VOTE | 207 fans

Les répliques de la saison 4

Répliques VO Répliques VF

KIRK :I have a blood disorder
LIZ :Good.
KIRK :I'm dying.
LIZ :Even better.

(épisode 1) 

KIRK: J'ai une maladie du sang.
LIZ: Cool.
KIRK: Je vais mourir.
LIZ: Encore mieux.

(épisode 1)

RESSLER : No. I took it upon myself to stop what Esteban was doing.  Do you have any idea what that was? No. Because all you care about was what Esteban was doing for you.
PANABAKER: There are bigger issues Agent Ressler.
RESSLER : Torture. Abuse.  Murder. I don’t see any bigger issues than that. Excuse me.

(épisode 1)

RESSLER: J'ai pris l'initiative d'empêcher un criminel de nuire. Vous avez une idée de ce qu'il faisait subir à ses prisonniers? Non parce que tout ce qui vous intéresse c'est ce que vous tiriez de lui.
PANABAKER: Il y a des enjeux plus importants Agent Ressler.
RESSLER: Torture. Sévices. Meurtres. Aucun enjeu ne peut justifié tout çà. Excusez-moi.

(épisode 1)

RED : My heavens, you’re a devil to get ahold of. I’m surprised we’ve never met. I’d like to have a little chitchat. How would you feel about a blind date?

(épisode 1)

RED: Bonté divine, il faut être rusé comme le diable pour vous joindre. Mes compliments, et si on faisait connaissance en discutant. Il est grand temps qu'on se voit, si je puis dire?

(épisode 1)

RESSLER : Like hell it is. I came here to get Keen. I’m not leaving without her.
RED: You think I’m gonna let you tag along so you can inform the people who kidnapped Elizabeth they have the right to remain silent? I appreciate your assistance, but I’m not interested in having an ethical debate with you about whether they have the right to consult with an attorney before I put a bullet in their head. Excuse me.

(épisode 1)

RESSLER: Pas question. Je suis venu chercher Keen. Je repartirais pas sans elle.
RED: Vous croyez que je vais vous laisser venir avec nous pour informer ceux qui ont pris Elizabeth et sa fille, et qu'ils peuvent garder le silence? J'apprécie l'aide que vous nous avez apporté, mais je n'ai aucunement l'intention de me lancer dans un débat pour savoir si il est moral ou non de leur permettre de consulter un avocat avant que je leur colle une balle dans la tête. Maintenant, excusez-moi.

(épisode 1)

 COOPER : I didn't think it was possible to be this joyous and livid at the same time

(épisode 1)

COOPER: Je ne pensais pas qu'il serait possible de ressentir autant de joie et de colère en même temps.

(épisode 1)

RED : No, – because she was never yours to raise.

(épisode 1) 

RED:Non, parce que ça n'a jamais été à toi de l'élever.

(épisode 1)

 PANABAKER : I hate getting into bed with Reddington. I… hate needing him and his list. If you find Agent Keen, will he continue to give you names?
COOPER : He just did– Esteban. According to him, Esteban works for the Agency.
PANABAKER: Good Lord. Is there anything that man doesn’t know?

(épisode 1)

PANABAKER:J'ai horreur de faire équipe avec Reddington. J'ai...horreur d'avoir besoin de lui et de sa liste.Si vous retrouvez l'agent Keen, il continuera à vous livrer des criminels?
COOPER:Il vient de le faire-Esteban.Selon lui,l'homme travaille pour la CIA.
PANABAKER:Je rêve. Il est au courant d'absolument tout ou quoi?

(épisode 1)

 RED: Agnes. Do you have Agnes?
LIZ : I don’t have her. Go. Find Agnes and Tom.
RED : I’m not leaving here without you.
KIRK : You just don’t get it, do you, Raymond? She doesn’t want to be with you. That’s why she faked her own death– to get away from you.
DEMBE : Raymond, we have to go now.
LIZ : If they get you, they’ll kill you.
DEMBE : Raymond.
LIZ : Did you hear me? You have to go. Go!
RED : Elizabeth, I will come for you

(épisode 1)

RED: Agnès est avec vous?
LIZ:Non, je ne sais pas où elle est.Partez.Retrouvez Agnès et Tom.
RED:Je ne partirais nulle part sans vous.
KIRK:Tu as du mal à comprendre,elle ne veut pas de toi dans sa vie. Elle est même allé jusqu'à faire croire à sa mort pour t'échapper.
DEMBE:Il faut partir tout de suite.
LIZ:Si ils vous trouvent, ils vous tueront.
DEMBE:Raymond.
LIZ:Vous m'entendez? Vous devez partir. Tout de suite!
RED: Elizabeth, je reviendrais vous chercher.

(épisode 1)

RED : Elizabeth, are you okay?
KIRK : Of course she is. Unlike you, I would never hurt my own daughter.
RED : Elizabeth? Elizabeth.
LIZ : I’m on your left.

(épisode 1) 

RED: Elizabeth, est-ce que ça va?
KIRK:Bien sûr que ça va. Moi je ne ferais jamais de mal à ma fille.
RED:Elizabeth? Elizabeth.
LIZ:Je suis à votre gauche.

(épisode 1)

 KIRK : Everything I did was to get my child away from Reddington. Who understands that more than you? You did the exact same thing, faked your own death to get your child away from him.

(épisode 1)

KIRK: Mon seul but était de sauver mon enfant des griffes de Reddington. Qui peut le mieux le comprendre que toi? Tu as cherché à faire exactement pareil, tu as mis en scène ta propre mort pour lui soustraire ta fille.

(épisode 1)

 KAPLAN : I know you don’t want to talk to me. Fine. Then listen. It was excruciating to watch you mourn Elizabeth’s death, to know that I was making you endure that. Yes, I betrayed you, but only after you had betrayed her. Raymond, you have to change. I took Elizabeth from you, and now I need your help to get her back. But when you do, as I’m sure you will, you have to let -her -go.

(épisode 1)

KAPLAN: Vous refusez de me parler soit. Alors écoutez. C'était une torture de vous voir pleurer la mort d'Elizabeth sans rien dire, de savoir que c'était moi qui vous infligeais cette douleur. Oui, je vous ai trahi, mais uniquement parce que vous l'avez trahi elle. Raymond, il faut que vous changiez. Je vous ai pris Elizabeth, et maintenant j'ai besoin de vous pour la faire revenir. Mais quand vous l'aurez retrouvé, ce dont je ne doute pas une minute, vous allez devoir la laisser s'éloigner.

(épisode 1)

TOM : All that matters is that you have a little girl, and you have her mother.
I’m coming for them, for you. And not just me, an army. You hear me? An army is coming for you.

(épisode 1) 

TOM: Tout ce qui compte c'est que vous avez enlevé une fillette, et sa mère. Je vais les retrouver, je vais vous retrouver, j'ai une armée avec moi. Vous m'entendez? Une armée est à vos trousses.

(épisode 1)

KIRK : He and your mother had an affair. For a time, I thought maybe he was the father, but I have proof that he’s not. He’s just a spiteful, evil man. Couldn’t accept it when Katarina broke off the affair. One day I came home, and you were gone. He’d taken you. I never thought I’d ever see you again… until there you were in the news, you… and Reddington, – the most wanted fugitives in the world.

(épisode 1)

KIRK:Lui et ta mère avait une liaison. Je l'ai même soupconné d'être ton père pendant un temps, mais j'ai la preuve que non. C'est un être malveillant, aveuglé par la rancune. Il n'a pas supporté que Katarina rompt avec lui. Un jour je suis rentré à la maison,et tu avais disparu. Il t'avait enlevé. Je croyais ne plus jamais te revoir...voilà que tu as surgi aux infos, toi...avec Reddington, les fugitifs les plus recherchés de la planète.

(épisode 1)

 SAMAR : I informed the Bureau that Elizabeth Keen has risen from the dead. I said three Hail Mary’s and they are on the look out for the Zombie Apocalypse.

 (épisode 1)

SAMAR: J'ai informé le bureau qu'Elizabeth Keen était revenu d'entre les morts. Ils ont récité 3" je vous salue Marie" et ils se préparent en cas d'invasions zombie.

(épisode 1) 

RED : As you well know, one of the keys to my success is a clear and insistent understanding of my own limitations. So often, people over estimate themselves, misapply their gifts. The cleaner suddenly fancies herself the strategist. Wisdom is learning the boundaries of one’s designated lane. For instance, this, I will do poorly, clumsily, with more mess than necessary. It’ll take longer and be considerably more unpleasant to boot. But I can’t very well have you do it, can I?

(épisode 1) 

RED:L'une des clés de mon succès comme vous savez sans doute est de toujours être conscient de quelles sont mes limites dans la vie. Il arrive fréquemment que les gens surestiment de quoi ils sont capables, ils font un mauvais usage de leur talent. Le nettoyeur qui soudain se prend pour un fin stratège. La vrai sagesse s'est connaître les bornes qui limitent la voie dans laquelle on s'engage. Par exemple, je sais que je vais mal m'y prendre avec lui,je vais devoir batailler, faire plus de dégâts que nécessaire. Ca prendra plus longtemps et ça sera bien plus désagréable qui plus est. Mais je peux guère vous confiez cette tache.

(épisode 1)

RED : Let’s raise the stakes... A new game. You tell me who the head worked for, you keep the money, a 5-way split.

(épisode 1)

RED:Si on augmentait les enjeux...Nouveau jeu.Dites-moi pour qui travaillait la tête, et vous garderez l'argent, à diviser en 5 parts.

(épisode 1)

RED : There’s nothing more depressing than a failed Communist state. It doesn’t even really pay to be corrupt. When dirty cops play poker in America, they’re able to play for real money.

(épisode 1)

RED: Que c'est déprimant de voyager dans un pays communiste en déroute. Ca ne paie même pas assez d'être corrompu. Quand des flics pourris jouent au poker en Amérique, eux au moins ils alignent de gros billets.

(épisode 1)

KAPLAN : I was trying to help. He has to know that.
DEMBE: I’m not on your side here, Kate.

(épisode 1) 

KAPLAN: Je ne voulais que son bien. Il faut qu'il le sache.
DEMBE:Ne comptez pas sur mon soutien, Kate.

(épisode 1)

RED : Clicking may help you avoid a lamp post but it will not help you avoid an assassin's bullet.

(épisode 1)

RED: Votre technique des claquements de langue a beau être impressionnante, vous savez comme moi qu'éviter de se prendre un réverbère est très différent d'éviter de se prendre une balle en pleine tête.

(épisode 1)

LIZ : The armed goons don’t do much for the landscape.

(épisode 2) 

LIZ: Avec des gardes armés dans le décor, je trouve pas que ce soit terrible.

(épisode 2)

RESSLER : Stand down, stand down! she’s one of ours .
(épisode 2) 

RESSLER: Baissez vos armes! Elle est des nôtres.

(épisode 2)

KATE : You entrusted me with everything you value. Your freedom, your life, a child .

(épisode 2) 

KATE: Vous avez placé entre mes mains tout ce qui comptait pour vous. Votre vie, votre liberté, une petite fille.

(épisode 2)

 RED : Regret requires age or wisdom.
TOM : We were trying to protect Agnes.
RED: I guess that didn’t work out. When we get to Amarillo, I think it would be best to do as I say, both of you.

(épisode 2)

RED: Les regrets sont une preuve de maturité ou de grande sagesse.
TOM: On cherchait seulement à protéger Agnès.
RED: Oserais-je dire que ça n'a pas fonctionné. Une fois à Amarillo, je vous  conseille à l'un comme à l'autre de faire ce que je vous dirais, est-ce bien compris.

(épisode 2)

KATE  :Have no choice? Isn’t that the speech, Raymond? That I know too much? Every single one of your weaknesses, all your faults, all your secrets. I dedicated my life to you.
(épisode 2) 

KATE: Vous n'avez pas le choix? N'est-ce pas ce discours,Raymond? Que je connais trop bien? Comme je connais toutes vos faiblesses, toutes vos fautes, tous vos secrets. Je vous ai voué ma vie entière.

(épisode 2)

 KIRK :Masha, untie me. I'm your father. You can't let me drown.
LIZ :Watch me.

(épisode 2)

KIRK: Détache-moi , Masha, je suis ton père. Tu peux pas me laisser me noyer.
LIZ: Combien tu paries.

(épisode 2)

DALY : ...who’s on the plane?
RESSLER : Friend.
SAMAR : [ At the same time as Ressler ] A fugitive.
DALY : Sounds complicated.

(épisode 2) 

DALY:...puis-je vous demandez qui est à bord?
RESSLER: Une amie.
SAMAR:[en même temps que Ressler] Une fugitive.
DALY: Ca m'a l'air assez compliqué.

(épisode 2)

 MAISIE : Uh, I’m afraid that’s not possible. He’s in surgery.
RED : Where?
MAISIE : His stomach.
RED : And where might we find his stomach?

(épisode 2)

MAISIE:Uh, je pense que ça va pas être possible, monsieur. Il se fait opéré.
RED: Où ça?
MAISIE: A l'estomac.
RED: Et où pourrons-nous trouver son estomac?

(épisode 2)

RED: I’m not gonna hurt you, Nikos. You’re a good man. Loyal. Protective of those who are protective of you. I admire that in a person. Unfortunately for you, I’m surrounded by people who don’t. Tom, I’d like to introduce you to Little Nikos, the man who’s protecting the sociopath who stole your baby. Good luck with that surgery, Nick.

(épisode 2) 

RED: J'ai nullement l'intention de vous faire du mal, Nikos. Vous êtes quelqu'un de bien. Loyal. Vous protégez ceux qui vous protègent, c'est quelque chose que je respecte.J'ai même de l'admiration pour çà. Malheureusement pour vous, je suis entouré de gens qui ne pensent pas du tout comme moi. Venez Tom, je souhaiterais vous présenter Little Nikos, l'homme qui protège le sociopathe qui a enlevé votre enfant. Bonne chance pour cette opération, Nick.

(épisode 2)

 KATE: Say that you understand. I didn’t just give you my friend as an act of contrition. I’m not sorry for what I did. I betrayed you for the same reason I just betrayed Nikos– to keep Elizabeth safe, just like you asked me to all those years ago, when you first put her in my arms as a baby girl, only now she has a baby girl of her own, and your existence in their lives puts them in constant danger. Say that you understand or don’t say anything at all.

(épisode 2)

KATE: Dites-moi que vous comprenez. Que si je vous ai donné mon ami, ce n'est en rien un acte de contrition. Je ne regrette pas ce que j'ai fait. Je vous ai trahi pour la même raison qui m'a poussé à trahir Nikos pour protéger Elizabeth, comme vous me l'avez demandé il y a déjà bien longtemps, quand vous me l'avez confié et qu'elle était qu'une toute petite fille, aujourd'hui elle a aussi une petite fille que je dois protéger, leurs existences seront constamment menacé tant que vous serez dans leur vie. Dites-moi que vous comprenez sinon ne dites rien du tout.

(épisode 2)

KATE : In my desire to make life easier for your baby, I betrayed Raymond, and now he doesn’t know what to do with me. Well, he knows what he has to do, and he wants me to make it easier for him. But I won’t. I’m not here to make him feel better, and I’m not here to make you feel better, Tom.

(épisode 2)

KATE: Dans mon désir de rendre les choses plus faciles pour votre fille, j'ai trahi Raymond, et maintenant il ne sait plus quoi faire de moi. Enfin si , il sait très bien au contraire, il aimerait une fois de plus que je rends les choses plus faciles. Mais je ne le ferais pas. Cette fois, je ne l'aiderais pas à supporter l'homme qu'il est, et je ne vous aiderais pas à supporter ce que vous êtes.

(épisode 2)

 RED : After I shoot you, sir, you will be locked in an airtight, concrete crypt, unless you tell me what I need to know before those figures stop dancing.

(épisode 2)

RED:Après que je vous aurais tué, cher monsieur, vous serez placé dans un étroit cercueil hermétique en ciment, sauf bien sur si vous me dites ce que je voudrais savoir avant que ces petites figurines est terminé leur danse.

(épisode 2)

RED : ...I can’t trust you. Ever. I’m standing before a stranger. And yet, I know you believe what you did was best for Elizabeth, which is why I brought you here. You’ve told me you’ve always wanted a pristine, unspoiled place to live out your days in peace. So the acre is yours. For all eternity.

(épisode 2)

RED:...Je n'ai plus aucune confiance en vous, Kate. C'est fini. A mes yeux, vous êtes devenu une étrangère. Cependant, je sais que vous pensiez faire ce qu'y était le mieux pour Elizabeth, c'est pourquoi je vous ai amené ici. Vous m'aviez dit que votre rêve, était de pouvoir un jour trouver un bel endroit où finir vos jours en paix. Donc cette parcelle est à vous. Pour l'éternité.

(épisode 2)

MC GRATH : The Raymond Reddington. Concierge of Crime. Man in the hat. Spider stayed out in the cold.
RED : Haven’t heard that last one. Never read the Le Carré novel.

(épisode 3) 

MC GRATH: Le grand Reddington. Le légendaire médiateur du crime. L'homme au chapeau. L'espion qui restait dans le froid.
RED: Ce dernier surnom m'est inconnu. Vous confondez avec un livre de John Le Carré, mon vieux.

