux, il en a marre de détourner le regard sur les agissements illégaux. C'est à ce moment que Red choisit pour arriver au Bureau de Poste, pensant pouvoir interroger Captain Kidd lui même, mais il voit la tension, l'agressivité qui émane de Cooper et ils décident d'aller discuter dans son bureau.

Immédiatement, le chef de la Task-Force  lui parle d' Andrew Patterson qu'il sait être Rakitin et qui a été suivi jusqu'à un demi-pâté de maisons de son restaurant, certainement pour lui remettre des informations classifiées. Red lui demande de ne pas en dire plus, en tant qu'ami. Mais Cooper dit ne pas avoir d'amis qui trahissent le pays. Le criminel poursuit disant qu'il comprend qu'il prenne le parti d'Élisabeth, mais lui affirme, les yeux dans les yeux, qu'il n'est pas un traître et ne divulgue pas de renseignements sensibles aux ennemis du pays. Mais Cooper campe sur ses positions tandis que Red le supplie, en tant qu'ami et collègue, de laisser tomber ce qui n'est pas une menace de sa part : ses associés sont dangereux, il doit lui faire confiance. Quoi qu’il y ait entre Élisabeth et lui, une chose est certaine : ni l'un ni l'autre ne le veut en dommage collatéral. Cooper se dit satisfait de leur petite conversation, mais reste persuadé que le criminel est N-13. Il lui refuse l'accès de Kidd : ils vont obtenir ce dont ils ont besoin, sans lui et ses méthodes.

Cette conversation terminée, Cooper change d'avis et annonce qu'ils vont proposer un marché à Captain Kidd : il ne cautionne pas les actions de Keen, mais s'il faut choisir un camp, c’est le sien. Il faut la trouver avant N-13 (Reddington) et Kidd peut les y aider.

Le bilan de cette affaire est mitigé pour Cooper : la femme enlevée par Townsned est sauvée mais, à son grand dégoût, son agresseur relâché et Captain Kid qu'il pensait en sécurité tué sous la garde de Marshals.

Dembe s'inquiète auprès de Red :  l'opposition entre Cooper et lui peut coûter la vie à Elisabeth, mais met également mettre celle du chef de la Task-Force en danger car  leur « ami de l'est » perd patience. Et il a raison de s'inquiéter car après le rapport de Rakitin, ce dernier lui ordonne de le tuer.

8x12 : Cooper tombe dans un piège et est enlevé par Rakitin. Reddington de son côté n'apprend que trop tard  le plan de "son amis de l'est" . Le criminel contacte Rakitin, mais celui-ci refuse de coopérer malgré les menaces, et il ne sait plus quoi faire. Dembe lui suggère de s'occuper déjà de sauver Cooper, puis de s'inquiéter du soucis Rakitin ensuite. 

Pendant ce temps, Rakitin menace de mort Cooper, décidant de maquiller ça en suicide. Reddington le contacte à nouveau, profitant de l'appel pour le tracer par Aram. Il obtient une adresse, Cooper est libéré par l'équipe, tandis que Rakitin est arrêté. 

De retour au Bureau de Poste, il est furieux contre le criminel alors que celui-ci l'appel et se dit rassuré qu'il soit en vie : Cooper est agressif, l'accusant. Le criminel précise alors que c'est lui qui a aidé la Task-Force à le trouver, mais le directeur adjoint persiste et menace, cela ne change rien, ils ont Rakitin et s'il l'implique...

Lorsque Cynthia Panabaker s'inquiète pour lui, il décide de lui expliquer le pourquoi de son enlévement, à commencer par le dérapage de Liz, Reddington qui a tué sa mère, mais surtout qu'il est fort probable que le criminel est N-13, un agent russe. Il lui raconte l'histoire remontant 30 ans auparavant. Il précise que l'homme qui l'a enlevé à présent en détention, peut les aider à prouver ses dires. 

Mais Cooper est excédé lorsque Rakitin ne répond pas à ses questions et décide de révéler que Reddington est leur source et que c'est grâce à lui qu'il est en détention. Cynthia Panabaker met rapidement fin à l'interrogatoire, menaçante : il a exposé leur informateur! Mais celui-ci dit s'en moquer. La femme se demande alors à qui elle parle, lui ou Elizabeth Keen ! Le chef de la Task-Force campe sur ses positions car son plan a marché, Rakitin accepte de parler. Pour elle, ses aveux ne seront peut-être pas fiable après sa révélation.  Et elle argumente : si Reddington est N-13,  pourquoi l'a-t-il sauvé ? Pourquoi leur remettre un de ses principaux collaborateurs ?

