251 fans | Vote

Les répliques de la saison 6

Répliques VO

Répliques VF

LIZ : I’ve spent the last five years learning to act at the feet of the master. It’s my turn to outperform him.
JENNIFER :Payback’s a bitch. Especially when there’s two of ’em.

(épisode 1)

LIZ:  J'ai passé les cinq dernières années à apprendre à agir dans les pas du maître. C'est mon tour de le surpasser.
JENNIFER: La vengeance est une garce. Surtout quand il y en a deux.

( épisode 1)

LIZ : Don’t you look cute.
RED: Hmm! I’ve turned over a new leaf. Spinach. Steamed. No butter, no oil, no salt.And very, very little taste.
LIZ: Spinach. Tai Chi. Who are you and what have you done with Raymond Reddington?

(épisode 1)

LIZ: Que tu es mignon.
RED: Hmm! J'ai pris un nouveau départ. Epinards. A la vapeur. Pas de beurre, ni d'huile, ni de sel. Et peu, très peu de goût.
LIZ: Epinards, Tai Chi. Qui êtes-vous et qu'avez-vous fait de Raymond Reddington?

(épisode 1)

ARAM : I'm not saying I'm amazing, but sometimes I'm distinctly above average.

(épisode 1)

ARAM: Je ne dirais pas que je suis incroyable, mais parfois, je suis nettement au-dessus de la moyenne.

( épisode1)

COOPER: We've made a deal with the devil. It comes with a price.

(épisode 1)

COOPER: Nous avons a fait un marché avec le diable. C'est le prix à payer.

(épisode1)

 RED : Ha! That was sort of a gift to myself. I'm turning 60 this year. I wanted to see if I still got it. Turns out that I do. It's going to be a great year.

(épisode 1)

RED: Ha! C'est une sorte de cadeau pour moi-même. Je vais avoir 60 ans cette année. Je voulais voir si j'avais toujours le truc. Il s'avère que oui. J'ai le sentiment que ça sera une très bonne année.

(épisode1)

 RED : This is no way to rob a bank. This is– I Honestly, I don't know what the hell this is.

(épisode 1)

RED: Ce n'est pas une façon de braquer une banque. C'est...Honnêtement, j'ignore ce que c'est.

(épisode1)

RED : I don't have an alternate agenda. I have secrets. Like the skeleton. I thought you came to terms with that.

(épisode 1)

RED: Je n'ai pas d'autre agenda. J'ai des secrets. Comme le squelette. Je pensais que l'on en aurait terminé avec ça.

(épisode1)

RED (to Liz): Hans was a friend of mine. I wouldn't be the person I am if it wasn't for him.

(épisode 1)

RED ( à la femme de Koehler): Hans était mon ami. Je ne serais pas la personne que je suis si ce n'était pas grâce à lui.

(épisode1)

RED (to Liz):  I prefer to keep my nips and tucks to myself. Forgive an old man his vanity.

(épisode 1)

RED (à Liz): Je préfère garder mes petites retouches pour moi. Pardonnez à un vieil homme sa vanité.

(épisode 1)

LIZ : Let me look at you. Well, you look fantastic. Thai chi and spinach suit you.
RED: I feel like a different person.
LIZ:
I'm sure you do.

(épisode 2)

LIZ: Laisse-moi te regarder. Tu as une superbe allure. Le Tai Chi et les épinards te réussissent.
RED: J'ai l'impression d'être une personne différente.
LIZ: J'en suis certaine.

(épisode 2)

RUDDIGER : The gin and tonics are exactly what give me the steady hands.
 Better have another.

(épisode 2)

RUDDIGER: Le gin tonic est justement ce qui me donne des mains fermes. Je vais plutôt en prendre un autre.

(épisode2)

RED : Standing here in the heart of an institution dedicated to diplomacy, I can say, from personal experience, LSD has made me significantly more enlightened, kind, considerate, and loving, and if people are more kind and loving, then the world will be, too.

(épisode 2)

RED: Me tenant là au coeur d'une institution dediée à la diplomatie, je peux dire, par expérience personnelle, que le LSD m'a rendu considérablement plus ouvert, gentil, prévenant et aimant, et si les gens sont plus gentils et aimants, alors le monde le sera aussi.

(épisode2)

LIZ : Knowing that a catastrophe at the United Nations was averted, that people’s lives were saved because of you. That you do – Good, that no one will ever know.
RED : Did you know that Cary Grant’s original name was Archibald Leach? That he was born into poverty, the son of an alcoholic father and a depressed mother, and then reinvented himself as the paragon of WASP virtue and charm? Good for you, Archie. I’m a great fan of reinvention.
LIZ: Of keeping your true self hidden.
RED : Or of becoming your true self, even if you have to take on a new identity to achieve it.

(épisode 2)

 

LIZ: Savoir qu'une catastrophe à l' ONU à été empêchée, que les vies des gens ont été sauvées grâce à toi. Que tu fais...Le bien et que personne le saura jamais.
RED: Savais-tu que le véritable nom de Cary Grant était Archibald Leach? Qu'il était né dans la pauvreté, fils d'un père alcoolique et d'une mère dépressive, et qu'il s'est réinventé lui-même comme le parangon de la vertu et du charme WASP. Bien pour toi, Archie. Je suis un grand fan de la réinvention.
LIZ: En gardant ton vrai ton caché.
RED: Ou en devenant ton véritable toi, même si tu dois prendre une nouvelle identité pour y parvenir.

(épisode2)

RED : As a fugitive of justice, I prefer not to linger in hallways.

(épisode2)

 RED: En tant que fugitif, je préfère ne pas m'attarder dans des endroits publics.

(épisode2)

LIZ (to Jennifer): He asked me to find out who tipped off the police. It’s all that matters to him. Not that he’s been arrested or that he’s gonna be put on trial and face the death penalty. All he cares about is finding out who betrayed him.I can’t imagine what he’ll do if he ever finds out that it was me.

(épisode 2)

LIZ ( à Jennifer): Il m'a demandé de trouver qui a renseigné la police. C'est tout ce qui compte pour lui. Pas qu'il ait été arrêté ou...Qu'il soit jugé...Et affronter la peine de mort. Tout ce qui l'importe est de trouver qui l'a trahi. Je ne peux imaginer ce qu'il fera...S'il apprend un jour que c'était moi.

(épisode 2)

RED : Well, for starters, Your Honor hasn’t really considered the issue of bail.
JUGE : Sir, you have been a federal fugitive for nearly three decades, the FBI’s Number One Most Wanted. You are the textbook definition of a flight risk and a danger to the community.
Now, let me be clear – even if you were prepared to submit every last dollar in circulation on the planet, I still wouldn’t grant you bail, ever.
RED : Okay. I, for one, feel better knowing it was considered.

(épisode 3)

RED: Pour commencer, Votre Honneur n'a pas vraiment examiné la question de la liberté sous caution.       
JUGE: Monsieur, Vous avez été un fugitif pendant presque trois décennies, le numéro un sur la liste du FBI. Vous êtes la définition parfaite d'un risque de fuite et un danger pour la communauté. Maintenant, que ce soit clair...même si vous étiez prêt à soumettre jusqu'au dernier dollar en circulation sur la planète, je ne vous accorderais pas la caution, jamais.
RED: Okay. Pour ma part, je me sens mieux sachant que cela a été envisagé.

(épisode 3)

RED : In the short run, justice always loses to politics.

(épisode 3)

RED: A court terme, la justice perd toujours face à la politique.

(épisode 3)

JUGE: So main justice made a deal with the devil?
RED:
Shouldn't judges at least pretend to be impartial?

(épisode 3)

JUGE: Donc la justice a conclu un marché avec le diable lui-même?
RED: Les juges ne devraient-ils au moins paraître impartiaux?

(épisode 3)

RED : Your Honor, I object to almost everything about him, beginning with his power tie – and ending with his general demeanor.

(épisode 3)

RED: Votre Honneur, j'objecte sur à peu près tout le concernant, à commencer par sa cravate- jusqu'à son attitude générale.

(épisode 3)

SAMAR : Sometimes it's the people closest to you that you have to watch out for.

(épisodes 3)

SAMAR: Parfois ce sont les gens les plus proches dont il faut se méfier.

(épisode 3)

RED: Would you do it again?
COOPER: Excuse me?
RED : The deal we made. My cooperation in exchange for my freedom. As the man who oversaw the arrangement and its grand and often gory detail, would you do it again?
COOPER : Yes.
RED: Why? Sorry. I had two questions.
COOPER : Because it saved lives. I don't know how many since we started. Maybe thousands.

(épisode 3)

RED: Le referiez-vous ?
COOPER: Excusez-moi?
RED: Le marché qu'on a conclu...ma coopération en échange de ma liberté. En tant qu'homme qui a supervisé l'arrangement dans tous ses grandioses et souvent sinistres détails, le referiez-vous ?
COOPER: Oui.
RED: Pourquoi ? Désolé, j'avais deux questions.
COOPER: Parce que ça a sauvé des vies. J'ignore combien depuis le début. Peut-être des centaines.

(épisode 3)

COOPER : We made this deal for one reason. So you could help us find those criminals we never knew existed, and you've done that. Violent people, evil people are dead or in prison because of you. In some cases, we recovered dangerous weapons, avoided catastrophic outbreaks --
SIMA :
-- Your Honor --
COOPER :
-- Let me finish! A few years ago, we learned some of those criminals were inside our own government. The Attorney General, national security adviser. The very people our country depends on to maintain law and order. To be clear, none of that would have happened without Mr. Reddington. So would I do it again? You're damn right I would.

(épisode 3)

COOPER: Nous avions conclu ce marché pour une raison...afin que vous nous aidiez à trouver ces criminels dont nous ignorions l'existence. Et vous l'avez fait. Des gens violents, démoniaques sont morts ou prison grâce à vous. Dans certaines affaires, nous avons retrouvé des armes dangereuses ou évité des explosions catastrophiques--
SIMA: --Votre Honneur--
COOPER:--Laissez-moi finir ! Il y a quelques années, on a découvert certains des criminels dans notre propre gouvernement. Le Procureur Général, un conseiller à la sécurité intérieure, ceux-là même sur qui notre pays compte pour garantir l'application de la loi. Pour être clair, rien n'aurait pu arriver sans M. Reddington. Alors, est-ce que je le referais? Un peu que je le referais.

(épisode 3)

RED : We're living in a time when truth has been so diminished in value that even those at the top of government are quite comfortable with truth being whatever they can convince people to believe. That is what I find wildly unacceptable. The truth certainly matters, your Honor. In rooms like this most of all. And the truth is whether you, or he, or anyone else likes it or not, that immunity agreement exists.

(épisode 3)

RED: Nous vivons à une époque où...la valeur de la vérité a tellement diminué que même ceux qui sont à la tête du gouvernement sont plutôt à l'aise avec la vérité étant ce qu'ils peuvent convaincre les gens à croire. C'est ce que je trouve extrêmement inacceptable. La vérité importe assurément, Votre Honneur, dans des pièces comme celle-ci encore plus. Et la vérité, c'est que vous ou lui ou quiconque l'appréciez ou pas, cet accord d'immunité existe.

(épisode 3)

RED : Getting caught after 30 years? The odds were, I’d be caught after three. It’s no one’s fault, least of all yours. Besides, I welcome the vim and vigor of prison life, the law of the jungle. I am the lion, after all.
LIZ :
You don’t look like one.
(épisode 4)

RED : Se faire attraper après 30 ans? Les chances étaient que je serais pris après trois heures. Ce n’est la faute de personne, surtout pas de la tienne. En outre, je salue le dynamisme et la vigueur de la vie en prison, la loi de la jungle. Je suis le lion, après tout.
LIZ :
Tu n'en as pas l'air.
(épisode 4)

VONTAE : Yo, what the hell was that? You trying to get us killed? Please tell me that was a part of some bigger plan.
RED :
The plan is a work in progress.