(épisode 3)

KATARINA : Look at me, in love with a man I was sent to seduce and betray.An American. Raymond wants me to run, take Masha and disappear with him, but how could I do that to her? She’s my entire life. She’s everything.”

(épisode 3)

KATARINA: T'imagine, me voilà amoureuse de l'homme que j'avais pour mission de séduire et de trahir. Un Américain. Raymond veut que je m'enfuis, que j'emmène Masha et qu'on disparaisse ensemble, mais comment je pourrais faire çà à ma fille? Elle est toute ma vie. Elle est tout pour moi.

(épisode 3)

RED : You believe your family is in danger because of who I am. But what you don’t seem to grasp is you’re also in danger because of who you are.

(épisode 3)

RED: Vous pensez qu'à cause de moi, de qui je suis, votre famille court un risque. Mais voilà ce qui semble vous échappez, c'est que ce risque est également lié à qui vous êtes.

(épisode 3)

RESSLER : Alexander Kirk shot up a church full of federal agents to get to you.  You almost died because of him. Not exactly father of the year.

(épisode 3)

RESSLER: Il a fait mitrailler une église remplie d'agents fédéraux pour t'enlever. Tu as bien failli y laisser ta peau. Il a rien du père exemplaire.

(épisode 3)

SAMAR : I don’t think you cared who you hurt.

(épisode 3)

SAMAR: Tu t'en foutais qu'on est de la peine ou non.

(épisode3)

ARAM : I don't hate you Liz, but I do hate what you did.

(épisode 3)

AMAR: C'est pas toi que je déteste, c'est ce que t'as fait.

(épisode 3)

RESSLER : Got to be kidding me.

(épisode 3)

RESSLER: Oh mais c'est pas vrai.

(épisode 3)

RED : Kirk is dying. And the Ribowski virus is a temporary antidote to what afflicts him.

(épisode 3)

RED: Kirk est condamné. Le virus Ribowski lui offre une solution temporaire pour repousser l'échéance.

(épisode 3)

RED : ...He needs a biological descendant to save his life– a genetic donation from the woman he believes to be his long-lost daughter. That’s what you are to him– a collection of cells. This isn’t about saving you from me. This is about saving you for him.
LIZ : Well, he doesn’t have me.
TOM : No. But he has Agnes.

(épisode 3)

RED:... il lui faut à tout prix trouver un descendant en ligne directe si il veut sauver sa vie.Il lui faut un don d'un individu génétiquement compatible la femme qu'il croit être sa fille disparu il y a longtemps. Voilà ce que vous êtes pour lui-une réserve de cellules. Il se fiche bien de vous protéger de moi. Si il veut vous protéger c'est uniquement pour lui.
LIZ: Sauf qu'il ne m'a pas.
TOM: Non. Mais il a Agnès.

(épisode 3)

RED : It doesn’t have to be. You can have your virus. All I want is Agnes in return.
KIRK : I don’t think so, old boy. I’ll die before you ever hold my granddaughter again.

(épisode 3)

RED: Rien ne dit que ça doit finir. Le virus est à toi si tu le veux. Je te demande qu'Agnès en échange.
KIRK: Il n'en est pas question. Plutôt mourir que te laisser serrer ma petite-fille contre toi.

(épisode 3)

LIZ : Reddington didn’t just have an affair with my mother. She was assigned to him, to be in his life… the way you were assigned to be in mine.

(épisode 3) 

LIZ: Ce n'était pas une banale liaison entre Reddington et ma mère. Elle avait reçu l'ordre de l'approcher, de faire parti de sa vie...comme tu as reçu l'ordre de m'approcher.

(épisode 3)

 BRIMLEY : The black guy, where is he?
RED : Dembe.
BRIMLEY : Yeah, “Denbee.” Where is he?

(épisode 3)

BRIMLEY: L'autre black là, où il est?
RED: Dembe.
BRIMLEY: Ouais,"Denbee". Où il est?

(épisode 3)

 RED : Picasso said it took four years to paint like Rafael, but a lifetime to paint like a child. They live in a delightful space somewhere between dreams and reality…taste color, hear shapes, see sounds. We should all have such special needs.

(épisode 4) 

RED: Picasso a dit qu'il lui avait fallu 4 ans pour peindre comme Rafael, mais toute une vie pour peindre comme un enfant. Ils vivent dans un délicieux espace quelque part entre le rêve et la réalité...ils sentent les couleurs,ils entendent les formes, ils voient les sons. Ce sont les adultes qui auraient besoin d'être soignés.

(épisode 4)

RED : We’re going to get her back Lizzie.

(épisode 4) 

RED: On va retrouver Agnès, Lizzie.

( épisode 4)

 RED : I don't understand bowling

(épisode 4)

RED: Ecoute, je ne comprends rien au jargon du bowling.

( épisode 4)

 GLEN: Right. That you have no appreciation for the fact that bowling is like sex. It’s about rhythm and flow. You can’t just stop in the middle and go back to pick up the spare you missed because some jerk shouted out during the middle of your roll.

(épisode 4)

GLEN:Ah oui, voilà. Que t'es même pas foutu de respecter le fait que le bowling s'est comme le sexe. Une question de rythme et de fluidité. Tu peux pas t'arrêter au milieu d'une partie et dire bon on va reprendre au début parce qu'un abruti t'a hurlé dans l'oreille pile au moment où tu lançais ta boule.

(épisode 4)

DEMBE : Your release is off. Keep your elbows in.

(épisode 4) 

DEMBE:Vous lâchez la boule beaucoup trop vite. Gardez vos coudes plus serrés.

( épisode 4)

ARAM : I like being polite.

(épisode 4)

ARAM: J'aime bien être poli.

( épisode 4)

RED : Some years ago, I had a rather awkward encounter with a bull shark while diving off the Great Barrier Reef. I actually think it was trying to be affectionate, even a little forward. But the net result was excruciating. But I did spend a glorious month submitting to the healing hands of an utterly divine lighthouse keeper on Bramble Cay a low-lying island that’s rapidly being submerged by rise in the sea levels due to climate change.

(épisode 4)

RED: Il y a quelques années, j'ai fait une rencontre des plus désagréables avec un requin-bouledogue lors d'une plongée au large de la grande barrière de corail. Je crois qu'il essayait simplement de se montrer affectueux, peut-être aussi de s'accoupler. Qu'importe le résultat de cette rencontre a été particulièrement abominable. Mais ça m'a donné l'occasion de passer un mois entier entre les mains délicates et réparatrices d'un homme fantastique gardien de phare à Bramble Cay un île basse qui hélas sera rapidement submergée à cause de la montée du niveau des océans dû au réchauffement climatique.

(épisode 4)

LIZ : What does Kirk want more than anything in the world? For me to trust him. To care for him. And because it’s what he desires most, it’s the easiest way to deceive him. He’ll see what he wants to see - my affection. He won’t see what’s real - my deception.

(épisode 4)

LIZ: Est-ce que tu sais ce que Kirk désire le plus que tout au monde? Que j'accepte de le croire. Que je tiennes à lui. Et comme c'est justement ce qu'il désire le plus, c'est grâce à çà que je devrais arriver à la duper. Il ne verra que ce qu'il a envie de voir-mon affection. Il ne verra pas qu'en réalité-je joue un double jeu.

(épisode 4)

ARAM : You know when I congratulated you on submitting your transfer request? I didn’t mean it, I was trying to make you feel better because that’s the polite thing to do. And I like being polite.What I wanted to say was, I’m glad you’re going. As far as I’m concerned, you can’t go fast enough.

(épisode 4)

ARAM: Tu te souviens je t'ai félicité d'avoir envoyé ta demande de transfert ? Je le pensais pas, je voulais simplement que tu te sentes un peu moins mal parce que qu'en on est poli ce sont des choses qu'on fait. Et j'aime bien être poli. Ce que je voulais te dire avant de sortir, c'était que..en ce qui me concerne je suis très content que tu t'en ailles. J'ajouterais que le plus tôt sera le mieux.

(épisode 4)

RED : We’re getting close, Lizzie. It won’t be long now.

(épisode 4)

RED: Nous nous en rapprochons,Lizzie...Ca ne sera plus très long maintenant.

( épisode 4)

RED : Forgive me. I took the liberty. In my experience, caramel sauce is an excellent lubricant when it comes to awkward introductions. Skyler, any chance I could convince you to go thirds with us on these?

(épisode 4)

RED:Pardonnez-moi. J'ai pris la liberté de commander pour vous. Selon mon expérience,dégustez une glace tous ensemble est un excellent moyen de faire un peu mieux connaissance. Skyler, ai-je une chance de te convaincre de t'associer à notre dégustation?

(épisode 4)

SAMAR : It’s this place. You never know where you stand with anyone. If they’ll be there for you when you need them.

(épisode 4)

SAMAR: Cet endroit me glace. Tu peux jamais savoir si les gens qui t'entourent, seront là ou pas quand tu auras besoin d'eux.

(épisode 4)

DR REIFLER: It’s unacceptable.
ODETTE : Easy for you to say. You’re not the one that’s gonna die.
KIRK : No, I am, and I agree with Sebastian.
ODETTE : The girl is your only option.
KIRK : We’re exploring other cures.
ODETTE : We were… before we lost the Ribowski virus, before the U.S. government froze your assets.
REIFLER: If the girl is a genetic match… and there’s no guarantee that she is… extracting stem ODETTE : Hippocrates bounds the doc to do no harm. He’s giving you coulds, mights. I am under no such obligation. I am giving you facts. We are out of time, and we are out of resources. The only way to save your life is if we put that child’s in jeopardy.

(épisode 4)

DR REIFLER: C'est innaceptable.
ODETTE:Facile pour vous de dire çà. Ce n'est pas vous qui allé mourir.
KIRK: Non, c'est moi, et je suis d'accord avec Sebastian.
ODETTE: L'enfant est ta seule solution.
KIRK:Nous explorons d'autres pistes.
ODETTE:C'était avant que nous ne perdions le virus Ribowski, avant que le gouvernement des Etats-Unis ne gèlent tous tes avoirs.
REIFLER: Si l'enfant est génétiquement compatible...et rien ne nous garantit quelle le soit...effectuer un prélèvement de cellules souches sur un enfant si jeune est extrêmement dangereux et lui être fatal.
ODETTE: Le serment d'Hippocrate empêche le docteur de mettre une vie en danger. Et il te sert des devrait, pourrait. Je ne suis pas tenu par de tels obligations. Moi je m'en tiens aux faits. Le temps nous est compté, nous sommes au bout de nos ressources. Le seul moyen de te sauver la vie c'est de mettre en danger celle de la petite.

( épisode 4)

 ARAM : I’m sorry.
COOPER: For what? You did your job. And then I did mine.

(épisode 4)

ARAM: Excusez-moi.
COOPER: Pourquoi? Vous avez fait votre travail. Ensuite j'ai fait le mien.

(épisode 4)

LIZ: I mean, that’s my one job… to protect my child. Make her feel safe at any cost. To hold her... To tell her everything’s gonna be okay... But now because of me, because of what I’ve done, I can’t even do that.

(épisode 4)

LIZ: J'avais que ça à faire, c'était mon rôle de mère...protéger ma petite fille. Et de se faire qu'elle se sent en sécurité,quoi qu'il arrive. La prendre dans mes bras...lui dire qu'elle ne craint rien et que tout va bien se passer...Mais maintenant à cause de moi, parce que je fais des erreurs, je risque de ne plus jamais la revoir.

( épisode 4)

RED : Your call saved my life. Thank you.
(épisode 5)

RED: Merci. Sans vous, j'aurais perdu la vie.

( épisode 5)

SAMAR : Is that why you're calling me? For dating advice?

(épisode 5) 

SAMAR: Vous voulez des conseils pour une soirée en tête à tête?

(épisode 5)

LIZ : This doesn’t need to be another one of your scorched earth raids.
RED : What a curious concern for a mama grizzly going after her cub.

(épisode 5) 

LIZ: Ecoutez-moi, il n'y a rien qui vous oblige à tout mettre à feu et à sang.
RED: Quelle curieuse réflexion de la part d'une maman grizzly qui veut sauver son bébé.

(épisode 5)

 REITER : I can’t defend everything that Alexander has done, but I can defend why he did it.
(épisode 5)

REITER: Je ne cherches pas à défendre tout ce qu'Alexander a fait , mais ses raisons sont défendables.

(épisode 5)

LIZ : I’m in the middle, between you and Kirk, between Tom and Kirk. Can you at least admit how difficult that is?
RED : No. It's only difficult if you accept the premise that Alexander Kirk is your father. I don't.

(épisode 5) 

LIZ: Je suis au beau milieu de tout çà, partagé entre vous et Kirk, partagé entre Tom et Kirk. Vous savez combien c'est difficile à vivre.
RED: Non.Ca n'est difficile que si vous acceptez l'hypothèse de sa paternité. Je m'y refuse.

(épisode 5)

 RED : As you said, you’re in the middle. Given our mission, that’s not a point of view we can indulge.
(épisode 5)

RED: Vous l'avez dit vous-même, vous êtes au milieu de tout çà. Vu l'enjeu, ce n'est pas une position qui m'inspire confiance.

(épisode 5)

 TOM : I’m a dad.
(épisode 5)

TOM: Un père.

( épisode 5)

 RED :Not about Agnes. About Agnes, we’re in lockstep. But about Kirk — about who he is, about what he wants — we’re at odds.
LIZ : That’s because you can’t seem to accept that Kirk has answers to questions I’ve been asking my entire life.
(épisode 5)

RED: Je ne parle pas d'Agnès. Nous sommes sur la même longueur d'ondes. Je parle de Kirk- ou plutôt de qui il est, de ce qu'il veut de vous-nous sommes en désaccord.
LIZ: Mais c'est parce que vous n'avez pas l'air de comprendre que je vois en lui la chance d'obtenir des réponses aux questions qui me hantent.

( épisode 5)

 RED: What’s this?
LIZ : A DNA report. Proof that Alexander Kirk is my father. You told me my father was dead, that I killed him. Everything that you’ve said from the start, from the very beginning. All lies.

(épisode 5)

RED: Qu'est-ce que c'est?
LIZ: Les résultats d'un test ADN. Prouvant qu'Alexander Kirk est bien mon père. Vous m'avez dit que mon père était mort, que je l'avais tué. Dans tout ce que vous avez dit depuis qu'on se connait, depuis le début de notre histoire. Il n'y avait rien de vrai.

( épisode 5)

 RED: Perhaps another go with the candiru fish. I understand they burrow into the most impossible nooks and crannies.

(épisode 5)

RED: Encore une petite baignade avec les poissons Candiru peut-être. On raconte qu'ils sont capables de se faufiler n'importe où par le plus minucusle des orifices.

(épisode 5)

RED: Fish him out of the tub. And, Dembe, while you’re at it, you should have him take a look at that mole.
DEMBE : It’s a freckle!

(épisode 5) 

RED:Sors-le de la baignoire.Et tiens, tant que tu y es, tu devrais lui demander d'examiner ton grain de beauté.
DEMBE:C'est une tâche de rousseur.

(épisode 5)

DEMBE : It won’t come.
RED : What?
DEMBE : Forgiveness. For Kate. For what I did.
RED : You did nothing.
DEMBE: Exactly.

(épisode 5)

DEMBE: Ca ne vient pas.
RED: Quoi donc?
DEMBE:L'absolution. Pour Kate. Pour ce que j'ai fait.
RED: Tu n'as rien fait.
DEMBE: J'aurais dû.

(épisode 5)

LIZ : I’ll do my job, but I am done cozying up to that snake.

(épisode 6)

LIZ: Je ferais mon travail, mais ne me demandez pas d'être ami avec ce serpent.

( épisode 6)

 LIZ : Oh, it wasn’t an act. I’m only putting up with Reddington and his lies until we get Agnes back.

(épisode 6)

LIZ: Oh, mais s'en était pas une. Je fais semblant de supporter Reddington et ses mensonges juste le temps de retrouver Agnès.

( épisode 6)

RED : Welcome to the past. This space is impregnable to every frequency of wireless transmission, including microwaves. Every piece of equipment you see is analog. Our sole concession to the digital revolution is a Ms. Pac-Man machine in the break room.
COOPER : But why?
RED: Because I like Ms. Pac-Man.

(épisode 6) 

RED: Soyez les bienvenues dans la passé. Cet espace où nous nous trouvons est entièrement hermétique à tous le modes de transmissions sans fil y compris les micro-ondes. Tous les équipements que vous pourrez voir ici sont analogiques. Notre seule et unique concession à la révolution digitale c'est un jeu d'arcades Ms. Pac-Man qui se trouve en salle de repos.
COOPER: Mais pourquoi?
RED: Parce que j'adore y jouer.

( épisode 6)

COOPER : A human sacrifice.
RED: I prefer the term “tethered goat.

(épisode 6) 

COOPER: Un sacrifice humain.
RED: Disons plutôt une chèvre attachée à un poteau.

(épisode 6)

RED : I just wanna thank you for trusting me...trusting the plan. I understand what a...a leap of faith it must have been.

(épisode 6)

RED: Je voulais vous remercier de m'avoir fait confiance...d'avoir cru en mon plan. J'ai conscience que ça dû être...une décision difficile à prendre.