Rakitin meurt avant de révéler quoique ce soit. Plus tard, alors qu'il est avec Panabaker, Reddington arrive, l'air de rien, alors qu'ils le suspectent d'être responsable de cette mort providentielle. Cooper le confronte, l'accuse, mais le criminel ne se démonte pas, il l'avait prévenu du danger de poursuivre ses recherches. Cooper prend cela pour une menace, précisant qu'il n'a pas peur. Le criminel lui répond qu'il devrait avoir peur car s'il l'a sauvé aujourd'hui, qu'en sera-t-il demain? Ne pas savoir ce que Rakitin avait à dire est ce qui lui sauve la vie.

8x15 : Cooper accepte, pour Reddington, de voler une machine à décrypter au musée de Minsk et qui doit les aider à déchiffrer des messages échangés entre Townsend, Liz et leurs associés. Cooper et son équipe se rendent sur place. Tandis que le chef de la Task-Force fait pression sur le responsable du musée et créé une diversion, son équipe la vole. 

Plus tard, il décide toutefois de laisser sa chance à son ex-agent qui affirme que ladite machine, contrairement à ce que lui a dit le criminel, peut l'aider elle a déchiffrer ses messages à lui et ainsi prouver qu'il est N-13. Dans cette optique, il permet à Ressler et Liz de se rencontrer mais met en place une équipe derrière son dos afin de s'emparer de la fugitive. Son plan échoue et elle s'enfuit.

Reddington montre à Cooper comment utiliser la machine, et ensemble ils déchiffrent un message, ce qui prouverait que la version du criminel est la vérité. Mais Ressler est fâché d'avoir été dupé et explique à Liz comme déchiffrer ses messages à elle et ils réussissent : de leur côté, ils pensent que c'est la preuve que Reddington est N-13. 

8x16 : Cooper met son équipe sur les traces de Nicholas Obenrader à la demande de Reddington mais, en parallèle, décide de travailler avec Liz. Grâce aux messages secrets qu'elle leur a fourni, ils ont obtenu une adresse à Paris qui revient plusieurs fois, et le chef de la Task-Force permet à Ressler de partager cette information cruciale avec elle. Il envoie Aram pour enquêter mais ne lui en dit pas plus afin qu'elle n'interfère pas : que Reddington soit N-13 ou pas, ils vont découvrir son agent de liaison, l'interroger et prendre les mesures appropriées si le criminel est un agent russe. Liz ne le croit pas.

Cooper apprend ainsi que Reddington rencontre à Paris un certain Ivan Stepanov, membre du SRV. L'équipe décide que cela doit rester entre eux, le criminel peut vouloir le tuer, tout en jouant double jeu en collaborant avec lui pour Obenrader : cela le gardera occupé pendant qu'ils examineront sa relation avec Ivan Stepanov. Mais l'homme en question est officiellement intouchable et, écoutant l'idée d'Aram, le chef de la Task-Force accepte l'idée que Liz le kidnappe pour eux. 

8x17 : Lorsque Cooper apprend le nouveau nom de la liste, Ivan Stepanov, il feint de ne pas reconnaître ce nom, tout comme Red fait croire qu'il ne le connait pas, mais Cooper toutefois souligne l'ironie de ce cas : le criminel lui demande de trouver un espion russe disparu, alors qu'il est suspecté d'en être un. 

Au Bureau de Poste, Cooper rapporte l'affaire et décrète que l'équipe ne fera rien tant qu'Elizabeth n'aura pas les réponses qu'elle recherche, mais la femme téléphone et leur apprend qu'elle n'est pas responsable de l'enlèvement. Cooper met immédiatement son équipe à l'action : il veut tout savoir sur l'enlèvement de Stepanov, contacte la CIA à Moscou. Il veut metre la main sur l'homme pour qu'eux l'interrogent sur sa relation avec Reddington, ce que ce dernier ne souhaite certainement pas.