(épisode 4)

VONTAE: C'était quoi ça ? Tu essaies de nous faire tuer ? Dis-moi que ça faisait partie d'un plan plus vaste.
RED: Le plan est en cours.

(épisode 4)

VONTAE : You know I’m busting my butt to get you a weapon, and you’re playing with string like a kitty cat.
RED :
I found myself with something of a rodent situation.

(épisode 4)

 VONTAE: Tu sais que je me donne à fond pour t'obtenir une arme, et tu joues avec un fil comme un chaton.
RED: Je me suis retrouvé avec un problème de rongeur.

(épisode 4)

 COOPER : The less you say, the better.

(épisode 4)

COOPER: Moins vous en dites, mieux ça sera.

(épisode 4)

 RED : My accomplishments are an open book. But you? I don't know. Coming clean might be good for your soul.

(épisode 4)

RED: Mes réussites ne sont pas un mystère. Mais toi....Je ne sais pas. Dire la vérité est bon pour votre âme.

(épisode 4)

 RED : That may be. Life is often surprising, and death is even more so.

(épisode 4)

RED: C'est possible. Mais la vie est pleine de surprises, il en est de même pour la mort.

( épisode 4)

 DEMBE : Do you believe Raymond will cut a deal with the FBI?

(épisode 5)

DEMBE: Croyez-vous que Raymond passerait un marché avec le FBI ?

(épisode 5)

 JUGE : Feel free to make light, Mr. Reddington, but this is serious.

(épisode 5)

JUGE: Vous pouvez bien plaisanter, Mr. Reddington, mais ceci est sérieux.

(épisode 5)

RED : No. A bulge at my waistline? I’d prefer that the witness leave my bulges out of this entirely.
JUGE: You’ll– Mr. Reddington– That’s more than enough–
RED : I want that struck from the record. It’s embarrassing.

(épisode 5)

 RED: Non. Une bosse au niveau de ma taille? Je préférerais que le témoin évite de parler de mes renflements.
JUGE: Vous allez- Mr. Reddington- Ça suffit
RED: Je veux que celà ne soit pas écrit. C'est embarassant.

(épisode 5)

RED : Officer Baldwin, I’ve been evading the police and law enforcement for almost 30 years. I’m the most wanted man in the world. At the time of our encounter, I was armed with a Browning 9-millimeter semi-automatic with a round in the chamber and the hammer cocked. Do you really expect this court to believe that a marshmallow disguised as a patrol officer, a comic figure in an ill-fitting uniform, could possibly make me nervous?

(épisode 5)

RED: Agent Baldwin. J'échappe à la police et à la loi depuis près de 30 ans. Je suis l'homme le plus recherché du monde. Lors de notre rencontre, je portais un 9 millimètres semi-automatique, chargé et prêt à faire feu. Vous pensez vraiment que la cour croira qu'un marshmallow déguisé en officier de police, un comique à l'uniforme mal taillé, puisse me rendre nerveux ?

(épisode 5)

RED : []Please excuse my drip of sarcasm, but Officer Baldwin asked for some identification, and I gave him a false ID so magnificent, even I started to believe my name was George Murphy.
  He said I looked around nervously. The truth is, I made fun of the man. I refused to give him the respect he somehow believed he deserved. It happens. I get impatient. I make a comment I might regret. It’s one of my biggest issues in therapy, along with some residual anxiety from childhood and a sexual fascination I’d prefer to discuss in chambers.

(épisode 5)

RED: Pardonnez mes sarcasmes, mais il m'a demandé mes papiers et je lui ai donné un faux permis tellement parfait que je commençais à croire que j'étais bien George Murphy. Je n'ai pas jeté de coups d'oeil angoissés. La vérité est, que je me suis moqué de lui. J'ai refusé de lui donner le respect qu'il pense mériter. Quand je m'impatiente, je fais des remarques qui me portent préjudice. J'en parle souvent avec mon psy, nous parlons aussi de mon anxiété durant mon enfance et d'un fétichisme sexuel que je n'aborde qu'en privé.

(épisode 5)

RED : There are no accidents around me, unless it's on purpose.

(épisode 5)

 RED: Il n'y a jamais d'accidents autour de moi, à moins qu'ils ne soient provoqués.

(épisode 5)

RED :  Despite losing today, it's only just begun.

(épisode 5)

RED: Mais même si j'ai perdu aujourd'hui, ce n'est que le début.

(épisode 5)

LIZ : Have you heard the recording?
RED : No.
 But I intend to. And when I do, I’ll know who betrayed me. And at that moment, no matter where I am – on the street, in solitary confinement, or on the receiving end of a firing squad – at that moment, whoever set me up – his fate will be sealed.

(épisode 5)

LIZ: Est-ce que tu as entendu l'enregistrement ?
RED: Non. Mais j'en ai l'intention. Et quand je l'entendrais, j'apprendrais qui m'a trahi. Et à ce moment là, peu importe où je serais, à la rue, à l'isolement au fond d'une prison, ou à genoux devant le peloton d'éxécution- A ce moment-là, pour la personne qui m'a trahi- le chemin sera tout tracé.

(épisode 5)

JUGE : ...Is the government ready to proceed to trial?
SIMA : We are, Your Honor.
JUGE : And the defense?
RED : We are not. Uh, the royal “we” – me. I am not.
JUGE : Dare I ask why?
RED : Like it or not, I have to be open to the idea that there may be certain mental abnormalities that are the cause of my criminal conduct.

(épisode 6)

JUGE: ...Le bureau du procureur est-il prêt pour l'ouverture du procès ?
SIMA: Nous sommes prêts, Votre Honneur.
JUGE: Et la défense ?
RED: Nous ne sommes pas prêts. Uh, "nous" de majesté-moi en somme. Je ne suis pas prêt.
JUGE: Oserai-je vous demander pourquoi ?
RED: Que celà me plaise ou non, il faut que j'accepte l'idée que ce sont éventuellement certaines pathologies mentales, fortes insidieuses qui sont à l'origine de mes agissements criminelles.

(épisode 6)

SIMA : He isn't crazy like a fox, but he is crazy.

(épisode 6)

 SIMA: On peut lui accorder d'être malin comme un singe, mais pas d'être bon pour l'asile.

(épisode 6)

RED : Whatever I've done, I've done because I thought it was just. So do I really understand the proceedings against me? No, I don't.

(épisode 6)

RED: Tout ce que j'ai fait au fil des ans, je l'ai fait parce que j'avais la conviction que c'était juste. Donc est-ce que je saisis le bien fondé de la procédure dont je fais l'objet ? Non, je suis désolé.

(épisode 6)

DOCTOR: “I get angry sometimes.” Yes or no. “I get angry sometimes.”
RED: No. I get even. Is that a look of concern or keen interest?
DOCTOR: You show no signs of depression, paranoia, or social introversion. No hypochondriasis, no hypomania.
RED : Keen interest, then.
DOCTOR : On the other hand, you clearly have a psychopathic deviate conflict as in regards to society’s rules.

(épisode 6)

DOCTOR: "Il m'arrive de me mettre en colère." Oui ou non. "Il m'arrive de me mettre en colère."
RED: Non. Mais je me venge. Qu'exprime ce regard, de l'inquiétude ou un vif intérêt ?
DOCTOR: Vous ne montrez de signes de dépression, de paranoïa ou d'introversion sociale. Pas plus que d'hyponcondrie ou d'hypomanie.
RED: Un vif intérêt donc.
DOCTOR: En revanche, vous souffrez sans doute de troubles de type psychopatique qui vous rendent sourd aux règles de la société.

(épisode 6)

DOCTOR : You're masquerading. Leading a double life pretending to be someone you're not. If you're divorced from social norms, it's because you're divorced from a side of yourself I can't see because you're terrified of letting other people see it. Why? I don't know. But whatever pathologies you have, I think it can be traced to the fact that while most people see you as an iconic bad guy? You're really just an imposter.

(épisode 6)

DOCTOR: Vous portez un masque. En réalité, vous menez une double vie, vous n'êtes pas celui que vous prétendez être. Vous avez rompu avec les normes sociales parce que vous avez rompu avec un part de vous même qui se refuse à moi car l'idée que quiconque s'en approche, vous terrifie. Pourquoi ? Je l'ignore. Mais quelques soient vos pathologies, je crois qu'elles découlent toutes d'une seule chose bien que la plupart des gens vous voient comme une figure criminelle légendaire ? Vous n'êtes en fait qu'un imposteur.

(épisode 6)

RED : Ink blots? I must warn you, they all look like genitalia to me.

(épisode 6)

 RED: Les taches d'encre ? Je vous préviens celà m'évoque toujours des parties génitales.

(épisode 6)

LIZ : Why can't you just be honest with me?

(épisode 7)

LIZ: Pourquoi tu ne me dirais la vérité tout simplement ?

(épisode 7)

RED :  In case you haven't read a newspaper lately, Mr. Sima, all of our lives are playing out in the theater of the absurd these days.

(épisode 7)

 RED: Au cas où vous auriez omis de lire les journaux, Mr. Sima, sachez que nous vivons une époque où l'absurde est le maître incontesté de nos vies.

(épisode 7)

SIMA : We also object to question 134, “Who is your favorite classical composer?”
RED : Okay, I will not be judged by anyone who likes Schumann. I refuse to be sent to my death by Philistines.

(épisode 7)

SIMA: Nous objectons également à la question 134, " qui est votre compositeur classique préféré ? "
RED: Okay, il est impensable que je me laisse juger par un amateur de Schumann. Je refuse d'être envoyé à la potence par des Philistins.

(époque 7)

RED : Just once I'd like to hear a man of the cloth say, "This sucks."

(épisode 7)

RED: J'aimerais entendre un  moine dire, " Ça craint"

(épisode 7)

GLEN : ...what’s the contingency plan?
RED : You were, Glen.
[ Cellphone slaps shut ]
DEMBE : This sucks.
RED : On second thought, I prefer insistent optimism.

(épisode 7)

GLEN: ...C'est quoi le plan B ?
RED: C'était toi, Glen.
[le téléphone claque]
DEMBE: Ça craint.
RED: Tout bien réfléchi, je préférais l'optimisme.

(épisode 7)

GLEN : Call it what it is but you and I are great together.

(épisode 7)

 GLEN: Je vais vous dire , vous et moi ont à une connexion.

(épisode 7 )

GLEN : Haters gonna hate. That's what they do.

(épisode 7)

GLEN: Quand on a une nature de rat. On ratiotine.

(épisode 7)

RED : I guess I'll ask the judge to just let me lie down in traffic.

(épisode 7)

RED: Je vais demander à la juge d'aller me coucher directement sur l'autoroute.

(épisode 7)


COOPER :
How did you survive?
RED :
I didn’t. I drowned that night. I saw the other side. It was – so different.
And then I was back. How he did it – Found a wooden door, held me to it, pounded the water out of my lungs and the life back in. Dembe saved my life that night. Dembe’s always saved my life.

(épisode 7)

COOPER: Comment vous avez survécu ?
RED: Je n'ai pas survécu. Je me suis noyé cette nuit là. Je suis allé voir de l'autre côté. C'était...tellement..surprenant. Et puis je suis revenu. Comment il a fait ça- il a trouvé une porte en bois, il m'a maintenu dessus, il a expulsé l'eau que j'avais dans les poumons, il leur a fait reprendre vie. Dembe m'a sauvé la vie cette nuit-là. Dembe a toujours été là pour me sauver.