( épisode 6)

LIZ : Finding my daughter? No, it isn’t. Apparently, empire building takes precedence.

(épisode 6) 

LIZ: Retrouvez ma fille? Non, ça en a aucun. Il semblerait qu'empocher le jackpot soit devenu une priorité.

(épisode 6)

ARAM : Quack, quack, bitch.
(épisode 6) 

ARAM: Je t'es eu , pétasse.

( épisode 6)

LIZ : You're always giving us someone six degrees of separation from Kirk.

(épisode 6)

LIZ: Pourquoi faut-il que vous nous faisiez toujours passer par des chemins détournés.

( épisode 6)

 RED : Goodnight Elizabeth. Tom

(épisode 6)

RED: Bonne nuit Elizabeth. Tom

( épisode 6)

SAMAR : Are you OK?
ARAM : Yeah…yeah…What part of ‘banana’ did you not understand?

(épisode 6) 

SAMAR: C'est bon, ça va?
ARAM: Ouais...ouais..je peux savoir ce que t'a pas compris dans ' banane'

(épisode 6)

RED : Just because he was your mother’s husband doesn’t make him your father.

(épisode 6) 

RED: Ce n'est pas parce qu'il était le mari de votre mère qu'il est votre père pour autant.

(épisode 6)

RED : When I turned myself in I never imagined things could have turned out this badly. I knew it would be hard. But I never expected it would get harder with every day. I knew it would complicate things. I’d be forced to take security measures. Things she’d hate. Now all I see is resentment in her eyes. I’m suffocating her Harold.

(épisode 6) 

RED: Quand je suis venu au FBI pour me rendre, je n'imaginais pas que les choses puissent si mal tournées. Je savais que ça serait dur. Mais je ne m'attendais pas à ce que ça devienne plus difficile de jour en jour. Je savais que ça compliquerait les choses. Que je devrais prendre des mesures de sécurité, bien que je sache qu'elle déteste çà. Maintenant je ne vois plus que du ressentiment dans ses yeux. Je l'étouffe, Harold.

( épisode 6)

 RED : I have never lied to you.

(épisode 6)

RED: Je ne vous ai jamais menti.

( épisode 6)

RED : I don’t believe Elizabeth’s concern is about her security or her daughter’s.
LIZ : That is my only concern. Clearly your only concern is that it might actually bother me that I’m about to entrap my biological father, that because of me, he’s gonna go to prison for the rest of his life. If I go through with this, you will be my only link to my past. I lost Sam. I lost my mother. And I’ll lose Kirk. And whatever you want to call him, he was married to my mother. He raised me as a child. And he’s willing to do what you are not… Tell me about who I am.

(épisode 6) 

RED: Je ne pense pas qu'Elizabeth se fasse du souci pour sa sécurité ou celle de sa fille.
LIZ: C'est mon seul souci au contraire. Mais clairement vous ce qui vous ennuie c'est que je pourrais avoir des réticences à jeter mon père biologique dans un piège, par ma faute, il risque de se retrouver en prison jusqu'à la fin de ses jours. Si je vais jusqu'au bout, vous deviendrez mon seul lien avec mon passé. J'ai perdu Sam. J'ai perdu ma mère. Et je vais perdre Kirk. Et quoi que vous pensiez de lui, c'est lui qui était marié avec ma mère. C'est lui qui m'a élevé quand j'étais petite. Et c'est lui qui veut faire ce que vous avez toujours refusé...me dire enfin qui je suis vraiment.

(épisode 6)

LIZ : I picked you… over him. I lied to everyone for you. Now you want to kill him? You can’t do that.

(épisode 6)

LIZ: C'est vous que j'ai choisi...plutôt que lui. J'ai menti à tout le monde pour vous. Et maintenant vous voulez le tuer? Vous ne pouvez pas faire çà.

( épisode 6)

RESSLER: Brilliant idea. Sick, but brilliant.
RED : Yes, Donald. Truth be told, I’m disappointed I didn’t think of it.
LIZ : Why bother when you can have us arrest him and then take his place?
RED : Good point.

(épisode 6)

RESSLER: Une brillante idée. Tordue, mais brillante.
RED: Oui, pour tout vous avouez. Je m'en veux, j'aurais dû penser à faire çà avant lui.
LIZ: Je ne suis pas inquiète, une fois que vous l'aurez fait arrêter, vous prendrez sa place?
RED: Oui, ça se pourrait.

( épisode 6)

DR ADRIAN SHAW : Are you sick?
RED : You have no idea.

(épisode 7)

DR ADRIAN SHAW: Vous êtes malade?
RED: Encore plus que vous ne croyez.

( épisode 7)

LIZ : I know I'm breaking my promise, but I have to do this.
TOM : You want to, there's a difference.

(épisode 7) 

LIZ: Je sais que je reviens sur ma parole, mais il faut que je le fasse.
TOM: Tu veux le faire, c'est pas pareil.

( épisode 7)

RED : And you’re on the wrong side of 80, sitting on a donut pillow. My sympathies to your significant other. And if your flag is flying at half mast, rest assured. I find, in the privacy of one’s boudoir, pleasing others is the key to pleasing oneself.

(épisode 7) 

RED: Je ne m'attendais pas à rencontrer un octogénaire assis sur un coussin perçé. Transmettez mes salutations à votre partenaire. Et si jamais vous avez de temps en temps le drapeau en berne, rassurez-vous. Je peux vous dire, que dans l'intimité de la chambre, faire plaisir à l'autre est la meilleur façon de réussir à se faire plaisir à soi-même.

( épisode 7)

RED : I don’t know what the two of you are so indignant about. I told you about a criminal you had no idea existed, and now he’s in your custody. The Coroner gives you dozens of criminals you thought were dead or missing. Take the win, Donald. You could use one.

(épisode 7) 

RED: J'ai du mal à voir ce que la situation a de tellement choquant. Il me semble que je vous ai livré un criminel donc vous ignoriez l'existence, il est maintenant entre voss mains. Il va vous mettre sur la piste de dizaine d'autres criminels officiellement décédées ou portées disparues. Savourez votre victoire, Donald. Elles sont assez rares.

(épisode 7)

RED : Belief is such a relative concept. Is there a God? Are we alone in the universe? What the hell have they found out there in Area 51 anyway? I prefer to think of your decision as judicious risk assessment.

(épisode 7)

RED:Pourquoi croit-on en quoique ce soit dans la vie finalement. Dieu existe-t-il ? Sommes-nous seuls dans l'univers? Qu'est-ce qui a été trouvé dans la zone 51 enfin de compte? J'aime à penser que votre choix sera fondé sur une évaluation judicieuse des risques.

( épisode 7)

KIRK : Yes. To make it look like you’re not my daughter. He knew you’d want to save me. So he did everything in his power to prevent that from happening! But he’s not going to prevent it. Do you hear me?! I will not die in here! You are going to save me, Masha! You’re going to save me… Masha. Save me, Masha!

(épisode 7)

KIRK:Oui, c'est pour faire croire que tu n'es pas ma fille. Il savait que tu voudrais me sauver. Alors il a fait tout ce qu'il pouvait pour t'empêcher que tu viennes à mon aide! Mais il va rien empêcher du tout. Tu m'entends? Je crèverais pas ici! Parce que tu vas me sauver, Masha! Tu vas me sauver...Masha. Save-moi, Masha!

(épisode 7)

 RED : I’ll tell you what he won’t do. He won’t die alone in that hospital. I promise you, the plan is already in motion. All of Kirk’s resources will be brought to bear. Every angle has been calculated. Every obstacle considered and accounted for. Men are coming, Elizabeth– men who kill every living thing that gets in their way. Tell Harold, and then you get out of that hospital.

(épisode 7)

RED: Je sais ce qu'il ne va pas faire. Mourir tout seul dans cette hôpital. Je peux vous assurer, que leur plan est déjà en marche. Tous les moyens donc Kirk disposent,vont être mobilisés. Chaque angle d'attaque a été calculé. Chaque obstacle a été envisagé et prit en compte. Des hommes arrivent, Elizabeth-des hommes qui vont tuer tous êtres vivants qui se mettront en travers de leur chemin. Prévenez Harold, et aussitôt après sortez de l'hôpital.

( épisode 7)

RED : The only subject that interests me, Elizabeth, is your safety– a safety that has been guaranteed thus far because Alexander Kirk believed you to be his daughter. He now knows you’re not.

(épisode 7) 

RED: Le seul sujet qui m'importe, Elizabeth, c'est celui de votre sécurité-qui jusqu'à présent était garanti par le fait qu'Alexander Kirk pensait que vous étiez sa fille. Il sait désormais que ce n'est pas vrai.

( épisode 7)

 RED : What do you do to stay in such incredible shape? Calisthenics? Or Jazzercise?

(épisode 7)

RED: Comment faites-vous pour garder une aussi jolie silhouette? Du yoga à haute dose? Du fitnessjazz?

( épisode 7)

 LIZ : Sure. But like my dad always said, if wishes were horses, beggars would ride. My adopted dad, Sam Milhoan.

(épisode 7)

LIZ: Sans doute. Mais comme mon père avait l'habitude de dire, avec des si on pourrait refaire le monde. Mon père adoptif, Sam Milhoan.

( épisode 7)

 RED : Found the teacup. Oh! And the banana. Mm. That’s 11. One more. Don’t tell me.
OFFICE ATTENDANT : The doctor will see you now.
RED : Mm.
DEMBE : Raymond.
RED : One second. The sailboat.
[ Dembe points to the sailboat ]
RED : Oh! Why’d you– Oh!.. Show-off.

(épisode 7)

RED: J'ai trouvé la tasse tout en bas. Oh! Et la banane. Alors. Bon ça nous en fait 11. Il en reste plus qu'un. Me dis rien.
OFFICE ATTENDANT: C'est à vous maintenant.
RED: Mn
DEMBE: Raymond.
RED: Une seconde.
[ Dembe trouve le bateau]
DEMBE: Là, le bateau.
RED:Oh! Mais pourquoi tu-Oh!..Espèce de frimeur.

( épisode 7)

 

 LIZ : If there’s a reason you felt this story couldn’t wait, I’d love to hear it, but quickly if possible.

(épisode 7)

LIZ: Je serais ravi de savoir pourquoi vous croyez bon de me raconter cette histoire, mais merci d'accélérer si possible.

( épisode 7)

SAMAR : Fathers are supposed to protect their daughters.

(épisode 7) 

SAMAR: Un père est censé protéger sa fille.

( épisode 7)

 BOY : You’re not supposed to have guns in school

(épisode 7)

BOY: Les armes sont pas autorisées dans l'école.

( épisode 7)

SHAW'S ASSISTANT : The morgue is filled to capacity...
DOCTOR SHAW : Use the bone saw.

(épisode 7)

SHAW'S ASSISTANT: La morgue est à pleine capacité...
DOCTOR SHAW: Découpez-le.

( épisode 7)

RED : You set the terms. How ever you want, I’ll do it. My life for hers.

(épisode 8)

RED: Définis les termes. Je ferais exactement ce que tu voudras. Ma vie contre la sienne.

( épisode 8)

RED : What do you want me to say. Yes?… Yes Elizabeth is my daughter.

(épisode 8) 

RED: Qu'est-ce que tu veux que je te dise. Oui ?...Oui Elizabeth est ma fille.

( épisode 8)

TOM : Give me the keys! Give me the keys! Sorry….

(épisode 8)

 

TOM: Donnez-moi les clés! Donnez-moi les clés! Désolé...

(épisode 8)

 RED : It’s too late for her to save Elizabeth
.DEMBE: But perhaps she can save you.

(épisode 8)

RED: Il est trop tard pour qu'elle puisse sauver Elizabeth.
DEMBE: Mais elle peut peut-être vous sauver vous.

(épisode 8)

RED : Forgive me. For Kate…for everything.

(épisode 8)

 

RED: Pardonne-moi. Pour Kate...pour tout le reste.

( épisode 8)

 LIZ : I’ll come for you.

(épisode 8)

LIZ: Je reviendrais vous chercher.

( épisode 8)

 KIRK : She was more alive than anyone I knew. When I heard she killed herself, I didn’t believe it. I still don’t.

(épisode 8)

KIRK: C'était la personne la plus vivante que je n'ai jamais connu. Quand j'ai appris qu'elle s'était suicidée, je n'ai pas pu y croire. Je le crois toujours pas.

( épisode 8)

 THE HUNTER : I can’t keep you. I can’t kill you. Just gotta cut you loose and pray you don’t tell anyone I’m here.

(épisode 8)

THE HUNTER: Je peux pas vous garder prisonnière. Vous tuez non plus. Alors je comptais vous libérer en priant que vous  parlerez de moi à personne.

( épisode 8)

 LIZ : Oh, my God. How did you… Kirk?RED : Gone
LIZ : Dead?
RED : Gone ...It’s over.

(épisode 8)

LIZ: C'est pas vrai. Comment avez-vous...Kirk? RED: Parti
LIZ: Mort?
RED: Parti...c'est terminé.

( épisode 8)

MR KAPLAN : It’s a shame you have no crackers.

(épisode 8)

MR KAPLAN: Dommage qu'il n'y est pas de pain grillé. 

(épisode 8)

MR KAPLAN : He placed a lovely young woman and her baby girl in terrible danger… not deliberately, mind you. He loves them deeply. Enough to blind him to the reality that his very presence in their lives constitutes a threat. Not just to them, but to himself as well.

(épisode 8)

MR KAPLAN: Il a mis une adorable jeune femme et son bébé en danger, en terrible danger...ce n'était pas délibérer, parce qu'il les aime profondément. C'est pour çà qu'il ne veut pas voir la réalité, il refuse d'accepter l'idée que sa présence dans leur vie constitue une menace. Pour elles d'eux et également pour lui.

( épisode 8)

 RED : Goons. That that’s not fair. Well, Carlton is a bit goonish, but Matthew is actually quite erudite and a world-class chess player to boot.

(épisode 8)

RED: Des gorilles. Non c'est injuste. Bon d'accord Carlton est un peu rustre, mais Matthew est un garçon très érudit et un joueur d'échecs de classe mondiale.

( épisode 8)

RED : The ripe apple falls. Doesn’t know what else to do.

(épisode 8)

RED: Le fruit mûr tombe de la branche. Qu'est-ce que j'aurais pû faire d'autre.

( épisode 8)

 RED : You saw what Katarina wanted you to see. She lied to you about everything. KGB trained her to seduce… foreign diplomats, intel… intelligence personnel… into… believ… revealing secrets. You always thought I was the interloper. The truth is that I was an assignment. I’m… I’m sure you were, too.

(épisode 8)

RED: Tu n'as vu que ce que Katarina voulait que tu vois. Elle t'a menti surtout. Le KGB l'avait entraîné pour séduire...les agents de renseignements étrangers, les gens du corps ...diplomatiques, afin de...les pousser à révéler des secrets. Tu as toujours cru que c'était moi l'intrus. La vérité c'est que je lui avais été désigné comme cible. Et toi aussi ...tu étais une cible

( épisode 8)

RESSLER : This building doesn’t exist. You’re not here. And you never were.
(épisode 8)

RESSLER: Ce bureau n'a jamais existé. Vous n'êtes pas là. Et vous n'avez jamais été là.

( épisode 8)

LIZ (to Agnes): When you were a little baby, you lived in a warehouse. And we had bodyguards. Say hi, Baz...And inside the warehouse was… a fake apartment! Oh, look! It’s your daddy in your fake living room.
TOM : Here’s Daddy, wondering how much damage we’ve done to our sweet little girl.

(épisode 9)

LIZ( à Agnès): Quand tu étais encore qu'un bébé, tu vivais dans un hangar. Et on avait même des gardes du corps. Fait coucou, Baz...Dans ce hangar où tu vivais...il y avait aussi un faux appartement! Oh, regarde! Tu as vu qui est là! C'est ton papa dans notre faux salon.
TOM: Hey, oui un papa qui se demande à quel point on a traumatisé notre petit ange.

( épisode 9)

RED: Would you prefer to be in the White House or the doghouse?

( épisode 9)

RED: Vous préférez dormir à la Maison Blanche ou bien tout seul dans la niche?

( épisode 9)

ARAM : I've never been so relieved to be told I'm not interesting.
(épisode 9)

 ARAM: C'est une première, je me fais traiter de nul et moi je saute de joie.

(épisode 9)

RED : I knew a Marlin when I was young. Marlin Trout. One boy. Two fish names. Funny.
(épisode 9)

RED:Marlin, j'en ai connu un quand j'étais jeune, Marlin Truite. Un garçon avec deux  noms de poissons.C'est fou, non.

( épisode 9)

RED: I’ve been known to make the occasional charitable contribution. In exchange, my back is scratched by the good men in blue. Yours, not so much. You blew a .12. I
HEIDEN : What?
RED : Blood alcohol content. Next time, call a cab.

(épisode 9)

RED: Il m'arrive occasionnellement de faire des dons à un certain nombre d'oeuvres de bienfaisance. Et en échange, je peux me targuer d'être dans les petits papiers de ces braves gens de la police. Vous, pas spécialement. Vous avez obtenu 1.2.
HEIDEN: J'ai obtenu quoi?
RED: C'est votre taux d'alcoolémie. Si vous tenez à boire, alors laisser la voiture au parking.

