251 fans | Vote

Saison 8

Raymond Reddington recherche Liz saison 8

8x01 : Red apprend que Dom est sorti du coma. A contre-coeur, il apprend au vieil homme que Liz lui en veut pour lui avoir menti sur son identité.

Lorsque Reddington donne le nouveau nom de la liste à Liz, celle-ci s'inquiète pour sa santé mais il lui demande de se concentrer sur l'affaire. Elle et lui font équipe d'autant plus que l'homme est persuadé qu'elle est de son côté même s'il refuse, encore et toujours, de répondre à ses questions. 

Il met aussi Heddie sur la piste du blacklisté mais découvre que c'est un leurre. Lorsqu'il tente de prévenir Liz d'un piège, cette dernière montre enfin son allégeance à sa mère en kidnappant son grand-père. 

Plus tard, dans le bureau de Cooper, Red presse le chef de la Task-Force de retrouver Liz mais il ne fait que s'attirer les foudres de celui-ci : tout ce que l'agent Keen attendait de lui c'était des réponses il a refusé de les lui donner. Si elle a mal tourné, c'est entièrement de sa faute.

Red est accablé : il a perdu Liz et, même s'il sait que cela a toujours été un risque, cela n'en est pas plus facile d'autant qu'il estime avoir laissé faire. Sans rien ajouter, Dembe s'assoit aux côtés de son ami.

8x02 : Reddington, ne trouvant aucune piste pour retrouver Liz, décide de se tourner vers la Task-Force. Une fois encore, il subit les accusations de Cooper. Il profite de l'attachement de Ressler pour sa collègue pour appuyer sur quelques boutons affectifs qui enragent l'agent : il se jette sur lui et ne voit pas que Dembe lui pose un traceur. 

Grace au traceur, Red intercepte Liz et Ressler, mais ne garde que la femme. Au téléphone, il se moque de Cooper qui est très en colère et qui lui rappelle qu'il lui a promis de ne pas tuer Katarina. Le criminel lui fait comprendre que ce n'est plus d'actualité. 

Enfin, Liz et le criminel se retrouvent face à face : l'agent l'accuse d'être N-13 mais l'homme ne confirme rien. Katarina est localisée. Il écoute Liz le menacer de cesser toutes relations avec lui s'il l'a tue : il reste indifférent et part sans un mot. 

Le criminel retrouve Dom au seuil de la mort et préfére le laisser partir en paix, plutôt que de s'acharner médicalement sur lui, d'autant plus lorsqu'il apprend que le vieil homme a tout révélé à Katarina qui est maintenant en fuite. 

Anticipant les actions de Katarina, Red la retrouve dans un parc : il lui apprend la mort de Dom et la juge responsable. Le criminel précise qu'il aurait pu l'aider mais que sa recherche de réponse va la détruire. Le femme s'en moque se vantant de connaître la vérité : il est N-13, Dom et lui l'ont jeté en pâture à Townsend . Elle ajoute, plusieurs fois, que le criminel ne peut pas la tuer : Liz lui en voudra à vie, elle est sa mère, il n'est rien pour elle. Ce qu'il ne sait pas, c'est que cette conversation et enregistrée sur le répondeur de Liz.

Red tue Katarina sous les yeux de Liz qui le menace mais le criminel, prostré, n'entends rien jusqu'à ce que l'un de ses hommes le presse de monter en voiture. 

8x03 : Red fait disparaître le corps de Katarina et demande à Dembe s'il a fait une erreur en la tuant. L'homme ne peut que confirmer qu'il a poussé Elisabeth trop loin. 

Plus tard, il se charge des dernières volonté de Dom, accompagné de Marvin Gerard. Celui-ci s'insurge lorsque le criminel s'estime en phase de liquidation, il sait pour sa maladie, puis demande confirmation qu'Elisabeth va hériter de son empire. Red confirme, rien a changé malgré sa trahison, et il ajoute qu'il ne resteront peut-être pas toujours en froid, donnant Dom comme exemple. Pour preuve, c'est à ce moment qu'Elisabeth prend contact avec lui. La femme lui rappelle qu'elle lui a interdit de tuer sa mère, et qu'elle veut partir. Red lui demande une dernière entrevue et seulement ensuite, si elle le désire toujours, elle pourra s'en aller. Elle accepte et il jubile devant Marvin : il y a un espoir de réconciliation, selon lui. 

Comme promis, Liz vient au rendez-vous devant la maison de Dom. Mais la femme est remontée contre Red et lui fait écouter les derniers instants de Katarina, avant qu'il  l'a tue : elle ne veut plus de ses demis-vérités. Red est pris de court mais réagit vite : si elle est juste venue lui faire écouter ceci, c'est fait. Sinon, ils vont répandre les cendres de Dom pour qu'il repose en paix et en profiter pour discuter sur le chemin du lac. Liz propose à Red de l'y conduire. Le criminel se rend côté passager de son véhicule mais, ce qu'il ne sait pas, c'est que Liz a piégé la porte pour le tuer. Il n'a pas le temps de l'atteindre : il commence à tousser et cracher du sang. Dembe vient à son aide et l'emmène, tandis que Marvin lui ordonne de ne pas mourir et que Liz reste impassible : Marvin lui rappelle que  Red l'aime malgré qu'elle ait choisi « cette femme » et qu'il désire toujours lui laisser sa fortune.

Dembe, à court d'option, emmène son patron et ami dans un hôpital public où travaille un médecin qu'ils emploient. Cooper arrive pour sécuriser les lieux et apprend que l'état de l'homme est grave. 

Plus tard, Red se réveille, groggy, découvrant Esi Jackson à ses côtés. Il trouve son comportement  étrange. Ressler arrive, la femme part et l'agent n'a que le temps de faire sortir le personnel soignant : la détective a posé une bombe sous le lit du criminel. Elle explose, mais il s'en tire.

Liz contacte Red, toujours à l'hôpital, faible et intransportable. Il tente une plaisanterie, disant qu'elle trouverait la vie terne sans lui, mais la femme le remercie de lui avoir appris à penser comme une criminelle : elle va l'avoir parce qu'il est vieux et malade mais surtout parce qu'elle a un avantage sur lui, elle est prête à le tuer, ce qui n'est pas son cas. Le criminel répond qu'elle gaspille sa vie mais Liz dit s'en moquer, c'est la sienne.

Cooper rend visite à Red et constate son état de faiblesse. Il veut comprendre pourquoi le criminel, malgré son amour pour Liz, a tué sa mère. Red avoue ne plus y comprendre grand-chose lui-même après tant d'années. Pour le directeur adjoint, jamais la femme ne lui pardonnera. Pour Red, il est possible qu'un jour elle le fasse. Mais avant cela, ils doivent s'allier pour la protéger d'elle-même. Si Cooper ne sait pas comment faire, le criminel le sait : il met Elisabeth en tête de sa Liste Noire.

8x04 : Red apprend qu'Elisabeth essaie de retourner ses associés contre lui, dont Tadashi Ito qui le prévient immédiatement. Il lui apprend également qu'il lui a fourni les téléphones de certains, et Red s'empresse de les contacter afin de la contrecarrer. A sa connaissance, tous refusent. Le criminel apprend du jeune homme que la femme parle de son état de santé comme argument de recrutement et désire savoir si, effectivement, il est mourant : le criminel se contente de lui répondre que c'est justement diminué qu'il est dangereux. 

Interrogé par Cooper qui exige de savoir s'il est, comme le lui a affirmé Liz, un agent russe nommé N-13, le criminel lui rappelle que la priorité est la femme, pas lui. 

Un homme rejoint le criminel dans sa voiture, un certain Rakitin. Red lui rappelle qu'il n'est pas à sa botte et l'homme lui explique les inquiétudes de leur "ami de l'est" concernant Keen. Le criminel lui rappelle qu'elle est intouchable. Rakitin lui expose son problème : dans le cadre d'une enquête du Comité du renseignement de la Chambre son nom apparaît, et lui doit faire disparaître les preuves. Pour cette mission, Red emploie Tadashi qui va l'aider à les effacer, en faisant croire à un geste malheureux d'une salariée. 

Dans le bureau de Cooper, lorsque Red apprend que Liz a contacté Ressler, il se demande si celui-ci agit en agent du FBI ou en ami, en leur parlant. Cependant l'agent leur apprend que Marvin Gerard s'est retourné contre le criminel. 

Red interroge Skip et Marvin. Ce dernier avoue avoir fait semblant d'être intéressé par la proposition de Liz avant de la rejeter. Le criminel possède toutefois des preuves : le criminel est persuadé que Marvin lui en veut encore pour les 3 années qu'il a passées en prison à cause de lui. Marvin s'insurge : s'il a fait de la prison, c'est justement parce qu'il lui est fidèle. Mais le criminel ne veut rien entendre, malgré les arguments de l'avocat. Il donne plein pouvoir à Skip tandis qu'il demande à Brimley de torturer Marvin pour découvrir la vérité. 

Liz téléphone au criminel et lui annonce de suite qu'il se trompe sur le compte de Marvin Gerard. Elle lui a volé  35 millions d'euros grâce à Skip : elle jubile, il a été facile à berner. Red courre immédiatement auprès de l'avocat  : ce dernier, en piteux état, l'envoie au diable tandis qu'il s'excuse. 

En Russie, Red se retrouve face à "l'ami de l'est". Par moment, ils parlent russe. L'homme lui tend une clé USB "fraîche des archives". Le criminel lui rappelle qu'au bout de 30 ans, il ne travaille toujours pas pour lui mais surtout  qu'Elisabeth Keen est intouchable. 

8x05 : Elisabeth continue de cibler Red et parvient à lui voler la clé USB de l'épisode précédent. Il prend des précautions et ferme tous ses autres coffres, aidé par Marvin.

Sachant quer la femme a demandé l'aide de The Fribourg Confidence, il les met sur sa Liste Noire, sans parler à la Task-Force de la clé USB, et encore moins de son contenu.