(épisode 7)

SIMA : I  respect the false confidence, but you and I both know – you’re a dead man walking.

(épisode 7)

SIMA: Je respecte votre attitude bravache, mais vous le savez aussi bien que moi - vous êtes un mort en sursis.

(épisode 7)

RED : I'm respected because I mind my own business, and I intend to keep it that way.

(épisode 8)

RED: Je suis respecté parce que je m'occupe de mes propres affaires, et j'ai l'intention de continuer ainsi.

(épisode 8)

 LIZ : All I want to know is the truth, and in the process I lost my sister.

(épisode 8)

 LIZ: Je voulais connaître la vérité, mais en essayant de la trouver, j'ai perdu ma soeur.

(épisode 8)

RESSLER : Well, whoever he is, he runs a criminal empire, and if anyone can find Jennifer, it’s Reddington.
LIZ:  What am I gonna say? I can’t tell him the truth.
RESSLER : Lie. You’ve been doing it for months, and no one’s the wiser.
LIZ : Well, I’ll take that as a compliment.
RESSLER : Look, Reddington may not be your father, but he cares about you. You ask him for help, he’ll give it.

(épisode 8)

RESSLER: Qui qu'il soit, il dirige un empire criminel, et si quelqu'un peut trouver Jennifer, c'est Reddington.
LIZ: Je dirais quoi ? Je ne peux pas lui dire la vérité.
RESSLER: Mens. Tu mens depuis des mois, et personne ne s'en doute.
LIZ: Je prends ça comme un compliment.
RESSLER: Ecoute, Reddington n'est peut-être pas ton père, mais tu comptes pour lui. Si tu lui demandes de l'aide, il te le donnera.

(épisode 8)

RED : I have no earthly idea what would bring you here at 3:00 a.m., but I was in the midst of a glorious dream with two mermaids, a sea cucumber, and an octopus.

(épisode 8)

 RED: Je n'ai pas la moindre idée de ce qui t'amène dans ce lieu inhospitalié à 3 heures du matin., moi j'étais en train de faire un rêve haut en couleur, dans lequel se débattaient 2 sirènes ainsi qu'un concombre de mer et une pieuvre.

(épisode 8)

RED : What are you not telling me?
LIZ : Nothing. That’s all I know.

(épisode 8)

 RED: Qu'est ce que tu ne me dis pas ?
LIZ: Rien. C'est tout ce que je sais.

(épisode 8)

 RED  : Elizabeth knows. She knows I was once someone else. She doesn’t know who, but she is looking for someone who can tell her. Marguerite Renard. We need to get to Renard before she does.

(épisode 8)

RED: Elizabeth est au courant. Elle sait que j'ai été quelqu'un d'autre. Elle ne sait pas encore qui, mais elle traque quelqu'un qui pourrait lui révéler. Marguerite Renard. On doit trouver Renard avant elle.

(épisode 8)

RED : I've been considering a new work detail. Maybe something in the kitchen.
DIRECTEUR :
Consider it done.

(épisode 8)

RED: J'ai envisagé un autre détail pour le travail. Peut-être un truc dans la cuisine.
DIRECTEUR: Considérez que c'est fait.

(épisode 8)

JENNIFER (to Liz): Yeah, but to what? To becoming him? I was always so afraid of what he might do to me and my mother, and now I’m equally afraid of what he’s making me want to do to him.

(épisode 8)

JENNIFER (à Liz): Oui, mais près de quoi ? De devenir comme lui ? J'ai toujours été si effrayée de ce qu'il pouvait faire à moi et à ma mère, et maintenant je suis également effrayée de ce que je veux lui faire.

(épisode 8)

RED: Because I’m innocent. And he can prove it.
LIZ: How?
RED : The explanation will be obvious once you’ve found him. But as my trial begins within the hour, I’d appreciate it if you would investigate now and ask questions later.

(épisode 9)

RED: Parce que je suis innocent. Et qu'il peut le prouver.
LIZ: Comment ?
RED: L'explication sera parfaitement évidente dès que vous l'aurez en présence. Mais mon procès devant commencer dans moins d'une heure, j'apprécierais que tu veuilles bien enquêter tout de suite et poser des questions plus tard.

(épisode 9 )

SIMA : ...Agent Ressler, once I put you under oath, your loyalty will be to the truth, not Reddington. Perjure yourself even once, and I will make sure you join your boss in prison.

(épisode 9)

SIMA: ...Agent Ressler, quand je vous aurais fait prêter serment, il faudra vous mettre au service de la vérité, et pas de Reddington. Parjurez-vous une seule fois et je m'assurerais que vous alliez rejoindre votre patron en prison.

(épisode 9)

RED : Your Honor, I’m happy to stipulate that Agent Ressler was the FBI agent who spent the prime years of his career engaged in a futile game of whack-a-mole.

(épisode 9)

RED: Votre Honneur, je vous confirme volontier que l'Agent Ressler était bien l'agent du FBI qui a passé ses primes années de carrière engagé dans une futile ambition de pêche aux gros.

(épisode 9)

RESSLER : Yes. “Lamprey” was the code name the KGB assigned to Raymond Reddington.
SIMA : For the defendant?
RESSLER : For Raymond Reddington.
SIMA : And- And – Is Raymond Reddington in the courtroom today?
RESSLER : —
SIMA : You- Your Honor?
JUGE : Agent Ressler. The man referred to in the communiqué. Is he in this courtroom or not?
RESSLER :[pause] Yes, Your Honor. He is.

(épisode 9)

RESSLER: Oui. "Lamproie" était le nom de code attribué par le KGB à Raymond Reddington.
SIMA: Attribuez à l'accusé ?
RESSLER: A Raymond Reddington.
SIMA: Et-et-Raymond Reddington se trouve t-il dans ce tribunal ?
RESSLER: -
SIMA: Votre- Votre Honneur ?
JUGE: Agent Ressler. L'homme auquel ce communiqué fait référence est-il dans ce tribunal aujourd'hui ?
RESSLER: [pause] Oui, Votre Honneur. Il est ici.

(épisode 9)

RED : Would it surprise you to learn that she and I had quite a complicated history? Sex, drugs, rock ‘n’ roll. Did I say “sex”? Sex.
RESSLER : Almost nothing you do surprises me.

(épisode 9)

RED: Seriez-vous surpris d'apprendre qu'elle et moi, nous avons eu une histoire un peu compliquée ? Disons sexe, drogue et rock'n'roll. Oh j'ai dit "sexe"? Sexe.
RESSLER: Venant de vous rien ne me surprend.

(épisode 9)

LIZ : So you know who the real traitor is?
RED :
Someone I trusted as is the traitor who turned me into the police.
LIZ :
Have you found out who that is yet?
RED:
Someone close. Traitors usually are.

(épisode 9)

 LIZ: Donc tu connais l'identité du traite ?
RED: Une personne qui avait ma confiance, tout comme celle qui m'a trahi en me dénonçant à la police.
LIZ: Est-ce que tu as découvert qui était cette personne ?
RED: C'est quelqu'un de proche. On est toujours trahi par les siens.

(épisode 9)

LIZ : I said you were the most honest person I know.

(épisode 9)

LIZ: J'ai dit que tu étais la personne la plus honnête que je connaisses.

(épisode 9)

RED: Agent Ressler, my goodness, after all these years I actually feel as if we know each other.
RESSLER :
I know the feeling.

(épisode 9)

RED: Agent Ressler,oh mon dieu, après toutes ses années j'ai presque l'impression que nous nous connaissons.      
RESSLER: Je connais ce sentiment.

(épisode 9)

RED : I need more time.
JUGE :
Clearly, but you don't have it.

(épisode 9)

RED: J'ai besoin d'un peu de temps.     
JUGE: C'est évident, mais vous n'en avez pas.

(épisode 9)

RED : I didn't give you this case to get an acquittal.
COOPER :
Then why did you give it to us?
RED :
To prove my innocence.

(épisode 9)

RED: Je ne vous ai pas donné cette affaire pour être acquitté.    
COOPER: Vous nous l'avez donné pourquoi alors?
RED: Pour prouver mon innocence.

(épisode 9)

RED : []Raymond Reddington became a completely different person. A man who has done many brutal, scary, illegal things but not a single one ever that was treasonous.

(épisode 9)

RED: []Raymond Reddington est devenu une personne complétement différente. Un homme commettant de nombreux méfaits brutaux, effrayants et illégaux certes mais qui n'a pas une seule fois, jamais agi en traite à la nation.

(épisode 9)

JUGE :[] Mr. Reddington, it appears that all your eggs are in this basket. You better hope they don’t crack.

(épisode 9)

JUGE:[] Mr. Reddington, il semblerait que tous vos oeufs soient dans ce panier. Il voudrait mieux ne pas faire d'omelette.

(épisode 9)


SIMA : “A multinational cabal working in the shadows to manipulate world governments.”
RED : I’m sure they have a Wikipedia page if you care to look.

(épisode 9)

SIMA: "Une cabale multinationale dissimulée dans l'ombre pour manipuler les gouvernements du monde."
RED: Je suis sûr qu'ils ont une page Wikipedia si ça vous amuse.

(épisode 9)

RED : No bail? I was looking forward to that cocktail.
JUGE : You may or may not be the most dangerous criminal to ever grace my courtroom. But you certainly are the most incorrigible. Court stands in recess.

(épisode 9)

RED: Pas de libération sous caution? Je me réjouissais à l'idée de ce verre.
JUGE: Je ne sais pas si vous êtes ou pas le criminel le plus redoutable qui ai jamais comparu dans mon tribunal. Mais une chose est sûre, vous êtes le plus incorrigible. La cour se retire.

(épisode 9)

LIZ (to Dembe): You are his secret keeper. I'm asking you to be mine, too.

(épisode 9)

 LIZ( à Dembe): Vous êtes le gardien de ses secrets. J'aimerais que vous faisiez la même chose pour moi.

(épisode 9)

RESSLER : But why? I mean, before today, everyone thought Reddington was a traitor. The government, the press, and, still, the imposter chose to take his identity. I mean, he went to a surgeon who could have given him the identity of anyone in the world. He could have been anyone. And yet he chose to be a pariah. He chose the life of a wanted fugitive. Why? Why would anyone do that?

(épisode 9)

 RESSLER: Mais pourquoi ? Jusqu'à présent, tout le monde considérait Reddington comme un traite, le gouvernement, la presse, et il a tout de même choisi cette identité là. Quoi c'est vrai, son chirurgien aurait pu lui donner n'importe quelle apparence. Il pouvait devenir qui il voulait. Et il a choisi de devenir un pariah. Il a choisi la vie d'un fugitif recherché. Pour quelles raisons on peut faire ça ?

(épisode 9)

RED : A Pyrrhic victory, I’m afraid. Like eating a salted caramel babka. Immensely satisfying in the moment, but it just might be what kills me in the end.

(épisode 9)

 RED: Une victoire à la Pyrrhus, j'en ai bien peur. Un peu comme de manger un babka au caramel salé. Immensiment satisfaisant sur le moment, mais ça pourrait bien finir par me tuer.

(épisode 9)

RED : You showed her a photograph?
DEMBE : Yes.
RED : Of Elizabeth?
DEMBE : Yes.
RED : And?
DEMBE : No.
RED : Ohh.  I was so sure. I was– The thought that she’d betrayed me again – But she didn’t.
DEMBE : No.

(épisode 9)

RED: Tu lui as montré une photo?
DEMBE: Oui.
RED: D'Elizabeth?
DEMBE: Oui.
RED: Et ?
DEMBE: Non.
RED: Ohh. J'en étais tellement sûr. J'étais-  A la seule pensée qu'elle m'ai trahi à nouveau- Mais ce n'est pas elle.
DEMBE: Non.