( épisode 9)

LIZ : It was Reddington. He got the President of the United States to pardon me. How does he do that?
COOPER : I don’t know. And right now, I don’t care. I’m just glad I can finally say… it’s good to have you back, Agent Keen.

(épisode 9)

LIZ: C'est Reddington. Il a réussi à ce que le président des Etats-Unis accepte de me gracier. Comment il s'y prend?
COOPER: J'en ai aucune idée. Mais pour l'heure, ça m'est bien égal. Je suis heureux de pouvoir enfin vous dire...bon retour parmi nous, Agent Keen.

( épisode 9)

RED: Robert, I know your dance card is full, but we have an appointment that I must insist you keep. The mustache is an interesting choice, sort of a Grover Cleveland look, I suppose.

(épisode 9)

RED: Votre carnet de bal est déjà bien rempli, je le sais mais je me vois obligé  d'insister pour que vous honoriez notre rendez-vous. La moustache est un choix intéressant, dans la lignée de Théodore Roosevelt, enfin j'imagine.

( épisode 9)

COOPER : You don’t want to dwell on the past, then dwell on this– the loss of her badge was a stain on Elizabeth’s name and reputation, which you are ultimately responsible for. Your presence in her life has turned it into what it is today. You’ve brought her nothing but pain, grief, and regret, which you seem utterly oblivious to, and surprisingly powerless to rectify.
RED : Good talk, Harold.

(épisode 9)

COOPER: Vous ne voulez pas ressassez le passé, alors écoutez çà-elle a perdu son insigne, son nom et sa réputation, et afin de compte le seul responsable c'est vous. En entrant dans sa vie vous en avez fait ce qu'elle est devenu aujourd'hui. Vous ne lui avez apporter que douleur, chagrin et regret,non seulement ça n'a pas l'air de vous gêner, mais en plus vous ne faites rien pour y remédier.
RED: Voilà qui est très instructif.

( épisode 9)

ARAM : So I’m either a traitor or a moron.
SAMAR : A moron. Definitely.
ARAM: Ah, you always know just what to say.

(épisode 9)

AMAR: Donc ça fait de moi un traître ou un imbécile.
SAMAR: Un imbécile. Ca fait aucun doute.
ARAM: T'as le chic pour remonter le moral.

( épisode 9)

ARAM : Yes, because I didn’t. I love this country. I take my job very, very seriously. If I’m guilty of anything, it’s– it– I have bad taste in women. A sort of blindness to– Shauna Boyd was a kleptomaniac. Julia Hernandez was legally married. April Roderhorst had a little bit of a secret porn addiction. Um, that’s a funny story, actually.

(épisode 9)

ARAM:C'est vrai, je ne savais rien. Et j'aime ce pays. Et surtout je prends mon travail très très au sérieux. Si je suis coupable de quoi que ce soit, c'est-c'est-de pas savoir choisir les femmes. Comme si je devenais aveugle, y a eu Shauna Boyd qu était kleptomane. Julia Hernandez qui était toujours marié. April Roderhorst qui était accro au porno. Tiens, d'ailleurs ça c'est une histoire vraiment drôle.

( épisode 9) 

FAROOK: Tell me where the system is. Save yourself an immense amount of pain.
SAMAR : I’m good.

(épisode 9)

FAROOK: Dis-moi où le système est caché. Et tu t'éviteras le plus terrible des supplices.
SAMAR: Ca va merci.

( épisode 9)

FUDO : Well. Aren't you a tall drink of chocolate milk?

(épisode 10)

FUDO: Waouh.On vous a déjà dit que vous étiez appétissant?

( épisode 10)

RED : Iniko just met his maker.
SAKIYA : You done did him?
RED : I did done… do.

(épisode 10) 

RED: Iniko a rejoint son créateur.
SAKIYA: Vous l'avez fumé?
RED: Je l'ai...c'est ça oui fumé.

( épisode 10)

RED : As my grandmother said, it's good to have friends in low places.

(épisode 10) 

RED: Comme disait ma grand-mère, il est toujours utile d'avoir des relations chez le petit personnel.

( épisode 10)

DEMBE : That’s what this was all about, replacing Kate.
RED : Kate is irreplaceable.
DEMBE : To me she is.

(épisode 10)

DEMBE: Alors c'est çà que vous aviez derrière la tête, remplacer Kate.
RED: Kate est irremplaçable.
DEMBE: Pour moi en tout cas. 

( épisde 10)

RED : I had bullets. He had words. But by the time he was done talking, I truly understood which was more powerful.
(épisode 10)

RED: Moi, j'avais les balles. Lui n'avait que des mots. Mais quand il a eu fini de parler, pour la première fois de ma vie j'ai réellement pris conscience que les mots étaient plus puissants que la force.

( épisode 10)

RED : Might I suggest something in broad daylight? Perhaps a nice car bombing. A cliché, I know,Cliches work. That's how they get to be cliches.

(épisode 10) 

RED: Puis-je vous conseiller de ne surtout pas lésiner sur les moyens? Moi je ferais assez une voiture piégée. Oui, c'est un cliché je sais, mais les clichés ça fonctionnent. C'est pour ça qu'ils deviennent des clichés.

( épisode 10)

 GEOFFROY : Would you ever do this? Betray your own boss?
DEMBE : I don’t know.

(épisode 10)

GEOFFROY: Est-ce que vous feriez çà? Trahir votre patron?
DEMBE: J'en sais rien.

( épisode 10)

 RESSLER : I hate bikes.
SAMAR : They’re good for the environment.

(épisode 10)

RESSLER: J'ai horreur des vélos.
SAMAR: C'est bien pour l'environnement.

( épisode 10)

RED : I just had a revelation. I could drink it in the kitchen!

(épisode 10) 

RED:Ah, je viens d'avoir une révélation. Je n'aurais qu'à le boire dans la cuisine!

( épisode 10)

 SAKIYA : Not really. We’re crime scene cleaners for Metro PD.
RED : Well, won’t this be fun.

(épisode 10)

SAKIYA: Pas vraiment. On nettoie les scènes de crime pour la police.
RED: voyez-vous çà, comme c'est drôle.

( épisode 10)

 FUDO : What happened to your last cleaner?
DEMBE : She was murdered.
FUDO : I’m so sorry. Were you close?
DEMBE : Yes.
RED : Not a speck to be found.
FUDO : Have you caught the killer?
DEMBE : No.
RED : Clean as a whistle. Clean as a whistle.
FUDO : Do you know who he is?
DEMBE : Yes, I do.
FUDO : That’s good. Then it’s only a matter of time.

(épisode 10)

FUDO: Il lui est arrivé quoi à votre ancien nettoyeur?
DEMBE: Elle s'est fait assassinée
FUDO: Je suis désolé. Vous étiez proche?
DEMBE: Oui.
RED: Il n'y a plus la moindre trace.
FUDO: Vous avez coincé le tueur?
DEMBE:Non.
RED: C'est nickel-chrome. Vraiment nickel-chrome.
FUDO: Est-ce que vous savez qui c'est?
DEMBE: Oui, je sais.
FUDO: Très bien. Alors c'est qu'une question temps.

( épisode 10)

 LIZ : Dembe. Is everything okay?
DEMBE : No.
LIZ : Please come in.
DEMBE : I’m worried about Raymond. I don’t think he cares about anything or anyone in the world right now other than you or Agnes. I don’t recognize him. I can’t reach him.
LIZ : And you think I can.
DEMBE : The people at the apartment…
LIZ : He wouldn’t tell me who they were.
DEMBE : They’re cleaners.
LIZ : Cleaners? What about Mr. Kaplan? It’s because she helped me fake my death, isn’t it? He’s punishing her.
DEMBE : He saw it as a betrayal.
LIZ : So he’s replacing her.
DEMBE : No. He didn’t replace Kate. He killed her.

(épisode 10)

LIZ: Dembe. Qu'est-ce qui se passe, ça va?
DEMBE: Non.
LIZ:Entrez, je vous en prie.
DEMBE: Je suis inquiet pour Raymond. Aujourd'hui je ne crois pas qu'il tienne à quoi que ce soit ou à qui que ce soit d'autre en ce moment à part vous et Agnès. Je ne le reconnais plus. Il ne m'écoute plus.
LIZ: Parce que moi, il m'écouterait.
DEMBE: Les deux personnes dans l'appartement...
LIZ: Il a refusé de me dire qui c'étaient.
DEMBE: Ce sont des nettoyeurs.
LIZ: Des nettoyeurs? C'est plus Mr Kaplan? C'est parce qu'elle m'a aidé à faire croire à ma mort, il l'a puni, c'est çà?
DEMBE: Il l'a vécu comme une trahison.
LIZ: Alors il l'a remplacé.
DEMBE: Non. Il n'a pas remplacé Kate. Il l'a tué.

( épisode 10)

DEMBE : You shouldn’t use her like that.
RED : Not here.
DEMBE : As a story to get what you want. It’s disrespectful. Kate doesn’t deserve that

(épisode 10)

DEMBE: Vous ne devriez pas l'utiliser comme ça.
RED: Arrête pas ici.
DEMBE: Racontez cette histoire pour arriver à vos fins. C'est un manque de respect. Kate ne mérite pas ça.

(épisode 10)

RED : I'd stand, but after all these years, I still get aroused when I close a deal.
(épisode 11)

RED: Je me lèverais bien, mais malgré toutes ses années, l'excitation me gagne toujours autant quand je conclus une affaire.

( épisode 11) 

RED : You can’t think the FBI is the only law enforcement agency I have a relationship with.

(épisode 11) 

RED: Vous ne pensiez tout de même pas que le FBI était la seule agence gouvernementale avec laquelle j'entretiens des liens privilégiés.

( épisode 11)

EMMA : I was star-struck. He made me feel like I was the center of his universe. It was exciting and captivating and… it consumed me. My work, my marriage. I had no idea how many lines I was crossing until it was too late.
LIZ : It’s never too late.
EMMA : Spoken like someone who’s still in the honeymoon phase. Trust me, that ends. You should get out before it does.

(épisode 11) 

EMMA: J'étais totalement sous le charme. Il me donnait l'impression que j'étais au centre de son univers. C'était tellement excitant, tellement captivant que...je me suis laissé consumer. Mon travail, mon mariage. J'avais pas conscience de toutes les limites que je dépassais jusqu'à qu'il soit trop tard.
LIZ: Il n'est jamais trop tard.
EMMA: Toi, t'es encore en pleine lune de miel, ça dure pas cette phase là. Faut sortir du piège avant.

( épisode 11)

RESSLER : If Emma rolls on you?
LIZ : She won’t.
RESSLER : Why? Because Reddington’s got his hooks in her?

(épisode 11) 

RESSLER: Mais et si Emma balance tout.
LIZ: Non impossible.
RESSLER: Pourquoi ? Parce que Reddington la tient entre ses griffes?

( épisode 11)

 RED: If you wanted out, Emma, you should’ve come to me.
EMMA: I didn’t think that was an option.
RED : I’m sorry.
EMMA : So I’m out.
RED : The list.
EMMA : You need to let her go.
(épisode 11)

 RED: Si vous vouliez tout laisser tomber, vous auriez dû venir m'en parler.
EMMA: Je savais pas que c'était possible.
RED: Vous m'en voyez désolé.
EMMA: Alors je suis libre.
RED: La liste.
EMMA: Il faut la laisser s'en aller.

( épisode 11)

 LIZ : I’m an FBI agent. Mr. Reddington is my CI, which forces me to ignore his crimes, which will no doubt include murdering you if either of you ever tell anyone. On the other hand, I am under no obligation to ignore your crimes. So before you commit any while I’m here, I suggest you all run along.
RED : Someone over-caffeinated this morning.

(épisode 11)

LIZ: Je suis agent du FBI. Mr Reddington est mon indic, ce qui me force à fermer les yeux sur ses crimes même si il lui prenait l'envie de vous flinguer tous les deux si vous aviez l'intention de vendre la mèche. Cela dit maintenant rien ne m'oblige à fermer les yeux sur vos délits à vous. Alors avant que vous en commettiez en ma présence, je vous conseille vivement de filer.
RED: J'ai l'impression que quelqu'un a bu trop de café ce matin.

( épisode 11)

RED : I don't believe in coincidences.
(épisode 11) 

RED: Le hasard n'existe pas, Dembe.

( épisode 11)

 LIZ : She betrayed you, so you… killed her just like you killed Mr. Kaplan?
(épisode 11)

LIZ: Comme elle vous a trahi, vous l'avez elle aussi éxécuté, c'est ce qui est arrivé à Mr Kaplan non?

( épisode 11)

 LIZ : And I’m just supposed to look the other way, right? Just like I looked the other way from all the terrible things you do because they’re for the greater good, just like this list. You wanna kill someone the government’s protecting, but you can’t find them, so you had us… find this list for you.
(épisode 11)

LIZ: Et je dois faire comme si de rien n'était maintenant, c'est ça hein ? Comme je fais semblant de ne pas voir toutes les horreurs que vous avez commises parce que çà sert l'intérêt général, tenez la liste. Vous vouliez tuer quelqu'un qui était placé sous protection, vous vous êtes servi de nous pour le retrouver...en nous faisant rechercher cette liste.

( épisode 11)

 RED : Maureen Rowan is Kate’s sister– uh, Mr. Kaplan’s sister. I didn’t need to find her. I just needed to… make sure no one else can.
LIZ : This doesn’t excuse what you’ve done.
RED : No. No, it doesn’t.
(épisode 11)

 RED: Maureen Rowan est la soeur de Kate-uh,de Mr Kaplan je veux dire. Je ne cherchais pas à la trouver. Ce que je voulais c'est...c'était de m'assurer que personne ne sache où elle est.
LIZ: Ca n'excuse en rien ce que vous avez fait.
RED: Non.Non, ça n'excuse rien.

( épisode 11)

 DEMBE: Raymond. I told her because I felt it was important for her to know.
RED: I understand.
(épisode 11)

DEMBE: Raymond. Je lui ai tout dit parce qu'il m'a semblé important qu'elle soit au courant.
RED: Oui, je comprends oui.

( épisode 11)

COOPER : I agree. Agent Keen, tell Reddington he’s on his own.

(épisode 12)

COOPER: Agent Keen , dites à Reddington que ça sera sans nous.

( épisode 12) 

BALDUR : The truth doesn’t matter. It’s about appearances. And at the moment it appears to virtually anyone who gives a damn that I killed Smoll, and your failure to retaliate is proof of your weakness. Whether I killed him or not is immaterial. You have no choice but to come for me.

(épisode 12)

BALDUR: La vérité importe peu. Toute est dans l'apparence. Et pour l'instant il apparaît à tous observateurs un tant soit peu concernés que c'est moi qui est tué Smoll, et que ton incapacité à rétorquer est la preuve de ta faiblesse. Que je l'ai tué ou non, là n'est pas la question. Tu n'as le choix, il va falloir que tu viennes me chercher.

( épisode 12)

RED : I don’t need you to become Legate to kill Magnusson. I need you to become Legate so Magnusson will hire you to kill me.

(épisode 12)

RED: Il ne s'agit pas d'être Legate pour tuer Magnusson. Je vous demande de devenir Legate afin que Magnusson vous engage pour me tuer.

( épisode 12) 

RED : You’ll be ordering room service and watching the game with my associates before you know it. You’ll provide the body, we’ll provide the evidence.

(épisode 12)

RED: En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, vous serez avec mon associé devant le match à la télé et vous commanderez au home-service. Nous fournirons les preuves et vous fournirez le corps.

( épisode 12) 

RED : Keep it. Discretion is a rare and tragically undervalued quality.

(épisode 12)

RED: Tenez garder çà. La discrétion est une qualité tragiquement sous-évalué de nos jours.

( épisode 12)

MALIK : I take your hand in mine. (So soft.)
NATALIE : And I pull you close.
MALIK : I feel your breath against my skin.
NATALIE : And I kiss you.
MALIK : The two of us.
NATALIE : Forever.

(épisode 12)

 MALIK: Je prends ta main dans la mienne.
NATALIE: Je t'approche tout près de moi.
MALIK: Je sens ton souffle sur ma peau.
NATALIE: Et je t'embrasse.
MALIK: On sera toujours tous les deux.
NATALIE: Pour l'éternité.

( épisode 12)

RED: As Rat said to Mole, “There is nothing, absolutely nothing half so much worth doing as simply messing about in boats.”

( épisode 12)

RED: Comme disait le rat à la taupe, " Tant qu'à glandouiller vaut mieux le faire sur un bateau c'est plus agréable et beaucoup plus rentable."

( épisode 12)

 RED : It’s funny. For the longest time, I’ve been perfectly comfortable knowing I could die at any moment. I could walk out of this room and be shot in the street. I’ve always been fine with that. But lately, I can smell it in the air around me. Like death is slouching towards me from the corners of the room. And I cannot tell if it is here for me. Just an echo of the past. I wish it had been you. Would’ve been so much easier.

(épisode 12)

RED: C'est drôle. J'ai vécu une grande partie de ma vie parfaitement à l'aise avec la mort, je savais que je pouvais mourir à tout moment. Sortir de cette pièce et me faire descendre dans la rue. Et ça ne m'a jamais inquiété. Mais ces derniers temps, je la sens dans l'air autour de moi. Comme si la mort étendait ses longs bras depuis les 4 coins de la pièce. Et je suis incapable de dire si c'est pour moi qu'elle est là. C'est comme un écho du passé. J'aurais préféré que ça soit toi. Ca m'aurait simplifié les choses.