Red remonte sa propre piste et découvre l'une des membres du gang. Toutefois, ce qu'il constate surtout, c'est que la Task-Force agit derrière son dos, ne partageant pas ses informations. Résultat, Red et Cooper se retrouvent au même endroit, chacun pensant y trouver Elisabeth. Mais elle n'est pas là. Si le chef de la Task-Force a à coeur le bien-être de sa protégée, le criminel, lui, veut récupérer son bien (la clé volée), et accuse Liz d'autres maux dont il n'est pas responsable : elle a fait ses propres choix et, il en est certain,  elle est l'instigatrice de la libération du Freelance. 

Les sources de Red lui confirment que Liz s'est enfuie avec sa clé USB : il doit  en informer son "ami de l'Est". Avant cela, il s'aère dans un parc et y repère une femme qu'il a vu plus tôt y observer les oiseaux, assise sur un banc. Il lie la conversation, les présentations sont faites, elle Anne, lui Raymond, et tous les deux décident d'attendre une Paruline du Cap May qui chante habituellement à cette heure. 

Ce que Reddington ne sait pas, c'est que Liz a transmis sa clé volée à Cooper pour prouver ses dires, qu'il est N-13, un espion russe. 

8x06 : Red reçoit Park pour lui donner le nouveau nom sur sa liste et l'agent est, comme à son habitude, cash avec lui : elle l'accuse du fiasco avec Liz et lui conseille d'arrêter de la poursuivre. Le criminel lui répond qu'il a l'habitude de ce genre de réflexion, jusqu'au moment où ces même personnes qui se sentent irréprochables viennent réclamer son aide. Elle jure que ce ne sera jamais son cas. Toutefois, plus tard, ayant tabassé l'homme responsable de la mort de son amie, elle fait appel à lui pour se débarrasser de son "problème". 

Red et Dembe sont appelés par la maman de Glen et tombent des nues en apprenant la mort de son fils. Il a laissé une lettre pour Steven (Red). Dans ses dernières volontés, le criminel n'en revient pas de ce que lui demande son ancien associé. Pour commencer, pour justifier sa rentrée impressionnante d'argent, il a dit qu'il était la muse du chanteur Huey Lewis : sa mère pense donc qu'il viendra assister à son mémorial et lui doit l'en convaincre. Son deuxième souhait est que ses cendres soient dispersées du haut de la statue de la Liberté, il ne veut pas finir sur la cheminée.  Red, un peu gêné, rencontre Huey Lewis et lui raconte ce qu'il en est : il croit à une blague, et bien sur refuse d'apparaître au service commémoratif d'un inconnu.

En parallèle, Aram s'infiltre à l'Agence Wellstone, mais le criminel à d'autres projets  et double le FBI afin que son chef s'échappe et en reconnaissance lui apprenne ce qu'il veut savoir. Pour ce faire il utilise les compétences d'Aram dans la langue des signes et qui traduit au fur et à mesure. Il exige que son fichier soit supprimé, mais aussi de connaître le nom de la personne qu'a rencontré Carolyn Givens (alias Liz). Au passage, il sauve la couverture et la vie  de l'agent, expliquant qu'il ne peut pas être à l'origine des fuites à l'Agence Wellstone. Malgré ce double jeu,  le criminel permet l'arrestation des employés et de certains clients de l'agence par le FBI, en portant un micro pour les incriminer.

Red et Dembe arrivent à la fête commémorative de Glen. Le criminel doit annoncer à Paula que Huey ne viendra pas et regrette de devoir lui briser le cœur. Mais, contre toute attente, le chanteur se présente ! Et il joue le jeu, faisant croire qu'effectivement il connaissait très bien Glen ! Il surprend le criminel un train de voler ses cendres et demande une explication : il sait qu'il est Raymond Reddington, le célèbre fugitif,  et veut savoir ce qu'avait cet homme de si spécial pour qu'il organise son service commémoratif. 

Dembe, le chanteur et Red se retouvent au sommet de la statue de la Liberté. Le criminel explique alors pourquoi Glen était spécial, en faisant son éloge funèbre. Il explique surtout que malgré une vie injuste, l'homme aimait la vie, sans réserve, sans regret ni remords. Il espère surtout se souvenir de lui avant que sa mémoire ne s'estompe. Red verse les cendres de Glen depuis le balcon et Dembe vient silencieusement lui mettre la main sur l'épaule, comme pour le rassurer.

8x07 : Red a découvert ce que mijote Liz et partage ses informations avec Cooper : Liz a embauché un chasseur de prime pour retrouver Mary Bremmer, spécialiste en arme chimique, responsable de massacres. Elle veut sans doute l'utiliser pour le briser, puis le tuer. Pour lui, c'est également dans ce but qu'elle a facilité la libération du Freelance en lui payant un avocat coûteux. Dembe et lui suivent cette piste et découvrent  finalement de la bouche du Freelance le plan orchestré par Liz : elle veut atteindre Mary Bremmer et, pour ce faire,  a trafiqué un avion rempli de passager pour qu'il se crashe avec elle à son bord. Mais le véritable but de Liz est autre : kidnapper la femme avant son embarquement. Le criminel apprend aussi que s'il a découvert où logeait le Freelance, n'est pas un hasard : Liz voulait qu'il soit retrouvé et que la Task-Force empêche l'avion de s'écraser. 

En parallèle Red, à la demande de la Task-Force, fait chanter un docteur peu scrupuleux afin de découvrir qui a soigné les brûlures de Mary Bremmer, en Turquie. En échange de l'info, Red promet que le passé douteux du médecin restera entre eux. Grâce à cela, l'équipe découvre sous quel nom la femme se cache. 

Dans un flashback, nous découvrons que Park a fait effectivement appel à Red pour se débarrasser de l'homme qu'elle a tabassé.  Le criminel a accepté, lui rappelant qu'en retour, un jour, il pourrait lui demander une faveur. Il lui a suggèré d'accepter les conséquences de son geste, d'y faire face, mais l'agent n'a pas écouté ce sage conseil.

À Moscou, Red retrouve "son ami de l'Est" qui s'inquiète de la clé USB disparue. Red dit la chercher et lorsque l'homme accuse Élisabeth Keen d'être à l'origine du vol, le criminel lui rappelle qu'elle est intouchable. L'ami souligne alors qu'Harold Cooper, lui, ne l'est pas et que s'il accède aux fichiers, il devra l'éliminer. Red dit comprendre, mais son visage le trahit : il est contrarié.

Dans un même temps, Cooper réussit à débloquer les informations de la clé USB que Liz lui a remis, grâce aux empreintes de Red.

8x08 : Cooper demande en priorité son avis à Red lorsqu'on lui propose un poste de sénateur. Pour le criminel, le chef de la Task-Force  possède les qualités pour ce poste, mais que si cela se sait qu'il travaille avec lui, sa moralité peut être considérée comme ambiguë. 

Reddington en vient au motif de son appel  qui concerne le Bureau national de Reconnaissance, mais surtout Ogden Greeley qui y travaille en tant qu'entrepreneur de la défense et qui a disparu. Mais contrairement à ce que le gouvernement pense, il n'a pas été enlevé : il se prépare bel et bien à vendre au plus offrant ses connaissances des vulnérabilités présentent dans les systèmes satellites des USA.

Red retrouve par hasard au parc Anne, la femme qu'il a rencontré quelques jours plus tôt. Ils commencent à parler oiseaux, la passion de la femme puis un peu d'eux. Bien sûr, lorsque le criminel annonce qu'il est numéro un sur la liste des criminels les plus recherchés du FBI, Anne rit, croyant à une blague. La conversation se poursuit plus de 3 heures, à tel point que Dembe, au téléphone, s'inquiète de savoir son ami seul. Mais Red passe un agréable moment et finit avec Anne dans une boutique à déguster des chocolats. Il lui propose d'aller voir La Mort aux trousses de Hitchcock à la projection de minuit le lendemain, mais la femme annonce qu'elle rentre chez elle le matin même. Mais pour lui, elle change son vol et l'attend devant le cinéma. Le criminel annule à la dernière minute : Dembe lui a fait entendre raison, la revoir, c'est la mettre en danger. Red observe à regret Anne, à distance, s'éloigner seule du cinéma.

Cooper retrouve Ogden Greeley et ordonne une frappe pour le tuer lui et son acheteur. Lorsqu'il constate avec effroi qu'il s'agit de Reddington, il parvient à la faire annuler in-extremis. Plus tard, le criminel tente de revendre au gouvernement américain, via Cooper, ce qu'il a acheté à Greeley mais le chef de la Task- force lui fait baisser le prix car il lui a sauvé la vie.  Il obtient même un merci. 

Cooper se demande toujours s'il va accepter l'offre du sénateur et demande à Reddington de se renseigner sur un budget qu'il devra approuver s'il dit oui. Lorsqu'il apprend que la somme sera attribuée pour profiter à l'entreprise du fils du sénateur, il refuse le poste. Dembe est déçu mais Reddington le rassure, il est honnête dans ce qu'il fait, et trouve même qu'il s'est bonifié à son contact. 

8x09 : Cooper révèle enfin à son équipe que Liz lui a remis la clé USB qu'elle a volé à Reddington afin de prouver qu'il est un espion russe nommé N-13 et qu'il obtient ses informations d'un certain Rakitin dont ils doivent découvrir l'identité. Bien sûr, l'équipe doit garder le secret.

Le criminel arrive afin de faire part de ses découvertes : Liz détient Mary Bremmer et compte, grâce à elle, rencontrer Neville Townsend, sans doute pour le tuer car il a pourchassé sa mère. Lorsque Liz est kidnappée par les hommes de Townsnend, il est inquiet pour elle jusqu'à ce qui découvre que c'est sa cyranoïd qui a été enlevé à sa place. Celle-ci, parlant pour Liz, retourne Townsnend contre Reddington qu'elle accuse d'être N-13, preuves à l'appui : il est celui qui a volé les archives Sikorsky qui ont coûté la vie à sa famille. Tous deux décident de faire équipe contre lui.