(épisode 9)

RED : Come on. They’re fitting me for a Snitch Jacket, so even their incompetence won’t save me. On the off chance they win, I die in prison. In the likely event they lose,
I die on the street.

(épisode 10)

RED: Allons. Leur objectif est de faire savoir que je suis un indic, comme ça même leur incompétence ne pourra pas me sauver. Si par miracle is venaient à gagner, on me tuera en prison. Et si ils perdent comme on peut s'y attendre, je me ferais tuer dans la rue.

(épisode 10)

RED : There’s been a change of plans. I’m moving up the timeline of my impending escape.
VONTAE : Moving up to when?
RED : Thursday at 4:00.
VEGA : Thursday? Like tomorrow Thursday?
RED : –At 4:00.
VONTAE : Hold up. You said you had eight weeks.

(épisode 10)

RED: Sachez qu'il y a du changement de plans dans l'air. Je vais être obligé d'avancer la date de ma modeste évasion.
VONTAE: De l'avancer à quand ?
RED: Ce jeudi à 16 h.
VEGA: Quoi jeudi ? genre demain ?
RED: -A 16h.
VONTAE: Vous nous avez dit que vous aviez 8 semaines.

(épisode 10)

SIMA : You want me to lie in court?
RED :
Yes. It plays to your strengths.

(épisode 10)

SIMA: Vous voudriez que je mentes devant la cour ?
RED: Oui. Puisque ça fait votre jeu.

( épisode 10)

RED  : Harold is an eternal optimist.
LIZ : He’s optimistic that you giving up isn’t what it appears to be.
RED : You don’t have to worry about me.
LIZ : Why? Because you have a plan? Or because you’re gonna be dead soon?
I understand witnesses you’ve never even met are testifying under oath that you’re evil incarnate.
RED : Apparently I’m a moral scourge and a malignant tumor.
LIZ : I’d like to present the other side.

(épisode 10)

RED: Harold a toujours été un grand optimiste.
LIZ: Il l'est assez pour espérer que malgré les apparences , tu ne comptes pas renoncer.
RED: Tu n'as pas à t'inquiéter pour moi.
LIZ: Pourquoi ? Parce que tu as un plan ? Ou parce que tu seras bientôt mort ? J'ai appris que des témoins donc tu n'as jamais croisé le chemin venaient déclarer sur serment que tu es l'incarnation du mal.
RED: A les croire, je suis un fléau social et une véritable tumeur.
LIZ: Je veux leur montrer ta face cachée.

(épisode 10)

LIZ  : Love brought you out of the shadows.

(épisode 10)

LIZ: C'est l'amour qui vous a fait sortir de l'ombre.

(épisode 10)

RED : So off with his head! – Mine, not his.
SIMA : Your Honor–
JUGE : Mr. Reddington, you’ll have your turn in a moment.
RED : Yes, but as I plan to echo what Mr. Sima says, I thought we might skip over him saying it.

(épisode 10)

RED: Donc qu'on lui coupe la tête! - Ma tête, hein. Pas la sienne.
SIMA: Votre Honneur.
JUGE: Mr. Reddington, vous aurez l'occasion de vous exprimer.
RED: Je sais bien, mais comme j'ai l'intention de faire écho à ce que dit Mr. Sima, autant lui éviter de se fatiguer.

(épisode 10)

VONTAE : But this is the whole plan? High school theater? Man, they got 28 guards on staff right now.

(épisode 10)

VONTAE: On se croirait au club de théâtre du lycée ? C'est ça votre plan d'enfer? Et je vous signale qu'il y a 28 gardes en service dans la prison à cette heure-ci.

(épisode 10)

RED : Someone needs to strip the Warden. Any takers?

(épisode 10)

RED: Ah, et il faut déshabiller le directeur. Qui est volontaire ?

(épisode 10)


RED : A moment of madness.
JUGE: Or a hope that you would have escaped by now?
RED : Without hope, one is hopeless.
JUGE: I’m going to accept the jury’s recommendation. Based on the crimes you’ve pleaded guilty to, you’ve not only lost your right to live as a free man, but under the laws of the United States, you have lost your right to live at all.

(épisode 10)

RED: Un moment d'égarement.
JUGE: Ou l'espoir que d'ici là, vous vous seriez évadé ?
RED: Vous le savez bien sans espoir, point de salut.
JUGE: Je vais suivre la recommandation soumise par le jury. Au regard des crimes donc vous avez reconnu être coupable, vous avez non seulement perdu le droit de vivre libre, mais conformément aux lois en vigueur aux Etats-Unis, vous avez également perdu le droit de vivre tout court.

(épisode 10)

COOPER : How are you holding up, my friend?
RED : I’ll know in a few hours. They’re giving me a physical to make sure I’m healthy enough to be killed.

(épisode 11)

COOPER: Vous tenez le coup, mon ami ?
RED: Je vais le savoir dans quelques heures. Un médecin va venir vérifier si ma santé permet qu'on m'éxécute.

(épisode 11)

RED : I’ve made arrangements to be cremated, have my ashes placed into Mama Lu’s opium pipes. The users won’t mind, and on the off chance there is an afterlife, I’d like to be high in it.

(épisode 11)

RED: J'ai pris des dispositions pour qu'on m'incinère, et que mes cendres soient placées des pipes d'opium chez Mama Lu. Les usagers n'y verront que du feu, et si il y a une vie après la mort, je préfère y aller sous substance.

(épisode 11)

RESSLER  : Do you two wanna get a room or, uh, rob a bank?

(épisode 11)

RESSLER: Bon qu'est-ce qu'on fait, vous louez une chambre ou on pirate la banque ?

(épisode 11)

RED : I rarely dislike a person before being introduced to them, but in your case, I’m afraid I’m going to have to make an exception. Who are you, anyway?
McMAHON : I'm the person who's going to make sure the President doesn't grant you clemency.

(épisode 11)

RED: En général, je ne déteste jamais une personne avant de l'avoir rencontré, mais dans votre cas, il est clair que je vais pouvoir faire une belle exception. D'ailleurs à qui ai-je l'honneur ?
McMAHON: A la personne qui vous promet que le Président ne vous accordera aucune clémence.

(épisode 11)

RESSLER :  In the end, Liz, he's just a man who loves you very much.

(épisode 11)

 RESSLER: Enfin de compte, Liz, c'est juste un homme qui a une adoration pour toi.

(épisode 11)

LIZ : What I want to do is save your life.

(épisode 11)

LIZ: Ce que je veux par-dessus tout, c'est te sauver la vie.

(épisode 11)

RED (to Liz) : I’ve taught you to think like a criminal. I should’ve taught you to think like her. I-I should’ve learned to think like her. All those years spent worrying about you – fancying myself your guardian angel. She would’ve taken one look at you and known you’d be fine. And not because of the money I obsessively cobbled together for you but because you have in your life the only thing that matters – people who love you – people you can depend on – people who will always tell you the truth. Six years ago, I turned myself in because of you. Now, here, at the end, I’m at peace because of them.

(épisode 11)

RED ( à Liz): Je t'ai appris à penser comme un criminel. J'aurais dû t'apprendre à penser comme elle au lieu de çà. D'ailleurs moi-même, c'est ce que j'aurais dû apprendre d'elle. Toutes ces années passées à avoir peur pour toi- et à me prendre pour ton ange gardien. Elle, d'un seul regard elle aurait su que ta vie serait parfaite. Non pas à cause de ce pactole que j'ai obsessionellement constitué pour toi mais pour cette belle chose que t'a donné la vie . La seule chose qui importe-des gens qui t'aiment-des gens sur qui tu peux compter-des bonnes personnes qui ne te mentiront jamais. Il y a six ans, je me suis livré au FBI pour toi. Aujourd'hui, au final, je suis en paix parce qu'ils sont avec toi.

(épisode 11)

LIZ : What I'm trying to tell you is this might not be your final meal.
RED :
And what I'm trying to tell you is I'm okay if it is.

(épisode 11)

LIZ: Je m'efforce de te dire que ça ne pourrait pas être ton dernier repas.
RED: Et je m'efforce de te dire que j'ai accepté que ça puisse l'être.

LIZ (to Red) : I love you. That’s what I wanted to say. That’s what I wanted you to hear.

(épisode 11)

LIZ (à Red): Je t'aime. Voilà ce que je voulais te dire. C'est ce que je voulais que tu entends.

(épisode 11)

RED  : I meant what I said, Harold. You are the best. As an agent, as a person, and as a friend.

(épisode 11)

RED: Je pensais ce que j'ai dit, Harold. Vous êtes le meilleur. En tant qu'agent, en tant qu personne, et en tant qu'ami.

(épisode 11)

DEATH ROW DOCTOR : If you develop a rash, I’ll know you’re allergic.
RED :
To the drugs you’re gonna use to kill me.
DEATH ROW DOCTOR:
We wanna make this as peaceful as possible.
RED : When I kill a man, I don’t pretend I care how he feels. I’ve shot them, stabbed them, suffocated them, but I’ve never coddled them. It’s disrespectful. So stop coddling me.

(épisode 11)

DOCTEUR DU COULOIR DE LA MORT: Et bien si une rougeur apparaît, je serais que vous êtes allergique.
RED: A ce que vous allez utiliser pour me tuer.
DOCTEUR : C'est pour que ce soit aussi paisble que possible.
RED: Moi quand je tue une personne, je ne fais pas semblant d'avoir de la compassion pour elle. J'ai descendu des gens, j'en ai poignardé, j'en ai étouffé, mais dorloter jamais. C'est irrespectueux. Arrêter de me dorloter, compris.

(épisode 11)

PANABAKER : That would be career suicide.
COOPER : Yes. For the President.

(épisode 11)

PANABAKER: C'est ce qu'on appelle suicider une carrière.
COOPER: Oui. Celle du Président.

(épisode 11)

DIRECTEUR : Do you have any final words?
REC :
I'll save my final words for my next life.

(épisode 12)

DIRECTEUR: Souhaitez-vous dire un dernier mot ?RED: Je vais  garder ma salive pour une prochaine vie.

(épisode 12)

RED : Please tell me someone is going to answer that.

(épisode 12)

RED: S'il vous plaît , est-ce que quelqu'un aurait l'amabilité de répondre.

(épisode 12)

RED: Harold. Aren’t you a sight for sore eyes.
COOPER : You remember Anna McMahon from Main Justice.
RED : Yes. Like my first STD.

(épisode 12)

RED: Harold. C'est un plaisir de vous voir très cher.
COOPER: Vous vous souvenez d'Anna Mc Mahon du Département de Justice.
RED: Ah oui. Comme de ma première MST.

(épisode 12)

RESSLER : Always knew you dealt from the bottom of the deck but cheating death – well, that’s impressive.
RED : I didn’t cheat death. I cheated the President.

(épisode 12)

RESSLER: J'ai toujours su que vous étiez un truqueur de première mais de là à tromper la mort- Je dis bravo.
RED: Je n'ai pas trompé la mort. J'ai trompé le Président.

(épisode 12)

RED : He got throat cancer from oral sex [] Most people get it from smoking. He got it from cunnilingus.

(épisode 12)

RED: Cancer de la gorge dû au relation bucco-génital [] D'habitude ça touche les fumeurs. Mais lui c'était à cause du cunnilingus.

(épisode 12)

RED :Pick a card, any card.
MOREAU : How do you fit into this?
RED : I don’t. But I can show you how the trick works, which is why she wants you to kill me.