( épisode 12)

RED : Losing someone we love is painful. Agonizing even unto death. The Japanese call it tako-tsubo – a grieving surge of abnormal electrical waves that causes the heart to deflate and contort until it resembles a a fishing pot. Hollow and cold, an empty vessel at the bottom of a fathomless sea. I’m sorry for your loss. You have suffered enough of that in your life.

(épisode 12)

RED: Perdre une personne qu'on aime est une épreuve épouvantable. Il arrive qu'on en souffre jusqu'à en mourir. Les Japonais appellent çà tako-tsubo-le deuil provoque un choc électrique insupportable et la force de ses ondes à pour effet que le coeur s'effrondre et se contorsionne jusqu'à ce qu'il a un panier à poissons. Gelé et creux, abandonné à l'insodable, perdu comme un vaisseau fantôme. Je vous présente mes condoléances. La vie vous a imposé de terribles souffrances.

( épisode 12)

ARAM : No, I’m sure you deserve more. It’s just I have this this student loan and this online poker debt.
SAMAR : What you did, no one else would do for me.
ARAM : I’d do anything for you.
SAMAR : I know. Which is why I have no reason to feel sorry for myself.

(épisode 12)

ARAM: Non, je suis sûre que tu mérites plus. Ce qu'il y a c'est que j'ai cet emprunt étudiant et aussi une dette de poker en ligne.
SAMAR: Ce que tu as fait, personne au monde ne le ferait pour moi.
ARAM: Je ferais tout pour toi.
SAMAR: Je sais. Et c'est pour ça que j'ai aucune raison d'être triste.

( épisode 12)

LIZ : From the beginning, we’ve been fighting secrets and agendas and psychotic homicidal killers coming between us. And for the first time, we’re together, and we’ve got no one to fight.
But it still feels–
TOM : Like we’re coming apart?

(épisode 12)

LIZ: Depuis le début, il a fallu se battre contre les secrets et les conflits d'intérêts, les assassins psychotiques qui se mettaient entre nous. Et pour la première fois, on est ensemble et on a plus personne à affronter. Et pourtant on a toujours l'impression..
TOM:Que quelque chose nous sépare?

( épisode 12)

 

RED : You said something before :  « The truth doesn't matter ». That the only thing in this world that matters is just the appearance of truth. I fear you might be right about that. Lately I find that the truth has become so elusive. Often imaginary. But in the end, it's all that we're left with, isn't it ? What is real, what you can taste and touch and feel. The words that pass between us as we look each other in the eye...are all we have to hold on to. The truth. I hold it dear.

(épisode 12)

RED: La dernière fois tu m'as dit:" la vérité ne compte pas." La seule chose en ce monde qui importe vraiment c'est que les choses aient l'apparence de la vérité. J'ai bien peur que tu es raison à ce propos. Ces derniers temps, je trouve que la vérité est devenu insaisissable. Une simple vue de l'esprit. Mais au bout du compte, c'est tout ce qu'il nous reste. Ce qui est réel, que l'on peut toucher, goûter, sentir. Les paroles que nous pouvons échanger en face à face, les yeux dans les yeux... sont tout ce à quoi nous pouvons nous raccrocher. La vérité. Est précieuse à mon coeur.

( épisode 12)

COOPER : I understand that the work we do depends on you. So I’m going to allow this, but understand this – We are sworn officers of the law. Do not expect us again to carry your water. You work for us, not the other way around. Is that clear?
RED : I’m sorry to have put you in such a difficult position, Harold.

(épisode 12)

COOPER: Je suis conscient que notre travail s'appuie sur vous. Je vais donc autoriser ceci, mais que ce soit clair-nous sommes des officiers de justice assermentés. Ils ne faudraient pas nous prendre pour vos larbins. Vous travailliez pour nous, et non pas l'inverse. Est-ce que je me fais bien comprendre?
RED: Je suis navré de vous avoir mis dans une position périlleuse, Harold.

( épisode 12)

RED : Who?
NATALIE : Isabella Stone.
RED :...Thank you. Natalie, do you mind if I sit here for a moment? For the life of me, I don’t think I could get up right now.

(épisode 12) 

RED: Son nom?
NATALIE: Isabella Stone.
RED:...Merci. Natalie, si vous permettez j'aimerais resté là un moment? J'ai bien peur que mes jambes ne me portent pas pour l'instant.

( épisode 12)

LIZ : I’m sorry.
TOM : For what? I’m not gonna pretend to feel something when I don’t.

(épisode 13) 

LIZ: Je suis désolé.
TOM: Pourquoi ? Ca change rien pour moi, je vais pas faire semblant.

( épisode 13)

RED : You need to stay away from Scottie Hargrave.
TOM : Yeah, I know. You said that. My question is why?
RED : My question is “why not?” You have a wife and a child and a life. Leave well enough alone.

(épisode 13)

RED: Vous devez garder vos distances avec Scottie Hargrave.
TOM: Oui, ça vous l'avez dit. Ma question est pourquoi ?
RED: Et la mienne est "pourquoi pas?" Aujourd'hui vous avez une femme, un enfant, une vie. Sachez vous contentez de ce que vous avez.

( épisode 13)

TOM : That’s Richard Game. The man that murdered me.

(épisode 13)

TOM: C'est Richard Game. L'homme qui m'a assassiné.

( épisode 13)

LIZ : You can care about us and look for the answers you need.

(épisode 13)

LIZ: L'un n'empêche pas l'autre, on peut être une famille et chercher des réponses.

( épisode 13)

ISABELLA : Oh, honey, I’m not going to shoot you. The gun is only to make sure you stay quiet while Charlotte strangles you.

(épisode 13)

ISABELLA: Oh, très chère, je ne vais pas tirer sur vous. L'arme n'est destinée qu'à m'assurer de votre silence pendant que Charlotte vous étrangle.

( épisode 13)

LIZ : Thank you.
RED : For what?
LIZ : Admitting upfront why you’re giving us this case. It’s a refreshing change.
RED: I heard about Tom’s father. How did Tom react?
LIZ : Disinterested.
RED : Good.

(épisode 13)

LIZ: Je vous remercie.
RED: Pourquoi ?
LIZ: Votre honnêteté sur vos motivations réelles. Pour une fois ça change.
RED: J'ai su pour le père de Tom et son avion. Comment Tom a réagi ?
LIZ: Ca laisse froid.
RED: Tant mieux.

( épisode 13)

TOM : We’ll, that’s the thing. I’m not really looking for answers. Except for one. When did I become the old guy that falls asleep on the couch?

(épisode 13)

TOM: Le truc c'est que je cherche pas de réponses. Sauf une peut-être. Depuis quand je m'endors sur le canapé comme un petit vieux ?

( épisode 13)

RED : Whatever happens, whatever you do, just know your children will be cared for and your honor is intact.

(épisode 13)

RED: Quoi qu'il arrive maintenant, quoi que tu dois faire, sache que tes enfants ne manqueront de rien et que ton honneur sera sauf.

( épisode 13)

RED : Stratos is very loyal. I’m not afraid he’ll talk. I’m afraid of what they’ll do to him when he won’t.

(épisode 13)

RED: C'est quelqu'un de très loyal. Je n'ai pas peur qu'il me trahisse. J'ai peur de ce qu'il risque lui quand il n'en fera rien.

( épisode 13)

RED : I need to speak with her the moment she’s detained.
COOPER : Oh, that’s not gonna happen.
RED : I wasn’t asking permission.

(épisode 13)

RED: Je dois lui parler dès qu'elle sera placée en garde à vue.
COOPER: Alors là, ne comptez pas dessus.
RED: Je ne demandais pas votre permission.

( épisode 13)

RED : I can count the things I envy in this life. Their relationship was one. Corina was his soulmate.

(épisode 13)

RED: Je peux compter sur les doigts d'une main les choses que j'envie. Et leur relation de couple en faisait parti. Corina était son grand amour.

( épisode 13)

 RED : I can’t thank you enough. And I apologize in advance. Drop it, please. And would you do me the courtesy of sliding it over? Lovely. Unlock it.

(épisode 13)

 RED: Je ne sais comment vous remerciez. Et je vous me fais mes excuses par avance. Posez-la, merci. Auriez-vous l'amabilité de bien vouloir la faire glisser vers moi. Merveilleux. Allez-leur ouvrir.

( épisode 13)

RED : That’s them.100%. Ponytail. Muscle shake.

(épisode 13)

RED: Oui ce sont eux. Je suis sûr à 100%. Monsieur queue de cheval. Monsieur boisson protéiné.

( épisode 13)

RED : I don’t really care what time it is. I just want to hear the birds sing.

(épisode 13)

RED: L'essentiel ce n'est pas vraiment qu'il me donne l'heure. Je veux surtout entendre l'oiseau se mettre à chanter.

( épisode 13)

RED : ... Leave the past in the past, Tom. Nothing good comes from digging up secrets.
(épisode 13)

RED:...laissez le passé derrière vous Tom. Déterrer des secrets n'a jamais apporter rien de bon à personne.

( épisode 13)

SAMAR : So if we get the chance, we’re going to the roulette table, and we’re placing a hundred on red 36... What? You don’t like 36? You don’t like red? Hey.

(épisode 13)

SAMAR: Je ferais bien un tour du côté de la roulette , si y a moyen pour miser 100 dollars sur le 36 rouge...C'est le 36 qui te gêne? Ou la couleur rouge? Qu'est-ce qu'il y a.

( épisode 13)

 

DEMBE : Maybe we shouldn’t have gone there, Raymond. You keep putting yourself in more and more danger every year every day. And people are dying all around you.
RED : I don’t know how to respond to that.

(épisode 13)

DEMBE: On aurait peut-être pas dû aller là-bas. Vous vous mettez toujours plus en danger année après année, jour après jour. Y a de plus en plus de morts autour de vous.
RED: Je ne sais pas quoi répondre à celà.

( épisode 13)

RED : Oh my goodness, this is tedious. I’d give almost anything to have a scratch, but seeing as how given your profession, David, you might be more inclined to squeeze them rather than scratch them, I won’t impose. I’ll just wait for the next break

(épisode 14)

RED: Beauté divine, que c'est fastidieux.Je donnerais n'importe quoi pour qu'on me gratte, mais considérant votre profession, David, vous pourriez être plus enclin à me les écraser qu'à les gratter. Aussi surtout ne vous donnez pas cette peine. Je vais attendre la prochaine pause.

( épisode 14)

 RED : You can’t just order up super-criminals like Chinese takeout, Harold.

(épisode 14)

RED: Harold, on ne passe pas une commande de super criminels comme on se fait livrer des sushis voyons.

( épisode 14)

RED: You speak Italian?
DEMBE: There was a girl.
RED: Of course there was.

(épisode 14) 

 RED: Tu parles italien, toi?
DEMBE: Y a eu une fille.
RED: Ah oui, bien sûr.

( épisode 14)

ARAM : The way you let me feel about you– I can’t think of anything more personal.

(épisode 14) 

ARAM: Les sentiments que tu as provoqué chez moi-c'est un peu difficile de penser que c'était pas personnel.

( épisode 14) 

RED : Most people think the danger in a situation like this is the cold. The more immediate danger is the oxygen supply. Answer my question, or you’ll suffocate long before you freeze to death.

(épisode 14) 

 RED: La plupart des gens imaginent que dans une situation pareille, c'est le froid. Cependant le premier problème est que l'oxygène vienne à manquer. Répondez à ma question, ou vous suffoquerez très longuement avant de mourir gelée.

(épisode 14)

 RESSLER : I’m not loving the idea of a rabbit food smoothie, but other than that, no.

(épisode 14)

RESSLER: Faudrait me payer cher pour avaler un smoothie à l'herbe à chat, mais à part ça, rien.

( épisode 14)

COOPER : You've become more of a liability than an asset.

(épisode 14)

 COOPER:Vous nous handicapez maintenant plus que vous nous aidez.

( épisode 14)

RED : God I love the smell of oil paints. Almost more than gasoline.

(épisode 14)

RED: Oh, c'est fou ce que j'aime l'odeur de la peinture à l'huile. Presque autant que celle de l'essence.

( épisode 14)

 SAMAR : That bitch?
COOPER : She’s sitting right here.
ELISE/JANET : Hey, Samar.

(épisode 14)

SAMAR: Cette pétasse?
COOPER: Elle est assise à côté de moi.

ELISE/JANET: Salut Samar.

( épisode 14)

COOPER : My daughter isn’t a burden. She’s my greatest blessing. I appreciate your concern, but she's none of your business.

(épisode 14) 

COOPER: Ma fille n'est pas un poids. Elle est ma plus grande bénédiction. Je vous remercie pour votre solicitude, mais laissez ma fille en dehors de çà.

( épisode 14)

 COOPER : You want to know why those closest to you betray you? Why you’re alone and hunted? It’s because even when you try to do something good, you cannot seem to understand where your selfishness ends and other people’s lives begin. Now if you’ll excuse me, I'm going home to people who love me!

(épisode 14)

COOPER: Vous voulez savoir pourquoi vos proches vous trahissent? Pourquoi vous êtes seul et traqué? C'est parce que même quand vous essayez de faire le bien, vous êtes incapable de savoir où s'arrête votre égoïsme et où commence la vie des autres. Maintenant si vous voulez bien m'excuser, je vais rentrer chez moi retrouver ceux qui m'aiment.

( épisode 14)

 TOM : What was there to gain from me disappearing? And why was it so important that someone confess to my murder?

(épisode 14)

TOM: Qu'est-ce qui y avait à gagner à me faire disparaître? Et pourquoi c'était si important d'obliger quelqu'un à avouer mon meurtre?

( épisode 14)

LEVINE : It’s you, Raymond — the money came from one of your accounts. You have been catastrophically compromised. Forget having your testicles scratched. You’ve been castrated.

(épisode 14) 

LEVINE: C'est vous, Raymond-l'argent provenait de l'un de vos comptes bancaires. C'est une catatrosphe, Raymond, vous êtes compromis. Il ne s'agit plus de vous les gratter. Vous avez été castré.

( épisode 14) 

 COOPER : Doing good for selfish reasons doesn’t make you good — it just makes you good at being selfish.

(épisode 14)

COOPER: Faire le bien pour des raisons égoïstes ne fait pas de vous un homme bon-ça ne fait jamais de vous qu'un bon égoïste.

( épisode 14)

RED : I would. In fact, what better way to assure my place in history? The last portrait by a master, unfinished, killed by his subject. And you without a portrait at all. It’s a shame.

(épisode 14) 

RED: Je vous assure que si. Ca serait un excellent moyen d'assurer ma place dans l'histoire? Le dernier portrait inachevé d'un grand maître,tué par son propre sujet. Et vous sans aucun portrait de vous. Mais quel dommage.

( épisode 14)

 SAMAR : You were amazing last time.
ARAM : Which part, getting beaten to a pulp by my psycho girlfriend, or screaming our safe word like a baby who needs his diaper changed?

(épisode 14)

SAMAR: T'as été formidable la dernière fois.
ARAM: Quand çà, quand je me suis fait démonter la tête par ma fiancée cinglée, ou quand j'ai hurlé notre code de sécurité comme un bébé qui veut qu'on lui change sa couche.

( épisode 14)

RED : There’s a traitor in the family. I intend to find them.

(épisode 15)

RED: Il y a un traître dans notre famille.Je dois découvrir qui.

(épisode 15)

HAVERKAMP: Mr. Reddington, I was told that you insist on a frank, unvarnished assessment of the situation. So here it is. You’re dying.

(épisode 15)

HAVERKAMP: Mr. Redddington, j'ai eu pour consigne de vous parlez avec franchise, sans artifice et fioriture quant à la gravité de la situation. Alors voilà. Vous êtes en train de mourir.

( épisode 15)

RED : Your prayers have been answered, Donald.
Apparently, I’m dying.

(épisode 15)

RED: Votre voeu le plus cher a été exhaussé, Donald. Ma mort sera éminente.

( épisode 15)

LIZ: Hold on. Where are you going?
RED : To find Dembe. While you try to save my life, I’ll spend what time I have saving his.

(épisode 15)

LIZ: Attendez. Où allez-vous?
RED: A la recherche de Dembe. Pendant que vous essayez de me sauver, moi je vais passer le peu de temps qu'il me reste à essayer de le sauver lui.

( épisode 15)

RED: Who are you? Who put you in there?
LOU MCLELLAN: Is this a sick joke? You did!

(épisode 15)

RED: Qui êtes-vous? Qui vous as enfermé là-dedans?
LOU MCLELLAN: J'hallucine! Vous vous foutez de moi? C'est vous.

( épisode 15)

RED : I’ve lived my entire adult life surrounded by a corona of death. Some days I’ve even longed for it. But lately I find that I’m unwilling to go gently into the good night.

(épisode 15)

RED: J'ai passé toute ma vie d'adulte à côtoyer la mort et son cortège de cadavres. Il m'est arrivé de souhaiter qu'elle vienne. Mais ces derniers temps je découvre que je n'ai pas envie de fermer les yeux docilement.

( épisode 15)

LOU LOU: Someone who’d miss you if you died?
RED : I don’t know. Maybe.