Reddington est au pied du mur et décide d'être honnête avec Cooper et l'équipe : il leur avoue que Stepanov est son ami et que s'il parle à Townsend, la vie de Liz est en danger. Cooper décide lui aussi d'un peu d'honnêteté : Townsend a trouvé Stepanov en piratant le téléphone de Ressler alors qu'ils aidaient Liz à le localiser. Il ne l'aidera pas a retrouver son copain russe. Le criminel est choqué à cette nouvelle, mais continue à le supplier de l'aider. Cooper tente de comprendre pourquoi c'est si important pour lui et en conclus que c'est bien plus que son amitié pour Stepanov, ni même d'être N-13, qu'il s'agit de la raison pour laquelle le criminel est entré dans la vie de Liz. Comprenant enfin l'enjeu, il change d'avis et tire toute les ficèles possibles pour libérer Stepanov.

Mais c'est finalement Red qui l'intercepte en premier. Stepanov et lui sont localisés, Cooper et son équipe arrivent pour l'emmener afin de l'interroger. Il confronte le criminel : ils ont déchiffré ses messages, se sont alliés avec Liz pour prouver qu'il est un espion russe. Il ne s'excuse pas d'avoir traqué Stepanov qui est peut-être son ami, mais surtout un agent des renseignements russes. Ils vont le questionner, et quand il leur apprendra certainement les dégâts que lui, Reddington, a causé à ce pays, il sera arrêté. Mais le criminel a surtout gagné du temps et Stepanov disparaît. 

Le criminel annonce à Cooper que sa crainte s'est confirmée : son ami a parlé et Townsend s'est retourné contre Liz, mais il va également s'en prendre à tous ceux à qui il tient et qu'il le croit ou non, il en fait parti. A présent, lui et l'équipe sont tous dans sa ligne de mire et la seule solution est de travailler ensemble. Il se dit prêt à le faire et demande à Harold si lui aussi l'est.

8x18 : Red présente à l'équipe The Protean, tueur à gages engagé par Townsend pour trouver Liz. Mais Cooper refuse d'aider le criminel décrétant qu'il veut suivre les voix officielles. 

Plus tard, il est contacté par Liz et il lui apprend que Stepanov leur a échappé. Ce qu'il sait surtout, c'est qu'elle est en danger, Townsend la traque. Il essaie de lui faire entendre raison, Reddington essaie d'aider mais elle refuse de le voir ainsi et décide de se débrouiller toute seule afin de savoir pourquoi son allié s'est retourné contre elle. Lorsque les associés de Liz sont  retrouvés morts, Cooper rappelle à son équipe d'être prudente : comme Reddington l'a annoncé, Townsend s'en prend aux proches de l'ex-agent et cela les inclus.

Grâce au criminel, Cooper obtient l'alias du blacklisté. Celui-ci est localisé et tué tandis que Liz est arrêté.  Il informe Red qu'elle va être traitée comme une criminelle, mais celui-ci lui demande de la lui remettre, son seul espoir de survie est dans son monde. Cooper espère qu'il se trompe et le regard de Liz, menottée, croise le sien alors qu'elle est emmenée. 

8x19 : Au Bureau de Poste, Aram et Cooper sont sur le pied de guerre pour déplacer Liz, craignant que Townsend tente d'intercepter le convoi, et un leurre est mis en place. De son côté, Reddington essaie toujours de le convaincre de lui remettre Liz. Il refuse malgré les arguments du criminel. Ensemble, ils apprennent que le convoi a été attaqué et que Ressler et l'ex-agent sont en fuite, poursuivis par les hommes de Townsend. 

Avec soulagement, il apprend de Reddington que le couple est en sécurité, Ressler blessé, puis qu'un associé du criminel s'est retourné contre lui et que leur sort est à présent incertain. Enfin, il apprend du criminel la localisation de Ressler, ce qui permet de le sauver de justesse.

8x20 : Cooper est à l'hôpital et s'inquiète pour Ressler dont l'état est préoccupant. Avec surprise, il se retrouve nez à nez avec Liz qui s'inquiète pour son ancien collègue. Il souligne surtout qu'elle a été trop loin, des gens ont été blessés, sont morts. Il ne peut pas fermer les yeux et ne croit pas que la solution de Reddington, un nouveau nom, une nouvelle vie, est une bonne solution. Il veut l'aider avec Townsend mais aussi pour les épreuves qui vont suivre : les tribunaux, sa sécurité, la sécurité d'Agnes. Liz réfléchit puis lui propose de se rendre et de l'aider à abattre Townsend, moyennant un accord. Il la conduit au Bureau de Poste, l'enferme dans la 'boîte' afin de la protéger.