(épisode 12)

RED: Choisissez une carte, n'importe laquelle.
MOREAU: Quel est votre rôle dans tout ça ?RED: Je n'en ai aucun. Mais je peux vous révéler comment le tour fonctionne, c'est pour ça qu'elle vous a demandé de m'éliminer.

(épisode 12)

RED : I never want to know how a magic trick works. Spoils everything.

(épisode 12)

RED: Personnellement j'ai toujours détesté qu'on m'explique les tours de magie. Ça vous gâche le plaisir.

(épisode 12)

COOPER : But tonight, we’re also witness to something pretty great that the man we hate to love lives to fight another day.

(épisode 12)

COOPER: Mais ce soir, nous avons tout de même des raisons de nous réjouir, l'homme que depuis des années nous détestons adorer, à encore de beaux jours devant lui.

(épisode 12)

McMAHON : Your sarcasm is duly noted.
COOPER : And yet, I’m being completely genuine.
McMAHON : You want me to take the job.
COOPER : I do, because it’s proven to be one with an extraordinarily high mortality rate. Shall we sign?

(épisode 12)

McMAHON: Je note que vous faites dans l'ironie.
COOPER: Pas du tout, Je ne pourrais pas être plus sincère.
McMAHON: Vous approuvez ce choix.
COOPER: Tout à fait, car à ce poste là, le taux de mortalité est extrêmement élevé. Vous venez signer?

(épisode 12)

RED : Did I ever tell you about my mentor?
LIZ :
You mean somebody actually taught you how to drink this early?

(épisode 13)

RED: Est-ce que je t'ai déjà parlé de mon mentor?
LIZ: Tu veux dire quelqu'un qui t'aurais appris à boire sitôt le matin ?

(épiosde 13)

COOPER : The last fifty years there have been two truly mythical fugitives: Robert Vesco and Raymond Reddington.

(épisode 13)

COOPER: Ces 50 dernières années les deux fugitifs les plus célèbres ont été : Robert Vesco et Raymond Reddington.

(épiosde 13)

RED : Robert, I appreciate that your love of literature is almost as keen as mine, but why on earth are we in the Library of Congress?

(épisode 13)

RED: Robert, je sais que ta passion pour la littérature est presque aussi dévorante que la mienne, mais dis-moi qu'est-ce qu'on vient fabriquer à la Bibliothèque du Congrès ?

(épisode 13)

RED: How do you feel?
VESCO :
I feel like I'd rather be home with my cat.

(épisode 13)

RED: Comment tu te sens?
VESCO: Je voudrais être chez moi avec mon chat.

(épiosde 13)

GLEN : What the hell do you want me to do?
RED : I don’t know, Glen! That’s why you’re here! You wanted a second chance! This is it! Figure it out! Think fast! Make some noise!

(épisode 13)

 GLEN: Comment tu veux que je fasse ça ?
RED: Mais j'en sais rien, Glen ! C'est pour ça qu tu es là ! Tu voulais une seconde chance ! Là voilà ! Débrouille-toi ! Active ton cerveau ! Mais fais-moi du boucan !

(épiosde 13)

VESCO : Sex and treasure. People will betray you for both.

(épisode 13)

VESCO : Sexe ou trésor. La plupart des trahisons se font pour l'un ou l'autre. 

(épsode 13)

RED : Come on. Take my picture. It’s not often I get egg on my face. But to be egged by the same person twice? That needs memorializing.

(épisode 13)

RED: Bon c'est bon. Prends-moi en photo. Ça m'arrive tellement rarement d'être le dindon de la farce. Mais me faire avoir deux fois de suite par la même personne ? Çà, faut immortaliser.

(épiosde 13)

RED : Get in here, Dembe. I see a little yolk on your cheek.
LIZ : Smile, suckers.

(épisode 13)

RED: Viens par ici, Dembe. On a perdu ensemble, on pose ensemble.
LIZ: Avec un beau sourire, les loosers.

(épisode 13)

SAMAR : Some day you will have regrets and I don't want to be the reason why.

(épisode 13)

SAMAR: Un jour, tu auras des regrets et je ne veux pas en être responsable.

(épisode 13)

LIZ : Health kick?
RED :
They say what does kill you makes you stronger.

(épisode 14)

LIZ: Un jus détox ?
RED: Il parait que ce qui nous tue pas nous renforce.

(épisode 14)

LIZ : What kind of information would Samar know that would make her a liability to the Mossad?

(épisode 14)

LIZ: Qu'est-ce qu'elle pourrait savoir d'assez compremettant pour représenter une menace aux yeux de l'agence qui l'a formé ?

(épisode 14)

RED (to Levi) : If she's dead, you're next.

(épisode 14)

RED ( à Levi): Si Samar est morte, vous l'êtes aussi.

(épisode 14)

SAMAR : You were trying to protect me. I get it, but you fail to forget is that I can take care of myself.

(épisode 14)

SAMAR : Tu voulais me protéger. J'ai compris, mais ce que t'a oublié de prendre en compte, c'est que je sais parfaitement me débrouiller toute seule.

(épisode 14)

COOPER :  We don't have time. Pick up the phone. Make a call.

(épisode 14)

 COOPER: Nous n'avons pas le temps. Passez cet appel. Et vous sauverez une vie.

(épisode 14)


SAMAR : I won’t forget you. I may forget everything else, but I won’t forget you.
ARAM : Who’s gonna t-take care of you if I’m not there?
SAMAR :  I love you, Aram. No matter what happens, I won’t- I won’t let you slip away.

(épisode 14)

SAMAR: Je t'oublierais jamais. J'oublierais peut-être tout le reste, mais toi je t'oublierais jamais.
ARAM: Mais qui va prendre soin de toi si je suis pas là ?
SAMAR: Je t'aime, Aram. Et je te promets que quoi qu'il arrive, tu seras gravé dans ma mémoire.

(épisode 14)

ARAM (to Red) : I will never!– forgive you for this!

(épisode 14)

 AMAR ( à Red): Je ne vous le pardonnerais jamais! J'espère que c'est clair !

(épisode 14)

LIZ : Why is it that men think the only way to fix a problem is to be stoic.

(épisode 15)

LIZ : Pourquoi les hommes croient toujours que le seul moyen de régler un problème c'est de rester stoïque ?

(épisode 15)

RED : Only time will heal Aram's broken heart. Or revenge.

(épisode 15)

RED: Seul le temps peut réparer le coeur brisé d'Aram. Ou la vengeance.

(épisode 15)

ARAM : So she hurts innocent people. Just like Mr. Reddington. What? You know I'm right.

(épisode 15)

ARAM: Donc elle prend des innocents pour cible. Tout comme Mr. Reddington. Quoi? C'est la vérité, non?

(épisode 15)

ARAM : I'm angry, but I'm focused. In more ways than I thought possible.

(épisode 15)

ARAM: De très mauvaise humeur, mais concentré. A un point que je n'aurais pas cru possible.

(épisode 15)

RED : Harold, sit. Take a breath. Smoke a cigar. Read some Calvin & Hobbes. Whatever you do to relax do it before you have an aneurysm.

(épisode 15)

RED: Harold, asseyez-vous. Respirez. Fumez un cigare. Lisez un "Calvin & Hobbes". Que vous voulez pour vous détendre mais faites-le avant de faire une rupture d'anévrisme.

(épisode 15)

RED : Sometimes my grasp of human nature astonishes even me.

(épisode 15)

 RED: Parfois ma sagacité sur la nature humaine me surprend moi-même.

(épisode 15)

RED : You’re either in or you’re out.
ARAM : They can’t trace me to Samar until I’m with her. And I am not with her yet. This isn’t heaven or hell. It’s purgatory. And I can help from purgatory. So, please... $273. That’s the interest per hour on $60 million. $2.4 million a year, $6,575 a day, $273 an hour.
RED : At 4%.
ARAM : I was being generous. The federal funds rate is 2.5.
RED : Yes. And mine is 25.
ARAM : 25? Percent?
RED : Which makes the hourly interest  $1,700 – and $12.
ARAM : And if I solve the riddle?
RED : I’ll round it down to $1,700 – Friends and family discount.

(épisode 15)

RED: Tout ça ne vous concerne plus.
ARAM: Tant que je ne suis pas avec Samar, le Mossad ne peut pas la griller. Et je ne suis pas encore avec elle. Je ne suis ni au paradis ni en enfer. Je suis au purgatoire. Et depuis le purgatoire, je peux aider. Alors, s'il vous plait...273 $. C'est l'intérêt par heure sur 60 million. $2.4 million par an,  $6,575 par jour, $273 par heure.
RED: A 4%.
ARAM: J'ai compté large pour être généreux. Le taux des fonds fédéraux est de 2.5.
RED: Exact. Oh, le mien est à 25.
ARAM: 25 quoi ? Pourcent ?
RED: Ce qui porte l'intérêt horaire à $1,700- et $12.
ARAM: Et si je résouds l'énigme ?
RED: J'arrondis volontiers à $1,700- c'est la réduction famille et amis.

(épisode 15)

ARAM : Samar is the strongest person I know.
RED : And yet she didn’t have the strength to say goodbye to you. You are more powerful than you know, Aram. Use it wisely.

(épisode 15)

ARAM: Samar est la personne la plus forte que je connaisse.
RED: Et pourtant elle n'a pas eu la force de vous dire adieu. Vous avez bien plus de force que vous ne croyez, Aram. Faites-en bon usage.

(épisode 15)

ARAM (to the camera): Can you hear me? I know you’re listening. Watching me. Hoping I might go to her – but I won’t. Do you hear me. She’s gone. She’s really gone.

(épisode 15)

ARAM( à une caméra): Est-ce que vous m'entendez? Je sais que vous m'écoutez. Vous m'observez. Dans l'espoir que j'aille la retrouver- mais j'irais pas. Vous m'entendez bien. Elle est partie. Elle est partie pour toujours.

(épisode 15)

RED (to Smokey) : Ultimately everyone's fate is negotiable except for the person who turned me in. Whoever they are, their fate is sealed.

(épisode 16)

RED ( à Smokey): Au bout du compte, le sort de tout à chacun est négociable, excepté pour la personne qui m'a livré. Quelque soit son identité, son sort est scellé.

(épisode 16)

RED : 10 percent. Going forward, you’re gonna need to kick in an extra 10 percent. A tax for underestimating me.
CARLO : You know, Red, that doesn’t seem fair. You were in cu–
RED : You know what, Carlo? You’re right. Make it 15%. Any objections?
CARLO : No, no. 15 percent is completely fair, Red.

(épisode 16)

RED: 10 pourcent. A l'avenir, tu me devras un supplément de 10%. Une taxe pour m'avoir sous-estimé.
CARLO: Franchement, Red, ce n'est pas juste. Tu étais en...
RED: Tu sais quoi, Carlo? Tu as raison. Disons 15 %. Pas d'objections?
CARLO: Non, non. 15%, c'est tout à fait mérité, Red.

(épisode 16)

LADY LUCK : I'm married to a loser, Henry. It's a fate worse than death.

(épisode 16)

LADY LUCK: Moi, j'ai épousé un raté, Henry. Et croyez-moi c'est un sort encore moins enviable que la mort.

(épisode 16)

LADY LUCK : You have one more chance to make a bet. This time on yourself.

(épisode 16)

LADY LUCK: Dites-moi, aurez-vous le courage de faire un pari de plus. Sur vous-même, cette fois.

(épisode 16)

RED : What I think is that you’re a born carny. You’re a con man. You’re simply hard-wired to help yourself at the expense of others. Friends, addicts, enemies, even me. In my absence, you built a network that ships meth coast-to-coast. That’s impressive. Offensive.