(épisode 15)

LOU LOU: Une amie qui veut pas vous perdre?
RED: Je sais pas. Peut-être ouais.

( épisode 15)

LOU LOU : ...You try to hide it, but you’re scared. I wasn’t just gonna leave you.
RED : Well, it was remarkably generous given that I locked you in the trunk of a car.
LOU LOU : Well, you were pretty polite about it, all things considered.

(épisode 15)

 LOU LOU:...vous essayez de le cacher, mais vous avez peur. J'allais pas vous laisser tomber.
RED: Voilà qui prouve votre immense bienfaisance étant donné que je vous ai enfermé dans le coffre d'une voiture.
LOU LOU: Faut reconnaître que vous y avez mis les formes.

( épisode 15)

RED: What happened here?
DAVID LEVINE : What happened? What happened is you summoned us here to dinner and locked us in the kitchen without an explanation. Feel free to give us one now.

(épisode 15)

RED: Qu'est-ce qui c'est passé ici?
DAVID LEVINE: Ce qui c'est passé? Vous avez demandé à tout le monde de venir dîner avec nous et vous nous avez enfermés tous ensemble dans la cuisine sans  explication. Je vous en prie à votre tour, expliquez-vous maintenant.

( épisode 15)

RED : ...Perhaps our Judas didn’t have the nerve to attend the last supper...

(épisode 15)

RED:... l'absent est peut-être notre Judas, il faut croire qu'il n'a pas eu le courage de venir rompre le pain...

( épisode 15)

DAVID LEVINE : If you’re even thinking about another parable, I may strangle you myself.

(épisode 15)

DAVID LEVINE: Vous avisez pas de nous bassiner encore avec une parabole, je suis prêt à vous étrangler moi-même s'il le faut.

(épisode 15)

COOPER : There’s no shame in hoping for the best, even for the worst of us.

(épisode 15)

COOPER: On a le droit d'espérer que tout aille pour le mieux, même pour le pire des hommes.

( épisode 15)

RED : Ironic, isn’t it? That the ones in whom we place our greatest trust are best positioned to put the knife in our backs. 

(épisode 15)

RED: Triste ironie ? Dire que ce sont ceux de nos proches les plus dignes de confiance à nos yeux qui finalement sont les mieux placés pour nous poignarder dans le dos .

( épisode 15)

RED: I shouldn’t be surprised. We’re criminals, after all. It’s in our nature to betray.

(épisode 15)

RED:Ca devrait pas me surprendre. Nous sommes des criminels, après tout . Trahir est comme une seconde nature.

( épisode 15)

RED : I did. But there were only two people who had access to the bottle. And I’m one of them.
LIZ : Who was the other?
RED : It can’t be.

(épisode 15)

RED:Oui. Mais il y a eu que deux personnes qui ont eu accès à cette bouteille. Et l'une d'elle c'est moi.
LIZ: Qui était l'autre?
RED: Non, c'est impossible.

( épisode 15)

RED : Dembe's timing is impeccable. And his most deadly attribute, his patience.

(épisode 16)

RED: Le timing de Dembe est impeccable. Et son meilleur atout est sa patience.

( épisode 16)

DEMBE : I have three people in my life: my daughter, granddaughter, and Raymond.

(épisode 16)

 DEMBE: Il n'y a que trois personnes qui comptent dans ma vie: il y a ma fille, ma petite-fille, et Raymond.

( épisode 16)

ARAM : You’re trying to help him. Uh, then why not just tell him? He– he thinks you poisoned him.
DEMBE : Yes. I handed him the drink that nearly killed him, but I did not poison it.
ARAM : So tell him.
DEMBE : Not without proof.

(épisode 16)

ARAM: Alors vous essayez de l'aider. Mais, dans ce cas pourquoi vous ne lui dites pas carrément? Il-il croit que vous avez voulu l' empoisonner.
DEMBE: Je sais. Je lui ai donné la boisson qui a failli le tuer, mais je n'ai pas versé le poison qui était dedans.
ARAM: Alors dites-le lui.
DEMBE: Pas sans avoir la preuve.

( épisode 16)

ARAM : Agents Mojtabai and Zuma, FBI. We got a warrant to run a confiscated device through your proprietary decryption.

(épisode 16)

ARAM: Agents Mojtabai et Zuma, FBI. On a un mandat pour utiliser votre système de chiffrement pour lire un appareil confisqué.

( épisode 16)

ARAM : Zuma. Give the man the warrant. Don’t tell me you didn’t grab it off the desk. Oh, Zuma, DEMBE : I am sorry.
ARAM : Oh, you’re sorry. He’s sorry. Sorry, “sir. ”
DEMBE : Sorry, sir.

(épisode 16)

 ARAM: Zuma. Donnez-lui le mandat. Attendez me dîtes pas que vous l'avez oublié au bureau. Oh, Zuma c'est pas vrai.
DEMBE: Excusez-moi.
ARAM: Oh, vous vous excusez. Il s'excuse. On dit "excusez-moi Monsieur".
DEMBE: Excusez-moi, Monsieur.

( épisode 16)

 

RED : He released you. Why? Did you discover something?
ARAM : We did. We found a name. Kathryn Nemec.
RED : S-Say that again.
ARAM : Kathryn Nemec. But she’s been missing since 1991.

(épisode 16)

RED: Il vous a relaché. Pourquoi? Vos recherches ont-elles abouti?
ARAM: Oui. On a trouvé le nom d'une femme. Kathryn Nemec.
RED: Répétez ce que vous avez dit.
ARAM: Kathryn Nemec. Mais elle a disparu depuis 1991.

( épisode 16)

RED : A man’s greatest enemy is the dark forces pent up within himself. But not for me. My dark forces had a name. A person I entrusted with the most heinous offenses of my life. Every trespass I committed, expunged. Cleansed as if it had never happened. My confessor who doth now condemn me.
LIZ : What are you talking about?
RED : Kathryn Nemec.
LIZ : Now who is Kathryn Nemec?
RED : A name that came to represent my darkest hours. My friend. Mr. Kaplan.
LIZ : Mr. Kaplan? She’s alive.

(épisode 16)

RED: Le plus grand ennemi d'un homme est la force obscure inconnu tapi au fond de lui. Mais ce n'est pas mon cas. Cette force obscure je la connaissais bien. Une personne qui savait tout de moi, avec qui j'ai partagé les pires choses que j'ai faites dans ma vie.Avec elle,tous les crimes que j'ai commis, ont été expurgés. Nettoyés comme si ils n'avaient jamais eu lieu. Mon confesseur qui aujourd'hui souhaite ma mort.
LIZ: Mais de qui vous parlez?
RED: Kathryn Nemec.
LIZ: Je peux savoir qui est Kathryn Nemec?
RED:Le symbole de mes oeuvres les plus sombres. Mon amie. Mr Kaplan.
LIZ: Mr Kaplan? Elle est encore en vie.

( épisode 16)

RED : When I pulled the trigger, I– I left without checking. I would never have been so careless if there wasn’t a part of me that wished I hadn’t done what I had just done. It’s been her all along. Retribution for what I did to her.
LIZ : Can the score be even now? Can this be over?
RED : All I know is I need to find Dembe.

(épisode 16)

 RED: Après avoir pressé la détente,j'ai-j'ai laissé son corps sans vérifier. J'ai manqué de la plus élémentaire prudence mais c'est parce qu'une partie de moi espérait que je n'aurais jamais osé aller jusqu'à la tuer. C'était elle depuis le début. C'est le châtiment pour ce que je lui ai fait.
LIZ: Il y a eu assez de dégâts. Peut-être que vous êtes quitte, est-ce que ça peut s'arrêter.
RED:Tout ce que je sais, c'est que je dois retrouver Dembe.

( épisode 16)

COOPER : Kathryn Nemec is missing?
ARAM : Yeah, she disappeared in 1991, just dropped off the grid. Lived at a few addresses in the Midwest in her 30s. Worked at an exclusive domestic staffing agency, but then one day she’s just gone. And there is no more record.

(épisode 16)

COOPER: Kathryn Nemec a disparu?
ARAM: Oui, ça remonte à 1991, elle a disparu de la circulation. Plusieurs adresses de le Midwest quant elle avait la trentaine. Elle bossait en intérim, elle était gouvernante, et puis un jour elle a tout arrêter. Ensuite on a plus aucunes traces d'elle.

( épisode 16)

ARAM : Yeah, I cannot explain it, but had you seen Dembe’s face when he saw her name – It was like he’d seen a ghost.

(épisode 16)

ARAM: Je sais, mais Dembe a eu l'air dévasté en lisant le nom de cette femme-comme s'il avait vu un fantôme.

( épisode 16)

RED : They’re perfectly safe. What are you doing, Dembe? Because everything you seem to be doing is making you look guilty.
DEMBE : We’re both guilty, Raymond. I came here to see for myself. She’s not here.
RED : Who– who’s not? What are you saying?

(épisode 16)

RED: Elles vont parfaitement bien. Qu'est-ce que tu fais, Dembe? Parce que tout dans ton comportement laisse à penser que tu es coupable.
DEMBE: Coupable, on l'est tous les deux. Je suis revenu sur les lieux pour être vraiment sûr. Elle n'y est plus.
RED: Attends, je ne te suis pas ? De qui tu parles?

( épisode 16)

LIZ : Reddington, what’s going on? What’s happened to Dembe?
RED : I’ll find him. I’ll find him.

(épisode 16) 

LIZ: Reddington, qu'est-ce qui se passe? Qu'est-ce qui est arrivé à Dembe?
RED: Je le retrouverais. Je le retrouverais.

( épisode 16)

 DEMBE : She’s alive. Kate is alive.
RED : I’m sorry, Dembe.

(épisode 16)

DEMBE: Elle est vivante. Kate est vivante.
RED: Pardon, mon ami.

( épisode 16)

 THE HUNTER : She was right about you. Said you were very dangerous and absolutely relentless. Could’ve used a few like you in Quang Tri. Back then, we used to say if you’re gonna take a shot at ol’ Victor Charlie, you better hit him. ‘Cause if you don’t, Victor, his brother, and three cousins shoot back. Kate’s also very dangerous and absolutely relentless. Guess she learned that from you. If I’d been in your shoes, I’d have made damn sure I didn’t miss.

(épisode 16)

THE HUNTER: Elle avait raison à votre sujet. Elle disait que vous êtes très dangereux et totalement impitoyable. On aurait eu besoin d'hommes comme vous à Quang Tri. Là-bas,on disait si tu tires sur un vietcong un' Victor Charlie', faut pas le rater. Parce que sinon, Victor, son frère, et ses 3 cousins viendront se venger. Kate, elle aussi est très dangereuse, une femme totalement impitoyable. Elle a dû tout apprendre avec vous. Si j'avais été à votre place, je me serais assuré plutôt deux fois qu'une que je l'avais bien tué.

( épisode 16)

 RED : This may seem ironic considering the circumstances, but I abhor violence. I only resort to it in times of extreme necessity. So believe me when I say, this is both extreme and necessary.

(épisode 16)

RED: Ca va sans doute vous paraître ironique compte-tenu des circonstances, mais j'ai une sainte horreur de la violence. Je ne consens à y avoir recours qu'en cas d'extrême nécessité. Alors croyez-moi lorsque je vous dis que nous sommes d'avant un cas extrême autant que nécessaire.

( épisode 16)

 RED : She said I’d do what exactly?
THE HUNTER : Underestimate her.

(épisode 16)

RED: Qu'il arriverait quoi, exactement?
THE HUNTER: Que vous la sous-estimeriez.

( épisode 16)

 THE HUNTER : ...You told me, if he ever figured out you’re still alive, he’d come at you full bore. Well, lock and load, Katie. Your war has come.

(épisode 16)

THE HUNTER:... vous m'avez dit que si jamais il découvrait que vous étiez toujours vivante, il n'aurait de cesse de vous retrouver. Eh bien, charger vos armes, Katie. Votre guerre a commencé.

( épisode 16)

CHILD (KATHRYN): Why didn’t she take her body?
FATHER : On account of all the pain and sorrow it soaked up. What happens in life writes a story in our flesh.

(épisode 17) 

KATHRYN ENFANT: Pourquoi elle a pas emporté son corps?
SON PERE: A cause de toute la souffrance et la tristesse qui l'imprègnent. On dit que l'histoire de nos vies est inscrite dans nos chairs.

( épisode 17)

KATARINA : You will have one job, and that is to discreetly observe our interactions. During my absences, I will expect you to provide a continuity of care. The way I dress her, hold her, change her, bathe her. You will be what I am to her – with one exception.
KATHRYN : Yes?
KATARINA : You will not love her.

(épisode 17)

KATARINA: Vous n'aurez qu'une seule mission, à savoir nous observer discrétement dans nos intéractions. Quand je devrais m'absenter, je vous demanderais de prendre la relève dans la continuité. L'habiller, lui donner le bain, lui parler à ma manière. Vous vous substiturais à moi-à un seul détail près.
KATHRYN: Lequel?
KATARINA: Je vous interdis de l'aimer.

( épisode 17)

KATARINA : I considered killing you last night.

(épisode 17)

KATARINA: J'hésitais à vous tuer hier soir.

( épisode 17)

KATHRYN: Sealed him in plastic wrap after I exsanguinated the corpse in the tulip garden to speed the rate of decay. I buried the rest below the frost line so that the grave won’t heave open during the freeze and thaw cycles.

(épisode 17)

KATHRYN: Je l'ai emballé dans du plastique après l'avoir vidé de son sang dans le parterre de tulipes pour hâter le processus de décomposition. J'ai enterré le corps sous le niveau hors-gel pour éviter que la tombe s'ouvre sous l'effet des cycles successifs de gels et de dégels.

( épisode 17)

 KATHRYN : I told you. I have a pact with your daughter. I will do everything in my power to keep her safe. And her mother.

(épisode 17)

KATHRYN: Je vous l'ai dit. J'ai conclu un pacte avec votre fille. Je ferais tout ce que je peux pour que rien de mal ne lui arrive. A sa mère également.

( épisode 17)

 KATARINA: I don’t know about love, Kate. In my job the only one I know I love is Masha

(épisode 17)

KATARINA: Difficile de dire ce que je ressens. Avec un métier comme le mien, tout ce que je sais, c'est que j'aime Masha.

( épisode 17)

KATARINA : I love you, Kate.

(épisode 17)

 KATARINA: Je t'aime, Kate.

( épisode 17)

RED : I make no apologies for who I am or what I do. Katarina was a traitor to two countries, both global superpowers. God willing, Katarina’s daughter will live a private life of quiet courage. But if anyone learns her identity, the only way I can stop the threats from rising is to rise up as a greater threat than all of them.
KATHRYN : So you want me to join you in organized crime to protect Elizabeth.
RED : Yes, Kate. Help me protect the girl we love.

(épisode 17)

RED: Je n'ai pas à rougir de mes activités quelles qu'elles soient ni de l'homme que je suis. Katarina était une traitre qui a osé défier deux pays, deux super-puissances mondiales. Si dieu le veut, sa fille aura la chance de mener une vie à l'abri des regards indiscrets, une vie de courage et de tranquillité. Mais si un jour, son identité venait à être révélé, il n'y aurait qu'une seule façon d'empêcher des menaces de planer sur elle, je dois devenir une menace plus terrible que toutes les autres réunies.
KATHRYN: Donc si je comprends, vous voulez que je vous rejoigne vous et votre réseau pour protéger la vie d'Elizabeth.
RED: Exactement, Kate. Aidez-moi à protéger cet enfant que nous aimons.

( épisode 17)

RED : A trusted voice. A cool head. Undaunted initiative in a messy situation. All the things that you gave to Elizabeth’s mother.
KATHRYN : If you ever put me in a position where I have to choose between what’s best for you and what’s best for her, I will choose Elizabeth every time.
RED : Yes. I would insist on that.

(épisode 17)

RED: Une voix digne de confiance. Une tête froide. Une force d'initiative même dans les situations les difficiles à gérer. Toutes les qualités donc vous avez fait profiter la mère d'Elizabeth.
KATHRYN: Je vous préviens si je me retrouve obliger de prendre une décision entre privilégier ce qui mieux pour vous ou ce qui est mieux pour elle, je choisirais toujours Elizabeth à chaque fois.
RED: Je sais Kate. Ce serait votre première consigne.

( épisode 17)

RED : Indeed, I need to control the danger to Elizabeth. I’ve built a vast criminal network predicated on that very principal. It’s time to live up to my mission statement.

(épisode 17)

RED: En effet, je dois contrôler tous les dangers que court Elizabeth. D'ailleurs, si j'ai bâti ce vaste réseau criminel c'est en grande partie dans l'idée qu'un jour j'aurais à m'y employer. Le moment est venu de tenir mes engagements.

( épisode 17)

KATE : I’ve been thinking about you.
RED : Happy thoughts?

(épisode 17)

KATE: J'ai beaucoup pensé à vous.
RED: Aux bons moments passés ensemble.

( épisode 17)

KATE : I realize now I was so wrapped up in helping you build your empire, I lost sight of why I joined you in the first place. Somewhere along the way, I stopped serving Liz’s needs to enable yours.