Red appelle Cooper pour lui dire que Townsend n'a pas eu Liz mais qu'elle s'est enfuie . Le chef de la Task-Force lui apprend qu'elle s'est rendue. Le criminel croit peu qu'elle est en sécurité et encore moins que Panabaker la laissera s'en tirer avec tout ce qu'elle a fait. Il a raison, malgré les arguments de Cooper, la femme refuse un accord avec Elisabeth estimant qu'elle mérite une prison haute sécurité. 

Lorsque le Bureau de Poste est attaqué, il ne peut rien faire lorsque la 'boîte' dans laquelle se trouve lIZ s'envole dans les airs. Il reste persuadé que c'est un coup de Townsend tandis que Panabaker soutient qu'il s'agit de Reddington. Pire, elle sous-entend qu'il est complice.

Plus tard, le chef de la Task-Force apprend que Panabaker avait raison : le criminel détient Liz et tourne ça à la rigolade. Mais Cooper ne plaisante pas : Liz voulait faire les choses bien. Red rétorque que ce qu'elle veut, c'est des réponses : il va tout lui dire. Cooper comprend que derrière cette confession se cache une autre raison : le criminel a besoin de son aide. Red lui explique qu'ils doivent trouver Godwin Page, qui vient de lui échapper, et lui indique quel périmètre fouiller.

L'équipe intercepte Godwin Page et il est emmené au Bureau de Poste. Mais si l'homme ne veut pas trahir Townsend, contre un accord, il apprend à Cooper et son équipe que Liz a vendu Reddington en échange de sa vie et celle de sa fille. Le chef de la Task-Force tente par tous les moyens de prévenir le criminel, sans succès. 

Panabaker arrive au Bureau de Poste et exige de parler à Cooper et Aram, en privé. Le chef de la Task-Force lui apprend la détention de Godwin Page et que Liz a vendu Reddington à Townsend. La femme est excédée : Keen est une fugitive, une criminelle, et en plus elle veut faire assassiner leur informateur. Ce qu'elle a à dire va être d'autant plus facile à leur annoncer : Elisabeth Keen est grillée comme agent, elle va être effacée, le Département de la Justice va nier l'existence de la Task-Force,  Reddington va être foutu dehors. En clair la Task-Force n'aura  jamais existé.

8x22 : Townsend mort, Cooper reçoit Dembe et Reddinfton et se dit satisfait  que la menace sur la tête de l'agent Keen ait disparu. Quelle n'est pas sa surprise d'entendre Reddington lui répondre avec une voix de fausset. Il s'étonne, croyant sincèrement qu'Aram était le seul adulescent dans son entourage à jouer avec des ballons d'hélium. Il se tourne vers Dembe, espérant qu'il a été au-dessus de ça : ce n'est pas le cas. Mais le criminel est là pour un sujet plus grave et en vient vite au fait : la mort de Townsend va déclencher une tempête d'activités criminelles car, en l'absence d'un successeur clair, tout le monde se disputera le contrôle de son empire. Cooper répond qu'il est sans doute là pour lui donner un nom et que ce blacklisté, une fois arrêté par leur soin, lui permettra de profiter de cette situation. Mais Red ne se démonte pas à ce sarcasme et lui donne toute une liste de noms potentiels au trône, mais pas pour que lui en profite. Cooper s'étonne, il est bien magnanime. Reddington se contente de lui répondre que la véritable personnalité des gens émerge à la fin, remettant ainsi sa maladie en avant. Le chef de la Task-Force s'inquiète de savoir à quel point il est malade. Bien évidemment, celui-ci ne répond pas, mais lui fait promettre qu'en son absence, il continuera à être un sage conseiller pour Elisabeth. Il promet, sans en apprendre plus. Le criminel le remercie, c'est un bon ami, puis part.