Mais Rakitin informe vite le criminel qu'il va être découvert, ses habilitations de sécurité ont été gelées...par Harold Cooper. L'homme tente de détourner les soupçons sur un de ses collègues en maquillant sa mort en suicide et en implantant des preuves. Au téléphone,  Cooper accuse le criminel d'être responsable de cet assassinat pour protéger son secret : il est N-13. Red se défend, mais le chef de la Task-Force ne le croit pas. Le criminel se moque qu'il le croie ou non et lui raccroche au nez.

Red est furieux contre l'initiative de Rakitin qui a empiré la situation :  son plan ne va pas leurrer le FBI et il va être traqué. Il le menace : il met en péril un projet vieux de 30 ans et même s'il est une partie vitale de son plan, s'il recommence, il se débarrassera de lui...de façon permanente. 

Le criminel et Dembe remontent la piste de l'employeur de la cyranoïd et découvre son identité. Il l'attendent et, par son intermédiaire, Red parle avec Elisabeth : il veut arrêter tout cela et lui parler face à face. Elle refuse de le rencontrer, pour ne pas se faire manipuler. Red menace la cyranoïd avec un jeu de roulette russe, mais Liz ne cède pas. Elle déconnecte avant le dernier coup qui doit lui coûter la vie. Mais c'était un subterfuge pour tracer l'appel de Liz, aucune balle n'était dans la chambre du pistolet. 

Red et Dembe se rendent où se trouvait Liz quelques instants plus tôt, l'endroit est vide. Aucun signe de Liz, mais un téléphone avec un numéro mémorisé. Red l'appelle et tombe sur Neville Townsend qui le menace : lui et Elisabeth font équipe, il est N-13, responsable de la mort de sa famille et il va payer. 

8x10 : Red et Dembe mettent la Task-Force sur les traces de Laken Perillos, employée par Neville Townsend pour torturer ses ennemis afin de les faire parler, ou les obliger à travailler pour lui. Cooper préférerait s'occuper de retrouver Liz, mais le criminel lui apprend que l'ex-agent s'est alliée justement à Townsend et que Perillos peut les conduire indirectement à elle. 

Red et Dembe retrouvent Ruddiger qui a des infos pour eux, mais l'endroit est attaqué et Dembé enlevé à la place du criminel, qui demande l'aide de la Task-Force pour retrouver son ami. Il est certain que c'est un coup d'Elisabeth et le temps presse : Dembe est au main de Perillos.

Red réfléchit à qui aurait pu le trahir et il se retrouve à menacer Bobby Dixon qui blanchit l'argent de Townsend. Il exige qu'il contacte son patron pour lui proposer un marché. Il s'échange contre Dembe.  Laken Perillos ne tire aucune information de Dembe et celui-ci parvient à s'enfuir. Il prévient Red qu'il est libre, mais il est déjà trop tard : les hommes de Townsend l'ont déjà pris à sa place. 

Red a disparu et Dembe réfléchit également a qui aurait pu les trahir et en arrive à la conclusion que c'est Ruddiger. 

Red est aux mains de Laken Perillos, bien décidée à le faire parler. Bien évidemment, le criminel connait la réputation de la femme et  Townsend suit le déroulement des opérations sur ses écrans. Le femme injecte un virus au criminel qui va lentement le paralyser jusqu'au moment où il ne pourra plus respirer.  Townsend précise qu'il y a un antidote qu'il aura, dès qu'il lui aura parlé des archives. Red ne répond pas, mais tente une dernière manoeuvre. Persuadé que Liz est aux côtés de Townsend, il essaie de l'amadouer : sa mort ne l'apaisera pas et elle ne pourra jamais revenir en arrière. Il lui suggère de demander à Perillos de lui administrer l'antidote, il ne veut pas qu'elle franchisse ce pas.

Ruddiger avoue à Dembe, furieux, que Laken Perillos l'a torturé afin qu'il coopère mais que c'est Reddington qui était visé, pas lui. Dembe exige une adresse où trouver la femme. Il l'obtient. Il libère son ami, sans même attendre les renforts. Il déconnecte Townsend et menace Perillos pour qu'elle donne l'antidote à Red qui respire à peine.  Tandis qu'il récupère un peu, Dembe essaie de tirer quelques informations de la femme, avant de la livrer à la Task-Force. 

8x11 : Reddington explique le nouveau cas à Cooper qui le rapporte à la Task-Force. Le nouveau nom de la liste est Captain Kidd, intermédiaire reconnu qui facilite les transactions criminelles : il prend possession d'un article à vendre, le cache et informe l'acheteur de sa localisation une fois le paiement effectué au vendeur.  Sauf que cette fois, il s'agit d'une femme enlevée par Neville Townsend qui a été engagé par la police secrète saoudienne.

Entre temps, Andrew Patterson alias Rakitin propose à Reddington un dossier sur une cyberattaque en cours  et le criminel se dit intéressé : ils doivent se rejoindre au restaurant. Mais il est suivi par Park et il décide de passer son chemin. Mais l'agent n'est pas dupe et devine bien où il se rendait. 

Andrew Patterson est nerveux lorsqu'il retrouve Reddington. La Task-Force va découvrir qu'il est Rakitin, il doit agir. Mais Red est plus intéressé par le dossier et devant l'insistance de l'homme qui lui veut agir, se fâche. Il a envenimé les choses en tuant un innocent, il va se faire discret pendant qu'il gère Cooper. Il n'y a rien à craindre.

Cooper confronte Reddington, Andrew Patterson est Rakitin, Park l'a suivi jusqu'à quelques rues de son restaurant, certainement pour lui remettre des informations classifiées. Red lui demande de ne pas en dire plus, en tant qu'ami. Mais Cooper dit ne pas avoir d'amis qui trahissent le pays. Le criminel poursuit disant qu'il comprend qu'il prenne le parti d'Élisabeth, mais lui affirme, les yeux dans les yeux, qu'il n'est pas un traître et ne divulgue pas de renseignements sensibles aux ennemis du pays. Mais Cooper campe sur ses positions tandis que Red lui dit qu'il n'a pas toute les pièces du puzzle en main et réitère sa demande : en tant qu'ami et collègue, il doit laisser tomber et ce n'est pas une menace, ses associés sont peu recommandables et dangereux. Il doit lui faire confiance. Quoi qu’il y ait entre Élisabeth et lui, une chose est certaine : ni li, ni elle ne le veut en dommage collatéral. Cooper se dit satisfait de leur petite conversation, mais reste persuadé que le criminel est N-13. Il lui refuse l'accès de Kidd qui a été arrêté : ils vont obtenir ce dont ils ont besoin, sans lui et ses méthodes.

Résultat, l'opposition entre le criminel et Cooper n'arrive à rien, leur blacklisté est tué par Townsend avant d'avoir pu dire quoique ce soit. Dembe conseille à son ami une trêve, la vie d'Elisabeth et de Cooper sont dans la balance, leur "ami de l'est" perd patience.

Derrière le dos de Red, Rakitin et "l'ami de l'est" complotent. L'"ami de l'est" affirme connaître le criminel depuis très longtemps, qu'il lui fait confiance comme à un frère, mais qu'il fera le necéssaire pour protéger ce qu'ils ont construit au fils des décennies. Ils savent que Red ne tuera pas à Cooper et décident de s'en charger eux-même. 

8x12 : Red se rend en russie pour rassurer son "ami de l'est" sur la situation et lui annoncer que Cooper est sous contrôle.  Mais Dembe est inquiet : le directeur adjoint ne renoncera pas, leur ami est nerveux et la seule solution serait de retirer Rakitin de l'équation. Pour Red, cela ne ferait que confirmer ses soupçons s'il disparaissait. 

Mais l'"ami de l'est" annonce au criminel qu'il s'est chargé du problème et argumente : le criminel se soucie plus du FBI, Rakitin est un hacker trop important pour le perdre. Le criminel comprend : son "ami" l'a éloigné pour agir dans son dos. Il lui ordonne d'annuler son attaque contre Cooper, mais le plan est déjà en route et il est entre les mains de Rakitin.

Le casse-tête est entier pour Red et Dembe : Rakitin sait trop de choses, il ne peut pas être arrêté mais la vie de Cooper est en jeu. Dembe suggère de s'occuper déjà de sauver Cooper, puis de s'inquiéter du hacker après. 

Reddington contacte Rakitin, lui faisant croire qu'il doit interroger son prisonnier sur la mystérieuse Task-Force qu'il dirige, avant de le tuer. Ce que le hacker ne sait pas, c'est que le criminel est au Bureau de Poste, que l'appel est tracé et qu'ainsi l'équipe connaît sa localisation. Rakitin est arrêté, Cooper est sauvé grâce à lui, mais il lui en est peu reconnaissant et il le menace : s'il est prouvé qu'il est un agent russe, il prendra les mesures nécessaires contre lui. 

En parallèle, Red reçoit un appel de son "ami de l'est" , furieux, qui a appris l'arrestation de Rakitin à cause de lui. Le criminel lui rejette la faute ; il fallait l'écouter et lui rappelle à qui il parle. Mais l'homme ne se démonte pas, si Rakitin l'expose, expose son travail pour le SVR, il jure d'envoyer toute cette agence après lui. Red le rassure, il va arranger les choses puis tous les deux auront une petite discussion, car il a apparamment oublié à qui il parlait.

Enfin, Cooper parle à Cynthia Panabaker de la véritable raison pour laquelle Elisabeth est en fuite : oui, le criminel a tué sa mère mais, en plus, il est suspecté d'être N-13, un agent russe qui agit depuis plus de 30 ans. Il lui raconte toute l'histoire depuis le début. Cynthia est atterrée, car cela implique que leur informateur est peut-être un agent dormant ,et leur prisonnier, Rakitin, peut le prouver. 