(épisode 16)

RED: Je crois que tu es le prototype du filou intégral. Un vrai escroc. Tu es exclusivement configurer pour servir tes propres intérêts au détriment des autres. De tes amis, de tes ennemies, des toxicos et même de moi. Durant mon absence, tu as monté un réseau de livraison de meth d'un bout à l'autre du pays. C'est très impressionnant. Et néanmoins offensant.

(épisode 16)

RED :Have you ever had a flying dream?
SMOKEY :
What?
RED :
A dream in which you suddenly have the power of flight. Unburdened by the weight of apprehension and doubt, you suddenly find you can fly. It’s a dream of freedom and bliss. The opposite of a falling dream, which, of course, is a dream of fear and anxiety, panic. Flying is life. Falling is death..

(épisode 16)

RED: As-tu déjà rêvé de voler?
SMOKEY: Quoi?
RED: Un rêve dans lequel tu aurais soudain le pouvoir de voler. Soulagé du poids de l'appréhension et du doute, tu t'aperçois soudain que tu peux voler. C'est un rêve de liberté et félicité. L'opposé d'un rêve de chute, qui, bien sûr, est un rêve de peur, d'anxiété, de panique. Voler, c'est la vie. Chuter, c'est la mort.

(épisode 16) 

JANET: Yes. I can’t thank you enough for everything you’ve done.
RED : I’ve never been thanked for exiling someone before.
JANET : You didn’t just give me a new house. You gave me a new life.
RED : It’s the least I could do for keeping my relationship with the task force secret.

(épisode 16)

JANET: Oui. Je ne vous remercierais jamais assez pour tout ce que vous avez fait.
RED: Personne ne m'a jamais remercié de l'avoir poussé à l'exil.
JANET: Vous avez non seulement offert un nouveau toit. Mais surtout une nouvelle vie.
RED: Entre nous, il fallait que j'en passe par là pour garder secrète ma relation avec l'unité spéciale.

(épisode 16)

MOIRA : Hi, Dad. Remember me?
 It’s your baby, Moira. I don’t know if Mom told you. But it’s your lucky day. I’m gonna be taking over the family business.

(épisode 16)

MOIRA: Bonjour, Papa. Tu te souviens de moi? Je suis ta fille, Moira. Je ne sais pas si Maman a eu le temps de te le dire. Mais c'est ton jour de chance. Je reprends les rênes de l'entreprise familiale.

(épisode 16)

LIZ (to Ressler) :By the way I’m sorry I snapped at you before.You’ve been on Reddington’s case longer than any of us, and you deserve to know who he really is. I owe you one for letting it go.

(épisode 16)

LIZ ( à Ressler): Soit dit en passant, excuse-moi de t'avoir aboyé dessus tout à l'heure. Tu as affaire à Reddington depuis plus longtemps que nous tous, tu mériterais de savoir qui il est vraiment. Je te suis reconnaissante d'avoir laissé tomber.

(épisode 16)

COOPER : Sounds like small potatoes to me.

(épisode 17)

COOPER: C'est un peu gros pour du menu fretin.

(épisode 17)

DEMBE : I've lived by blind faith even if I don't like what I see. I don't know if I can do that anymore.

(épisode 17)

DEMBE: J'ai vécu dans une foi aveugle même quand je n'aime pas ce que je vois. Je ne suis pas sûr de pouvoir continuer.

(épisode 17)

RED : You can leave at any time, but if you stay I need to know I can count on you.
DEMBE :
My word is my bond.

(épisode 17)

RED: Et tu es libre de partir à tout moment, mais si tu restes il faut que je puisses compter sur toi.
DEMBE: Je vous ai donné ma parole.

(épisode 17)

DEMBE : My word is my bond, and before I break my word, I will give my life.
IMAM: And you have given your word to your employer?
DEMBE : My bond with him extends through this life and into the next.
IMAM: But it brings you no peace.
DEMBE: It has required compromise, lies, and killing, seemingly without end.

(épisode 17)

DEMBE: J'ai donné ma parole, et je donnerais plutôt ma vie, que manquer à ma parole.
IMAM: Et cette parole vous l'avez donné à votre employeur?
DEMBE: Je suis lié à lui dans cette vie comme dans la prochaine.
IMAM: Mais celà ne vous apporte pas la paix.
DEMBE: J'ai dû faire un compromis, mentir, et tuer, sans fin apparemment.

(épisode 17)

ARAM : Judas Cradle. People use this?
RED : Yes. Often quite voluntarily.

(épisode 17)

ARAM: Berceau de Judas. Les gens se servent de ça?
RED: Oui. Et bien souvent ils en redemandaient.

(épisode 17)

COOPER : You have to trust the process.
McMAHON :
Actually, no, I don't.

(épisode 17)

COOPER: Il faut avoir confiance dans le processus.
McMAHON: Non, c'est ce je viens de dire.

(épisode 17)

RED : I’m Steve Homan. And you are?
ADALYNNE : Bored to tears. Tell me, why is it that men your age feel the need to compensate for an increasingly flaccid penis? It’s only natural.

(épisode 17)

RED: Je m'appelle Steve Homan. Et vous êtes?
ADALYNNE: Une fille qui s'ennuie. Dites-moi pourquoi les hommes de votre âge, éprouve le besoin de compenser le ramolissement de leur pénis? C'est juste naturel.

(épisode 17)


RED : Men my age don’t compensate. We do what we want. Youth compensates. With disrespect and poor taste.

(épisode 17)

RED: Les hommes de mon âge ne compensent pas. Ils font ce qu'ils veulent. La jeunesse compense. Par le manque de respect et le goût prononcé pour la laideur.

(épisode 17)

RED : You can spill your guts or your brain. I'm good either way.

(épisode 17)

RED: Tu vides ton sac ou je vides mon chargeur. C'est toi qui décide.

(épisode 17)

RED : Is this vinyl?
NOEL : It’s premium vinyl.
RED : Good. The blood will wipe right off.

(épisode 17)

RED: C'est du cuir?
 NOEL: De première qualité.
RED: Tant mieux. Le sang partira d'un seul coup d'éponge.

(épisode 17)

RED : All we know for sure, Harold, is that Anna McMahon is a more worthy adversary than we thought. A fact which, much to my dismay, I find oddly arousing. Maybe it's the red hair.

(épisode 17)

RED: En tout cas une chose est sûre, Harold, Anna Mc Mahon est une adversaire beaucoup plus redoutable qu'on ne le croyait. Et à mon immense consternation, je dois dire que ça ne me laisse pas indifférent. C'est peut-être ses cheveux roux.

(épisode 17)

LIZ : Is that what you’re gonna do? Come forward?
DEMBE : I’m coming forward to you. You must tell him, Elizabeth, because if you don’t, I will.

(épisode 17)

LIZ: C'est ce que vous allez faire? Lui parler?
DEMBE: Je suis venu en parler avec vous. Je vous demande de le lui dire, Elizabeth, parce que sinon je le ferais.

(épisode 17)

LIZ : Your lunch with Ruddiger. You should cancel it.
RED :
Why would I do that?
LIZ:
Because you're going to ask him if he turned you into the police. He didn't. I did.

(épisode 18)

 LIZ: Ton déjeuner avec Ruddiger. Tu devrais l'annuler.
RED: Pourquoi ferais-je ça?
 LIZ: Parce que tu vas lui demander si il t'a dénoncé à la police. Ce n'est pas lui. C'est moi.

(épisode 18)

RED : And you think you deserve to know the truth.
LIZ : I do.
RED : That you’re entitled to that?
LIZ : Yes!
RED : That entitlement justified risking my life?
LIZ : I thought it justified anything, yes! But I don’t anymore.
RED : And why is that?
LIZ : Because you almost died!  Because I came face-to-face with losing you, and I realized that I don’t care about who you were – I care for who you are. And that’s the only thing that matters. You- You have to believe me.
RED :  I’m not sure I’ll ever believe you again.

(épisode 18)

RED: Et tu voulais connaître la vérité.
LIZ: Oui.
RED: Tu pensais que c'était ton droit?
LIZ: Oui! 
RED: Ce droit justifiait de risquer ma vie?
LIZ: Je pensais que ça justifiait tout, c'est vrai! Mais j'ai changé d'avis.
RED: Et pourquoi donc ?
LIZ: Parce que tu as failli mourir! Parce que face à la possibilité de te perdre, j'ai réalisé que l'important n'était pas de savoir qui tu étais-Mais qui tu es. C'est la seule chose qui compte. Tu-Tu dois me faire confiance.
RED: Je ne suis pas sûr de pouvoir jamais te refaire confiance.

(épisode 18)

DEMBE: You are angry. You shouldn’t also be careless.
RED : I need some time to think.
DEMBE : I agree. About why you are confusing loyalty with betrayal.
RED : I’m not confused. I’m not angry. I’m just tired.

(épisode 18)

DEMBE: Vous êtes en colère. Pas le peine d'être imprudent en plus.
RED: J'ai besoin de temps pour réfléchir.
DEMBE: Je suis d'accord. Réfléchissez à pourquoi vous confondez loyauté et trahison.
RED: Je ne les confonds pas. Je ne suis pas en colère. Je suis juste fatigué.

(épisode 18)

DEMBE : How is me keeping your secret from her different than keeping her secret from you?
RED :
The difference is that you and I don't have secrets.

(épisode 18)

DEMBE: En quoi ne pas vous révéler son secret est différent de ne pas lui révéler le vôtre.
RED: La différence , c'est que toi et moi n'avons pas de secrets.

(épisode 18)

RED: What you do for me, what I depend on you to do, cannot be done if your loyalties are divided. The same could be said about me for you. I’ve trusted you with my life, with everything in my life. You are the person to whom I am most vulnerable. That makes you either a singular friend or a mortal enemy.
DEMBE : You know the answer to that.

(épisode 18)

RED: Ce que tu fais pour moi, ce que je compte que tu fasses, ne peut être fait si la loyauté est partagée. On peut en dire autant de moi envers toi. Je t'ai confié ma vie, tout ce qui compose ma vie. Tu es celui pour qui je suis le plus vulnérable. Ça peut faire de toi un ami exceptionnel ou un ennemi mortel.
DEMBE: Vous connaissez la réponse.

(épisode 18)

DOM : She's off limits.
RED :
Yes.

(épisode 18)

DOM: Elle est intouchable.
RED: Oui.

(épisode 18)

RED : If Katarina were standing here instead of me, if it were she asking you why you did what you did after she’d betrayed you, what would you tell her?
DOM: It doesn’t matter, because she’s not here and she’s not asking.
RED : But if you could tell her–
DOM : I can’t!
RED : But if you could –
DOM : Love. Love. Love.

(épisode 18)

RED: Si Katarina se tenait là, à ma place, si c'était elle qui demandait pourquoi tu as fait tout cela après qu'elle t'a trahi, que lui dirais-tu?
DOM: Peu importe, parce qu'elle n'est pas là et ne demande pas.
RED: Mais si tu pouvais lui dire....
DOM: Je peux pas!
RED: Mais si tu le pouvais...
DOM: L'amour. L'amour. L'amour.

(épisode 18)

 LIZ : The truth always comes out, and someone always gets hurt.

(épisode 18)

LIZ: La vérité éclate toujours, et quelqu'un est toujours blessé.

(épisode 18)

RED : I know how to hurt people I care about. I came for advice on how to live with it.

(épisode 18)

RED: Je sais blesser les gens auxquels je tiens. Je venais chercher conseil sur comment le supporter.

(épisode 18)

DOM : Get revenge, and that will pass. Forgive it, it won’t.
RED : Are you at peace with the choice you made?
DOM : I am. I am because I loved her. The real question is, how much do you love Dembe?