Liz intercepte Cooper pour lui parler. Il dit savoir pour la maladie du criminel mais ne pas s'être rendu compte de sa gravité. La femme lui apprend alors qu'il lui a proposé de prendre les rennes de son empire et qu'elle a refusé. Elle part. Elle voulait le lui dire en personne afin de le remercier de tout ce qu'il a fait pour elle. Elle est surprise d'apprendre de son ancien chef qu'il n'est pas contre l'idée de Reddington : ce n'est pas ce qu'il veut, mais le fait est qu'elle est actuellement une fugitive activement recherchée. Si elle remplace le criminel, hérite de la Liste Noire, il peut probablement convaincre Panabaker de lui accorder l'immunité. Elle serait protégée, c'est ce qu'il souhaite le plus, et ils pourraient tous travailler ensemble. Prendre la relève de Reddington comporte des risques, physiques et émotionnels mais ne pas le faire l'inquiète bien plus. Liz ne répond pas et demande des nouvelles de Ressler, toujours à l'hôpital : il lui répond qu'il est en voie de guérison et qu'il s'inquiète pour elle.

Cooper et la Task-Force étudient la liste des successeurs potentiels de Townsend, dont Reddington ne fait pas parti. Il leur apprend la raison : le criminel est mourant et si Liz accepte sa proposition, elle aura besoin de leur aide, à commencer par un bilan sur les personnes dont les noms sont dans ces dossiers.

Lorsqu'Aram apprend à Cooper que Liz l'a appelé pour s'excuser de ce qu'elle allait faire, Cooper comprend qu'elle a finalement accepté l'offre de Reddington. Mais Ressler, au téléphone, est surpris ; elle lui a dit qu'elle refusait. De plus, selon lui, personne dans le monde criminel ne l'acceptera comme son héritière, à moins qu'elle fasse ses preuves ... en tuant le criminel, en public. Pour Cooper, les paroles que lui a dites plus tôt Reddington prennent tout leur sens : il lui a demandé de prendre soin d'Elisabeth lorsqu'il ne serait plus là. Non seulement Elisabeth va le tuer, mais en plus, c'est son idée! Il veut se sacrifier pour lui sauver la vie. Park, Mojtabaï et Cooper partent toutes sirènes hurlantes pour empêcher Liz de tuer le criminel mais arrivent trop tard. Il est sous le choc en voyant que ce n'est pas le criminel qui est au sol, mort, mais Liz. 

Crédit : mnoandco

Ecrit par mnoandco 

Bannière de l'animation HypnoAwards 2021

Meilleure série sortie il y a 10 ans

  1. Once Upon a Time
  2. Game of Thrones
  3. Hawaii Five-0

Nouvelle catégorie en vote :
Meilleure série sortie il y a 10 ans

Activité récente
Dernières audiences
Logo de la chaîne NBC

The Blacklist, S08E22 (inédit)
Mercredi 23 juin à 22:00
2.24m / 0.2% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Jeu - Un personnage de la série dans le Tardis ???

Jeu - Un personnage de la série dans le Tardis ???
Le quartier Doctor Who propose une nouvelle animation  "Qui sera le nouveau compagnon du Docteur?",...

La saison 7 de The Blacklist débarque sur Netflix le 4 octobre

La saison 7 de The Blacklist débarque sur Netflix le 4 octobre
Après une diffusion nocturne sur TF1 à l'été 2021, la saison 7 de The Blacklist sera mise en ligne...

Calendrier de septembre

Calendrier de septembre
Le quartier Blacklist est ravi de vous proposer un calendrier pour cette rentrée de septembre avec...

Sortie DVD US saison 8, ce sera le 21 septembre

Sortie DVD US saison 8, ce sera le 21 septembre
Sony Pictures a annoncé pour le 21 septembre 2021 la sortie du coffret de la saison 8 de Blacklist...

Nouveau sondage et résultats de précédent

Nouveau sondage et résultats de précédent
Pour le précédent sondage, la question portait sur Blacklist : Redemption : "NRJ 12 diffuse...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

ShanInXYZ, 13.09.2021 à 15:15

Anim Nouveau compagnon dans le Tardis chez Doctor Who : Pas besoin de connaître la série, on accepte tout le monde, on attend vos propositions

Emilie1905, Avant-hier à 19:28

N'hésitez pas à passer du côté des préférences pour donner vos avis sur les bannières en vote

Sas1608, Hier à 07:42

Nouveau Design pour la rentrée, sur le quartier de Sex Education ! Merci Profilage !

emeline53, Hier à 12:29

Venez voter à l'animation sur The Fosters pas besoin de connaître la série ! Grand panel de séries représentées dans l'anim !

Emilie1905, Hier à 19:08

Peinture fraiche du côté d'A Million Little Things, venez y faire un tour si l'envie vous en dit

Viens chatter !