Rakitin est interrogé par Cooper qui, excédé par son absence de réponses, finit par lâcher le morceau : Reddington l'a vendu. Panabaker est contre ce principe d'avoir dévoilé que le criminel est leur informateur. Si l'homme parle, ses propos ne seront peut-être pas fiables. Cooper dit s'en moquer, il veut prouver qu'il est N-13. Cynthia lui rappelle que si c'est le cas, pourquoi lui a-t-il sauvé la vie?

Alina Park reçoit un appel de Reddington. Il est temps qu'elle lui renvoie l'ascenseur.  Elle constate de ses yeux avec effroi que l'homme qu'elle a tabassé est bel et bien vivant et que le criminel a d'autres preuves de son "dérapage". Elle ne peut plus que lui obéir.

Rakitin décide de parler à Cooper, il veut détruire la vie de Reddington comme il a détruite la sienne, tout ça parce qu'il lui a désobéi en s'en prenant à lui.

Seul avec Rakitin, Park lui remet un mot du criminel contenant soi-disant des instructions. Mais la page est blanche. L'homme meurt quelques instants plus tard, sans avoir eu le temps de parler : un puissant poison imbibait la feuille. 

Le criminel se présente, l'air de rien, au Bureau de Poste. Il croise l'agent Park, mécontente. Il l'a rendu complice d'un meurtre.  Il lui fait remarquer qu'elle se sentait moins coupable lorsqu'elle pensait que "son problème",  l'homme qu'elle a tabassé, était mort. Mais l'agent a un sursaut de conscience et veut parler à son chef ce qui fait sourire le criminel : elle est justement dans le pétrin pour ne pas avoir voulu lui parler et lui conseille de faire disparaître la preuve de son implication.

Red rencontre ensuite Cooper et Panabaker et prend son air innocent, ce qui ne trompe aucunement le chef de la Task-Force qui l'accuse du meurtre de Rakitin. Il prend les conseils du criminel pour des menaces, mais celui-ci lui dit qu'il n'en est rien : qu'il le croie ou pas, lui et Cynthia sont plus en sécurité aujourd'hui parce qu'ils n'ont pas entendu ce que l'homme avait à dire. Panabaker fait cependant une promesse : une enquête est ouverte et s'il est impliqué dans cette mort, son accord d'immunité sera invalidé. Red lui fait remarquer que si quelqu'un est impliqué dans cette mort, c'est l'un des leurs, il n'était même pas là, et leur suggère l'idée d'une molaire contenant du poison.

Red et Dembe portent un toast pour Rakitin, un artiste dans son domaine : il sera difficile à remplacer. Le criminel avoue ne l'avoir jamais aimé car il était juste un espion mou, dépourvu de conviction et de caractère. Ils sont rejoints par l'ami de l'est, furieux. Il traite le criminel de fils de pute arrogant et l'accuse d'avoir tué Rakitin, un atout si précieux. Sans crier gare, Red lui assène un coup de poing dans la figure et le fait asseoir : la prochaine fois que lui, son vieil ami, le menacera de lui mettre le SVR sur le dos, il lui fera la peau. L'ami de l'est fait signe qu'il a compris et Red poursuit. Il l'estime responsable de la mort de Rakitin qui est une catastrophe pour eux. Mais il doit comprendre une chose, il est impliqué émotionnellement avec la Task-Force et ne doit plus interférer. Reddington s'assoit enfin, calmé, mais las. Il dit à l'homme de l'est qu'il apprécie leur longue amitié, mais que le plus important est son objectif final et qu'il est proche. 

8x13 : Red écoute avec impatience un courtier qui lui parle de ses placements fructueux. En effet, le criminel est attendu ailleurs. Dans l'avion qui le conduit vers sa destination, nous apprenons qu'il se rend déjà pour la cinquième fois chez Anne. Dembe lui rappelle que ce n'est pas prudent d'y aller seul, ses allées et venues trop nombreuses peuvent à présent être remarquées par ses ennemis, dont Townsend, mais le criminel dit apprécier ce nouveau port d'attache où il n'est pas Raymond Reddington.

Red arrive enfin chez Anne, dans sa maison à Cottonwood Falls, au Kansas, dont il a les clés. Il y est accueilli par un baiser de la femme et ses amis, dont la méfiante Loïs, officier de police, prêt à jouer à un jeu dont il ne comprend rien, le bridge. 

Plus tard, Raymond s'endort devant un film, la tête posée sur les genoux de la femme. Le lendemain, dans la cuisine, il essaie de réparer un vieux tourne-disque pour pouvoir danser avec Anne. Il se rend à la quincallerie, et se souvenant des conseils de Dembe, observe son entourage à l'affût du moindre signe prouvant qu'il est surveillé. 

Le tourne-disque  réparé, le soir même, le couple danse tendrement au son de la musique. Les choses évoluent vite puisqu'ils s'embrassent et Anne commence à déboucler la ceinture de Red...lorsqu'il se réveille, seul, l'homme apprécie un instant cette normalité puis rejoint Anne dans la cuisine. Il s'arrête net, avant d'être vu, lorsqu'il l'entend parler à Loïs avouant qu'elle l'aime, même si elle ne sait pas grand chose de lui. Les escaliers grincent et Raymond se fait repérer. Loïs s'éclipse laissant seul le couple. Alors qu'ils s'embrassent, Red dit que Loïs a raison : elle ne sait presque rien sur lui. Pour Anne, cela lui suffit à moins que lorsqu'il parle de "problèmes commerciaux" ce soit un euphémisme pour une femme ou un mari quelque part. Le criminel avoue qu'il y aeffectivement un chat.

Le couple se prépare à partir en pique-nique lorsque le criminel repère une camionette déjà vue la veille, devant la quincallerie. Il réussit à éloigner Anne en l'envoyant faire une course en ville. Il découvre un soi-disant employé en train de tripoter des fils derrière la maison : il lui met un couteau sous la gorge et l'homme avoue que d'autres vont venir. Red lui tranche la carotide.

Red retrouve Anne, bien décidé à la protéger. Ce qu'il ne sait pas, c'est que Townsend est chez elle, et son téléphone tracé. Il s'en rend vite compte en la rejoignant et tous deux se cachent. Red est obligé de lui expliquer qu'ils sont en danger à cause de lui, pour qu'elle accepte de le suivre : il tue un de leur poursuivant devant ses yeux. Ne voyant d'autres solutions, le couple se réfugient au bureau de police, où travaille Loïs. Red se rend, lève les bras, annonce qu'il est Raymond Reddington et qu'il doit être désarmé. Il est arrêté, mais il essaie de faire entendre raison aux policiers : Anne doit être protégée et des hommes armés vont les attaquer pour l'atteindre, ils doivent appeler du renfort. 

En attendant le FBI, Anne confronte Red, menotté : comment a-t-il pu lui cacher qui il est, connaissant le danger, il a été égoïste! Le criminel avoue n'avoir jamais voulu l'attirer dans son monde, mais que lui voulait s'échapper dans le sien. Il a laissé ses sentiments pour elle obscurcir son jugement. Il est désolé. Anne le gifle et annonce que quand cette histoire sera finie, il en sera de même pour eux.

Le poste de police est encerclé par Townsend et ses hommes : soit ils leur livrent Reddington, soit ils meurent. Les choses s'enveniment lorsque le chef du poste est tué, que Loïs se retrouve en charge et que les renforts sont encore trop loin. 

Le criminel essaie de prendre les choses en mains, afin de les sauver tous, mais il n'est pas écouté. Un autre officier meurt alors qu'il veut se rendre. Townsend exige qu'on lui remette Reddington, qui veut accepter, mais Loïs refuse : elle le libère mais pour qu'il les aide, pas pour qu'il se rende. Elle lui fait une promesse : s’ils sortent vivants de cette histoire, elle l'arrête. S’il essaie de s'échapper, elle lui tire dessus.

A présent une arme en main, Red prend les devants et  se met à tirer sur leurs attaquants à l'extérieur, ignorant les instructions de Loïs. Le danger se rapprochant, Red décide qu'il faut se retrancher dans la cellule de détention. Mais Loïs est blessé et il doit l'y porter. 

Red, Loïs et Anne sont à l'abri dans la cellule de détention quand Townsend apparaît. Il ordonne à ses hommes de démonter la porte, tandis que le criminel s'occupe de la jambe et sauve la vie de Loïs. Il confronte ensuite son ennemi, lui disant de partir afin qu'ils règlent leurs histoires entre eux : jamais il n'aurait dû mêler Anne à ça. Les sirènes retentissent. La police arrive.Townsend  part.

Red demande à Anne de maintenir la pression sur la plaie de Loïs et une fois de plus s'excuse de ne pas faire partie de son monde, puis s'apprête à fuir. C'est sans compter sur Loïs, bien décidée à tenir parole : s’ils sortent vivants de cette histoire, elle l'arrête. Elle pointe son arme sur lui. Mais lorsque le FBI arrive, aucune trace du criminel. En effet, Anne s'est interposée et Loïs a baissé son arme. 

Après avoir répondu à quelques questions du FBI, Anne retourne chez elle et nous découvrons que Reddington est caché dans son coffre. Elle lui indique une petite route, peu connue, puis s'inquiète pour lui et pour elle : elle veut l'accompagner. Red refuse, c'est trop dangereux puis s'excuse encore : il a été égoïste, l'a mise en danger. Elle doit se cacher quelque temps. Ils s'embrassent et le criminel lui promet de lui envoyer une carte pour lui signaler quand elle peut revenir en toute sécurité. Red remercie Anne pour chaque instant passé avec elle. Ils se disent au revoir, plaisantant sur le nouveau surnom du criminel « Dummy » à cause de ses mauvaises performances au bridge, s'étreignant tendrement avant de se séparer.