(épisode 18)

DOM: Venge-toi, et ça passera. Pardonne, et ça restera.
RED: Es-tu en paix avec le choix que tu as fait?DOM: Je le suis. Je suis en paix parce que je l'aimais. La vrai question est, combien aimes-tu Dembe?

(épisode 18)

RED (to Dembe ) : I went away to think about you and me, and all I could think was that I missed you. Us. You know, Elizabeth Keen has lied and deceived me more times than I can count, and I’ve forgiven her every time. But I realize you don’t need my forgiveness. Ever. Because when it comes to “this”, you can do no wrong.

(épisode 18)

RED ( à Dembe): Je me suis éloigné pour...réfléchir à toi et à moi, et ...tout ce que je me disais c'est que tu me manquais. Nous. Tu sais, Elizabeth Keen m'a menti et trompé plus souvent qu'à son tour, et je lui ai pardonné à chaque fois. Mais je réalise...que tu n'as pas besoin de mon pardon. Jamais. Parce que, s'agissant de "cela"..tu ne peux pas te tromper.

(épisode 18)

DEMBE  : I've followed your path long enough. It's time I followed my own.

(épisode 18)

DEMBE: J'ai suffisamment suivi votre route. Il est temps que je suive la mienne.

(épisode 18)

 DAME DU REFUGE (to Katarina) : Everyone here has a past. Whatever your story is, it's your story alone.

(épisode 19)

DAME DU REFUGE ( à Katarina): Tout le monde ici à un passé. Quelque soit votre histoire, c'est votre histoire et seulement la vôtre.

(épisode 19)

DOM (to Liz) : All that had to be done was to step into the lie. To become him.  

(épisode 19)

DOM ( à Liz): Tout ce qu'il restait à faire était de plonger dans le mensonge et de le faire vivre. Pour devenir lui.

(épisode 19)

KATARINA : Promise me one thing.
ILYA :
Anything.
KATARINA :
If they get to me. If they take me. Take care of Masha.
ILYA :
Like she was my own.

(épisode 19)

KATARINA: Promets-moi une chose.
ILYA: Ce que tu veux.
KATARINA: S'ils me retrouvent, s'ils m'attrapent. Prends soin de Masha.
ILYA: Comme si elle était ma fille.

(épisode 19)

DOM : Can I meet her? Your daughter?
LIZ : You are
your great-granddaughter. I expect you to spoil her.

(épisode 19)

DOM: Je peux la rencontrer? Ta fille ?
LIZ: Vous êtes son arrière-grand-père. J'espère que vous la gâterez.

(épisode 19)

RED : You know who you don’t see? Dembe. You know why? Because your hunt for the truth – mine, by the way, not yours – cost me my relationship with him.

(épisode 19)

RED: Tu sais qui tu ne vois pas? Dembe. Tu sais pourquoi? Parce que ta quête pour la vérité-la mienne, cela dit, pas la tienne-m'a coûté ma relation avec lui.

(épisode 19)

LIZ (to Red) : I know you Ilya, and the incredible thing you did to protect my mother. And to protect me.

(épisode 19)

LIZ ( à Red): Je sais que tu étais Ilya, et la chose incroyable que tu fis pour protéger ma mère. Pour me protéger.

(épisode 19)

LIZ : I do. And it worked. But what I don’t understand is what happened after it worked. I mean, you became Reddington, but then, you stayed Reddington. And I don’t understand why.
RED : I am what I am. Popeye the Sailor Man.

(épisode 19)

LIZ: Oui. Et ça a marché. Mais ce que je ne comprends pas c'est ce qui est arrivé ensuite. Tu étais devenu Reddington, mais après, tu es resté Reddington. Et je ne comprends pas pourquoi.
RED: Je suis qui je suis. Popeye, le marin.

(épisode 19)

DOM : What you need to do is to thank me for putting all of this behind you.
RED : Is that what you think you did? Because I think you may have made things worse. So, from the start what did you tell her, word for word?

(épisode 19)

  DOM: Ce que tu dois faire c'est me remercier d'avoir mis tout ça derrière toi.
RED: C'est ce que tu croyais avoir fait?  Parce que je crois que tu as encore empiré les choses. Donc, depuis le début...que lui as-tu dit, mot pour mot?

(épisode 19)

LIZ : Are you upset?
RED :
Conflicted.

(épisode 20)

LIZ: Tu es contrarié ?
RED: En conflit.

(épisode 20)

RED : You can mock it because you live in a world with institutionalized codes, where order has already been imposed by powerful forces outside of yourself, where there are laws and rules for everything. I live in a world with no laws, no rules, and certainly no order. So I have to impose my own. I’m not conflicted about killing you. I’m conflicted because I can’t. Because I can neither kill nor trust nor forgive.
LIZ: You forgave Dembe.
RED : Dembe hid your misdeeds. Yours. Not his.

(épisode 20)

 RED: Tu peux t'en moquer parce que tu vis dans un monde dont les codes sont institutionnalisés, où l'ordre a déjà été imposé par de puissantes forces extérieures à toi, où des lois et des règles régissent tout. Je vis dans un monde sans loi, sans règle, ni ordre évidemment. Je dois donc imposer le mien. je ne suis pas en conflit pour te tuer ou non. Je suis en conflit car je ne le peux pas. Parce que je ne peux ni te tuer, ni te faire confiance, ni te pardonner.
LIZ: Tu as pardonné à Dembe.
RED: Dembe a caché tes fautes. Les tiennes. Pas les siennes.

(épisode 20)

RED : Senator, unlike your lunch date here, I'm not interested in foreplay.

(épisode 20)

RED : Sénateur, contrairement à votre actuel rencard, les préliminaires ne m'intéressent pas.

(épisode 20)

RED : And this is a suitcase filled with $50,000 in unmarked bills for putting it in your catalogue.
SHIRLEY : I fence items, not photos of items.
RED : There’s another suitcase for letting me use your back room to talk to the buyer.
SHIRLEY : You got a lot of suitcases.
RED : Do you know who I am?
SHIRLEY: Yeah, a guy with a lot of suitcases.

(épisode 20)

RED: Et c'est une valise remplie de 50 000 $ de billets non marqués pour mettre cette photo dans votre catalogue.
SHIRLEY: Je refourgue des objets, pas des photos d'objets.
RED: Il y a une autre valise si je peux aller à l'arrière parler à l'acheteur.
SHIRLEY: Vous avez beaucoup de valises.
RED: Savez-vous qui je suis ?
SHIRLEY: Oui, un mec qui a beaucoup de valises.

(épiosde 20)

BRIMLEY (to Red) : How ’bout ’cause you got a guy in the next room getting his avocados pollinated? The code’s like the suit and the hat. You feel good wearing it. Look good, too. Million bucks. But – and I gotta think deep down you know this – it’s like lipstick on a pig. It can cover a lotta sins. End of the day, it’s still trayf.

(épisode 20)

BRIMLEY( à Red): Que dis-tu de parce qu'y a un gars à côté qui se fait polliniser ses avocats? le code est comme un costume avec un chapeau. Tu te sens bien en le portant. Ça te va bien, aussi. Tu es riche à million. Mais...et je crois que tu le sais, au fond de toi...c'est comme du rouge à lévres sur un cochon. Ça ne couvre pas le tas de péchés. A la fin de la journée, c'est toujours pas kasher.

(épisode 20)

COOPER : []Every family has challenges. God knows yours with Reddington has more than most. No one would blame you if you chose to walk away from them, but you never will. And not because you can’t. Because you don’t want to. Because in spite of his–
ARAM : His way or the highway.
COOPER : In spite of everything, he’s committed to you, he loves you, and he has faith in you. And I think you have the same for him.

(épisode 20)

COOPER: []Toutes les familles ont leurs défis. Dieu sait que la vôtre avec Reddington en a plus que la plupart. Personne ne vous en voudrait si vous pensiez vous en détourner, mais vous ne le ferez jamais. Et pas parce que vous ne le pouvez pas. Parce que vous ne le voulez pas. Car en dépit de ses...
ARAM: Ses points de vue.
COOPER: En dépit de tout, il vous est dévoué, il vous aime et à foi en vous. Et je pense que vous ressentez la même chose pour lui.

(épisode 20)

LIZ : Love wins.
RED : That’s not a code. It’s a greeting card.
LIZ : You won’t stay angry with me. I know you think you will, but you won’t. Parents don’t stay angry with their children. Or their grandchildren. And that’s who you are to us. It doesn’t matter who you were. This is who you are and who you’ll always be.
RED : Because you believe love wins?
LIZ : Every day and twice on Sundays. Says so on the greeting card [].

(épisode 20)

LIZ: L'amour triomphe.
RED: Ce n'est pas un code. C'est une carte de voeux.
LIZ: Tu ne resteras pas en colère après moi. Je sais que tu penses le faire, mais tu ne le feras pas. Les parents ne restent pas en colère après leurs enfants. Ou leurs petits-enfants. Et c'est que tu es pour nous. Peu importe qui tu étais. C'est qui tu es et qui tu seras toujours.
RED: Parce que tu crois que l'amour triomphe?
LIZ: Tous les jours et deux fois les Dimanches. C'est ce que disent les cartes de voeux [].

(épisode 20)

RED : I admire her joie de vivre.
 ROGELIO : That’s not an apology.

(épisode 21)

RED: J'admire sa joie de vivre.
ROGELIO: C'est pas des excuses.

(épisode 21)

McMAHON : I should have killed him when I had the chance.
SANDQUIST :
Who?
McMAHON :
Who do you think? The bane of our existence. The reason the FBI is now one step ahead of us. Reddington.

(épisode 21)

McMAHON: J'aurais dû le tuer quand j'en ai eu l'occassion.
SANDQUIST: Qui?
McMAHON: A ton avis? Le cauchemar de notre existence. Celui qui donne au FBI une longueur d'avance,là. Reddington.

McMAHON : The only thing I'm planning is to shut you down.
COOPER :
Go ahead and try.

(épisode 21)

McMAHON: Mon seul plan, c'est de vous neutraliser.
COOPER: Allez-y, essayez.

(épisode 21)

RED  : Your mother can't hurt you.
LIZ: Because she’s dead? The Russians don’t seem to think so. When Ressler was trying to help me find out who you were, he went looking for her and was confronted by the KGB about what he found out. What if I bring Agnes back and they’re right – and she’s alive and she finds us? And she’s more of a threat to Agnes than you ever were?

(épisode 21)

RED: Ta mère ne peut rien te faire.
LIZ: Parce qu'elle est morte? Apparemment les Russes ne le pensent pas. Quand Ressler a voulu m'aider à trouver qui tu étais, il l'a cherchée et s'est retrouvé face au KGB pour ce qu'il a trouvé. Et si je ramène Agnes et qu'ils ont raison, si elle est en vie et nous retrouve? Et si elle est une plus grande menace que tu ne le fus jamais?

(épisode 21)

RED : I’m pretty sure I already apologized.
ROGELIO: No, not to me. My angel. Luciana.
RED : I am very sorry that I forgot what my father always told me : no good deed goes unpunished.

(épisode 21)

RED: Je suis sûr de m'être déjà excusé.
ROGELIO: Non, pas à moi. Mon ange. Luciana.
RED: Je regrette vraiment d'avoir oublié ce que mon père me disait toujours : aucune bonne action ne reste impunie.

(épisode 21)

SANDQUIST : You have no idea who you're dealing with, Agent Ressler. You need to stand down.

(épisode 21)

SANDQUIST: Vous n'avez aucune idée de ce dont il s'agit, Agent Ressler. Vous devez laisser tomber.

(épisode 21)

ARAM : I feel terrible, and I voted for him.