(épisode 17)

KATE: Je comprends maintenant qu'à trop m'investir dans la construction de votre empire, j'en suis venu à oublier pourquoi j'avais accepter de vous rejoindre. Quelque part en cours de route, j'ai fini par faire passer les intérêts de Liz après les votres.

( épisode 17) 

KATE : No. I kept my word to you. When you hired me, you told me to choose Elizabeth over you. And so I tried to help her disappear to a safe place with her newborn daughter. And for that, you put me down like a mad dog. For the last two decades of my life, you had me convinced I was helping keep Elizabeth safe. But in reality, I was helping you become a monster.

(épisode 17)

KATE: Non. J'ai tenu parole au contraire. C'est vous même qui vouliez que je prenne toujours son parti à elle. Tout ce que j'ai voulu faire c'est lui permettre de disparaître afin que son bébé et elle vivent en sécurité. Et vous avez cru bon de m'abattre comme un chien enragé. Vous avez su me convaincre pendant ces 20 dernières années, que je contribuais à la protéger de menaces diverses. Mais en réalité, j'ai contribué à faire de vous un monstre.

( épisode 17)

KATE : You forget I was by your side the whole time. I know what was required to amass your power, who you hurt, who you betrayed, who you killed. More importantly, as your cleaner, I know where the bodies are buried. Were buried, dearie. And I’m going to use them and the stories they tell to put you in the ground.
RED : You’ve been busy.

(épisode 17)

KATE: Vous oubliez que j'étais à vos côtés pendant ce temps-là. Je sais ce que vous avez dû faire pour amasser tout ce pouvoir, qui a été trahi, qui a été brutalisé, qui a été tué. Et surtout, en tant que nettoyeur, je sais où reposent les corps des victimes. Enfin, reposaient très cher. Je vais me servir de leurs dépouilles, des histoires qu'elles racontent pour vous enterrer définitivement
RED: Vous avez dû beaucoup travailler.

( épisode 17)

KATE KAPLAN : I was dead. I know. The reports were greatly exaggerated

(épisode 18)

KATE KAPLAN: Que j'étais morte. Je sais. J'ai appris qu'on avait éxagéré la nouvelle.

( épisode 18)

COOPER : ... Keen, go with Reddington.
RED : So I get a babysitter now? I haven’t had a babysitter since Brenda Gilroy. My God, pot pies, Lawrence Welk, bath time with Brenda. Still my perfect Saturday night.

(épisode 18)

COOPER:...Keen, accompagnez Reddington.
RED: Alors j'ai une babysitter maintenant? Oh, je n'ai pas eu de babysitter depuis Brenda Gilroy. Mon dieu, les petits plats délicieux, l'heure du bain avec Brenda et puis après regarder notre feuilleton. Cà c'était le samedi idéal.

(épisode 18)

KATE: You are safe. You are loved. You are wise.

(épisode 18)

KATE: Tu es en sécurité. Tu es choyé. Tu es brillante.

( épisode 18)

LIZ : So you served Reddington up on a silver platter to the FBI. You did that for me.
KATE : Not you, Elizabeth. I’ve already failed you. I did it for Agnes.

(épisode 18)

LIZ: Vous avez donné Reddington aux agents du FBI sur un plateau d'argent. Vous avez fait ça pour moi.
KATE:Pas pour toi, Elizabeth. Avec toi, j'ai échoué. Je le fais pour Agnès.

( épisode 18)

RESSLER : He flipped.  Nobody is looking for Reddington because he already turned himself in.
GALE : That right there? That’s why I love you.  Because you are a crazy son of a bitch.
RESSLER :  Well what can I say?  I’m here to amuse.

(épisode 18)

RESSLER: Y a une explication. Plus personne ne cherche Reddington parce qu'il sait rendu de lui-même.
GALE: Non, tu as entendu ce que t'as dit? C'est pour ça que je t'adore. Parce que tu es complètement barge.
RESSLER: Et alors disons ? Que je suis là pour te faire marrer.

( épisode 18)

RED : Not an innocent bystander in the bunch, Harold. Still, 86. I suppose it’s lucky they haven’t started popping up overseas.

(épisode 18)

RED: Et aucun innocent dans le lot, croyez-moi Harold. Ceci dit, 86. Admettez qu'on a de la chance, ils n'ont trouvé ceux qui sont à l'étranger.

( épisode 18)

RED : With you down for the count the last few days, I’ve felt the consequences of your absence on my soul.

(épisode 18)

RED: Le fait que tu te sois retrouvé hors de combat ces derniers jours, m'a permis de ressentir les conséquences de ton absence sur ma vie.

( épisode 18)

RED : Most of my associates are under the impression that once I’ve granted them a favor, they’re indebted to me for life. But it’s a false assumption. They’re indebted to me because I make them a lot of money. They’re loyal to me because I’ve earned it. It’s good business.
But at the end of the day, it’s just business. In service of what? Safety, security the health and well-being of the ones we love? Well, I really only have one friend. You’re my friend. And I- I misjudged you in a way that no apology could suffice. I’m ashamed of that. I want you to keep that box, and on the day you decide to leave–
DEMBE : I’m not going to leave.

(épisode 18)

RED: La plupart de mes associés ressentent l'étrange impression que une fois que je leur ai rendu un quelconque service, ils me sont redevables à vie. Mais ils se trompent totalement. Ils me sont redevables parce que grâce à moi, ils ont empoché une fortune. Ils sont loyaux envers moi parce que j'ai gagné cette loyauté. C'est du bon business. Mais enfin de compte, ce n'est que du business. Au service de quoi ? La sécurité, la tranquillité, la santé , le bien-être de ceux que nous aimons. Mais en réalité, je n'ai qu'un seul ami. Mon ami, c'est toi. Et j'ai-je t'ai mal jugé de tel façon qu'aucune excuse ne pourra l'effacer. Mais j'ai honte de çà. Je veux que tu conserves cette boite et le jour où tu décideras de t'en aller.
DEMBE: J'ai pas l'intention de partir.

(épisode 18)

RED : But you can. At any point of your own choosing, I’ll insist that you do. No questions asked, no debts accrued, with our friendship intact and flourishing. For we’ll have new lands to discover. Not as coworkers, but as cohorts. Whether that’s today or tomorrow or 10 years from now, that’s when you open the box.

(épisode 18)

RED: Mais tu en as le droit. Quand tu décideras que le moment est venu, j'insiste pour que tu le fasses. Je ne poserais aucune question, tu ne me devras rien, ça laissera notre amitié intacte et confortée. Nous aurons de nouvelles contrées à découvrir mais pas en travaillant ensemble mais en restant connecté. Que ce soit aujourd'hui, demain ou bien dans 10 ans peu importe, c'est à ce moment-là qu'il faudra que tu ouvres la boite.

(épisode 18)

RESSLER : You think she’s setting him up?
GALE : Who?
RESSLER : His cleaner.
GALE : Why’d you just say “she”?

(épisode 18)

RESSLER: Tu crois qu'elle l'a piégé?
GALE: Qui ça?
RESSLER: Son nettoyeur.
GALE: Pourquoi tu viens de dire "elle"?

( épisode 18)

KAPLAN : Nothing? No stream of invectives? No mediation offers? Perhaps a lecture on criminal ethics?
MARVIN : What’s the point? I’m looking at a dead woman.
KATE : I’ve been underestimated before.
MARVIN : Why the hell didn’t you run? You survived a gunshot to the head. Lord knows how. That’s the mother-loving lottery right there. Take your ticket and board a jet plane, sister. Why come back to this cesspool?
KATE : To clean it up.
MARVIN : You think maybe you’re taking this whole cleaner concept a bit too far?

(épisode 18)

KAPLAN:Alors rien? Pas de flots d'invectives? Pas d'offres de médiations? Pas de morales sur l'éthique criminelle?
MARVIN: A quoi bon? C'est une morte que j'ai en face de moi.
KATE: On m'a sous-estimé plusieurs fois.
MARVIN: Mais pourquoi vous vous êtes pas enfui ? Vous avez survécu à un tir en pleine tête. Dieu seul sait comment. C'est le genre de billet de loterie qu'on trouve pas une deuxième fois. Dites merci pour le gros lot et prenez le premier avion. Pourquoi revenir patauger dans ce cloaque immonde?

( épisode 18)

LIZ : How’d you do it? How’d you change the fingerprint?
RED : The fingerprint?
LIZ : Don’t play dumb. The one Gale and Ressler found that connects you to the death of Diane Fowler.
RED : I assure you I know nothing of it.

(épisode 18)

LIZ: Comment avez-vous fait? Comment avez-vous changer les empreintes?
RED: Quelles empreintes?
LIZ: Ne jouez pas les imbéciles. Celles que Gale et Ressler ont trouvé et qui vous relient à l'assassinat de Diane Fowler.
RED: Je ne suis au courant de rien, je vous en donne ma parole.

( épisode 18)

SAMAR : I heard about the fingerprints. You did the right thing.
RESSLER : Yeah, I know. I sent the prints in. Your guess as good as mine as to why they came back negative.
SAMAR : You think Reddington has someone else at the Bureau in his pocket?
RESSLER : I don’t know. Maybe.

(épisode 18)

SAMAR: Je suis au courant pour les empreintes. T'as fait ce qu'il fallait.
RESSLER: Oui, je sais. Je les ai fait analyser. Tu te doutes toi aussi de la raison pour laquelle il s'avère que ç'était pas les siennes.
SAMAR: Reddington aurait quelqu'un d'autre au bureau qui travaillerait pour lui?
RESSLER: J'en sais rien. Peut-être.

( épisode 18)

RED : What are you doing here?
DEMBE : Looking for you.
RED : You should be resting.
DEMBE : I’m tired of resting. We should find Kate.
RED : Okay. Let’s get some supper first.

(épisode 18)

RED: Qu'est-ce que tu fais là ?
DEMBE: Je vous cherchais.
RED: Tu devais te reposer.
DEMBE: Je suis fatigué de me reposer. Il faut retrouver Kate.

RED: D'accord. Mais avant allons manger un morceau.

( épisode 18)

 RED : Understand this was twenty-five years ago now. I was younger, myself. Intent on building an empire. Intent on becoming the powerful criminal the world had been told I already was.

(épisode 19)

RED: Je te parle là d'une époque qui remonte à 25 ans. J'étais moi-même beaucoup plus jeune. J'étais résolu à bâtir un empire. Résolu à prendre mon envol, à me conformer à l'image du puissant criminel pour lequel je passais déjà.

( épisode 19)

LIZ : Donald Ressler represents what’s best about this country.  He’s loyal. He’s honest. And he believes that no one.  No one.  Is above the law.

(épisode 19)

LIZ: Donald Ressler représente ce que ce pays a de mieux à offrir. C'est quelqu'un de loyal. D'honnête. Qui croit dur comme fer que personne n'échappe à la justice.

( épisode 19)

 RED : I have such a fondness for the little snacks from the bar car– the crackers and cheeses, the sausages. It’s like camping.

(épisode 19)

RED: J'ai toujours eu un faible pour ses délicieux en-cas qu'on trouve à la voiture-bar. L'assortiment de fromages, de saucisses, de crackers. On se croirait au camping.

( épisode 19)

 RED :We put out one fire, she starts another. The woman is an arsonist. She’s not gonna stop until she  burns me to the ground.

(épisode 19)

RED: C'est une pyromane. Elle nous force à éteindre les feux qu'elle allume les uns après les autres. Elle ne s'arrêtera que lorsqu'elle m'aura réduit en cendres.

(épisode 19)

 SAMAR : And here I thought you’d gone all pink and perfect on me.

(épisode 19)

SAMAR: Sur le coup, j'ai cru que tu me la jouais parfaite petite flic modèle.

( épisode 19)

 SAMAR : Definitely not pink or perfect.

(épisode 19)

SAMAR: C'est sûr que c'est pas une petite flic modèle qui aurait fait çà.

( épisode 19)

 RED : I deserve to pay. But I can’t.

(épisode 19)

RED: C'est le sort que je mérite. Mais pas là.

( épisode 19)

 MR KAPLAN : Oh, Raymond. You may have bitten the hand that feeds you this time, dearie. Every one of Werner’s allies will be out hunting to put you down. Are you going to cry ‘havoc’ and let slip the dogs of war, Raymond?

(épisode 19)

MR KAPLAN: Oh, Raymond. Vous avez scié la branche sur laquelle vous êtes assis, j'ai l'impression. Il avait beaucoup d'alliés qui vont tous vouloir vous retrouvez, vous faire la peau. Allez-vous lâcher vos chiens et vous jettez à corps perdu dans une guerre sans pitié?

( épisode 19)

MR KAPLAN : You can't change what you've done. And you can't stop what's coming.(épisode 19)

 MR KAPLAN: Vous n'effacerez pas ce que vous avez fait. Et vous n'arrêterez pas ce qui va suivre.

( épisode 19)

MR KAPLAN :If you want your enemy to become your friend, create a problem for them and then solve it.
(épisode 19)

MR KAPLAN: Celui qui veut faire de son ennemi un ami fidèle, s'arrange pour lui créer un problème et ensuite le régler.

( épisode 19)

RED : We'll have to be comfortable with chaos.
(épisode 19)

RED: Il faut s'habituer à vivre dans le chaos.

( épisode 19)

RED : Every part of this little drama, Kate, is playing out as grand tragedy.
(épisode 19)

RED: Toute cette affaire commence à prendre beaucoup trop d'ampleur, ça tourne à la tragédie.

( épisode 19)

RED : I hate Mozart.
LIZ: I’ll adjust my Christmas list.
RED : Just heard to much of it. It’s like pop music to me.
(épisode 19)

RED: J'ai horreur de Mozart.
LIZ: Faudra que je m'en souviennes pour Noël.
RED: On l'entend tellement partout. Que j'ai l'impression d'écouter de la pop.

( épisode 19)

RED : Word to the wise: before you embark on a journey of revenge, dig two graves.

(épisode 20)

RED: Comme dit le sage: avant de t'embarquer pour le voyage de la vengeance, creuse deux tombes.

( épisode 20)

RED : A eye for an eye feels like God’s work, until you realize there is no God and you’ve committed sins for which there is no absolution.

(épisode 20)

RED: Oeil pour oeil , vous faites le travail de dieu, jusqu'à que vous réalisiez que dieu n'existe pas et que vous avez commis des péchés pour lesquels il existe aucune absolution.

( épisode 20)

MR KAPLAN : I was your friend. I protected you. I comforted you. I loved you.

(épisode 20)

MR KAPLAN: J'étais votre amie. Je vous ai protégé. Je vous ai soutenu. Je vous ai aimé.

( épisode 20)

RED : I have eyes and ears everywhere.

(épisode 20)

RED: J'ai des yeux et des oreilles absolument partout.

( épisode 20)

RED : Kate, I need your services.
MR KAPLAN : Said the spider to the fly.
RED : I wish I were that clever.

(épisode 20)

RED: Kate, j'ai besoin de vos talents.
MR KAPLAN: Dit la mygale à la mouche.
RED: J'aimerais être aussi malin.

( épisode 20)

MR KAPLAN :Hello, Raymond.
RED : Said the fly to the spider
(épisode 20)

MR KAPLAN: Bonjour, Raymond.
RED: Dit la mouche à la mygale.

( épisode 20)

RED : For a war to end, both sides have to be willing to find peace.

(épisode 20)

RED: Mais pour qu'une guerre se termine, les deux camps doivent être disposé à faire la paix.

( épisode 20)

RED : I have found in my experience people rarely change and when they do, they’re not to be trusted.

(épisode 20)

RED: Mon expérience m'a appris qu'il y avait très peu de gens qui changeaient. Et lorsqu'ils le prétendent, il ne faut surtout pas les croire.

( épisode 20)

MR KAPLAN : I’ve watched you hold Elizabeth emotionally hostage.

(épisode 20)

MR KAPLAN: Elizabeth a été votre otage émotionellement durant des années.

( épisode 20)

RED :That must have been dissatisfying for you. You’re a glutton for vengeance.

(épisode 20)

 RED: Ca sûrement été très frustrant pour vous. Vous êtes un assoiffé de vengeance.

( épisode 20)

LIZ : Where are you?
RED : I built an empire that exists only for two reasons. To keep me free and you safe.

(épisode 20)

LIZ: Où êtes-vous ?
RED: Il m'a servi à bâtir un empire qui n'existe que pour 2 raisons. Me garder en liberté et vous en sécurité.

( épisode 20)

RED : I haven't loved many people in my life. Kate was one of them.

(épisode 20)

RED: Je n'ai pas aimé grand monde dans mon existence. Mais Kate en fait partie.

( épisode 20)

RED : Indeed, the rats are fleeing, Dembe. If the payment wasn’t made, it’s because Kaplan’s making a run on the bank. Get Abe on the phone. Let’s find out what deals are in play.

(épisode 21) 

 RED: Les rats quittent le navire effectivement. Si il y a eu un défaut de paiement, c'est parce que Kaplan a pris la banque pour cible. Je dois parler à Abe. Essayez de voir l'étendue du problème.

( épisode 21)

 RED : And then it’s rabbit stew for dinner.
BRIMLEY : Not stewed. Live. She likes a little tickle in her throat.

(épisode 21)

RED: Et elle aura droit à un bon ragoût de lapin.
BRIMLEY: Pas de ragoût. Du lapin vivant. Elle adore sentir son repas lui chatouiller la gorge.