Red sort de la ville et convient d'un rendez-vous avec Dembe lui confessant qu'effectivement, il aurait dû sans aucun doute l'accompagner. Il raccroche puis cherche une station de radio : il tombe sur la musique sur laquelle il a dansé avec Anne la veille et les souvenirs de cette soirée lui reviennent. Il change d'avis et fait demi-tour. Il entre chez Anne et la trouve terrorisée. Derrière elle, Elizabeth est là, son arme pointée sur elle.

8x14 : Nous revoyons les faits des épisodes précédents, du point de vue d'Elisabeth. Puis, nous la retrouvons dans la maison d'Anne, une arme sur sa tempe, alors que Red arrive, car il a changé d'avis et décidé de l'emmener avec lui. 

Tandis que Liz parle, toujours menaçant Anne de son arme, le criminel, voyant la femme terrifiée, ne pense qu'à la rassurer. Lorsque l'ex-agent évoque Kaplan, Red comprend qu'elle a des hallucinations. Mais Liz exige toujours de connaître son identité et le vise alors qu'il lui demande de libérer Anne. Celle-ci en profite pour attaquer Liz mais elle l'a projette au sol : Anne se heure violemment la tête sur la table basse. Red se précipite et s'agenouille auprès d'elle, lui glissant sa casquette sous sa tête ensanglantée. Il prend son visage dans ses mains : elle est consciente, mais une mare de sang se forme sous sa tête. Le criminel lui demande de s'accrocher tandis qu'il appelle les secours, ignorant totalement Liz dans son dos qui le vise toujours avec son arme. Red continue de supplier Anne de rester consciente. Puis ils se retrouvent seuls, Liz est partie.

8x15 : Red se souvient d'Anne, de quelques scènes heureuses mais aussi tragiques quand elle tombe et se heurte la tête, puis qu'il la supplie de rester éveillée. Dembe s'approche  : un certain Belsky veut les voir en urgence, des informations qui concernent Townsend et Elizabeth. Paula, la maman de Glen, veut les voir également les appelant Dembe et Raymond, à leur grande surprise, et non pas par leur alias. Lorsque le criminel lui dit qu'Anne avait une fille, son ami lui conseille de passer à autre chose.

Red et Dembe rendent visite au professeur Belsky qui autrefois travaillait pour la huitième direction. Celui-ci leur donne un message crypté, qu'il a trouvé par hasard sur une publicité. Le criminel transmet ce message à Cooper, pensant qu'il s'agit d'un moyen pour Townsend et Liz de communiquer avec leurs associés mais, pour le déchiffrer, ils doivent voler une machine au musée de Minsk. Il met en place un subterfuge pour que la Task-Force ai une excuse de s'y rendre. Ce qu'il ne savent pas, c'est qu'au même moment, Liz tente de voler cette même machine pensant elle qu'elle peut déchiffrer les messages secrets de Reddington trouvés dans le carnet de sa mère.

Red et Dembe sont assis à la table de la salle à manger de Paula Carter qui a appris leurs véritables identités en lisant un mémoire écrit par son fils et intitulé « My man Ray » et qui relate leurs aventures. Elle avoue avoir du mal à joindre les deux bouts malgré un emploi à temps partiel et lui demande un emprunt, 172$ exactement. Le criminel veut lui donner plus pour sa discrétion, mais la femme refuse : il lui propose d'acheter le manuscrit. Mais l'intêret du criminel a été attiré par un autre détail : la vieille femme travaille 18 heures par semaine à la compagnie de téléphone. Grâce à elle et son efficacité, il découvre l'adresse, la date de naissance et le numéro de téléphone d'Emma Foster, la fille d'Anne. Voyant son efficacité, il lui propose plus tard de travailler pour lui.

Red se rend chez la fille Anne, se présentant comme l'avocat qui gère sa succession. Mais Emma ne savait même pas que sa mère était morte. Malgré les réticences de la jeune femme à accepter l'argent du criminel dont sa mère était amoureuse, ne sachant toujours pas qu'elle l'a devant lui, elle finit par accepter en écoutant ses arguments : sa mère la voulait heureuse, c'est à elle de choisir ce qu'elle veut faire de cet argent. Red explique qu'Anne est morte dans un accident, non pas causé par le criminel en question, mais dont il est responsable. Il est persuadé, qu'un jour, "il" aura ce qu'il mérite.

Red explique à Cooper comment décrypter le message avec la machine et l'aide d'une clé. Mais la Task-Force ne sait pas qui croire de Liz ou Reddington. Ressler, avec l'approbation de Cooper, confie la machine à Liz, afin qu'elle décrypte son propre message à elle. Et cela fonctionne! Pour l'ex-agent et son ancien collègue, aucun doute, cela veut dire que le criminel est N-13.

8x16 : Red complote pour que  Luis Espinoza, qui travaille et gère tous les vols orchestrés pour Townsend, tombe en disgrâce afin d'infiltrer Priya Laghari, voleuse de renommée mondiale, à sa place. Red présente le nouveau nom de la liste à l'équipe :  Nicholas Obenrader, consultant en gestion auprès d'organisations criminelles comme celle de Neville Townsend, et qui doit l'aider, malgré lui, dans ce but.

Ce que le criminel n'a pas conscience, c'est que la Task-Force, cherchant toujours à savoir s'il est N-13, travaille avec Liz et déchiffre les messages de sa mère : ils obtiennent ainsi un lieu de rendez-vous à Paris. C'est ainsi qu'ils découvrent sur une vidéo surveillance son contact, l'ami de l'est, Ivan Stepanov. Ayant les mains liés, Cooper accepte l'idée d'Aram que Liz le kidnappe. Au grand désespoir de Red, il l'est.

8x17 : Red reste persuadé que Liz ou Townsend est responsable de la disparition d'Ivan Stepanov, mais aucune piste n'est concluante. Contre l'avis de Dembe, jugeant cela dangereux, il implique la Task-Force présentant son ami comme un simple blacklisté, membre important du Zaslon, connaissant de nombreux secrets, enlevé récemment : il ne sait pas que Cooper joue double jeu et sait pertinemment qu'ils se connaissent très bien.

Au Bureau de Poste, Cooper présente le cas, ironiquement, toujours persuadé que Liz est reponsable de l'enlèvement. Mais il n'en est rien. L'ex-agent va confronter Townsend, devant Priya Laghari qui immédiatement prévient le criminel de ce qu'elle a entendu : il lui demande de les surveiller tandis qu'il décide qu'un peu d'honnêteté avec la Task-Force est préférable pour sauver son ami.

Au Bureau de Poste le criminel, dans ses petits souliers, avoue qu'Ivan Stepanov est plus qu'un simple officier du renseignements russe mais aussi l'un de ses amis les plus anciens et les plus proches : aux mains de Townsend, il court un danger terrible. Il donne l'adresse du bâtiment à Manhattan qui lui sert de quartier général. Peu importe comment Townsend l'a trouvé, il faut le sortir de là.

Mais Cooper décide lui aussi d'un peu d'honnêteté : Townsend a trouvé Stepanov en piratant le téléphone de Ressler alors qu'ils aidaient Liz à le localiser. A cette révélation, Red est attéré, ils n'ont aucune idée du mal qu'ils ont fait. Le chef de la Task-Force se défend : c'est lui le coupable avec ses demi-vérités, en cachant des secrets à Elizabeth, en faisant un ennemi de Neville Townsend et, maintenant, il vient au FBI pour aider à sauver son copain doublé d'un espion russe. Mais le criminel poursuit, ignorant ses piques, et le supplie de l'aider à sauver son vieil ami. Cooper ne lâche pas, se demandant pourquoi le criminel est si perturbé, puis pense comprendre : il ne s'agit pas seulement d'être N-13, ni de sa relation avec les russes, c'est à propos de la raison pour laquelle il est entré dans la vie de Liz. Red reste silencieux, continuant à le supplier du regard. Cooper cède : il met son équipe au travail. Celui-ci, satisfait, part sans un mot.

Priya Laghari annonce à Reddington que Townsned part avec une équipe et Liz. Le criminel la convaint de les suivre et découvre ainsi où est détenu Ivan.  Sur place, Priya se faufile dans le bâtiment lorsqu'elle est interceptée par Liz. Elle lui dit qu'elle est là pour l'aider, Reddington l'a envoyée lui disant que si Townsend apprend la vérité de Stepanov, il la tuera. Pendant ce temps, Townsend poursuit son interrogatoire, demandant à Stepanov qui de Raymond Reddington ou Katarina Rostova est N-13. Stepanov se penche et chuchote à l'oreille de Townsend, surpris par ce qu'il apprend.

Alors qu'effectivement Townsend s'est retourné contre Liz, Red arrive avec une petite équipe pour la sortir elle et Ivan de là.  En sous-nombre, ils sont vite cernés. Tandis que Red ne pense qu'à un moyen de sortir de là, Liz questionne Ivan qui est mal en point, mais n'apprend rien. Plus tard, la femme fait diversion afin que tous puissent fuir. 

Tandis qu'Ivan se fait soigner, Red remercie Priya, elle n'était pas obligée de faire ce qu'elle a fait. Elle se contente de répondre que sans tout comprendre, elle sait que Stepanov et Liz sont importants pour lui. Le criminel lui donne le numéro de Marvin qui va lui donner son dû et constate avec délice que la femme s'est servie, au passage, dans le coffre de Townsend. 

Le docteur annonce qu'Ivan est stable. Red va voir son ami qui s'en veut : il l'a laissé tomber, il est responsable de ce qui arrive. Le criminel lui assure que non et que s'il est responsable de quelque chose, c'est de lui : ce qu'il est, c'est à cause de lui. Il peut se blâmer pour cela. Mais Ivan poursuit, pensant à Masha, si belle. Il ne l'a pas vu pendant 35 ans et quand il l'a rencontrée, il a peint une cible sur son dos. Red lui dit de se reposer, qu'il l'aime, puis part, demandant au passage au médecin de très bien s'occuper de lui.