(épisode 21)

ARAM: Je m'en veux, et j'ai voté pour lui.

(épisode 21)

COOPER : You were right.
RED : Tell me something I don’t know, Harold.
COOPER : The President’s involved in McMahon’s plot against the U.S.

(épisode 21)

COOPER: Vous aviez raison.
RED: Dites-moi quelque chose que j'ignore, Harold.
COOPER: Le Président est impliqué dans le complot de McMahon contre les USA.

(épisode 21)

RED : Don’t you love the anticipation? The moment before the curtain goes up, wondering if the show will live up to all the hype and expectation.
COOPER : I’m rooting for underwhelming.
Whatever Intel the dossier contains, too many people have been killed to keep it secret. Jon Grimm. Christopher Miles. Ana Ziegler. You were nearly killed.
RED : I never properly thanked you for making sure that didn’t happen.
COOPER : I was doing my job.
RED : Harold. You respect authority. You follow the chain of command. And yet you marched into the White House and ordered the President to stay my execution.
COOPER : Desperate times –
RED : What you did wasn’t a desperate measure. It was an act of bravery and friendship. I can count on one hand the number of people to whom I owe my life. You are one of them. For that, I am forever grateful.

(épisode 21)

RED: Vous n'aimez pas cette attente? Cet instant avant que le rideau ne se lève, se demandant si le spectacle sera bien à la hauteur de vos attentes.
COOPER: Je roule pour la déception. Quoi que le dossier contienne, trop de gens ont été tués pour le garder secret. Jon Grimm. Christopher Miles. Ana Ziegler. Vous avez presque été tué.
RED: Je ne vous ai jamais correctement remercié de vous être assuré que ça n'arriverait pas.
COOPER: Je faisais mon travail.
RED: Harold. Vous respectez l'autorité. Vous suivez la chaîne de commandement. Et pourtant vous êtes allé à la Maison Blanche et avez ordonné au président de surseoir à mon exécution.
COOPER : Situation désespérée...
RED: Ce que vous avez fait n'était pas une mesure de désespoir. C'était un acte de bravoure et d'amitié. Je peux compter sur une main le nombre de personnes à qui je dois ma vie. vous êtes de ceux-là. Pour ça, je suis à tout jamais reconnaissant.

(épisode 21)

LIZ : If there’s any risk –
RED : There isn’t. Bring her home.
LIZ : Thank you.
RED : If you need me, I’ll be at Jin’s.
LIZ : Sinusitis acting up again?
RED : Nah. Sciatica.

(épisode 21)

LIZ: S'il y a le moindre risque...
RED: Il n'y a en pas. Ramène-la à la maison.
LIZ: Merci.
RED: Si t uas besoin de moi, je serai chez Jin.
LIZ: La sinusite te reprend?
RED: Non. La sciatique.

(épiosde 21)

McMAHON : You're going to prison, Harold. You and your entire team.
COOPER :
Why is that?
McMAHON :
Because I know about your plot to assassinate the president.

(épisode 21)

McMAHON: Vous allez en prison, Harold. Vous et toute votre équipe.
COOPER: Et pourquoi donc?
McMAHON: Parce que je sais tout de votre complot pour assassiner le président.

(épisode 21)

COOPER: Good luck.
McMAHON:
Good luck?
COOPER:
You’re gonna need it if you hope to dismantle my team.
McMAHON:
Your team is going to prison.
COOPER:
Then I’m going with them.

McMAHON : Agent Keen? She won't make it out of here alive.
COOPER :
Then you don't know Agent Keen.

(épisode 22)

COOPER: Bonne chance.
McMAHON: Bonne chance?
COOPER: Vous en aurez besoin, si vous espérez démanteler mon équipe.
McMAHON: Votre équipe va aller en prison.
COOPER: Alors j'irai avec eux.
McMAHON: Et l'Agent Keen? Elle ne sortira pas d'ici vivante.
COOPER: Vous ne connaissez pas l'Agent Keen.

(épisode 22)

COOPER : Nobody's killing anybody.

(épisode 22)

COOPER: Personne ne va tuer personne.

(épisode 22)

RED : What’s the passcode?
ARAM : Passcode. It’s- It’s “Samar.”
RED : I’m not sure I’d associate a high-security containment cell with my girlfriend, but I guess love is blind.

(épisode 22) 

RED: Le mot de passe?
ARAM: Mot de passe. C'est...c'est "Samar".
RED: Je n'aurais pas associé une cellule de confinement de haute-sécurité avec ma petite amie, mais je présume que l'amour est aveugle.

(épisode 22)

RED : Harold, hold your appreciation for later. We're in a bit of a rush.

(épisode 22)

RED: Harold, gardez votre gratitude et votre reconnaissance pour plus tard. On est un peu pressés.

(épisode 22)

RED : As for answers, I believe Elizabeth has given you one.
RESSLER : She has. And it stays with me.
RED : Good.

(épisode 22)

RED: A propos de réponses, je crois qu'Elizabeth vous en a donné une.
RESSLER: Elle l'a fait. Et je garde ça pour moi.
RED: Bien.

(épisode 22)

STRANGER :  Masha was bound to find out you aren’t who you say you are. What I can’t figure out is Dom.
 Why would he tell her all that?
RED : In an attempt to help her move on.
STRANGER : And she believed him?
RED : She did. So much so that she’s decided it’s safe to bring her daughter home.
STRANGER :  I know Dom meant well. He shouldn’t have told her that story.
RED : If Moscow is looking for Katarina – if Agent Ressler’s inquiry has reignited their search–
STRANGER : Then I know that could be bad.

(épisode 22)

STRANGER: Masha devait forcément apprendre que tu n'es pas qui tu dis être. Ce que je ne comprends pas, c'est Dom. Pourquoi lui dire tout cela?
RED: Pour essayer de l'aider à avancer.
STRANGER: Et elle l'a cru?
RED: Oui. Tellement qu'elle a décidé qu'elle pouvait ramener sa fille à la maison.
STRANGER: Je sais que Dom voulait bien faire. Il n'aurait pas dû lui raconter ça.
RED: Si Moscou cherche Katarina..si l'enquête de l'Agent Ressler a ranimé leur recherche...
STRANGER: Alors je sais que ça pourrait être mauvais.

(épisode 22)

STRANGER : Have I ever let you down?
RED : Once. When we were children.
STRANGER : You wouldn’t give back the truck. I’ll get this done.
RED : You’re always so optimistic.
STRANGER : I thought that’s why you loved me.
RED : I love you because I can trust you.

(épisode 22)

STRANGER: T'ai-je déjà laissé tomber?
RED: Une fois. Quand on était enfants.
STRANGER: Tu n'aurais pas rendu le camion. Je m'occupe de ça.
RED: Tu es toujours si optimiste.
STRANGER: Je pensais que c'était pour ça que tu m'aimais.
RED: Je t'aime car je peux te faire confiance.

(épisode 22)

RED : With a coup d’etat. That’s original.
LIZ : You have no play here.
McMAHON : I know! But neither do you. No more games! No more cheating death!
RESSLER : Don’t do it. If you kill him, I kill you.
McMAHON : I hope so!

(épisode 22)

RED: Avec un coup d'état. C'est original.
LIZ: Vous n'avez rien à faire ici.
McMAHON: Je sais! Mais vous non plus. On ne joue plus! Plus de morts truquées!
RESSLER: Ne faites pas ça. Si vous le tuez, je vous tue.
McMAHON: Je l'espère bien!

(épisode 22)

DEMBE : The Townsend Directive. Our friend in Miami says it’s in play.
RED :
Is that why you’re here?
DEMBE :
He says it’s very important.
RED :
It’s critical. But not as critical as knowing why you’re here.
DEMBE : I said I needed to follow my own path. It led me back to you.

(épisode 22)

DEMBE: La Directive Townsend. Notre ami à Miami dit que c'est en jeu.
RED: C'est pour ça que tu es là?
DEMBE: Il dit que c'est très important.
RED: C'est crucial. Mais pas aussi crucial que savoir pourquoi tu es là.

DEMBE: Je disais vouloir suivre mon propre chemin. Je l'ai fait. Il m'a ramené vers toi.

(épisode 22)

 DIAZ : Yes, I heard you. Upon my resignation, the Bureau will open a criminal investigation. Reddington did this.
PANABAKER : No, sir. You did this to yourself.
DIAZ : How does a fugitive bring down a president?
COOPER :
With pleasure.

(épisode 22)

DIAZ: Oui, je vous ai entendu. En plus de ma démission, le Bureau va ouvrir une enquête criminelle. Reddington a fait ça.
PANABAKER: Non, monsieur. Vous vous l'êtes fait à vous-même.
DIAZ: Comment un fugitif recherché peut renverser un président?
COOPER: Avec plaisir.

(épisode 22)


STRANGER : It’s her. I’m telling you, Raymond. Paper trails. The passports. The travel. It’s her.
RED : You have an address
STRANGER : Raymond, are you sure about this? If you’re not sure–
RED : I’m sure.

(épisode 22)

STRANGER: C'est elle. Crois-moi, Raymond. Traces écrites. Passeports. Voyage. C'est elle.
RED: Tu as une adresse?
STRANGER: Raymond, tu en es sûr? Si tu n'en es pas sûr...
RED: J'en suis sûr.

(épisode 22)

RED : Katarina.
KATARINA : Raymond. Are they watching?
RED : It’s not safe. You’re not safe.

(épisode 22)

RED: Katarina.
KATARINA: Raymond. Ils nous regardent?
RED: C'est dangereux. Tu es en danger.

(épisode 22)

Ecrit par mnoandco 
Activité récente
Prochaines diffusions
Logo de la chaîne NBC

Blacklist, S10E01 (inédit)
Dimanche 26 février à 22:00

Actualités
Calendrier de février 2023

Calendrier de février 2023
Le quartier Blacklist (c'est à dire moi ;-))) est ravi de vous offrir un calendrier pour le mois de...

Nouveau sondage

Nouveau sondage
Pour commencer, petit point sur le résultat du précédent sondage :  vous avez été 36% à avouer ne...

Alternative Awards - Aram Mojtabaï et Robert California en compétition

Alternative Awards - Aram Mojtabaï et Robert California en compétition
Depuis quelques jours, les Alternative Awards sont de retour pour une nouvelle édition. Aram...

James Spader - Crash sur Arte le 23 janvier à 23h35

James Spader - Crash sur Arte le 23 janvier à 23h35
Arte propose ce soir à 23h35 Crash le film très controversé de David Cronenberg, interdit au moins...

Amir Arison rejoint

Amir Arison rejoint "Sinking Spring" la série de Ridley Scott
Amir Arison ne se repose pas sur ses lauriers après son succès à Broadway avec The Kite Runner et...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

ShanInXYZ, Avant-hier à 17:05

Le Tardis recrute : Les votes pour la Manche 2 commencent qui ira en 16ème de finale, n'oubliez pas de venir voter

Luna25, Avant-hier à 18:11

Nouveaux PDM, duel, sondage sur le quartier Legends of tomorrow, ainsi qu'une nouvelle PDM chez les Originals, n'hésitez pas à passer

mnoandco, Hier à 07:21

Nouveaux sondages Cold Case, FBI Portés Disparus, Blacklist et Discovery of Witches. Pas besoin de connaître pour un p'tit détour. Merci

mnoandco, Hier à 15:18

En plus des sondages ci-dessus, Calendriers sur Blacklist et Discovery of Witches. Pas besoin de connaitre pour commenter

Aloha81, Aujourd'hui à 18:32

Aloha ! Nouvelle PDM, nouveau calendrier et nouveau sondage sur le quartier Magnum P.I. !

Viens chatter !