( épisode 21)

 ABE : She’s cleaning you out.

(épisode 21)

ABE: Elle l'ai siphonne tous.

( épisode 21)

LIZ : I agree with Ressler, and with Aram. I’m proud and I’m ashamed. And one day, when they teach a course on Reddington’s task force at Quantico, we can do a panel and debate the pros and cons. But right now, we need to get Kate Kaplan.

(épisode 21) 

LIZ: Je suis d'accord avec Ressler, et avec Aram. Je suis fière du travail accompli mais  j'en ai honte aussi. Un beau jour quand notre unité fera l'objet d'un cours à Quantico, on pourra organiser une table ronde et débattre du bien fondé de notre mission. Mais l'urgence, c'est de trouver Kate Kaplan.

( épisode 21)

 LIZ : Her real name is Kathryn Nemec. She’s a trained mortician turned crime scene cleaner, and one of Reddington’s oldest and most trusted confidantes.

(épisode 21)

LIZ: Son vrai est Kathryn Nemec. Thanatopracteur diplomé devenu nettoyeur de scènes de crimes, l'un des plus fidèles et plus vieux compagnon de route de Reddington.

( épisode 21)

 LIZ : Kaplan spent 30 years tending to his messes while Reddington built his criminal empire, and it took her five months to surgically dismantle it.

(épisode 21)

LIZ: Elle a passé en tout 30 ans à nettoyer derrière lui pendant qu'il s'attelait à bâtir son empire criminel, et en l'espace de 5 mois elle a réussi à tout démanteler.

( épisode 21)

MARIO : Impressive. You got the FBI on your payroll? They deliver me right to you, no questions asked.

(épisode 21)

 MARIO: Impressionnant. Le FBI est à vos ordres? Ils me livrent et se tirent sans poser de questions.

( épisode 21)

LIZ : Go where? Reddington, there’s something wrong. I can hear it in your voice. Where are you going?
RED : I have to take care of something. 5:00. The war ends tonight.

(épisode 21)

LIZ: Où vous allez? Y a quelque chose qui ne va pas. Je l'entends à votre voix. Où est-ce que vous allez?
RED: Je dois régler un dernier problème. On se voit à 5 heures. Cette guerre s'achève ce soir.

( épisode 21)

DEMBE : Your purpose is to protect Elizabeth, but mine is to protect you. If things get very bad, this will make that impossible.

(épisode 21)

DEMBE: Votre objectif est de protéger Elizabeth, mais le mien est de vous protéger vous. Si les choses tournent mal, ça deviendra impossible.

(épisode 21)

RED : You ever have one of those days where nothing goes right? People give you the runaround, everything seems to take twice the effort. The kind of day you’d kill to get your mojo back. I’m having one of those days. So you can either be honest with me about Mario Dixon or I can get behind the wheel of this fine automobile and run you over.
(épisode 21)

RED: Il y a des jours comme çà où rien ne va comme on voudrait ? On passe son temps à courir après un tas de gens, tout ce qu'on fait semble demander deux fois plus d'effort. On serait prêt à tuer pour rompre le mauvais sort. Ca résume assez bien ma journée. Alors soit vous faites preuve de franchise et vous me dites tout sur Mario Dixon soit je me mets au volant d'un de ces superbes bolides et je vous fonce dessus.

( épisode 21) 

RED : I’m under attack, Dom. Most of my business has been destroyed, many of my people killed.
DOM : Mother of God. Fight back. That’s what you do, is that you fight.

(épisode 21)

RED: Je suis attaqué de toute part. J'ai perdu une bonne partie de mon business et de mes hommes sont morts.
DOM: Ca par exemple. Faut te battre. Tu vas pas te laisser faire, défends-toi.

( épisode 21)

RED: For Masha. She’s alive, Dom. I thought we lost her once. I won’t lose her again.

(épisode 21)

RED: Pour Masha. Elle est en vie, Dom. J'ai cru l'avoir perdu. Je ne la perdrais pas deux fois.

( épisode 21) 

RED : Incentive. The currency of politicians dog trainers, and criminals.
(épisode 21)

RED: La technique de la carotte. L'outil préféré des hommes politiques, des dresseurs de chiens, et des criminels.

( épisode 21)

RED : You don’t have to say anything. You don’t have to believe me or help me or like me. You never have. I don’t know why you’d have to start now. But this isn’t about me, Dom. This is about Masha. If I don’t come back–
DOM : You always come back!
RED : If I don’t come back, you need to find her, Dom. Tell her who you are.

(épisode 21)

 RED: Je ne te demande ni de me croire. Ni de m'aider, ni de m'aimer. Pourquoi est-ce qu'il faudrait que tu commences aujourd'hui. Ce n'est pas de moi qu'il s'agit, Dom. Il s'agit de Masha. Si je ne m'en sors pas.
DOM: Tu vas t'en sortir, comme toujours!
RED: Si je ne m'en sors pas, tu devras aller la trouver. Et lui dire qui tu es.

( épisode 21)

RED : Right now, the island’s owner is legend. Nobody on the island knows who it belongs to. All they know is that one day, someone will arrive with a key that fits into an old lock on the front door. Whosoever opens that lock with this key, the staff will loyally serve and the guards will forever defend against all comers.

(épisode 21)

RED: Le propriétaire n'est qu'une légende à l'heure actuelle. Il n'y a personne qui connaisse sa véritable identitée, tout ce que c'est le personnel, c'est qu'un beau jour quelqu'un se présentera sur place munit d'une clé ouvrant une vieille serrure sur la porte de devant. Celui ou celle qui sera en possession de cette clé, sera traité par le personnel avec tous les égards et défendu avec acharnements par l'équipe de sécurité contre tout nouveau venu.

( épisode 21)

RED : Dom, I know you’ve been conditioned to assume my selfishness. I’m sure that’s largely my fault….I wish I’d been the person you wanted me to be.

(épisode 21)

RED: Dom, je sais bien que tu vois en moi un être égoïste qui n'agit que par calcul. C'est ton premier réflexe et j'en suis sans doute largement responsable...J'aurais aimé me montrer à la hauteur de tes espoirs.

(épisode 21)

RED : Four years ago, I surrendered to protect you. From Tom, Berlin, Cabal. And now you may go to jail because of me. It appears Kate may be right after all. Maybe I am the person you need protection from.

(épisode 22) 

RED: Voilà maintenant 4 ans, que je me suis rendu pour assurer votre protection. Vous protégez de Tom, de Berlin, de la Cabale. Et aujourd'hui vous pourriez aller en prison à cause de moi. Kate avait peut-être raison après tout. Peut-être que je suis cette personne donc il faut que vous vous protégiez.

( épisode 22)

 PRESCOTT: I’m gonna transport your associate to a private clinic. But first, you need to tell me what happened here.
RED: I happened.

(épisode 22)

PRESCOTT: Je vais transporter ton associé dans une clinique privée. Mais avant,j'ai besoin que tu me dises ce qu'il 'est passé.
RED: Je suis passé.

(épisode 22)

 RED: Ready? Dive in.
RESSLER : Mother of God.
RED: Congratulations, Donald. Your hunt for Reven Wright is over.

(épisode 22)

RED: Prêt ? Allez-y.
RESSLER: Nom de dieu.
RED: Félicitations, Donald. Votre quête pour retrouver Reven Wright est terminé.

( épisode 22)

 COOPER : Yes. And I should’ve done it the day he surrendered. I submitted the sample and your profile to a private lab. They’ll have the results within 24 hours, so you’ll finally know whether or not Raymond Reddington is your father.

(épisode 22)

COOPER: Oui. Et j'aurais dû le faire le jour où il sait rendu. J'ai remis l'échantillon et votre profil à un laboratoire privé. Ils auront les résultats dans les 24 heures, et vous saurez enfin si oui ou non Raymond Reddington est votre père.

( épisode 22)

COOPER : You get Prescott, he gets us Reven Wright, her body gives us that bullet, that bullet gets us Hitchin, who has the power to derail a grand jury

(épisode 22) 

COOPER: Vous avez eu Prescott, qui nous a mené à Reven Wright, donc le corps nous a donné cette balle, qui va nous permettre d'avoir Hitchin, qui a le pouvoir de faire taire le grand jury.

( épisode 22)

GALE : So what are you gonna do? Kill me?
RED: No, I’m gonna take your phone.Ho Chi Minh City! That’s it. I got away from you aboard that catfish trawler on the Saigon River. My God, the humidity. But fun times indeed. More to come, Agent Gale.

(épisode 22) 

GALE: Alors vous allez faire quoi ? M'abattre?
RED: Non, seulement vous volez votre téléphone. Ho Chi Minh Ville! Ca y est, c'est çà. J'ai réussi à vous échapper à bord d'un vieux chalutier rouillé qui descendait la rivière de Saigon. Oh mon dieu, cette humidité. Mais faut reconnaître quelle époque géniale. Mais heureusement, Agent Gale ça peut revenir.

( épisode 22)

 KATE : I loved Raymond. And your mother. I loved her, too.

(épisode 22)

KATE: J'ai aimé Raymond. Et ta mère. Je l'ai aimé aussi.

( épisode 22)

 KATE : Elizabeth, if you get out of the car, you choose Raymond. If you stay, you choose the truth.

(épisode 22)

KATE: Elizabeth, en sortant de cette voiture, tu choisis Raymond. En restant, tu choisis la vérité.

( épisode 22)

RED : I do wonder what else Donald's men will find in your nightstand. Are you a vibrator kind of gal, Laurel? We'll see.
(épisode 22)

RED: Je me demande ce que les hommes de Donald trouveront d'autres dans votre table de nuit. Vous y cachez peut-être vos sextoys, Laurel ? Nous verrons bien.

(épisode 22)

 RED: There’s one flaw in your plan, Kate. I’m not gonna hurt you. I never should’ve pulled that trigger in the first place. I certainly won’t now. Not again.
MR KAPLAN : I’m not going to prison, Raymond. Pull the trigger. Release the truth.
RED : I won't.
MR KAPLAN : Then I will.I loved you, Raymond.

(épisode 22)

RED:Il ya un défaut dans votre plan, Kate. Je n'ai pas l'intention de vous faire de mal. Je n'aurais jamais dû appuyer sur la détente la première fois. Je ne le referais pas aujourd'hui. Hors de question.
MR KAPLAN: Je n'irais pas en prison, Raymond. Appuyez sur la détente. Laissez éclater la vérité.
RED: Non, Kate.
MR KAPLAN: Alors c'est moi qu'il le ferait. Je vous aimais, Raymond.

( épisode 22) 

LIZ : I ran his DNA two weeks after we met .We were undercover in Montreal having dinner, and he said that everything I thought I knew about myself was a lie. It was intimate and weird. And when we thought we were made, he snuck out the back and I palmed his scotch glass. But when the envelope came back, I was scared it would confirm the devil was my father. I didn’t look at it. Threw it away.

(épisode 22)

LIZ:  J'ai fait un test ADN deux semaines après l'avoir rencontré. On surveillait quelqu'un ensemble à Montréal, on était en train de dîner, et il m'a dit que tout ce que je croyais savoir sur moi était faux. C'était à la fois intime et déplacé. On a cru qu'on était repéré, il est parti en vitesse par derrière et moi j'ai pris son verre en sortant. Mais quand j'ai reçu les résultats d'analyses, j'ai eu la trouille que ça confirme que le diable était mon père. Je ne les ai pas regardé. Je les ai jeté.

( épisode 22)

 LIZ : Why didn’t you just tell me who you were? Why keep it a secret? Come into my life, give up everything, go broke trying to protect me, and not tell me you’re my father?
RED: Broke is such a harsh word. I prefer illiquid.

(épisode 22)

LIZ: Pourquoi ne pas m'avoir dit tout simplement qui vous étiez ? Pourquoi avoir voulu garder le secret? Vous débarquez dans ma vie, vous abandonnez tout, vous vous ruinez pour me protéger, et pour autant vous ne me dites pas que vous êtes mon père?
RED: Ruiné c'est un peu éxagéré. Disons que je manque de liquidité.

(épisode 22)

 LIZ : Were you afraid I’d turn out like you? ‘Cause guess what? I am like you. All those times you asked me to think like a criminal, was it a test to see how naturally it came to me? Because it did come naturally. And that terrifies me.
RED : Elizabeth, if you need to walk away–
LIZ : Walk away? Are you serious? How can you be so smart and so clueless? Yes, I’m terrified. I’m angry. I’m angry at you, at who I am, at the fact that I want to help you despite everything you’ve done to me and to yourself. But anger and fear and a certain amount of hatred are all normal in a family. And that’s what we are. And I’m not gonna walk away from that.

(épisode 22)

LIZ: Qui y avait-il d'aussi horrible pour refuser de donner une réponse à la question que je me pose depuis toujours? Tu avais peur que je deviennes comme toi? Bah tu sais quoi, je suis comme toi. Toutes ces fois où tu m'as demandé de penser comme une criminelle, c'était quoi un test pour voir si ça me venait naturellement? Parce que je reconnais que ça met très naturelle. Et ça me terrifies.
RED: Elizabeth, si tu as besoin de prendre un peu de distance.
LIZ: Un peu de distance? Est-ce que tu es sérieux? Comment tu peux être à la fois aussi intelligent et autant à côté de la plaque? Oui, je suis terrifié et en colère contre toi, contre tout ce que je suis, contre le fait que je veuille t'aider malgré tout ce que tu as osé me faire et tout ce que tu t'es fait. Mais la colère et la peur et une petite dose de haine, tout ça c'est normal dans une famille. Parce que c'est ce que nous sommes. Alors, non je ne vais pas prendre un peu de distance.

(épisode 22)

DEMBE : You didn’t deny it?
RED : I didn’t.
DEMBE : And she thinks that’s Kate secret?
RED : Yes.
DEMBE: So she doesn’t know about the suitcase?
RED : Not yet...It is gone.
DEMBE : Raymond I’m not sure Elizabeth will ever be ready to learn about what you did to Katarina.

(épisode 22)

DEMBE: Vous ne lui avez pas dit que c'était faux.
RED: Non.
DEMBE: Elle pense que c'était ça le secret de Kate?
RED:Oui.
DEMBE: Donc elle n'est pas au courant pour la valise?
RED: Pas encore...elle n'est plus là.
DEMBE: Raymond, je ne suis pas sûr qu'Elizabeth sera prête un jour à apprendre la vérité sur ce que vous avez fait à Katarina.

( épisode 22)

 

Ecrit par mnoandco 

Bannière de l'animation HypnoTrésor

Ne manque pas...

Découvre la carte Creepy de Todd, un Wraith issu de la série Stargate Atlantis, dans notre collection d'HypnoCards.
En vitrine | Les Wraiths (Creepy)

Vote pour les HypnoAwards 2018 jusqu'au 26 août !
Jusqu'au 26/08 | Votez nombreux !

Activité récente
Dernières audiences
Logo de la chaîne NBC

The Blacklist, S05E22 (inédit)
Mercredi 16 mai à 20:00
5.18m / 0.8% (18-49)

Logo de la chaîne NBC

The Blacklist, S05E21 (inédit)
Mercredi 9 mai à 20:00
4.96m / 0.8% (18-49)

Logo de la chaîne NBC

The Blacklist, S05E20 (inédit)
Mercredi 2 mai à 20:00
5.54m / 0.8% (18-49)

Logo de la chaîne NBC

The Blacklist, S05E19 (inédit)
Mercredi 25 avril à 20:00
5.24m / 0.8% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
HypnoAwards 2018

HypnoAwards 2018
The Blacklist est nominé cette année encore dans le cadre des HypnoAwards 2018  pour la catégorie 4,...

Bande-annonce TVA, saison 5, en français

Bande-annonce TVA, saison 5, en français
TVA, réseau de télévision canadien privé en langue française, nous propose sa bande-annonce pour la...

Rachel Brosnahan nominée

Rachel Brosnahan nominée
Rachel Brosnahan, notre jolie et perfide Jolene Parker dans la série, vient une fois de plus de...

Ryan Eggold annonce les nominations aux Emmy

Ryan Eggold annonce les nominations aux Emmy
Hier avait lieu l'annonce des nominations aux Emmy et Ryan Eggold était l'un des maîtres de...

Le tournage reprend bientôt!

Le tournage reprend bientôt!
Bonnes nouvelles. Si effectivement la diffusion de la saison 6 de The Blacklist  n'est prévue qu'en...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Quel est selon vous le meilleur des "papas" (réel ou agissant comme tel) des séries ?

Total : 19 votes
Tous les sondages

Téléchargement
HypnoRooms

pretty31, 17.07.2018 à 16:33

Nouveaux jeux pour se détendre un peu cet été dans les forums d'HypnoClap

pretty31, 17.07.2018 à 16:33

on vous attend

CastleBeck, Avant-hier à 06:42

Le quartier Lethal Weapon compte sur vos votes, d'ici dimanche, pour la 3e catégorie des Awards sur le quartier. Merci.

juju93, Avant-hier à 20:38

Plus personne pour voter au 3ème quart de finale du tournoi de chant de The L Word ? Pas besoin de connaître la série !

Sevnol, Hier à 12:24

Des bannières ont besoin de vos votes dans les préférences N'hésitez pas à y passer faire un tour

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site