Ayant découvert où Red cache Stepanov, la Task-Force arrive afin de l'emmener pour l'interroger et découvrir s'il est N-13, l'arrêter si c'est le cas, c'est dans ce but qu'ils se sont alignés avec Liz. Red leur reproche d'avoir travaillé sur des conjectures et que le résultat est que la vie de Liz est en danger : il a été honnête à ce sujet, eux non.  Résultat, son ami est blessé, Elizabeth est en fuite et Neville Townsend va la poursuivre. 

La Task-Force se dirige vers l'unité mobile, mais elle est vide, Stepanov a disparu. Red les rejoint,  leur conseillant d'oublier son ami. L'important, c'est Townsend qui s'est retourné contre Elizabeth mais aussi toutes les personnes qui lui tiennent à cœur et, qu'ils le croient ou non, ils en font partie. A présent, ils sont tous dans sa ligne de mire et la seule solution est de travailler ensemble. Il se dit prêt à le faire et demande à Harold si lui aussi l'est.

8x18 : Red et Dembe arrivent au Bureau de Poste. Tout ce que le criminel constate, c'est que l'équipe n'a rien sur la localisation de Liz. De son côté, il a une piste sur le tueur à gages The Protean qui a été engagé par Townsend pour la retrouver : il aimerait la liste des noms des personnes qui sont passées par les douanes américaines au cours des 48 dernières heures, recherchant un certain profil d'homme,  mais Harold décide de suivre la longue voie officielle parce qu'ils sont du FBI. Reddington décide de se débrouiller tout seul,  le temps presse. Dembe ne peut que lui souligner qu'il l'avait prévenu que c'était une perte de temps.

Reddington utilise donc sa méthode pour obtenir d'un certain Frey la base de données ADIS ( système d'information sur les arrivées et les départs  du sol américain) : il tente de le convaincre d'abord avec des arguments, puis menace ensuite son compagnon à plumes. Paniqué, l'homme cède enfin.

Frey ayant affiné la recherche, il reste encore 5000 noms. Le criminel demande son aide à Paula Carter qui a une idée lumineuse : profiter de la soirée bingo où seront présents 50 personnes prêtes à les aider pour appeler tous les noms de sa liste. 

La soirée bingo démarre et Reddington prend la parole, annonçant il va animer le jeu. Il apprend au participant qu'il vont jouer à une variante du bingo. Le but des participants sera de contacter les numéros de téléphones qu'ils ont devant eux et de vérifier que la personne au bout du fil est bien celui qu'il prétend être. Chaque liste complétée rapporte 100 $ et le gagnant 1 000 $ s'il parvient à joindre quelqu'un qui est… mort...mais les joueurs sont mécontents de ce changement. Heureusement Paula prend les choses en main et, après un petite histoire émouvante bien ficelée où Red devient le  père Steve Homan, victime du vol de l'argent de sa paroisse, recrute 50 bonnes volontés.

Red et Paula distribuent des collations et le criminel constate que les amis de Paula font preuve de beaucoup d'imagination pour découvrir leur cible et s'étonne qu'elle l'aide sans savoir ce qu'il compte faire de l'homme lorsqu'il sera identifié. La vieille femme avoue que, malgré qu'il n'est pas tout a fait à son goût, elle pense qu'il fait ce qui est juste et qu'elle est ravie de perpétuer la tradition familiale. Un des participants crie "Bingo!" : l'alias du Protean est Rhys Engel. Reddington communique cette information à Cooper.

Cooper apprend à Red que Liz est arrêtée : elle va être jugée pour ce qu'elle est, une criminelle. Il lui demande de la lui livrer lui seul, justement, peut la sauver : elle est allée trop loin, sa seule chance de survie est avec lui.

8x19 : Reddington essaie toujours de convaincre Cooper de lui remettre Liz. Il refuse malgré les arguments du criminel. Ils sont interrompus par Aram qui leur apprend que le convoi transportant l'ex-agent et Ressler a été attaqué, mais qu'ils ont réussi à fuir. 

Pour trouver Elisabeth dans le secteur de l'attaque, Red décide de faire appel à Balthazar 'Bino' Baker. 

De son côté, Ressler décide, contre l'avis de Liz, d'appeler le criminel car les hommes de Townsend se rapprochent. Red leur donne un lieu, une adresse de ramassage de Bino, un bar nommé The Outpost, où de l'aide les attendra.

Red pense le couple en sécurité, mais c'est sans compter Bino qui s'est retourné contre lui en apprenant qu'il travaille contre Neville Townsend qu'il craint plus que lui : il a décidé de les lui livrer. 

Le criminel se rend au bar où Ressler et Liz ont été vus pour la dernière fois, et remonte leur piste. Il découvre  où ils ont été emmené et il prévient la Task Force qui sauve Ressler de justesse. Liz n'est plus là, emmenée par Bino pour être livrée à Townsend. Losque Ressler parle d'un "château", le criminel sait où la femme se trouve, au club de Bino.

Sur place,  Reddington fait irruption avec Dembe, tuant tous les hommes de Bino , puis l'homme lui-même, sauvant ainsi Liz. 

Mais celle-ci saisit une arme et la pointe sur Reddington. Il est surpris, ne s'attendant pas à un merci, mais certainement pas à cela. L'ancien agent explique être à bout : il l'a sauvé d'un homme qui, sans la connaître, a voulu la tuer à cause de lui, tous ses proches sont morts. Le criminel répond qu'elle a raison, et qu'il comprend sa colère. Dembe supplie Elisabeth de poser son arme, Townsend est en chemin,  mais elle n'écoute pas et menace toujours de son arme le criminel. Ce dernier, triste, avoue être d'accord avec elle. Oui, ils sont tous morts. Mais il a essayé de la prévenir de ce qui se passerait. Tout ce qu'il a craint arrive, tout ce qu'il a voulu empêcher en entrant dans sa vie arrive : certains des secrets qu'il gardait pour la protéger ont été révélés et c'est pourquoi des personnes dangereuses comme Townsend en ont après elle et sa fille, pour les tuer. Il est désolé, il a essayé tellement longtemps de la protéger contre tout cela, et il a échoué. Troublée par ces paroles, Liz baisse son arme. C'est alors que Townsend et ses hommes arrivent. Le trio est cerné.

8x20 : Au club, Red, Liz et Dembe sont cernés par Townsend et ses hommes. Reddington cherche un moyen de sortir, certain qu'il y un passage secret dans la pièce, peu aidée par Liz qui lui reproche d'avoir tué celui qui aurait pu leur indiquer le passage. Excédé, le criminel lui demande de laisser leurs désaccords de côté, le temps de se sortir de là. Elle refuse alors que les balles commencent à fuser. Dembe lui fait entendre raison, vu les circonstances, pourquoi ne pas s'entraider. Le femme se met à chercher un passage et le trouve. Libre, à la première occasion, elle s'enfuit et se rend à Cooper pour obtenir un marché.  Lorsqu'il l'apprend, pas un instant Red ne pense que Panabaker laissera l'ex-agent s'en tirer à si bon compte après ce qu'elle a fait. 

D'un autre côté, le criminel met la main sur Godwin Page et utilise les services d'Edna, la femme de Brimley, faire le parler, découvrir où se trouve son employeur mais surtout, discrètement, lui implanter un traceur dans le cou. 

En parallèle, il procéde à l'extraction d'Elisabeth, enfermée dans la boîte. Si Cooper pense qu'il s'agit de Townsend, Panabaker, elle, n'est pas dupe : c'est l'oeuvre de Reddington. Elle exige de le voir face à face afin qu'il ait la courtoisie de lui mentir en pleine figure!

Red discute avec Brimley qui lui raconte son coup de foudre pour son épouse. Liz arrive furieuse, puis Edna qui fait son rapport et parle de la puce qu'elle a implanté dans le cou de leur prisonnier. Le criminel explique à l'ex-agent qu'il l'a enlevé pour lui éviter la prison haute sécurité, lui apprend qu'il a quelque chose à lui montrer mais qu'entre temps une opportunité s'est présentée pour neutraliser Townsend : il l'enferme dans une stalle, lui demandant de se considérer comme une invitée.

Liz découvre que le prisonnier est Godwin Page et lui propose un marché : elle l'aide à fuir, grâce à la puce de traçage qu'elle activera en temps voulu, son patron saura où elle et Reddington se trouvent... à une condition, la promesse de la laisser avec Agnes tranquillent. Il accepte. 

Page s'est enfui, sa puce est désactivée. Le criminel regarde Liz et ne se laisse pas prendre à son air innocent : il sait qu'elle mijote un coup, mais ne comprend pas pourquoi elle aiderait l'homme de Townsend. Il demande l'aide de Cooper pour le retrouver. Celui-ci explose de colère en apprenant que c'est lui qui détient Liz. Red lui apprend que tout ce que la femme veut, c'est des réponses et, qu'à présent, ayant échoué à la protéger, il est prêt à les lui donner. 

Godwin est arrêté puis emmené au Bureau de Poste mais il a eu le temps de contacter son employeur qui a accepté l'offre de Liz. 

Red annonce à l'ex-agent qu'ils partent. Elle demande un appel pour prendre quelques arrangements pour Agnes mais, en fait, apprend par ce subterfuge que Townsend a accepté sa proposition. 

Godwin Page refuse de donner son patron mais obtient son immunité avec un autre renseignement, que leur ex-agent va livrer Reddington, via la puce, à celui-ci. Cooper et Aram essaient de le prévenir, mais le criminel ne prend pas leurs appels, occupé à assurer à Liz qu'il va lui dire toute la vérité. La femme ne croit pas à cette rengaine et active la puce de traçage. 

Red conduit Liz dans son jet en Lettonie. Alors qu'ils survolent la mer Baltique, la femme constate que sa cicatrice à la main ressemble étrangement à la forme de la mer Baltique. Elle regarde Red, qui comprend son étonnement. Il se souvient de la nuit de l'incendie, de sa douleur et pour lui, cette cicatrice est un rappel permanent de comment les choix que l'on fait dans la vie peuvent vous affecter pour toujours. Lorsqu'il a vu que sa forme ressemblait à la mer Baltique, il a choisi ce symbole pour son entreprise Baltic's Best Seafood Distributor, une façade, bien sûr : cette image représente le danger auquel elle est confronté et la promesse de la protéger de ce danger. C'est surtout là que tout a commencé. 

Sur place, un SUV conduit la petite troupe au milieu de nul part. Liz questionne le criminel lui demandant pourquoi il était là, la nuit de l'incendie. Il lui confirme que c'était pour le fulcrum que Katarina voulait récupérer. Mais ils étaient nombreux à être présent. Liz désire savoir si Red travaillait avec sa mère et il se contente de lui répondre qu'il la connaissait mieux qu'elle-même.

Ils arrivent à destination, sorte de bunker presque invisible au milieu de la verdure. Des gardes armés le surveillent. Red apprend à Liz que c'est l'épicentre, là que tout a commencé. Elle veut des réponses, elle va en avoir : il confirme qu'il est N-13 mais l'histoire qu'elle a entendu, que N-13 a volé 13 dossiers au KGB à l'époque de la chute de l'Union Soviétique, est fausse. Il n'a rien volé. Les archives Sikorsky étaient un cadeau d'un des amis et collègues les plus proches de sa mère. Liz le traite de menteur : il a piégé sa mère et fait croire qu'elle avait volé les archives ! Le criminel répond fermement à ces accusations : elle doit oublier ce qu'elle pense savoir et lui apprend que Katarina Rostova n'a jamais été piégée ou tuée. Les archives ont été les prémices de ce qui allait devenir l'un des réseaux de renseignement les plus sophistiqués existant. Ce réseau a été méticuleusement conçu avec les connaissances et la bénédiction de Katarina pour servir un objectif principal : lui donner à lui le pouvoir de la garder en sécurité et sa mère cachée.  L'endroit où ils se trouvent fait partie de la machine qui a permis de concrétiser cette vision, l'œuvre de toute sa vie au cours des trois dernières décennies. C'est la Liste Noire.

8x21 : Red fait visiter à Liz l'épicentre de son empire où une dizaine de personnes travaillent, principalement avec des documents papiers, des copies, des réceptions de fax : des cartons entiers libellés « Baltic's Best Seafood Distributor » attendent d'être expédiés. Il précise que c'est à cet endroit que les renseignements de 17 avant-postes à travers le monde sont rassemblés, triés et analysés. Ceux-ci comprennent des fuites de documents, des communiqués interceptés, des secrets de gouvernements, d'entreprises, de personnes en position de pouvoir. Il recherche toutes sortes d'informations, imprime des devises. Les archives Sikorsky, ces 13 paquets d'informations, ont été échangés à l'époque, exploités, vendus dans le but d'acquérir plus d'information, de protection, de pouvoir. Tout ce que Liz voit alimente bon nombre de décisions qu'il prend. Ici, tout est analogique, la technologie le rend toujours aussi nerveux, mais des ordinateurs existent ailleurs. Tout lui est envoyé en contrebande dans le port de New York. 

Red ajoute que malgré ce qu'Harold et elle croient, il n'est pas un espion russe. C'est un criminel. Ivan Stepanov n'est pas son officier traitant mais un vieil ami et ce qu'elle voit là,  elle doit savoir comment ça marche puisqu'un jour elle prendra le relais. Liz répond que cela ne l'intéresse pas. Par contre, ce qui concerne sa mère si : il dit qu'il ne l'a pas tuée et pourtant elle l'a vu l'assassiner!

Red ordonne à Elisabeth d'oublier tout ce qu'elle pense savoir et de l'écouter. Tout est connecté, N-13, le Fulcrum, lui, elle et sa mère. Pour comprendre pourquoi il est entré dans sa vie, elle doit écouter toute l'histoire.

Le discours de Red se mêle alors à des flashback.

De Katarina, nous apprenons que Dom lui a imposé son mariage, puis l'homme avec qui elle allait tromper son mari : Raymond Reddington.

Le vrai Reddington raconte qu'il a été manipulé par l'espionne puis que, lorsqu'il a compris,  il a voulu se protéger mais il a découvert que non seulement Katarina était une espionne du KGB mais qu'elle espionnait aussi le KGB, les américains pour le compte de la Cabale. Il lui a laissé voler des mois des renseignements tandis que lui faisait de même afin de prouver l'existence d'un complot mondial secret : le Fulcrum a été crée et en était la preuve. Il a décidé d'emmener sa fille en Amérique afin de révéler la vérité sur sa mère, et la protéger. Puis Katarina est venue aux Etats-Unis pour récuperer sa fille et le fulcrum. Les choses ont dégénérée, il s'est battu avec Katarina, la maison a pris feu et Masha s'est saisie de l'arme au sol et lui a tiré dessus. Avant de mourir, il n'a rien révélé sur le fulcrum.

Ilya prend le relais et explique que l'histoire racontée par Dom est en partie vraie : il a bien récupérée l'argent en se faisant passer pour Reddington. Puis Katarina a compris qu'avoir un Raymond Reddington était un avantage : elle en a donc crée un de toute pièce, un personnage puissant, craint qui pourrait l'aider à surveiller le danger autour de sa fille. Liz se rebiffe, sa mère ne savait pas qui le faux Reddinggton était. Elle apprend alors que la Katarina qui s'est présentée à elle n'était pas sa mère, mais Tatiana Petrova, l'espionne piégée à Belgrade pour faire croire à sa mort. Sauf qu'elle s'en est sortie.

lya continue l'histoire expliquant que lorsque le nouveau Reddington a appris qu'une femme innocente était traquée, il a été horrifié, a culpabilisé. Il a retrouvé Tatiana, financé sa vie, l'a caché pendant des années. Puis celle-ci a découvert qu'il cachait également la véritable Katarina. C'est alors qu'elle est venue pour lui, à Paris, persuadée que si elle prouvait qu'elle n'était pas Katarina Rostova, elle pourrait reprendre sa vie car seul le faux Reddington pouvait lui apprendre cette vérité. C'est pourquoi Red l'a tué, après que Dom lui ait révélé la vérité. 

Ivan Stepanov explique avoir volé les 13 paquets d'informations, faisant porter le chapeau à Katarina qui, de toute façon, avait déjà disparue, puis les avoir remis a Red qui les a fait fructifié afin de monter son empire, pour la protéger elle et sa mère. 

Mais la question principale de Liz n'aura pas sa réponse, qui est devenu Raymond Reddington? En effet, grace à la puce de traçage, Townsend les a poursuivi jusqu'en Lettonie. Liz est blessée, Red la met à couvert, apprenant au passage qu'une fois de plus elle l'a trahi. Mais le criminel est concentrée sur Liz, plaide sa cause. Townsend s'étonne de son engagement envers la femme : il n'imagine pas aimer quelqu'un au point d'abandonner sa vie pour vivre comme quelqu'un d'autre. Le criminel lui offre alors tout ce qu'il veut, toutes ses installations, contre la vie de Liz. L'homme refuse.  Dembe, Liz et Red parviennent toutefois à se mettre à l'abris dans une pièce conçue pour supporter une explosion. 

Red s'assoit à une console archaïque, touche quelques boutons et peut ainsi communiquer avec Townsend grâce à une radio. Il explique regretter ce qui est arrivé à sa famille, même si ce n'est pas son genre. Ce qui est arrivé est horrible, mais explique que lorsqu'il a reçu les archives, il était jeune, négligent avec certains documents et n'a pas pensé aux conséquences. Il n'a pas tué sa famille mais reste responsable de leur mort. Neville dit apprécier sa confession, mais que sa peine n'en sera pas commuer pour autant.

Red poursuit. Il a acquis d'autres choses de son ami de l'Est. A la chute de l'Union Soviétique, il a fait une orgie de renseignements oui, mais son appétit était vorace, tout était bon pour lui argent, femmes, hommes. Tout le monde voulait quelque chose, et il voulait tout. Il a acquis ce petit coin en Lettonie, construit au plus fort de la guerre froide, et l'installation est capable de résister à une explosion de 20 mégatonnes. Enfin, pas tout le bâtiment, juste l'endroit où eux se trouvent. Red lui apprend que la pièce a été créée pour que les russes s'abritent pour repousser les « vilains » américains. Il est vilain, il est américain et il va le repousser. C'est simple, ce genre d'endroit est fourni avec du hareng, de la vodka mais aussi du trifluorure de chlore, lequel de tous les gaz chimiques est, bien sûr, le plus inflammable. Red saisit un papier situé sous la console, tape le code qui est indiqué dessus. Townsend se moque en voyant sortir du plafond un tuyau, ne croyant à aucun moment que le criminel va détruire toutes ses informations, toute la source de son pouvoir ! Red rétorque en regardant Liz que la source de son pouvoir est avec lui. Il appuie sur un énorme bouton rouge. L'endroit où se trouve Townsend et ses hommes s'enflamme.

8x22 : Le centre des opérations de Red est détruit, Townsend mort et Red s'inquiète du vide que va laisser Townsend dans le monde criminel et que beaucoup vont vouloir exploiter. Il demande à  Dembe d'appeler Cooper à ce sujet, mais aussi le docteur Clemons pour le remercier de ses services : il a décidé de ne plus se soigner.

En convalescence, Liz voit arriver Agnes accompagnée de Red et Mme French.  La fillette déclare que Red devient Pinky, préférant le rose au rouge. Elle l'apprécie, car il lui raconte des histoires, notamment une, celle de la princesse russe qui ne veut pas être princesse alors que tout lui monde lui dit que c'est son destin. 

Dembe et Red se rendent au Bureau de Poste et, après un moment divertissant avec des ballons d'hélium reviennent, avec Cooper, à un sujet plus grave :  la mort de Townsend va déclencher une tempête d'activités criminelles. Cooper, ironique, répond qu'il est sans doute là pour lui donner un nom et que ce blacklisté, une fois arrêté par leur soin, lui permettra de profiter de cette situation. Mais Red ne se démonte pas à ce sarcasme et lui donne toute une liste de noms potentiels au trône, mais pas pour que lui en profite. Cooper s'étonne, il est bien magnanime. Reddington se contente de lui répondre que la véritable personnalité des gens émerge à la fin, remettant ainsi sa maladie en avant. Le chef de la Task-Force s'inquiète de savoir à quel point il est malade. Bien évidemment, celui-ci ne répond pas, mais lui fait promettre qu'en son absence, il continuera à être un sage conseiller pour Elisabeth. Il promet, sans en apprendre plus. Le criminel le remercie, c'est un bon ami, puis part.

Seul avec son ami, Dembe essaie de lui faire entendre raison : ses analyses de sang sont meilleures, son traitement fonctionne, il va mieux. Mais pour Red, ce n'est qu'une accalmie : que ce soit cette année ou celle d'après, il va mourir. Il a pris sa décision et, dans ce but, propose à Elisabeth un marché. Elle désire savoir qui il est et pourquoi il est entré dans sa vie? Sa mère a anticipée cette demande et a écrit une lettre qui lui explique tout. Mais il pose une condition avant de la lui remettre. Le tuer. Il se meurt, elle sait qu'il est malade, mais il veut s'assurer qu'elle est protégée avant de partir. Si elle le tue, personne dans le monde criminel ne lui contestera son autorité lorsqu'elle reprendra son empire. Il insiste : Townsend a appris des choses, d'autres en ont peut-être eu vent, elle aura besoin de toutes ses ressources pour combattre ces menaces. Rangeant l'enveloppe en attendant une réponse, il se contente de révéler à Liz que son histoire est pleine d'ambition et d'espoir, d'amour et de perte.

Au Bureau de Poste, Cooper apprend le pourquoi de la liste transmise par Reddington à la Task-Force : il se meure, il fait tout cela pour protéger Liz qui doit prendre sa relève. Aram est abattu, le criminel semble si invulnérable!

Liz contacte Reddington pour lui faire part de sa réponse. Le criminel demande toutefois à Dembe s'il a raison de lui demander cela, mais l'homme, honnête, ne peut que répondre que ce n'est pas si simple, le bien et le mal ne l'ont jamais été dans sa vie. Tout ce qu'il essaie désépérement de faire c'est de la garder en sécurité parce qu'il l'aime. Red, fataliste, n'est pas certain que cela fasse une différence.

Red et Liz se retrouvent sur un banc, à Central Park. La femme veut quelques explications avant de s'engager. Elle doute encore de pouvoir devenir une criminelle et si elle l'est, est-ce à cause de lui? Tristement Red répond qu'il s'est souvent posé la question, comment aurait été sa vie s'il n'était jamais revenu, serait-elle plus en sécurité, plus heureuse, où est-il responsable de tous ses malheurs? Peut-être que non. Après tout, elle est née d'un mensonge, la fille d'une espionne, génétiquement prédisposée à la tromperie et au danger. Le fait est qu'il n'en sait rien, c'est peut-être le hasard, le karma, l'ADN, ma malchance ou encore le destin. Ce qu'il sait, par contre, c'est où elle en est à l'heure actuelle : une criminelle, une fugitive et, pour lui, prendre sa place reste la meilleure solution. Ils décident d'un commun accord d'arrêter de parler du sujet et Red, Liz, Agnes, Dembe et Mme French passent une agréable journée au parc ou encore manger des glaces. 

Liz est toujours indécise voulant savoir qui il était pour sa mère. Ne recevant pas de réponse, elle le confronte  avec la seule photo qu'elle a d'elle et sa mère, celle de son appartement. Red avoue avoir été là lorsqu'elle a été prise ajoutant qu'il connaissait sa mère mieux que personne.  C'est alors que Liz accepte sa proposition, à une condition : pourquoi ne doit-elle pas savoir qui il est avant sa mort? Le criminel répond mystérieusement que si elle le savait, jamais elle n'accepterait de le tuer.

Red, avec Dembe, revoit une dernière fois le plan. Tout est prévu jusqu'à la disparition de son corps : ses restes seront jetés dans l'Ienisseï, un fleuve de Sibérie. Le criminel fait promettre également à son ami de prendre tout ce qui lui revient de droit de son héritage. Il promet mais il est toujours septique sur le bienfondé de ce qu'ils s'apprêtent à faire. Red reste sur ses positions : Elisabeth est une fugitive et sa seule chance de survivre est de faire parti de son monde, d'en être au sommet. Il est prêt à mourir pour rendre cela possible.

Le moment venu de partir vers son destin, Red est bien nostalgique avec Dembe lui racontant que lorsque tout a commencé, il était une personne totalement différente, aveuglé par la passion et l'inexpérience. Il n'en revient pas de ce qu'ils ont construit, c'était à la fois passionant et stimulant, une bénédiction et une malédiction. Et il est devenu ce qu'il est. Le fait est qu'il pensait tout contrôler, c'était le cas quelquefois. Peu importe à quel point il a essayé, ce qu'il a donné, il n'a aucun contrôle sur ce qui va arriver à présent. Le fait est qu'il ne veut pas y penser, c'est trop pesant. Il essaie de se convaincre qu'il peut, avec sa mort, garder Elisabeth et Agnes en sécurité, parce qu'il ne sait pas quoi faire d'autre pour les aider. Dembe dit comprendre. Red lui remet la lettre de Katarina, à donner à Elisabeth quand il sera parti. Ils partent le cœur lourd à la soirée chez Pascual, en voiture. A quelques blocs de là, Red demande à Dembe de le déposer : il désire marcher jusqu'au restaurant.

Avec horreur, enfin, la Task-Force comprend le marché que Red a proposé à Liz : le tuer afin d'avoir toute légitimité sur son empire et pire, qu'elle a accepté. 

La soirée arrive à son terme. Comme prévu, Reddington fait ses adieux à Dembe, sachant que Liz l'attend dehors pour le tuer. Il sort, seul. Liz arrive, lève son pistolet...puis lui annonce, très émue, qu'elle ne peux pas. Red l'encourage, ça ira. La femme précise qu'elle ne veut pas. Red répond gentiment qu'il comprend. Soudain, un coup de feu retentit est une marque rouge apparaît sur le pull de Liz, près du coeur. Derrière elle se trouve Vandyke, qui maintenant menace Reddington. Le criminel réagit vite, s'avance et vide son chargeur sur lui.

Red revient vite et s'agenouille devant Liz .  Il prend le visage de Liz dans ses mains et la voit s'éteindre alors qu'elle ferme les yeux. Il la prend dans ses bras. Dembe arrive, le suppliant de partir, s'excusant même. Avec difficulté, Red s'éloigne de Liz, non sans avoir déposé sous sa tête sur son fédora. Il s'éloigne à la hâte soutenu par son ami. A ce même moment arrive la Task-Force, qui ne peut que constater qu'elle est arrivée trop tard pour éviter un drame.

Crédit : mnoandco

 

Ecrit par mnoandco 
Ne manque pas...
Activité récente
Prochaines diffusions
Logo de la chaîne NBC

Blacklist, S09E22 (inédit)
Vendredi 27 mai à 20:00

Dernières audiences
Logo de la chaîne NBC

The Blacklist, S09E21 (inédit)
Vendredi 20 mai à 20:00
2.70m / 0.2% (18-49)

Logo de la chaîne NBC

The Blacklist, S09E20 (inédit)
Vendredi 13 mai à 20:00
2.77m / 0.2% (18-49)

Logo de la chaîne NBC

The Blacklist, S09E19 (inédit)
Vendredi 6 mai à 20:00
2.76m / 0.3% (18-49)

Logo de la chaîne NBC

The Blacklist, S09E18 (inédit)
Vendredi 29 avril à 20:00
3.09m / 0.2% (18-49)

Logo de la chaîne NBC

The Blacklist, S09E17 (inédit)
Vendredi 22 avril à 20:00
3.26m / 0.3% (18-49)

Logo de la chaîne NBC

The Blacklist, S09E16 (inédit)
Vendredi 15 avril à 20:00
2.85m / 0.3% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
NBC - Audiences de l'épisode 9.21

NBC - Audiences de l'épisode 9.21
NBC nous proposait vendredi 20 mai l'avant dernier épisode de la neuvième saison de Blacklist. La...

NBC - Diffusion de l'épisode 9.21

NBC - Diffusion de l'épisode 9.21
NBC poursuit sa diffusion de Blacklist ce vendredi à 8hUS avec l'avant dernier épisode de la saison...

NBC - Audiences de l'épisode 9.20, Caelum Bank

NBC - Audiences de l'épisode 9.20, Caelum Bank
Vendredi dernier, NBC proposait une nouvel inédit de Blacklist intitulé Caelum Bank...

Alert, la nouvelle série de John Eisendrath

Alert, la nouvelle série de John Eisendrath
Fox a commandé une nouvelle série policière Alert axée sur les personnages du showrunner de The...

Saison 10 sur NBC, ce sera à la mi-saison

Saison 10 sur NBC, ce sera à la mi-saison
NBC est le premier réseau de diffusion télévisée à révéler son calendrier pour la saison télévisée...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

Locksley, Avant-hier à 16:11

Avis aux collectionneurs d'HypnoCards : l'HypnoBoutique vous offre un cadeau surprise. Rendez-vous à l'Accueil pour le découvrir !

diana62800, Avant-hier à 19:49

Le quartier 'The Secret Life of The American Teenager' fait peau neuve avec un tout nouveau design, venez donner votre avis

diana62800, Avant-hier à 19:50

Merci d'avance

Luna25, Hier à 11:20

Salut, il y a de nouveau sondage chez Legends of Tomorrow et Reign.

Locksley, Hier à 16:17

Bienvenue au quartier Bridgerton dans la citadelle ! Bonne inauguration à albi !

Viens chatter !